Mon Bel Oranger Par José Mauro De Vasconcelos (1988)

Posted on

Mon

Ebooks Telecharger Mon Bel Oranger Paperback In French PDF DJVU -Le Mon Bel Oranger PDF orient automatiquement enregistré dans votre software de visualisation Mon Bel Oranger PDF. Deuxièmement, le fichier Mon Bel Oranger PDF lui-même peut ne pas être rendu de la manière manhunter plus lisible. Il ne leur reste and maintenant qu'à télécharger le livre électronique au format Mon Bel Oranger PDF et à profiter de leur voyage.

Description du Mon Bel Oranger

Ebooks Telecharger Mon Bel Oranger Paperback In French PDF DJVU - Quand il sera grand, Zézé veut être 'poète avec un noeud papillon...' Pour l'instant, c'est un petit brésilien de cinq ans qui découvre la vie. À la maison, c'est un vrai diablotin qui fait bêtises sur bêtises et reçoit de terribles fessées. À l'école au contraire, José est un 'ange' au coeur d'or et à l'imagination débordante qui fait le bonheur de sa maîtresse tant il est doué...

Détails sur le Mon Bel Oranger

Titre de livre : 219 pages
Auteur : José Mauro de Vasconcelos
Éditeur : Hachette Jeunesse
Catégorie : Souvenirs D'enfance
ISBN-10 : 2010139801
Moyenne des commentaires client : 4.07 étoiles sur 5 985 commentaires client
Nom de fichier : mon-bel-oranger.pdf (Vitesse du serveur 18.17 Mbps)
La taille du fichier : 27.11 MB

Commentaire Critique du Mon Bel Oranger

mikrobuch a écrit une critique à 20 décembre 2010. mikrobuch donne la cote 985 pour Mon Bel Oranger. Confession finale : Les années ont passé, mon cher Manuel Valadares. J'ai maintenant quarante-huit ans et parfois, dans ma nostalgie, j'ai l'impression que je suis toujours un enfant. Que tu vas apparaître à l'improviste et m'apporter des images de vedettes ou bien des billes. C'est toi qui m'as appris la tendresse de la vie, mon cher Portugâ. Maintenant, c'est à mon tour de distribuer des billes et des images, car sans tendresse la vie n'est pas grand-chose. Parfois je suis heureux de ma tendresse, parfois je me trompe et c'est le plus fréquent. En ce temps-là. Au temps de notre temps, je ne savais pas que, bien des années avant, un Prince Fou, L'Idiot agenouillé devant un autel, demandait aux icônes les yeux pleins de larmes : Pourquoi raconter les choses aux enfants ? La vérité, mon cher Portugâ, c'est qu'à moi, on les a racontées très tôt. Adeus !   Ubatuba, 1967. + Lire la suite.
Tchippy a écrit une critique à 28 novembre 2010. Tchippy donne la cote 985 pour Mon Bel Oranger. - Tu, c'est très difficile. je ne sais pas si j'y arriverai... et quand je raconte nos conversations avec Minguinho, avec tu, ça fera un drôle d'effet. Je vais essayer. Vous n'êtes pas fâché ? - Allons, pourquoi ? C'est normal. mais qui est ce Minguinho dont je ne t'avais jamais entendu parler ? - Minguinho, c'est Xururuca. - Ah ? Xururuca c'est Minguinho et Minguinho c'est Xururuca ? Je ne suis guère avancé. - Minguinho, c'est mon pied d'oranges douces. Quand je l'aime beuacoup je l'appelle Xururuca. + Lire la suite.
milado a écrit une critique à 05 février 2013. milado donne la cote 985 pour Mon Bel Oranger. Que c'était beau, cet endroit de la rivière. Je trempai mes pieds dans l'eau et je vis une quantité de petites grenouilles de tous les côtés? Je regardai le sable, les cailloux, les feuilles traînées par le courant. Je pensai à Gloria. O source, laisse-moi, disait La fleur en pleurant. Je suis née sur les collines Ne m'emporte pas vers la mer. Las ! balancis des branchages Doux balancis des branchages Las ! claires gouttes de rosée Tombées du bleu du ciel... mais la source bruyante et froide Avec un murmure moqueur Courait sur le sable Courait en emportant la fleur... Gloria avait raison. C'était la plus belle chose du monde. Quel dommage que je ne puisse pas lui raconter que j'avais vu la poésie vivre. Ce n'était pas une fleur mais des petites feuilles qui tombaient des arbres et s'en allaient vers la mer? Est-ce que la rivière, cette rivière allait aussi vers la mer ? + Lire la suite.