La Chambre Des Dames Par Jeanne Bourin (2005)

Posted on

La Chambre Des Dames

Telecharger Romans Gratuitement La Chambre Des Dames PDF EPub B002JTW9JU - All PDF Converter pour lancer le processus de conversion, qui ne prend généralement que quelques minutes. La conversion de PDF de mon flip book étaient simplement ennuyeuses comparées aux siennes. Le livre packageWeka un autre logiciel open source largement utilisé dans la recherche universitaire. Il aborde également certains theories avancés d'apprentissage automatique, tels que l'apprentissage automatique (SVM) et la régularisation. Branchez votre Nook, comme vous livres autorisez le Nook et faites glisser le fichier e pub téléchargé vers le Nook, Google engage in. Vous pouvez lire des livres Google perform dans votre navigateur Web. Si vous envisagez de lire des livres p Google Play sur votre Mac en mode hors connexion, vous devez télécharger La Chambre Des Dames Adobe Digital Editions.

Description du La Chambre Des Dames

Telecharger Romans Gratuitement La Chambre Des Dames PDF EPub B002JTW9JU - Jamais le Moyen Age n'avait encore inspiré un tel roman, chronique chaude et familière d'une famille vivant au XIIIème siècle, dans le royaume de Saint Louis. Ce roman n’est pas un roman historique au sens habituel du terme. C’est un roman dans l’histoire. Jeanne Bourin y conte l'existence quotidienne des Brunel, orfèvres à Paris, surtout celle des femmes et, tout particulièrement, de deux d'entre elles : Mathilde, la mère, trente-quatre ans, et Florie, sa fi...

Détails sur le La Chambre Des Dames

Titre de livre : 435 pages
Auteur : Jeanne Bourin
Éditeur : La Table ronde
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 2710327872
Moyenne des commentaires client : 3.82 étoiles sur 5 841 commentaires client
Nom de fichier : la-chambre-des-dames.pdf (Vitesse du serveur 29.58 Mbps)
La taille du fichier : 36.92 MB

Commentaire Critique du La Chambre Des Dames

araucaria a écrit une critique à 02 février 2017. araucaria donne la cote 841 pour La Chambre Des Dames. Un roman captivant, qui est aussi un énorme coup de coeur. Et ceci pour différentes raisons, très bien documenté ce livre nous permet de faire une incursion au 13 ème siècle pendant le règne de Louis IX (futur Saint-Louis) ou la vie quotidienne d'une famille bourgeoise et les moeurs de l'époque y sont disséquées. Et puis on y découvre aussi des amours dont les degrés sont divers, livrant même certains de ses héros à une passion magnifique par sa puissance, mais dévorante voire dévastatrice, où se mêlent violences, deuils, chagrins, jalousies, dépressions, folies, pénitences, adultères... Malgré le poids de la religion, très fort pendant le Moyen-Age, une jeune femme perdra son âme et risquera sa vie terrestre, parce qu'elle n'a pas la force morale de choisir entre deux hommes, son jeune mari trouvère sensible et doux l'aimant d'un amour sage, et son amant tumultueux, possessif, beaucoup plus affirmé et sensuel, et totalement fou d'amour... Confrontée à la même situation, à n'importe quelle époque, quelle femme digne de ce nom ne perdrait-elle pas la tête? Si vous pensez comme Aragon "Heureux celui qui meurt d'aimer", ce roman de Jeanne Bourin est fait pour vous! + Lire la suite.
Gwen21 a écrit une critique à 16 janvier 2015. Gwen21 donne la cote 841 pour La Chambre Des Dames. Un coup de coeur chassant l'autre, c'est Ode qui va être contente ce coup-ci ! Peu d'oeuvres romanesques situées à l'époque médiévale atteignent selon moi la qualité narrative de "La chambre des dames". Pour qui aime la période et se prête au jeu, cette saga familiale qui se développe sous le règne de Saint-Louis tant à Paris qu'en province sera un pur régal. A la clé : voyage dans le temps, émotions et nouvelles connaissances sur une société féodale trop souvent observée par l'oeil du noble, du guerrier ou du paysan mais rarement par celui du bourgeois. L'érudition de Jeanne Bourin sur la période n'est plus à démontrer. Déjà, avec "Les pérégrines", elle nous avait offert un tableau sans concession des croisades vécues par les femmes. Avec le présent roman, elle met à l'honneur la bourgeoisie de l'artisanat : orfèvres, pelletiers, drapiers... nombreuses sont les corporations évoquées dans ses lignes, sans omettre les professions intellectuelles comme les trouvères, musiciens et poètes. Là encore, les femmes sont mises à l'honneur à travers des statuts et des états où on ne les attendait pas forcément. L'historienne qui dort en moi a bien cru identifier plusieurs des sources qui ont permis à l'auteur de livrer à la postérité un roman si abouti : "Le Journal d'un bourgeois de Paris", les écrits de Hildegarde de Bingen, les lais de Marie de France, entre autres. de ce fait, chaque ligne sonne juste. Personnellement, c'est justement ce manque d'authenticité que je reproche à la plupart des romans historiques situés au Moyen Age qui passent entre mes mains. Je regrette souvent les raccourcis, les facilités voire les clichés tenaces sur la période tout comme je déplore les maladresses, les incohérences et les libertés prises par certains auteurs (et là fuse de ma méchante petite cervelle une incontrôlable pensée hostile pour Serge Brussolo...). Brisons là. De mes souvenirs d'enfance surgissent quelques bribes assez émouvantes de l'adaptation TV de Yannick Andréi et les premières mesures du générique se déroulent sur mes lèvres sans aucun effort. C'est donc un plaisir certain que je me promets à la revisionner dans les prochains jours. Challenge PAVES 2014 - 2015 Challenge de lecture 2015 - Un livre que votre mère adore + Lire la suite.
Sarindar a écrit une critique à 05 février 2015. Sarindar donne la cote 841 pour La Chambre Des Dames. La genèse de ce roman est connue et l'intrigue aussi. Autant dire que c'est devenu un classique, et que cet aspect des choses n'a plus rien de secret pour nous. Mais Jeanne Bourin et le roman historique, est-ce vraiment une rencontre de l'Histoire et du roman ou le résultat d'un mariage réussi entre un amour du Moyen Âge dans l'esprit de la redécouverte éternelle et de la réhabilitation d'une époque trop longtemps mal aimée et le goût de la "romance réaliste" (en réalité très romantique avec tous les clichés du genre) ? Nous sommes devant un beau texte qui doit sans doute être considéré pour lui-même et non avec le souci du détail, car les détails étudiés : habitudes de corps de métier - en particulier l'orfèvrerie sous Saint Louis -, la prégnance du religieux dans le quotidien des hommes et des femmes, le rôle des confréries, le milieu enseignant et celui des clercs itinérants (les Goliards), la géographie urbaine dans le Paris de la première moitié du XIIIe siècle, etc. - ont beau nous convaincre tant ils sont décrits minutieusement, ils n'en restent pas moins tellement plus vrais que vrais que l'on peut y voir quelque idéalisation. Il ne faut donc pas le lire avec des lunettes de spécialiste mais plutôt avec la même générosité que celle qui a conduit l'auteure à l'écrire. Ce roman est tout simplement inoubliable. François Sarindar + Lire la suite.