Dossier 64 Par Jussi Adler-Olsen (2014)

Posted on

Dossier 64

Telechargement Livres Dossier 64 In French PDF DJVU -Vous pouvez télécharger des livres sur votre I pad à partir d'autres websites net ou de votre ordinateur. Si vous ne souhaitez pas convertir les livres dans un format que votre lecteur peut gérer, il est préférable p choisir un format compatible avec presque tous les formats de fichiers courants. Téléchargez, convertissez et vendez des livres enregistrés au format Dossier 64 PDF sur Amazon.com. Nos livres Dossier 64 PDF sont conçus avec une table des matières un Lock à naviguer qui permet aux lecteurs de naviguer facilement entre les chapitres des livres. Avec nos étagères complètes, on peut trouver des livres Dossier 64 pdf gratuits sur tous les sujets that is littéralement, pour les lecteurs de tous. Vous pouvez tout faire vous-même ou vous pouvez payer quelqu'un pour le faire vous, ce qui vaut pour les livres physiques et les livres numériques.

Description du Dossier 64

Telechargement Livres Dossier 64 In French PDF DJVU - Copenhague, 2010. Une brutale agression dans le quartier de Vesterbro incite Rose, la bouillonnante assistante de l'inspecteur Mørck, à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d'une prostituée. Cédant à ses pression, le Département V exhume une macabre affaire datant des années 1950 : sur la petite île de Sprogø, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad... Avec cette nouvelle enquête de l'incontournab...

Détails sur le Dossier 64

Titre de livre : 212 pages
Auteur : Jussi Adler-Olsen
Éditeur : Albin Michel
Catégorie : Stérilisation
ISBN-10 : 2226254218
Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 724 commentaires client
Nom de fichier : dossier-64.pdf (Vitesse du serveur 20.88 Mbps)
La taille du fichier : 25.24 MB

Commentaire Critique du Dossier 64

LydiaB a écrit une critique à 12 mai 2014. LydiaB donne la cote 724 pour Dossier 64. Rita respectait la colère parce que la colère avait été le moteur de sa vie. Quand elle volait, quand elle délestait un pauvre imbécile de son portefeuille ou quand elle bousculait les gens qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin. Elle savait que la colère ne menait à rien, mais c’était un sentiment qui lui faisait du bien. Porté par la rage, on pouvait déplacer des montagnes..
LydiaB a écrit une critique à 12 mai 2014. LydiaB donne la cote 724 pour Dossier 64. Comme il s'agit du tout premier roman que je lis de cet auteur, j'ai fait la connaissance de la fine équipe d'enquêteurs de ce fameux Département V, devant se dépatouiller avec un dossier corsé. Carl, policier cynique, un brin chafouin, à la vie bien remplie, tiraillé entre sa compagne, Mona, psychologue, et son ex-femme ; Rose, tout en charme mais au furieux dédoublement de personnalité et Assad, le mystérieux, qui se complaît à cacher sa vie. Quel trio mes aïeux ! Avec de telles personnalités, on peut comprendre que ces trois-là soient relégués aux affaires non élucidées. L'auteur va profiter d'une enquête pour exhumer une vieille affaire de l'histoire danoise : la stérilisation des femmes sur l'île de Sprogø. Des années 20 aux années 60, ce petit îlot fut la destination des jeunes filles qui dérogeaient à la règle de la bonne moralité. On cataloguait toutes celles qui étaient enceintes sans être mariées (ou toutes celles qui faisaient commerce de leur corps) d'attardées mentales et on les stérilisait contre leur gré, bien entendu, dans ce lieu éloigné. Inutile de dire que, le plus souvent, ce lieu devenait leur dernière demeure. Dans le roman, l'équipe de Carl est chargée d'ouvrir à nouveau un vieux dossier, celui de Rita Nielsen, disparue en 1987. de fil en aiguille, elle va mener au témoignage, plus récent, de Nete, et mener à un certain centre de stérilisation tenu par Curt Wad, dangereux extrémiste appartenant au mouvement "Lutte secrète" dont le fondateur, René Linier, prônait la race pure... Je le disais au début de ce billet, il s'agit de mon tout premier Adler-Olsen. Mais nul doute que je vais lire les autres. J'aime beaucoup cette façon d'imbriquer plusieurs histoires afin de faire référence à L Histoire avec un grand H tout en faisant réfléchir le lecteur. Je n'avais jamais entendu parler de l'île de Sprogø et cela m'a permis de me renseigner et d'en apprendre un peu sur le passé du Danemark, même s'il ne s'agit pas de la partie la plus brillante. Lien : http://www.lydiabonnaventure.. + Lire la suite.
Ellane92 a écrit une critique à 08 janvier 2016. Ellane92 donne la cote 724 pour Dossier 64. Avis de grippe au Danemark ! Carl et son équipe doivent enquêter sur un dossier qui a tapé dans l'oeil de Rosie, concernant la disparition d'une mère-maquerelle. En parallèle, une patronne de boite d'escort girls, qui est également la soeur d'un policier à la retraite, a été défigurée à l'acide. Son frangin décide de lui venir en aide, en n'hésitant pas pour cela à faire pression sur Carl. Dans le genre vieilles affaires qui ressurgissent (c'est quand même la spécialité du département V que dirige C. Mock), il y a également du nouveau sur l'affaire qui a couté la vie d'un de ses co-équipiers, sa mobilité à un autre, et des cicatrices et sa confiance en lui à Carl : en démolissant la maison où s'est passé la fusillade à l'origine de tous ces débordements, on a retrouvé un cadavre découpé et proprement rangé dans un sac poubelle puis dans une caisse en bois ; le mort a été tué d'un clou dans la tête, ce qui était la signature du malfaiteur que Mock et son équipe poursuivaient ce jour-là. Enfin, on suit les agissement de Nete, une femme qui semble, après en avoir bavé, avoir trouvé le bonheur entre les bras de son médecin de mari. Sauf que ce mari est mort dans l'accident de voiture qu'elle a provoqué quand a été évoquée en public son passé de fille de mauvaise vie. Mais bon, la vie a aussi ses bons côtés, et Mona, la psy dont est amoureux Carl, lui propose un diner, accompagné d'une surprise, qui, on peut s'en douter, ne correspondra pas forcément à l'idée première de notre flic désabusé ! Une fois n'est pas coutume, je trouve que Jussi Alder-Olsen s'améliore avec le temps, tout en renouvelant les pans de l'histoire du Danemark qu'il dénonce dans ses romans. J'ai trouvé cet opus particulièrement réussi. Les dialogues et les situations entre membres de l'équipe du département 5, souvent loufoques et décalés, apportent un agréable contrepoids à l'histoire particulièrement sordide et touchante de Nete. Dossier 64 aborde un épisode franchement pas reluisant de l'histoire du Danemark, un de ceux que tous les pays tentent de cacher sous leurs tapis... Il s'agit des activités liées l'île de Sprogo, où l'on internait et stérilisait les femmes débiles et de mauvaise vie, ou, plus simplement, celles qui étaient gênantes. Mock, qui se trouve un peu moins en mille morceaux, m'a semblé plus capable d'empathie, et gère de main de maitre, assisté par Assad et Rosie, une histoire particulièrement émouvante et touchante. Pour tout dire, les enquêtes du département V ne sont pas de la grande littérature, pas même le summum des romans policiers. J'en lis un de temps en temps pour me détendre, parce que je sais que l'histoire tiendra globalement la route, que l'intrigue est honnête, les personnages amusants. J'y trouve de l'humour, un peu de dépaysement, un chouïa de violence mais pas trop, et j'apprends toujours deux ou trois choses sur le Danemark. Dossier 64 m'a pour le coup étonnée, je l'ai trouvé meilleur que ce à quoi je m'attendais, et j'ai même été surprise par le final, ce qui est plutôt rare ! Bref, c'est un bon voire excellent opus , amusant, intéressant, bien mené. + Lire la suite.