Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Par Suzanne Collins (2011)

Posted on

Hunger

Telecharger Book Hunger Games, Tome 3 : La Révolte En Français PDF -Vous pouvez remonter jusqu'à manhattan project création p la site. Si une page de vérification apparaît, entrez dans la zone de texte le texte affiché dans une authorities déformée. Une webpage s'ouvrira affichant la couverture du livre dans un e reader intégré navigateur. Une fois que vous vous êtes authentifié pouvez analyser gratuitement toutes les pages de enthusiasts de face-book.

Description du Hunger Games, Tome 3 : La Révolte

Telecharger Book Hunger Games, Tome 3 : La Révolte En Français PDF - Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que...

Détails sur le Hunger Games, Tome 3 : La Révolte

Titre de livre : 202 pages
Auteur : Suzanne Collins
Éditeur : Pocket Jeunesse
Traducteur : Guillaume Fournier
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 2266182714
Moyenne des commentaires client : 4.06 étoiles sur 5 5642 commentaires client
Nom de fichier : hunger-games,-tome-3-la-révolte.pdf (Vitesse du serveur 28 Mbps)
La taille du fichier : 37.37 MB

Commentaire Critique du Hunger Games, Tome 3 : La Révolte

Calla a écrit une critique à 25 juillet 2011. Calla donne la cote 5642 pour Hunger Games, Tome 3 : La Révolte. -Merci pour l'eau, dit Peeta. -Pas de soucis, répond Gale. Je me réveille dix fois par nuit, de toute manière. -Pour t'assurer que Katniss est toujours là ? -Il y a de ça, reconnaît Gale. Après un long silence, Peeta reprend la parole. -C'était drôle, ce qu'à dit Tigris. Comme quoi personne ne savait quoi faire d'elle. -Regarde nous, on n'a jamais su, dit Gale. Ils rient tous les deux. C'est étrange de les entendre discuter comme ça. Presque comme deux amis. Ce qu'ils n'ont jamais été. Même s'ils ne sont pas précisément ennemis. -Elle t'aime, tu sais, dit Peeta. Elle me l'a plus ou moins avoué après ta flagellation. -Ne crois pas ça, réplique Gale. Sa façon de t'embrasser pendant l'Expiation...Je peux te dire qu'elle ne m'a jamais embrassé comme ça. -C'était seulement pour la caméra, lui dit Peeta d'une voix où perce tout de même une pointe de doute. -Non, tu as su la gagner. Tu as tout sacrifié pour elle. C'est peut-être la seule manière de la convaincre qu'on l'aime. (S'en suit un long silence) J'aurais dû me porter volontaire pour prendre ta place dans les premiers jeux. Je l'aurais protégée. -Tu ne pouvais pas, lui rappelle Peeta. Elle ne te l'aurais jamais pardonné. Tu devais prendre soin de sa famille. Elle y attache plus d'importance qu'à sa propre vie. + Lire la suite.
verobleue a écrit une critique à 21 février 2012. verobleue donne la cote 5642 pour Hunger Games, Tome 3 : La Révolte. - Johanna a dû retourner à l’hôpital, nous annonce-t-il. Je croyais qu’elle allait bien, qu’elle avait réussi l’examen mais qu’on ne l’avait pas affectée à une unité de tireurs d’élite, voilà tout. Elle est redoutable au lancer de hache, même si elle n’a jamais vraiment brillé avec un fusil. - Elle est blessée ? Que s’est-il passé ? - Ca s’est produit pendant son passage au Bloc. Ils essaient de cibler les faiblesses potentielles d’un soldat. Alors, ils ont inondé la rue, m’explique Haymitch. Ca ne m’éclaire pas beaucoup. Johanna sait nager. Du moins, je crois me souvenir de l’avoir vu faire lors des Jeux de l’Expiation. [...] - Et alors ? - C’est comme ça qu’on l’a torturée au Capitole. En l’arrosant avant de lui envoyer des décharges électriques, raconte Haymitch. Ca lui est remonté à la mémoire d’un coup. Elle a paniqué, elle ne savait plus où elle était. Il a fallu la remettre sous sédatifs. Finnick et moi restons plantés là, comme si nous avions perdu la faculté de réagir. Je repense à Johanna qui ne se douche jamais. Qui était sortie sous la pluie ce jour-là comme s’il tombait de l’acide. + Lire la suite.
Espai a écrit une critique à 09 avril 2012. Espai donne la cote 5642 pour Hunger Games, Tome 3 : La Révolte. Suzanne Collin est maligne. Les Hunger Games ne sont qu'un piège où elle entraîne le lecteur, une pauvre arène : on croit dans les premiers tomes en être simple spectateur avant de plonger dans le dernier, de plonger pour se retrouver englué face à des démons qui se relèvent être des peurs bien réelles et actuelles. Tout d'abord, un T1 classique : une héroïne devant survivre à des épreuves terribles, avec en fond une romance étrange à trois. Puis un tome 2 en équilibre (au bord du gouffre que sera le trois ?) avec ce mélange parfois incompréhensible entre les peines de coeur de Katniss, les révoltes des Districts en sourdine, et ces deuxièmes jeux qui ressemblent parfois à une parodie où l'on rit plus que l'on ne tremble. Mais il est trop tard ; le lecteur est englué, et attiré par ce fil d'Ariane qu'est ce triangle amoureux dont il veut la réponse, il se perd dans le labyrinthe du troisième tome. Et brusquement, plus de fil à suivre gentillement. Plus de Jeux. Plus de règles, ni d'ordre. Plus rien. Ce tome est complétement différent des deux autres. On y plonge dans un cauchemar halluciné, on côtoie la folie, la haine, la haine, et la guerre, et ici, toutes les roses sont mêlées de sang, toutes. Le but, c'était ça : nous y faire tomber, nous amener à ce dénouement. Et là toute l'ambiguïté des Jeux se révèlent. Que faire ? Rester spectateur ? se désoler de la place de moins en moins centrale des romances ? râler sur l'action qui ramollie parfois ? Ou bien plonger dans les Jeux, plonger dans la guerre, loin des manichéismes des premiers tomes, et prendre en pleine face la crudité de la laideur humaine. La Folie est partout. Peeta est fou, à lier, et sa guérison semble ne jamais pouvoir être complète. Katniss aussi est folle, brisée par ses 2 Jeux, et par toutes les horreurs qui continuent de se succéder devant ses yeux. Puis Gale, aussi : mais lui, c'est la folie de son être qui se révèle plus qu'elle n'est provoquée, sa folie de haine et de sang. Puis le reste du monde, qui devient fou, qui meurt injustement, qui brûle, qui meurt. Et le lecteur, parfois. Je crois avoir haï quasiment tous les personnages, et surtout surtout ces équipes de tournage, ces reportages à vomir, ce masque du faux qu'on oblige Katniss à porter et qui l'étouffe. Pour ce simple tome, la série vaut la peine d'être lue, et dépasse le simple succès médiatique, le simple triangle amoureux classique mêlé à actions et péripéties. Je ne suis pas sortie indemne de ce livre : il n'est pas à mettre entre toutes les mains (je pense aux plus jeunes qui ne comprendraient pas). Mais, si on le prend comme il est, une chute dans un gouffre, une chute à laquelle il ne faut pas résister, alors de vraies réflexions, de vraies questions se posent. Et finalement, peut-être arriveront nous à nous souvenir définitivement qu'il n'y a rien de bon dans les Jeux. Qu'ils soient d'arènes, ou qu'ils soient de guerres. + Lire la suite.