Absolument Dé Bor Dée ! Par Zoé Shepard (2011)

Posted on

Absolument Dé Bor Dée !

Livre A Telecharger Sur Tablette Gratuit Absolument Dé Bor Dée ! PDF EPub MOBI -Vous pouvez ouvrir et afficher des fichiers Absolument Dé Bor Dée ! PDF (Portable Document Format) dans Adobe Reader. Si un Absolument Dé Bor Dée ! PDF a été numérisé et sous, le peut être interrogé en la reconnaissance optique de caractèresla fonction de reconnaissance de texte et du document that is l'enregistrement. Par exemple, vous pouvez signer un Absolument Dé Bor Dée ! PDF dans ou même appliquer une pâte de virtuelle.Vous pouvez lire des livres sur un Nook, Kindle, iPad ou d'autres tablettes, ainsi que sur vos téléphones intelligents. Grâce à la forme de capture de courrier électronique, les utilisateurs pouvaient facilement s'inscrire pour être averti lorsque le livre était disponible à l'achat, ce qui m'a permis de constituer une liste solide de clients potentiels avant même d'avoir écrit un seul chapitre. Si vous avez déjà prévu d'écrire un livre, la question de savoir comment formater probablement surgi dans votre esprit (et dans mon cas, cela m'a donné beaucoup d'inquiétude). Avant d'écrire un livre, vous devez vous assurer que les gens sont intéressés. Si vous publiez vous-même, la partie la plus difficile de la rédaction de votre livre ne sera pas la rédaction, mais la révision. Le fait est que j'ai aussi beaucoup de livres imprimés.

Description du Absolument Dé Bor Dée !

Livre A Telecharger Sur Tablette Gratuit Absolument Dé Bor Dée ! PDF EPub MOBI - 4° de couverture : (Edition Source : Albin Michel - 03/2010) Dur, dur d'être fonctionnaire Embauchée après huit années d'études supérieures dans une mairie de province, Zoé Shepard a vite déchanté. Plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie, ses journées sont rythmées par des réunions où aucune décision n'est jamais prise, des rapports qu'elle doit rédiger en dix jours (quand deux heures ...

Détails sur le Absolument Dé Bor Dée !

Titre de livre : 460 pages
Auteur : Zoé Shepard
Éditeur : Points
Catégorie : Satire
ISBN-10 : 2757822586
Moyenne des commentaires client : 3.03 étoiles sur 5 580 commentaires client
Nom de fichier : absolument-dé-bor-dée-!.pdf (Vitesse du serveur 22.25 Mbps)
La taille du fichier : 35.47 MB

Commentaire Critique du Absolument Dé Bor Dée !

Nastasia-B a écrit une critique à 17 août 2012. Nastasia-B donne la cote 580 pour Absolument Dé Bor Dée !. Je suis fonctionnaire. Enseignante sur le terrain dans un quartier modérément défavorisé. Comme un certain nombre de fonctionnaires, je n'ai aucune raison de me sentir visée par ce petit pamphlet, pompeusement baptisé "essai" par son auteur, Zoé Shepard, alias Aurélie Boullet. Par contre, il suffit que j'aie à me rendre dans les bureaux de l'inspection académique pour que les anecdotes d'Absolument Dé-bor-dée prennent tout leur sens. Oui, vous avez raison Mademoiselle Boullet, les branleurs de mouches y sont légion. Il n'y a pas besoin non plus de passer des années dans les bureaux de la communauté urbaine de ma ville, où je me rends périodiquement pour y chercher de la documentation destinée à ma classe (réseau de distribution d'eau ou de traitement des déchets dans la commune, archives de la ville, etc.) pour constater que ce que dénonce le livre n'est que la triste vérité. Ce livre a le mérite d'être drôle par moments, de dire tout haut un état de faits que tout le monde connaît plus ou moins, tout bas. Outre le "courage" (est-ce bien du courage ? la question est ouverte) de l'auteur à dénoncer cet état de faits, ses motivations à le faire me semblent plus troubles (Y aurait-il, par hasard, un " effet " 99 F de Beigbeder ?). Déjà, ne serait-ce que par le ton employé ; évidemment, on peut toujours se réfugier derrière le sempiternel "c'est de l'humour", "c'est le narrateur qui parle, ce n'est pas moi", il n'empêche que de Mademoiselle Boullet transparaît, transpire même, une certaine suffisance, un sentiment de supériorité presque assumé, qu'on traduit communément dans le quartier où j'enseigne par la formule "Elle s' prend pas pour une m...de !" (Zoé Shepard aurait peut-être apporté la précision que les points de suspension sont de moi, car dans l'hypothèse où vous seriez un peu trop coconne pour saisir, mieux vaut assurer le coup.) J'ai maintenant des questions à vous poser Mademoiselle Boullet. Qu'imaginez-vous dénoncer ? Pensez-vous qu'il y ait dans votre livre quoi que ce soit de nouveau sous le soleil ? Avez-vous l'orgueil ordinaire de croire que votre "essai" changera quoi que ce soit ? Lisez Nicolas Gogol, qui au début du XIXème siècle tirait à boulets rouges (peut-être faudrait-il écrire Boullet rouge pour mériter mon sobriquet de Coconne ?) sur les fonctionnaires. Lisez Guy de Maupassant, qui comme son confrère Gogol travaillait dans un ministère et qui ne dit rien moins que vous, avec le talent en plus. Lisez Albert Cohen et sa description du travail d'Adrien Deume dans les bureaux de la SDN dans Belle du Seigneur. Et la liste serait encore longue si j'y adjoignais Courteline, Balzac et bien d'autres. Ce que vous dites, Mademoiselle Boullet est connu, reconnu, dit et redit. Quant au népotisme que vous dénoncez (à raison) ; êtes-vous en mesure de me citer un corps de métier où il n'intervient absolument pas ? Par exemples, et parmi des millions d'autres, croyez-vous que Julie Depardieu ferait du cinéma si elle ne s'appelait pas Depardieu ? Croyez-vous que ce sont leurs compétences à ce poste qui permettaient à François Michelin puis à Édouard Michelin d'être les gérants de la marque ? La Bruyère le fustigeait déjà en son temps, là aussi rien n'est bien neuf ni très élégamment formulé par rapport à ce qui existe ailleurs en littérature, par rapport à ce que l'on connaît depuis des générations. Si cela vous choque, c'est sur l'espèce humaine dans son entier qu'il faut crier haro. Rien n'y fait, rien n'y change et rien n'y changera jamais. Pour qualifier votre ouvrage "d'essai" encore eût-il fallu que vous analysiez les raisons d'une telle inertie, tous pays confondus, toutes époques confondues. Ce trait est-il propre aux fonctionnaires ou est-il structurellement constitutif des personnels de bureaux, privé compris ? Peut-être y a-t-il quelque chose d'éminemment humain à se comporter de la sorte, dans un environnement rébarbatif au possible, où la promiscuité avec les collègues est grande, avec un travail, par essence, chiant à mourir. J'irai même encore un peu plus loin, si vous me le permettez, Mademoiselle Boullet. N'est-ce pas Marcel Jouhandeau qui apostrophait les étudiants qui passaient sous ses fenêtres durant les événements de mai 68 en leur envoyant un « Rentrez chez vous, dans dix ans, vous serez tous notaires ! ». N'avait-il pas raison ? Et bien je vous prédis, moi, fonctionnaire de bas étage qui jamais n'a fréquenté les beaux bureaux, que dans dix ans, vous serez juste assez aigrie et méprisante pour jouer l'un des tout premiers rôles dans le futur livre d'une nouvelle Zoé Shepard qui intégrera dans quinze ans votre service. Au final, ce que je vois là-dedans, c'est un livre assez drôle, plaisant par moments, imbuvable à d'autres, d'une petite post-adolescente un tantinet imbue d'elle-même, grisée par ses réussites scolaires qui lui ont fait croire qu'il suffisait de montrer ses belles notes pour faire son chemin dans la vraie vie. Retour sur terre difficile, certes, c'est pas si beau que vous vous l'imaginiez, mais c'est de cette vie-là que nous avons tous à faire notre quotidien. Peut-être même n'avez-vous pas vu que votre ouvrage tombait à point nommé pour servir le propos politique de notre président d'alors, un certain Nicolas S. (D'ailleurs c'était quoi le surnom que vous lui attribuiez à celui-là, Concon, le Nabot, Casse-toi pov con ? je serais curieuse de vous l'entendre baptiser à votre sauce.) Bref, un bon coup pour les éditeurs, un peu plus matures et expériementés, qui ont bien senti, eux, l'usage qu'ils pourraient faire dans leur intérêt de votre "Absolument Dé-bor-dée". Mais ceci n'est que mon avis, moi qui ne suis jamais tellement débordée, probablement souvent coconne, autant dire, pas grand-chose. + Lire la suite.
Kathleene a écrit une critique à 04 février 2011. Kathleene donne la cote 580 pour Absolument Dé Bor Dée !. Je décide de frapper un grand coup et d’accumuler les mots magiques dont les jurys de concours sont si friands : - Je pense qu’il faut établir un groupe de travail intégrant un comité d’experts et se réunissant à dates fixes pour des évaluations ponctuelles.. Il faut d’abord définir une grille d’indicateurs visant à mesurer des objectifs qui auront été posés par l’organisme de recherche et approuvés par le group de travail. Il faut bâtir des tableaux de bord simples et efficaces pour monitorer l’avancée des travaux de recherche. Je crois en la culture de résultats et non de moyens. + Lire la suite.
Pchabannes a écrit une critique à 02 janvier 2011. Pchabannes donne la cote 580 pour Absolument Dé Bor Dée !. Tapage médiatique, entretiens et lecture de quelques lignes m'avaient fait débourser les 19€ nécessaires à l'acquisition de l'ouvrage pour rigoler un coup. Triste déconvenue. Une plume de Terminale l'au service d'une attaque ad nominem de ses collègues et de ses responsable du haut de l'incroyable, mais sous-utilisée, compétence de Zoe Shepard. Cet univers absurde, connu de tous, a été choisi par Zoe Shepard. Aux innocents les mains pleines ! Une telle démonstration d'incompétence dans le traitement d'un sujet justifierait à elle seule un licenciement pour faute de goût. Qui est donc cette surdiplômée, Zoe Shepard ? ̋Avoir fait autant d'étude pour ça me semblait fou.̏ Une étudiante au parcours quelconque, Bac+5 sortie de l'IEP Bordeaux ‘'Science Po Bdx'', ayant choisi d'aller pantoufler dans la Fonction Territoriale. Elle entre au Conseil régional d'Aquitaine, structure administrative tout aussi inutile, comme chacun sait, que les autres Conseils régionaux. Les meilleurs seraient passés par Science Po Paris puis l'ENA ou l'effrayante Fonction Privée. Cet endroit où l'on gagnerait plus si on y allait mais on n'y va pas parce que…. Issue du socialisme triomphant en 1983 avec la volonté de satisfaire un Parti Socialiste composé principalement d'élus locaux, la Fonction territoriale a vu ses effectifs croitre sans aucun contrôle. Les transferts de compétences engagés ces dernières années ne feront qu'aggraver le problème structurel d'un Etat ayant abandonné ses fonctions régaliennes à l'Europe et ses fonctions régulatrices aux baronnies politiques ou économiques. La Fonction territoriale et les élus locaux sont à la France moderne ce que les barons et leurs châteaux étaient à la France féodale. Il n'est rien d'étonnant de retrouver les défauts des ces petits barons : le népotisme, promotion canapé, clientélisme, dépenses somptuaires… Qui voudra de Zoe Shepard hors la FPT ? Pour avoir la chance de travailler dans une PME de 30 personnes, je peux affirmer que le CV étalé devant moi n'est pas affriolant. Arrogance, aucun talent de plume, arrogance, incompétence personnelle, suffisance, manque d'esprit d'équipe… Licencier pour faute Zoe Shepard serait juste et un grand service à lui rendre. Elle pourrait mettre ses incroyables capacités de travail et de vision au service des entreprises bordelaises ou même qui sait créer de la richesse. Lien : http://quidhodieagisti.kazeo.. + Lire la suite.