Le Passager De La Pluie Par Sébastien Japrisot (1994)

Posted on

Le

Telecharger Ebook Gratuit Sans Inscription Le Passager De La Pluie In French DJVU PDF -Vous pouvez ouvrir et afficher des fichiers Le Passager De La Pluie PDF (Portable Document Format) dans Adobe Reader. Même si un Le Passager De La Pluie PDF a été numérisé et sous, le texte peut être interrogé en appliquant la reconnaissance optique la fonction de reconnaissance de texte et l'enregistrement du document. Par exemple, vous pouvez signer un Le Passager De La Pluie PDF dans ou même appliquer une pâte p virtuelle.Vous pouvez rechercher le livre que vous voulez ou parcourir level classes. Vous pouvez aussi envoyer le livre sur votre appareil. Vous pouvez lire tous les livres en ligne. Nos livres imprimables comprennent également des quiz amusants et des faits intéressants sur la civilization britannique. Les livres au arrangement e-pub. Il existe des livres de commerce manuels scolaires.

Description du Le Passager De La Pluie

Telecharger Ebook Gratuit Sans Inscription Le Passager De La Pluie In French DJVU PDF - Une petite station balnéaire en automne. Une jeune femme sage, au bonheur sage, mariée à un navigateur aérien : Mellie. Un soir de pluie, toute sa vie bascule : le passager d'un autocar qui n'amène plus personne la surprend chez elle, l'attache sur son lit, la violente. Ce qui se passe ensuite, au cours de cette nuit de cauchemar, Mellie seule le sait et ceux qui liront ce livre. Mais, le lendemain même, arrive au villa...

Détails sur le Le Passager De La Pluie

Titre de livre : 391 pages
Auteur : Sébastien Japrisot
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Viol
ISBN-10 : 2070388964
Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 81 commentaires client
Nom de fichier : le-passager-de-la-pluie.pdf (Vitesse du serveur 24.71 Mbps)
La taille du fichier : 27.58 MB

Commentaire Critique du Le Passager De La Pluie

clude_stas a écrit une critique à 11 juillet 2014. clude_stas donne la cote 81 pour Le Passager De La Pluie. Les romans de Sébastien Japrisot restent des classiques du genre policier. La plupart d'entre eux ont par ailleurs été adaptés au cinéma. « le Passager de la Pluie » n'échappe pas à la règle. J'ai vu ce film de René Clément, avec dans les rôles principaux Marlène Jobert, Charles Bronson et Annie Cordy, alors que j'étais adolescent. Et je m'en souviens très bien, au point de revoir les différentes scènes au fur et à mesure de la lecture. Millie Mau, mariée à un navigateur aérien d'origine italienne, vit à Cap-des-Pins, une petite station balnéaire en automne. Elle a des relations assez tendues avec sa mère. Un soir de pluie, un homme descend du car. Il sera celui qui agressera Millie chez elle, celui qui fera basculer toute son existence dans le cauchemar, riche en révélations et en rebondissements. Jusqu'au dénouement final… Les deux personnages principaux présentent une force de caractère plutôt percutante. D'abord, il y a Millie, traumatisée depuis un certain événement de son enfance, se protège par l'humour et une répartie fulgurante. Elle a un certain sens de la justice, de l'équité, du sens des responsabilités, tout en se protégeant des attaques extérieures. Mais le tout est sous-tendu par une certaine naïveté, ce qui va la mettre en face de situations auxquelles elle n'a jamais été préparée. Puis il y a le colonel Harry C. Dobbs, opiniâtre, plutôt carré mais pas insensible pour autant, un homme violent si nécessaire, manipulateur mais conscient de ses propres limites (physiques et morales). Sauf pour la brisure de noix, là, il est champion ! Les seconds couteaux sont aussi révélateurs de la relation de Millie aux autres. Sa mère, fumeuse invétérée, lui reproche, en silence, l'échec de son mariage. Son mari, macho de première catégorie, est jaloux et peut se montrer cruel et inique. Sa meilleure amie se révèle sous un autre jour … Bref, le microcosme d'une vie provinciale, dont tout l'univers s'écroule au fil de l'intrigue, à cause d'un homme, un soir de pluie … + Lire la suite.
Audreyy a écrit une critique à 07 janvier 2012. Audreyy donne la cote 81 pour Le Passager De La Pluie. Celui qui n'est pas jaloux n'est pas un homme..
Louis_LUCAS a écrit une critique à 18 juin 2017. Louis_LUCAS donne la cote 81 pour Le Passager De La Pluie. Après le troublant Visages de l'amour et de la haine et avant de passer en compagnie de l'auteur Un long dimanche de fiançailles, j'ai eu envie de rencontrer Le passager de la pluie. A l'origine scénario d'un film porté à l'écran par Marlène Jobert et Charles Bronson, celui-ci a fait l'objet d'une légère (?) réécriture afin de paraître sous le format roman. Il faut donc quelques pages pour s'adapter à ce mode narratif qui se veut très descriptif en ce qui concerne les événements mais, point de vue extérieur oblige, plus allusif sur les états d'âme des personnages. Il faut ajouter à cela beaucoup d'ellipses au début du récit ainsi que des retours en arrière - sans doute des flashbacks dans le film - que l'auteur a introduit d'une manière un peu étrange. Ceux-ci ont toutefois le mérite de donner de la consistance au personnage de Mellie qui devient aussi attachant que troublant au fil de l'histoire. Le charme opère à vrai dire dès l'entrée en scène d'Harry Dobbs, personnage énigmatique qui va entamer avec l'héroïne de ce roman un véritable jeu du chat et de la souris, un face-à-face psychologique surprenant qui donne tout son sel à l'histoire. Sébastien Japrisot maîtrise parfaitement son univers, usant avec malice des ficelles du roman/film policier pour mieux s'en éloigner. Il donne ainsi corps à deux personnages marquants, complexes et aux réactions imprévues. de ce quasi huis-clos naître une relation rendue, forcément ambigüe et parasitée par des enjeux qui dépassent largement la seule vérité. Sans toutefois crier au chef d'oeuvre, il faut reconnaître que Le passager de la pluie ne manque pas d'arguments et qu'il réussit surtout le tour de force de nous donner envie de le voir sous sa forme originelle, juste histoire de voir si Marlène Jobert rend justice à l'ambivalence et à l'imprévisibilité de cette Mélancolie Mau. + Lire la suite.