Knock Ou Le Triomphe De La Médecine Par Jules Romains (2017)

Posted on

Knock Ou Le Triomphe De La Médecine

Telechargement Ebook Uptobox Knock Ou Le Triomphe De La Médecine In French PDF FB2 IBook -Les lecteurs peuvent commencer au niveau débutant, puis continuer à en apprendre encore plus. Vous pouvez faire beaucoup plus avec un lecteur de livre électronique que de simplement lire un livre. Avant d'acheter un lecteur de livre électronique en couleur, il est utile de se demander si vous feriez mieux d'utiliser un meilleur usage de l'iPad ou un Kindle.

Description du Knock Ou Le Triomphe De La Médecine

Telechargement Ebook Uptobox Knock Ou Le Triomphe De La Médecine In French PDF FB2 IBook - Cette pièce a été représentée pour la première fois à Paris, à la Comédie des Champs-Élysées, le 15 décembre 1923, sous la direction de Jacques Héberlot, avec la mise en scène et les décors de Louis Jouvet. Les rôles étaient tenus par Mrs. Coutant-Lambert, Irma Perrot, Iza Reyner, Mag. Bérubet, J. Tisserand ; et par MM. Louis Jouvet, A. Héraut, Evséeff, Gaultier, Ben Danou, Salis, Mamy, Saint-Isles. LE TAMBOUR - Quand j'ai dîné, il y a...

Détails sur le Knock Ou Le Triomphe De La Médecine

Titre de livre : 303 pages
Auteur : Jules Romains
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Satire
ISBN-10 : 2072748917
Moyenne des commentaires client : 3.68 étoiles sur 5 1328 commentaires client
Nom de fichier : knock-ou-le-triomphe-de-la-médecine.pdf (Vitesse du serveur 18.66 Mbps)
La taille du fichier : 12.78 MB

Commentaire Critique du Knock Ou Le Triomphe De La Médecine

Nastasia-B a écrit une critique à 08 mars 2012. Nastasia-B donne la cote 1328 pour Knock Ou Le Triomphe De La Médecine. LE TAMBOUR: Attendez que je réfléchisse! (Il rit.) Voilà. Quand j'ai dîné, il y a des fois que je sens une espèce de démangeaison ici. (Il montre le haut de son épigastre.) Ça me chatouille, ou plutôt, ça me grattouille. KNOCK (d'un air de profonde concentration): Attention. Ne confondons pas. Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous grattouille? LE TAMBOUR: Ça me grattouille. (Il médite.) Mais ça me chatouille bien un peu aussi. (...) KNOCK: Ça vous fait mal quand j'enfonce mon doigt? LE TAMBOUR: Oui, on dirait que ça me fait mal. KNOCK: Ah! Ah! (Il médite d'un air sombre.) Est-ce que ça ne vous grattouille pas davantage quand vous avez mangé de la tête de veau à la vinaigrette? LE TAMBOUR: Je n'en mange jamais. Mais il me semble que si j'en mangeais, effectivement, ça me grattouillerait plus. + Lire la suite.
gill a écrit une critique à 12 avril 2015. gill donne la cote 1328 pour Knock Ou Le Triomphe De La Médecine. Dans "l’Écho de Paris", Mr André Beaunier dit : "Ce triomphe de la médecine est une charmante comédie, et terrible, très gaie, souriante, et qui va jusqu'à l'éclat de rire, et qui avec son air de plaisanter, ne plaisante pas, mais décrit en caricature bien ressemblante une folie des plus dangereuses. Quelle folie ? Celle des médecins, plus exactement, celle de la médecine... Jules Romains a trouvé, pour son docteur Knock, des formules admirables, d'une magnifique drôlerie, où l'on aperçoit la vérité, puis les inconvénients de la vérité, puis l'erreur et aussi le mensonge, et les analogies du mensonge, de l'erreur et de la vérité.... + Lire la suite.
Nastasia-B a écrit une critique à 19 octobre 2013. Nastasia-B donne la cote 1328 pour Knock Ou Le Triomphe De La Médecine. MOUSQUET : Le docteur Knock nous quitte, et le docteur Parpalaid revient. MADAME RÉMY : Ah ! mais non ! Ah ! mais non ! Moi je vous dis que ça ne se fera pas. (À Knock.) Ou alors il faudra qu'ils vous enlèvent de nuit en aéroplane, parce que j'avertirai les gens et on ne vous laissera pas partir. On crèvera plutôt les pneus de votre voiture. Quant à vous, monsieur Parpalaid, si c'est pour ça que vous êtes venu, j'ai le regret de vous dire que je ne dispose plus d'une seule chambre, et quoique nous soyons le 4 janvier, vous serez dans l'obligation de coucher dehors. LE DOCTEUR PARPALAID : Bien, bien ! L'attitude de ces gens envers un homme qui leur a consacré vingt-cinq ans de sa vie est un scandale. Puisqu'il n'y a plus de place à Saint-Maurice que pour le charlatanisme, je préfère gagner honnêtement mon pain à Lyon — honnêtement, et d'ailleurs largement. Si j'ai songé un instant à reprendre mon ancien poste, c'était, je l'avoue, à cause de ma femme, qui ne s'habitue pas à l'air de la grande ville. Acte III, Scène 8. + Lire la suite.