Le Voyage De Monsieur Perrichon Par Eugène Labiche (2003)

Posted on

Le Voyage De Monsieur Perrichon

Telecharger Gratuitement Pdf Le Voyage De Monsieur Perrichon In French PDF EPub MOBI -Belle façon d'obtenir votre pour héberger vos livres que vous pouvez personnaliser. Votre livre Smashword dupliquera d'autres endroits si vous ne le regardez pas attentivement. Vos livres seront synchronisés sur vos appareils, y compris votre ordinateur, et vous pourrez également télécharger des livres dans l'application. Livres d'images pour enfants gratuits certains disponibles à partir du projet Gutenburg.Dans certains cas, vous pouvez vendre vos Le Voyage De Monsieur Perrichon livres contre p l'argent. Certains Le Voyage De Monsieur Perrichon livres inspirer. Alors, oui, vous pouvez demander des Le Voyage De Monsieur Perrichon livres en ligne, mais aller en semble être le moyen le plus convivial et le plus efficace. La plupart des Le Voyage De Monsieur Perrichon livres sont très attrayants au format PDF et même les tableaux sont clairement affichés pour vous permettre de lire les Le Voyage De Monsieur Perrichon livres que vous avez choisis le in addition agréable doable. Bien que la plupart des Le Voyage De Monsieur Perrichon livres gratuits soient disponibles dans un certain nombre de formats, il est important de déterminer ce qui sera compatible avec votre ou logiciel avant de le télécharger. Il existe de nombreux Le Voyage De Monsieur Perrichon livres p yoga sur tous les aspects du yoga.

Description du Le Voyage De Monsieur Perrichon

Telecharger Gratuitement Pdf Le Voyage De Monsieur Perrichon In French PDF EPub MOBI - Monsieur Perrichon a décidément tout de l'honnête bourgeois : la suffisance, l'ingénuité, l'ambition mondaine et une morale quelque peu soumise aux circonstances. Lorsqu'il part en voyage d'agrément avec sa femme et sa jolie fille Henriette, il n'imagine pas que les deux prétendants officiels de sa fille donneront à ce séjour une tournure rocambolesque. Qui, de Daniel ou d'Armand, saura s'attirer les faveurs de la fille, et surtout du père ? De rebondissements en qu...

Détails sur le Le Voyage De Monsieur Perrichon

Titre de livre : 469 pages
Auteur : Eugène Labiche
Éditeur : J'ai Lu
Catégorie : Satire
ISBN-10 : 2290334596
Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5 115 commentaires client
Nom de fichier : le-voyage-de-monsieur-perrichon.pdf (Vitesse du serveur 25.37 Mbps)
La taille du fichier : 15.37 MB

Commentaire Critique du Le Voyage De Monsieur Perrichon

Nastasia-B a écrit une critique à 27 avril 2014. Nastasia-B donne la cote 115 pour Le Voyage De Monsieur Perrichon. MADAME PERRICHON : Pingley ?… c’est mon cousin ! Vous le connaissez ?… ARMAND : Beaucoup. (À part.) Je ne l’ai jamais vu ! MADAME PERRICHON : Quel homme charmant ! ARMAND : Ah ! oui ! MADAME PERRICHON : C’est un bien grand malheur qu’il ait son infirmité ! ARMAND : Certainement… c’est un bien grand malheur ! MADAME PERRICHON : Sourd à quarante-sept ans ! ARMAND (À part.) : Tiens ! il est sourd, notre correspondant ? C’est donc pour ça qu’il ne répond jamais à nos lettres. Acte II, Scène 9. + Lire la suite.
Nastasia-B a écrit une critique à 21 avril 2014. Nastasia-B donne la cote 115 pour Le Voyage De Monsieur Perrichon. Eugène Labiche est un bon gros bourgeois, qui n'a jamais véritablement eu besoin de sa plume pour vivre, ce qui lui permit de s'amuser à écrire. Peut-être sans le savoir, il est à l'origine d'un mouvement et d'un renouveau de la comédie, dite comédie bourgeoise ou vaudeville. Actif avant le milieu du XIXème siècle, il connaît ses principaux succès au début de la seconde moitié de ce siècle et représente la forme primitive d'un théâtre qui connaîtra son apogée avec Georges Feydeau et qui s'éteindra peu ou prou avec Sacha Guitry. Aux côtés de Feydeau, on peut aussi mentionner Georges Courteline, mais avec un côté plus mordant qui dérive un peu par rapport à la comédie bourgeoise bon enfant qu'initie Labiche. Le Voyage de Monsieur Perrichon est chronologiquement le deuxième gros succès de l'auteur après le Chapeau de Paille D'Italie, neuf ans plus tôt. C'est une comédie en quatre actes, dont la valeur m'apparaît assez inégale. On commence par un premier acte mou, convenu et gentillet, sans grand intérêt, puis, doucement mais sûrement, le second acte devient plaisant et drôle, très distrayant. le troisième acte tient lui aussi toutes ses promesses avant que le quatrième nous replonge dans la mollesse plan-plan du début et nous laisse un goût mitigé. Vous avez compris que s'il n'y avait eu que les actes II et III, j'aurais apporté tout mon suffrage à cette comédie, vaudeville typique, où l'on sent que Feydeau puisera beaucoup de son style et de son inspiration théâtrale. Nous suivons donc un certain M. Perrichon, bourgeois ayant bâtit une rondelette fortune en tant que carrossier. Avec sa grosse épouse et sa charmante fille Henriette, il s'apprête à partir en voyage à l'étranger en Suisse et en Savoie (n'oublions pas que la Savoie n'est devenue définitivement française qu'en 1860, date de la sortie de la pièce, les vacances dans les Alpes étant alors un sujet brûlant d'actualité). Cependant, dès la gare parisienne, deux larrons, Armand et Daniel, bourgeois héritiers de bonne famille ont lorgné la petite Henriette et se sont, l'un comme l'autre, promis d'enlever la main de la petite bourgeoise. Ce faisant, c'est un savant concours de séduction où il faut autant plaire à la promise qu'à sa mère et, surtout, qu'à son père, le veule, hypocrite et orgueilleux petit grand Monsieur Perrichon. Eugène Labiche de se prive pas pour étriller la bourgeoisie, sur son manque de courage, son inculture, sa fatuité et encore bien d'autres qualités de ce genre. Mais c'est toujours très bon enfant, très paternaliste, très bien pensant. Bref, l'archétype de " la comédie à papa ". Une forme qui connaîtra son heure de gloire un siècle plus tard au cinéma avec Fernandel et qui de nos jours encore sévit au cinéma périodiquement. Ce n'est pas désagréable, ça se mange sans pain, il y a parfois quelques traits bien sentis, mais ça ne s'envole jamais trop, trop haut. Ceci n'est d'ailleurs pas bien grave, c'est du divertissement et c'est une comédie sans prétention. Personnellement, j'aime mieux un bon Feydeau, je trouve ça plus fin, plus subtil, mieux écrit par moments, plus délicieusement ambigu et gaillard mais ceci n'engage que moi et ne perdez jamais de vue que ceci n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose. + Lire la suite.
Musardise a écrit une critique à 26 juin 2018. Musardise donne la cote 115 pour Le Voyage De Monsieur Perrichon. Monsieur Perrichon, commerçant devenu rentier, emmène sa femme et sa fille Henriette en vacances dans les Alpes. Amand Desroches et Daniel Savary les suivent dans leur périple, ayant chacun pour objectif d'obtenir la main d'Henriette. S'ensuivra un accident dont Perrichon sera sauvé par Armand ; en conséquence de quoi il lui en voudra terriblement de lui avoir sauvé la vie. Tandis que Daniel, retenant la leçon, fera semblant d'être lui-même victime d'un accident et sauvé par Perrichon, qui lui vouera une amitié sans faille : c'est que ce beau geste lui permet d'aborder des airs de héros, ce qu'il apprécie particulièrement. En sus, Perrichon trouvera moyen d'insulter, via le livre d'or de l'hôtel, un commandant qui viendra lui réclamer justice à Paris, une fois les vacances terminées, sous la forme d'un duel. Chacun, autour de Perrichon (et Perrichon le premier), se livre alors à des petites manigances pour éviter le duel qu'il est certain de perdre. Or Armand, trouvant moyen d'annuler officiellement le duel, va s'attirer encore davantage les foudres de Perrichon, qui souhaitait éluder ceci en toute discrétion et ne pas passer pour un lâche. Pendant ce temps, Daniel s'est montré une fois encore plus rusé que son comparse et se trouve sur le point d'obtenir la main d'Henriette (alors qu'elle préfère Armand). Sauf que Perrichon n'est pas toujours aussi bête qu'il en a l'air... La pièce est bien construite, elle monte petit à petit en puissance, l'argument est simple, et la caricature de Perrichon fonctionne bien. Labiche et Martin se concentrent essentiellement sur le caractère de Perrichon, sur son ingratitude envers Armand qui ne cesse de s'étoffer. Il ne cesse de s'inventer tous les prétextes possibles pour s'assurer qu'Armand cherche à le diminuer et à faire le malin en lui rappelant qu'il lui a sauvé la vie, ses récriminations se révélant un leitmotiv comique qui marche. C'est la vanité de Perrichon qui est en cause, car, moins il supporte qu'on lui rappelle les services d'Armand, plus il est heureux que Daniel se comporte comme son obligé à vie : ce leitmotiv-là, symétrique au premier, fonctionne peut-être moins bien. On ne peut véritablement parler ici de critique sociale ; certes, Perrichon est un bourgeois, certes, il affiche fièrement ses fautes d'orthographe sur le livre d'or de l'hôtel, certes, il se prend très au sérieux depuis qu'il est rentier, mais enfin, la vanité et la sottise ne sont pas le lot des rentiers seuls ; on est davantage dans la comédie de caractères. Encore que ce soit le caractère de Perrichon qui domine indubitablement la pièce, les autres personnages faisant plutôt pâle figure. "Le voyage de Monsieur Perrichon" s'avère donc une comédie qui fait sourire, mais qui manque de fantaisie et un peu de rythme, malgré une fin bien trouvée et bien amenée. Une comédie qui est donc un des classiques de Labiche, mais sans doute pas la plus drôle, ni la plus incisive. Challenge Théâtre 2017-2018 + Lire la suite.