Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort Par J. K. Rowling (2008)

Posted on

Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort

Telechargement De Livres Gratuit Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort In French PDF CHM -Vous pouvez écouter les livres lorsque vous conduisez. Certains des livres ici ont des droits d'auteur expirés. Vous pouvez rechercher et télécharger Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort des livres gratuits dans de nombreuses catégories scientifiques, techniques, p programmation, de fiction et de nombreux autres livres.Le livre that a été édité level Gary Marcus. Ne présumez pas que, parce qu'il est disponible gratuitement, cela signifie qu'il ne s'agit pas d'un contenu extrêmement précieux. Vous pouvez votre livre Web privé ou available in au public.

Description du Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort

Telechargement De Livres Gratuit Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort In French PDF CHM - L’ambition de son projet est immense, folle… et représente dix sept ans d’élaboration, de rédaction, de concentration! Les six premiers volumes ont été lus, scrutés, analysés, par un nombre exceptionnel de jeunes et d’adultes… Chacun est suspendu aux révélations que le volume 7 va apporter. Dix-sept ans, c’est aussi l’âge que Harry va atteindre dans ce volume 7, l’âge de la majorité pour un sorcier, l’âge de la résolution de son destin. Même si l’on ne croit guère a...

Détails sur le Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort

Titre de livre : 254 pages
Auteur : J. K. Rowling
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Traducteur : Jean-François Ménard
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 2070615375
Moyenne des commentaires client : 4.46 étoiles sur 5 9492 commentaires client
Nom de fichier : harry-potter,-tome-7-harry-potter-et-les-reliques-de-la-mort.pdf (Vitesse du serveur 27.74 Mbps)
La taille du fichier : 26.85 MB

Commentaire Critique du Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort

Lefso a écrit une critique à 29 décembre 2011. Lefso donne la cote 9492 pour Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort. C’était Ginny. Ron s’immobilisa brusquement mais Hermione le prit par le bras et l’entraîna avec elle en haut des marches. Un peu inquiet, Harry suivit Ginny dans sa chambre. Il n’y était encore jamais entré. Elle était petite mais lumineuse. Une grande affiche des Bizarr’ Sisters ornait l’un des murs et une image de Gwenog Jones, capitaine de l’équipe exclusivement féminine des Harpies de Holyhead, était accrochée au mur d’en face. Il y avait un bureau devant la fenêtre ouverte qui donnait sur le verger où, l’année précédente, Ginny et lui avaient joué au Quidditch en double, avec Ron et Hermione. L’endroit était maintenant occupé par un grand chapiteau d’un blanc nacré. L’étendard doré qui flottait à son sommet était au niveau de la fenêtre. Ginny regarda Harry dans les yeux, prit une profonde inspiration et dit : - Joyeux anniversaire. - Ouais… merci. Elle le fixait sans ciller. Lui, en revanche, avait du mal à soutenir son regard. C’était comme s’il avait une lueur éclatante devant les yeux. - Jolie vue, dit-il d’une voix faible en montrant la fenêtre. Elle ne prêta aucune attention à sa remarque et il ne pouvait lui en vouloir. - Je ne savais pas quoi t’offrir, dit-elle. - Tu n’es pas obligée de me faire de cadeau. Cette fois encore, elle ignora sa réponse. - Je ne savais pas ce qui te serait utile. Rien de trop grand parce que tu ne pourrais pas l’emporter avec toi. Il se risqua à lui jeter un regard. Elle n’avait pas les larmes aux yeux. C’était l’une des nombreuses et merveilleuses qualités de Ginny, elle pleurait rarement. Souvent, il se disait que le fait d’avoir six frères avait dû l’endurcir. Elle s’avança d’un pas vers lui. - J’ai donc eu l’idée de t’offrir quelque chose pour que tu te souviennes de moi, au cas, par exemple, où tu rencontrerais une Vélane pendant que tu seras parti faire je ne sais quoi. - Pour être franc, je ne crois pas que j’aurai beaucoup d’occasions d’inviter des filles à dîner, là où je serai. - C’est l’espoir que j’avais, murmura-t-elle. Elle l’embrassa alors comme jamais elle ne l’avait embrassé auparavant, et Harry lui rendit son baiser, se laissant envahir par une délicieuse sensation d’oubli que jamais le whisky Pur Feu n’aurait pu lui procurer. La seule réalité qui comptait au monde, c’était elle. Ginny. Il la sentait contre lui, une main au creux de son dos, l’autre caressant ses longs cheveux au parfum suave. Derrière eux, la porte s’ouvrit soudain à la volée. Ils sursautèrent, s’écartant l’un de l’autre. - Oh, dit Ron, fort à propos. Désolé. - Ron ! Hermione était juste derrière lui, légèrement essoufflée. Il y eut un silence tendu puis, d’une petite voix, Ginny lança. - En tout cas, joyeux anniversaire, Harry. + Lire la suite.
isa120268 a écrit une critique à 31 janvier 2015. isa120268 donne la cote 9492 pour Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort. "En fait, ils pensent que je prends inutilement de la place, mais j’y suis habitué... - Je ne crois pas que tu prennes inutilement de la place. Si Harry n’avait pas vu remuer les lèvres de Dudley, il n’en aurait sans doute pas cru ses oreilles." [Harry et Dudley] "Prendre mon apparence, c’est très différent... - Oh, tu sais, Harry, personne ici n’en a très envie, dit Fred avec sérieux. Imagine que quelque chose se passe mal et que nous soyons tous condamnés à rester à jamais des petits imbéciles binoclards et maigrichons." [Harry et Fred] "Comment te sens-tu, Georgie ? murmura Mrs Weasley. Les doigts de George cherchèrent à tâtons le côté de sa tête. - Comme un saint, murmura-t-il. Qu’est-ce qu’il a ? croassa Fred, l’air terrifié. Il est devenu fou ? - Comme un saint, répéta George qui ouvrit les yeux et regarda son frère. Tu vois, j’ai une oreillole. Une oreillole, Fred, tu as compris ?" "Si je prenais brusquement une épée et que je te la passe au travers du corps, Ron, je n’infligerais aucun dommage à ton âme. - Ce qui serait pour moi une grande consolation, assura Ron. Harry éclata de rire. - J’espère bien !" [Hermione et Ron] "Et toi, tu es censé être en train de mourir d’éclabouille au Terrier ! Si quelqu’un devait ne pas y aller, ce serait Harry. Sa tête est mise à prix dix mille Gallions. [Hermione] - Très bien, dans ce cas, je resterai ici, répliqua Harry. Si jamais vous arrivez à vaincre Voldemort, n’oubliez pas de me prévenir, d’accord ?" "Très bien, alors, je ne vais plus me faire de souci pour eux [sa famille]. Tout va bien pour vous deux, vos parents sont en sécurité... [Ron] - Mes parents sont morts ! beugla Harry." "Je leur répondrais qu’il n’y a qu’un pas entre « les sorciers d’abord » et « les Sang-Pur d’abord ». Ensuite, on passe directement aux Mangemorts, répondit Kingsley. Nous sommes tous des êtres humains, n’est-ce pas ? Chaque vie humaine a la même valeur et vaut la peine d’être sauvée." [Kingsley] "Rappelons aux auditeurs que ce sont les Basilics qui possèdent ce pouvoir. Voici un test très simple : vérifiez si la chose qui vous observe est pourvue de jambes. Si oui, vous pouvez la regarder dans les yeux. Mais s’il s’agit vraiment de Vous-Savez-Qui, il y a de fortes chances pour que ce soit la dernière chose que vous aurez l’occasion de faire dans votre vie." [Fred] "Mais ce qu’il faut surtout, c’est ne pas se laisser bercer par une fausse sensation de sécurité sous prétexte qu’il aurait quitté le pays. Peut-être est-ce vrai, peut-être pas, mais un fait demeure : quand il le veut, il est capable de filer plus vite que Severus Rogue confronté à une bouteille de shampooing, alors ce n’est pas parce qu’il est loin qu’il faut vous croire à l’abri, si vous avez l’intention de prendre des risques." "Elle [Bellatrix] avait un goût répugnant, pire que la Ravegourde ! Ron, viens là que je m’occupe de toi... - D’accord, mais souviens-toi, je ne veux pas une barbe trop longue... - Pour l’amour du ciel ! On ne te demande pas d’avoir l’air séduisant..." [Hermione et Ron] "J’ai été un imbécile ! rugit Percy, d’une voix si forte que Lupin faillit en lâcher la photo. Je me suis conduit comme un idiot, comme une andouille prétentieuse, j’ai été un... un... - Un crétin adorateur de ministère, assoiffé de pouvoir et déloyal envers sa famille, acheva Fred." [Fred et Percy] "Regardez-... moi, murmura-t-il. Les yeux verts de Harry croisèrent les yeux noirs de Rogue mais un instant plus tard, quelque chose sembla s’éteindre au fond du regard sombre qui devint fixe, terne, vide. La main qui tenait encore Harry retomba avec un bruit sourd et Rogue ne bougea plus." [Rogue] "Très bien, très bien. Mais ne le dites jamais à personne, Dumbledore, jamais à personne ! Cela doit rester entre nous ! Jurez-le ! Je ne peux pas supporter... Surtout le fils de Potter... Je veux votre parole ! - Vous voulez ma parole, Severus, que je ne révélerai jamais ce qu’il y a de meilleur en vous ? Soupira Dumbledore en baissant les yeux sur le visage à la fois féroce et angoissé de Rogue. Si vous insistez..." [Rogue et Dumbledore] "N’aie pas pitié des morts, Harry. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour." [Dumbledore] "Je me rallierai à vous quand il gèlera en enfer ! [Neville] + Lire la suite.
Lorraine47 a écrit une critique à 23 février 2013. Lorraine47 donne la cote 9492 pour Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter Et Les Reliques De La Mort. Par toutes les cifelles du caleçon de Merlin, ai-je subi un sort de pétrifiction ou bien est-ce mon patronus qui s'est barré avec la femme du voisin? Pendant plus de la moitié de l'ouvrage, on transplane, on transplane presque à en avoir le tournis comme Plastic Bertrand... "Ça plane pour moi!" Les ados Hermione, Harry et Ron sont d'une humeur de chien, bref un excellent aperçu de ce qui vous attend heureux parents d'enfants en bas-âge! Heureusement l'autre moitié se révèle un peu plus palpitante sinon j'aurais refermé mon grimoire! Une certaine poésie est même au rendez-vous après l'affrontement entre Harry et celui dont on ne doit pas prononcer le nom, mais vous savez qui bien sûr! Je ne dirais pas que ce dernier tome ne vaut pas tout l'or d'un horcruxe mais je pense qu'à trop délayer la sauce elle est moins goûteuse! Que mon humble avis ne décourage pas les intrépides, quant aux fans je pense que cette critique ne leur fera pas plus d'effet qu'un coup de baguette de sang de bourbe! Je n'ai pas vu le film mais je crains le pire sachant qu'il est en deux parties à moins qu'il ne m'aide à soigner mes insomnies! Choixpeau bas à Mme Rowling pour cette réussite mais je n'ai pas retrouvé le charme des premiers tomes! + Lire la suite.