L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier Par Terry Goodkind (2003)

Posted on

L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier

Telecharger Livres Gratuits L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier Français PDF -The preview feature of the site is very interesting since it provides you with a sneak peek in the hottest EBooks L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier on the industry. There's plenty of free options out there, so ensure you exhaust the free before you get the fee. There are numerous choices for obtaining absolutely free EBooks L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier together by purchasing, borrowing, or even leasing EBooks L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier. The listing has been updated a few times every day, therefore it picks the most popular free L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorciers that are currently available. Nevertheless there were quite a couple of reasons why individuals had problems being in a position to get into the EBooks L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier. Some individuals either do not have a credit card or are leery of leaking such private details.

Description du L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier

Telecharger Livres Gratuits L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier Français PDF - Jusqu’à ce que Richard Cypher sauve cette belle inconnue des griffes des ses poursuivants, il vivait paisiblement dans la forêt de Hartland. Elle ne consent à lui dire que son nom: Kahlan. Dès le premier regard, il sait qu’il ne pourra plus jamais la quitter. Or, elle vient des Contrées du Milieu, territoire séparé d’Hartland par une frontière infranchissable ! Et elle n’est pas venu seule. Désormais, le danger rôde dans la forêt. Des créatures monstrueuses suivent ...

Détails sur le L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier

Titre de livre : 394 pages
Auteur : Terry Goodkind
Éditeur : Bragelonne
Traducteur : Jean-Claude Mallé
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 2914370334
Moyenne des commentaires client : 3.95 étoiles sur 5 1211 commentaires client
Nom de fichier : l-épée-de-vérité,-tome-1-la-première-leçon-du-sorcier.pdf (Vitesse du serveur 25.46 Mbps)
La taille du fichier : 24.01 MB

Commentaire Critique du L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier

Ewiline a écrit une critique à 16 avril 2011. Ewiline donne la cote 1211 pour L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier. Mais il y a des règles à la maison. Tu devras t'y plier. - Je ferais tout ce que tu voudras, Chase ! - Eh bien, commençons tout de suite ! Voilà la première : aucun de mes gamins ne m'appelle Chase. Si tu veux faire partie de la famille, "papa" est dde rigueur. Autre chose : tes cheveux sont trop courts. Mes petites ont tous une superbe crinière, et j'aime ça. Donc tu devras les laisser pousser. Chez nous, tu auras une mère, et il faudra l'aimer beaucoup. Enfin une obligation absolue : jouer avec tes soeurs et tes frères. Tous les jours ! Tu crois pouvoir supporter ce régime? + Lire la suite.
Slava a écrit une critique à 11 septembre 2017. Slava donne la cote 1211 pour L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier. Alors qu'il cherchait une plante dans la forêt, Richard Cypher, un forestier vivant dans la Terre d'Ouest, tombe sur une femme poursuivie par quatre cavaliers. Comme il est altruiste et généreux, il tue les poursuivants et sauve ainsi la belle jeune fille vêtue d'une robe blanche, qui se nomme Kahlan. Pour l'aider, il la conduit auprès de son voisin un peu fou, Zedd et celui-ci lui révèle le but de Kahlan : trouver le Sourcier, un magicien pouvant manier l'Epée de Vérité, une arme magique capable de rendre justice et de sauver le monde, et il se trouve que c'est... Richard ! Celui-ci n'a pas de temps à perdre et doit vite manier ses pouvoirs : car à d'Hara, une lointaine contrée loin de Terre d'Ouest, un despote au doux nom de Darken Rahl veut dominer le monde et pour cela est à la recherche de puissants artefacts pouvant mettre en péril la vie de millions de personnes... Richard, Kahlan et Zedd partent à l'aventure pour combattre le Mal ! Parmi les saga de fantasy, Goodking a une place de choix, sa série littéraire Sword of Truth trust les ventes depuis les années 90 (2000 dans l'Hexagone) et est souvent cité comme un des héritiers de Tolkien. Comme pour Game of Thrones, je voyais pendant des années ses livres dans les rayons et finalement, j'ai décidé de m'y lancer. Et autant dire que le roman m'a rendu confuse. Je peux pas dire que je l'ai apprécié mais je ne peux pas non plus dire que je l'ai détesté. Il contient de bonnes idées et quelques surprises mais les défauts son aberrants. Commençons : l'histoire est très classique. le héros vivant isolé du reste du monde qui découvre qu'il est l'Elu d'une prophétie et qui doit partir pour une quête quelconque et contrer un vilain méchant qui veut régner en tyran, accompagné d'un sorcier sage qui en est son mentor et de quelques amis de bon coeur, bla bla bla... bref rien de nouveau sous le soleil. Les péripéties sont donc prévisibles : ils affrontent des ennemis, se perdent, font face à des peuples divers, sont capturés, combattent le méchant... et l'histoire d'amour est tout aussi convenue, dès le premier regard ils s'engagent pour la vie. Pour autant, même si l'histoire est vu et revu, les réactions de Richard sont tout de même assez réaliste, il s'interroge régulièrement sur sa destinée et éprouve des remords en tuant des gens même s'ils sont maléfiques et veut parfois laisser tomber sa tâche. Et pour rajouter, le monde de l'Épée de vérité est très riche et vaste, avec des créatures assez originales (entre la liane-serpent, le garn, les dragons rouges...), des peuples insolite (j'ai beaucoup aimé le séjour des héros chez le Peuple d'Adobe, des gens qui se disent bonjour en se giflant !) et une magie assez interessante, bien qu'elle ne casse pas trois pattes de canard. Parlons des personnages ! Certains sont bien trop stéréotypés, bien oui il fallait s'attendre avec un récit simpliste. Richard est le héros trop positif, trop gentil, trop bon, et même s'il a des doutes, il est toujours trop lisse. Quant à son contraire, Darken Rahl... c'est un des méchants les plus CLICHE que j'ai vu dans la fantasy, rien que le prénom est révélateur (Darken, sérieusement ?), plein de vice, qui adore éviscérer des enfants, est méchant jusqu'au bout des orteils, même Sauron et le Ténébreux ont un peu plus de consistance que ça ! En revanche, les autres se distinguent par leur singularité. Zedd est un magicien loufoque, lorsqu'on le voit pour la première fois il est nu comme un ver, rien que ça... en plus d'être excentrique, il a aussi beaucoup de bon sens, et ses raisonnements sont très pertinents. Et Kahlan, une femme au grand caractère qui est beaucoup plus consistance que Richard et qui est une Inquisitrice (les Inquisitrices sont des femmes pouvant soutirer des aveux aux criminels et les réduire en légume... hum, je crois avoir vu ça chez les Aed Sedai...) plus courageuse que Richard. Les autres hélas ont une personnalité de bout de bois, voilà. L'écriture est certes simple mais très efficace, on ne s'ennuie pas avec son style, d'autant plus qu'il est très descriptif et les descriptions, j'aime ça ! Concernant le livre, ce qui m'a plu c'est également la réflexion autour de l'homme, sur sa nature double de bon comme de mauvais, et surtout sur les masses influencés par les dirigeants, ce qui m'a un peu surprise. On a par exemple des peuples qui sont à la solde du méchant peu crédible certes, qui souffrent, et qui pourtant n'hésitent pas à se mettre à sa confiance, et ce malgré le prix lourd à payer. Par contre, deux gros points noirs m'ont gâché la lecture, surpassant les défauts mentionnés auparavant : Déjà, je trouve qu'il y a un déséquilibre dans la tonalité. Je m'explique : la première partie du livre est très naïf, on découvre le monde de Goodking sous un oeil bon enfant, les gentils sont gentils, avec plein de guimauve, bref un début digne de Disney... et puis entre-temps, et surtout dans la seconde partie, on a des atrocités abominables, du sadisme insoutenable, des scènes de carnage, de meurtre, de viol, avec en plus des passages bien tordues entre l'éviscération du gamin où le pédophile à qui on force de mâcher ses testicules qui ne sont pas avare en détail, donc les âmes sensibles doivent s'abstenir. J'aime bien quand on mélange les genres mais là, c'est soit forcé soit incongru. Et surtout, le moment que tous ceux qui ont lu le premier tome comprendront : le passage de torture, très long, qui vient brusquement, sans apporter une évolution au héros. En plus d'être inutile, il est malsain. Et puis oui, c'est assez original que l'auteur incorpore le viol d'un homme, chose qu'on voit rarement dans la fantasy, mais là, ça n'apporte rien... , voilà quoi. Et surtout le comportement de Richard après ce moment, qui est irréaliste au possible ! Et pour finir, les dialogues sont cucul la praline, très niais, tout droit sortie d'une romance pour adolescente, et qui conviennent guère à de la fantasy. En plus de l'importance à l'amour, les paroles m'irritent au plus possible, argh... Pour résumer, un curieux livre avec quelques thèmes et innovations mais paradoxalement trop classique et usant la violence d'une manière déplacé. Néanmoins je vais me procurer la suite, pour voir si cela s'améliorer où pas... + Lire la suite.
Letitouitalien65 a écrit une critique à 01 mai 2017. Letitouitalien65 donne la cote 1211 pour L'Épée De Vérité, Tome 1 : La Première Leçon Du Sorcier. Terry Goodkind, auteur Américain né en 1948 à Omaha (Nebraska), peut être considéré comme le nouveau Tolkien, ou, tout du moins, le Tolkien Américain. En effet, il connut des périodes que nous pourrions qualifier de "difficiles" avant d'embrasser le succès avec ses livres, tout comme son alter-ego. Nous pourrions néanmoins noter ici une petite différence entre les deux auteurs. Alors que Tolkien était au chômage lorsqu'elle a commencé la rédaction de Harry Potter, Goodkind a comme qui dirait un curiculum vitae assez garni, puisqu'il a une formation d'art de la ville avec une spécialité de représentation de la faune et de la flore, pour ensuite préférer une carrière de menuisier. Pour finir, il se concentra sur la fabrication d'instruments de musique (violons) et s'intéressa également à la réparation d'objets rares et exotiques. Il est possible que ce soient toutes ces compétences qui façonnèrent l'auteur complet qu'il est devenu. L'environnement qui aida beaucoup l'écrivain à écrire La Première leçon du sorcier, publié en 1984, est la chaine montagneuse couverte de bois se trouvant dans le nord-est des USA, et dans laquelle il construisit avec sa femme une cabane. C'est d'ailleurs dans cette cabane qu'il va écrire le premier tome de la saga L'Epée de Vérité. I. L'Intrigue Richard est, au début du roman, un guide forestier lambda résidant à Hartland, la capitale de Terre d'Ouest (l'un des trois pays constituant le monde de la série L'Epée de Vérité), où il réside dans une cabane au coeur des bois bordant la frontière magique séparant Terre d'Ouest et les Contrées du Milieu. L'aventure commença véritablement avec la découverte par Richard d'une liane-serpent proliférant rapidement sur les les arbres bordant la frontière magique. Il fait par la suite la rencontre de la mère Inquisitrice Kahlan Amnell, poursuivie par un quatuor de tueurs. La rencontre de cette dernière avec le Grand Sorcier et ami de Richard, Zeddicus Zul'Zorander, fut l'élément déclencheur pour l'intrigue du roman, puisqu'il permit à Richard de découvrir son don de Sourcier. Ils feront la rencontre de nombreux personnages plus ou moins importants qui aideront le trio principal d'héros. Nous avançons ainsi de rencontre en rencontre pour permettre aux héros d'avancer vers la victoire finale. II. Les personnages Le roman qui nous intéresse est une vraie mine d'or concernant le nombre de personnage, puisque nous pouvons voir la complexité des relations inter-personnages. En effet, nous suivons les aventures du quatuor d'amis formé par le guide forestier Richard Cypher, le sorcier Zeddicus Zul'Zorander, la mère Inquisitrice Kahlan Amnel et le garde frontière Dell Branstone (Chase) à travers les trois pays qui composent leur monde (D'Hara, les Contrées du Milieu et Terre d'Ouest). Durant leur voyage, ils firent la rencontre de nombreuses personnes qui vont plus ou moins les aider. Nous développerons les "biographies" des différents personnages dans les parties suivantes. Nous y verrons aussi quel rôle chacun d'eux jouera dans le roman. A. Les personnages principaux Nous pouvons voir que le roman met en exergue quatre personnages que sont Richard Cypher, Kahlan Amnel, Zeddicus Zul'Zorander et Dell Branstone (Chase). Nous allons nous intéresser successivement à chacun de ces personnages. 1. Richard Cypher Nous faisons la rencontre de ce personnage important dès le début du roman, alors qu'il se promenait dans les bois qui bordent la frontière magique séparant Terre d'Ouest (pays d'origine du héros) et le monde des morts. Il nous est dit dès l'incipit qu'il travaillait comme guide forestier dans la région de la frontière. Après qu'il ait fait la connaissance de la mère Inquisitrice Kahlan et qu'il l'ait emmené par ignorance chez son ami le sorcier Zedd, sorcier qu'elle cherchait, il apprend qu'il est l'élu et qu'il est le Sourcier. C'est à partir de ce moment qu'il va avoir le pouvoir de tuer à l'aide de l'épée de vérité, en contrepartie de la douleur que lui inflige à chaque fois la magie de l'épée. A la fin du roman, nous apprendrons que le héros est le fils du tyran Darken Rahl. 2. Kahlan Amnell Mère Inquisitrice originaire des Contrées du Milieu, elle fit la rencontre de Richard alors qu'elle était poursuivie par un quatuor (groupe de quatre tueurs envoyé par le tyran Darken Rahl). Elle était à la recherche du grand sorcier Zddicus Zul'Zorander dont elle ignorait l'identité au départ. Lorsque ce dernier "institua" son poussin Richard Cypher comme étant le véritable Sourcier, l'Inquisitrice jura son allégeance à ce dernier pour le protéger contre vents et marées. Elle va mettre cette promesse en route à la fin du roman, lorsqu'ils pensèrent que le jeune homme était mort, ce qui entrainera chez elle la Rage du Sang. Ce Kung-Dar l'a un peu aveuglée, mais il va lui permettre d'éviter d'asservir l'amour de sa vie avec son pouvoir. 3. Zeddicus Zul'Zorander Zddicus Zl'Zorander (plus connu sous le nom de Zedd) est le grand sorcier qui a eu un rôle très important à jouer dans la création des trois pays et des frontières magiques avant le début du roman. le sorcier est chargé de nommer le Sourcier, détenteur de l'Epée de Vérité, ce qui fut fait lorsqu'il nomma Richard à ce poste après l'arrivée de la mère Inquisitrice Kahlan Amnell. Ce personnage a un caractère que nous pourrions qualifier de "binaire", puisqu'il peut être très sombre (en particulier lorsqu'il pense son protégé mort), et très joyeux et affamé (à peu près souvent). 4. Dell Branstone (Chase) Il s'agit d'un garde-frontière tout en muscles et ami de Richard Cypher. Il aura un rôle important dans deux parties du roman. Nous le découvrons au début du roman lorsque Kahlan fut de passage dans leur ville, et les guida jusque chez la dame aux ossements, nommée Adie, qui habite à Havre du Sud, près du passage reliant Terre d'Ouest et les Contrées du Milieu. Sa deuxième apparition fut à la fin du roman, avant la rencontre avec Darken Rahl et l'enlêvement de Richard. Nous ne le quitterons plus, et il assista, impuissant car emprisonné par une Toile de Sorcier (sort jeté par Darken Rahl), à la fin de ce dernier. B. Les principaux personnages secondaires Le roman que nous étudions actuellement nous présente une multitude de personnages secondaires, allant du plus important qu'est Darken Rahl aux moins importants que sont les enfants. Nous n'en étudierons néanmoins que quelques uns dont le rôle influe l'aventure de nos héros. 1. Darken Rahl Sorcier du côté obscur jouant un rôle central dans le synopsis du tome 1 de L'Epée de Vérité, puisque les personnages, que nous énumérions ci-dessus, essayèrent de l'arrêter tout au long du roman. le projet échafaudé par Rahl (surnommé le Petit Père Rahl) est d'unifier les trois pays (D'Hara, Contrées du Milieu et Terre d'Ouest) et les deux formes de magie (Magie Additive et Soustractive) existant dans leur monde grâce à la magie d'Orden. Il va finir par réunir les trois boites d'Orden à la toute fin du roman grâce à l'aide de nombreux personnages ne jouant pas un rôle très important dans l'histoire. Richard va lui indiquer quelle boite il doit ouvrir pour régner sur le monde, mais son choix va lui coûter la vie. 2. Adie, la Dame aux ossements La vieille femme, véritable magicienne férue d'ossements, est considérée par les habitants de Havre du Sud comme étant folle, mais ce serait aller contre la vérité que de considérer cette opinion comme la réalité. En effet, nous pourrions considérer la vieille Adie comme étant une magicienne "bénéfique", puisqu'elle aide Kahlan et Richard à traverser le passage reliant Terre d'Ouest et les Contrées du Milieu. Ainsi, nous pourrions qualifier le rôle de ce personnage est indispensable dans le déroulement du livre. 3. Denna la Mord-Sith Personnage important de la fin du roman, Denna est le deuxième personnage féminin qui joue un rôle prépondérant dans l'aventure. En effet, c'est elle qui va "dresser" Richard pour qu'il devienne un parfait "petit chien". C'est également grâce à elle que le héros va réussir à découvrir la deuxième facette du Sourcier sommeillant en lui, celle de l'amour. Grâce à la maltraitance autant psychologique que physique que fit subir la Mord-Sith à ce dernier, il va en ressortir plus fort et cela va lui permettre de s'opposer de manière égale à Darken Rahl. 4. Cara la Mord-Sith Collègue de Denna, elle se révèle pire que cet-te dernière. Elle est aussi impitoyable lorsqu'elle s'acharne sur Richard durant son "dressage". Nous pourrions ainsi mettre en opposition cette Mord-Sith et sa soeur Denna, puisque nous pouvons voir qu'alors que la première prend un plaisir non dissimulé à faire souffrir le Sourcier, la seconde se montre plus tendre avec ce dernier. 5. La reine Milena Dirigeante de l'un des nombreux pays constituants les Contrées du Milieu, Tamarang, la reine Milena joue un rôle relativement important dans la partie centrale du roman. Nous pouvons voir que ce personnage est plutôt néfaste, puisqu'elle va consciemment aider Darken Rahl à avoir la dernière boite d'Orden malgré les petits désagréments qu'ils subirent à cause de Rachel. 6. La Princesse Violette Personnage secondaire sans véritable rôle important, elle est réduite à la figuration lors de ses quelques apparitions avec sa mère. Nous pourrions néanmoins émettre un doute, puisqu'elle semble être le double enfantin de sa mère, la reine Milena, lorsqu'elle a des accès de cruauté, ou quand Richard la menace de son épée lorsqu'elle est injurieuse envers Kahlan. Nous pouvons penser ici que Violette se prépare à prendre la place de sa mère, et respecte elle aussi Darken Rahl. 7. Michael Cypher Demi-frère de Richard et premier Conseiller de Terre d'Ouest, il va trahir sa patrie à la fin du roman lorsque Darken Rahl est sur le point de gagner. C'est ce qui permit de renforcer les liens existant entre Richard, Chase, Zedd et Kahlan. Nous faisons la connaissance de ce personnage au début du roman lorsque nous suivons le quotidien de Richard avant sa rencontre avec la mère Inquisitrice. 7. La petite servante Rachel Véritable souffre-douleur de la princesse Violette, Rachel est sujette à beaucoup de violences de la part de cette dernière. Elle aura toutefois un rôle important dans le tome 1, puisqu'elle sera la "protectrice" de la boite d'Orden possédée par la reine Milena que lui aurait confier le sorcier Giller pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains du sorcier Giller. Sa rencontre avec les héros Richard et Kahlan va permettre à nos héros d'avoir un avantage considérable sur le tyran, avantage qu'ils ne garderont pas longtemps. 8. le sorcier Giller Sorcier attitré de la reine Milena et défenseur de la paix et de la démocratie dans leur monde, Giller a voulu modifier la destinée du royaume de Tamarang et, plus généralement, des Contrées du Milieu. Pour ce faire, il confia la boite d'Orden à Rachel, la souffre-douleur de la princesse Violette, pour qu'elle puisse s'enfuir avec cette boite avant l'arrivée du tyran de D'Hara. 9. Siddin Enfant du Peuple d'Adobe enlevé par Darken Rahl, il va permettre au Peuple d'Adobe de s'unir avec nos héros afin de les soutenir face à Darken Rahl. III. Avis personnel sur La Première leçon du sorcier Selon nous, le premier tome de L'Epée de Vérité est une excellente entrée en matière pour une série de science-fiction mélangeant plusieurs thèmes de ce genre littéraire, thèmes que sont les frontières magiques, la magie en général et les dimensions parallèles. Nous pensons également penser que ce premier tome est une critique implicite du totalitarisme tel qu'il peut avoir lieu en Corée du Nord ou encore en URSS. En partant de ce principe, nous pourrions comparer nos héros avec la démocratie occidentale. Ainsi, nous pouvoir voir que ce roman est encore une représentation de la victoire des démocraties sur le totalitarisme. La leçon du sorcier exposée dans ce roman nous invite à réfléchir sur nos capacités à résister aux oppressions que nous infligeraient nos ennemis. Ainsi, Richard est un peu la représentation que nous nous faisons du héros lambda au destin extraordinaire, héros dont nous aimerions tous être à sa place. Pour conclure, nous sommes en mesure de penser que ce roman est excellent autant sur le plan scénaristique que sur le plan critique implicite. Nous pourrions ainsi comparer l'auteur Terry Goodkind et son héros principal Richard Cypher, en particulier au début du roman. Nous pouvons faire un parallèle entre l'environnement de la région de Tamarang où habite le héros et la région montagneuse du nord-est des Etats-Unis où réside l'auteur. Ces deux régions sont également boisées, et nous pourrions être amenés à penser que Goodkind a voulu se référer à un personnage qui lui ressemble et à lui faire avoir des aventures folles. + Lire la suite.