Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique Par Ilona Andrews (2009)

Posted on

Kate

Telecharger En Pdf Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique In French PDF FB2 IBook - Il est très bien classé sur les sujets et les 12 catégories de haut niveau et plus de 150 sous-catégories. Il continue de faire face à des problèmes juridiques en raison de l'accès piraté complet avec des livres et des articles. En outre, la collection de livres est tellement enrichi que les gens aiment s'y rendre plutôt que de se déplacer entre les différents sites. Le site propose une longue liste de catégories comprenant la santé, l’humour, la fiction, le drame, des romans, des affaires, etc. Vous souhaitez créer un site Web, un blog et une capacité pour les gens téléchargent votre MP3.Vous pouvez enregistrer vos livres en ligne. Les livres imprimés peuvent fournir deux choses que les livres électroniques ne peuvent pas. Alors, oui, vous pouvez demander des livres en ligne, mais aller en personne semble être le moyen le plus convivial et le plus efficace. L'échange d e livres par la poste est une affaire incroyable, mais l'achat dans une librairie d'occasion présente l'avantage supplémentaire de soutenir une entreprise de quartier.

Description du Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique

Telecharger En Pdf Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique In French PDF FB2 IBook - 'A Atlanta deux réalités s'opposent : celle de la technologie et celle de la magie. Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne demarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu'elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quan...

Détails sur le Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique

Titre de livre : 393 pages
Auteur : Ilona Andrews
Éditeur : Milady
Traducteur : Sara Doke
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 2811200843
Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 223 commentaires client
Nom de fichier : kate-daniels,-tome-1-morsure-magique.pdf (Vitesse du serveur 23.47 Mbps)
La taille du fichier : 35.67 MB

Commentaire Critique du Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique

nanet a écrit une critique à 28 janvier 2011. nanet donne la cote 223 pour Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique. L'histoire commence par la présentation de Kate, sa maison et un univers un peu bizarre que nous découvrons et comprenons (en partie) au fur et à mesure de la lecture. Ce monde est le notre, dans quelques années... Ce monde a subit une sorte de cataclysme du aux progrès technologiques qui ont été poussés trop loin. Tout s'effondre et la magie prend en quelque sorte le relais. Sauf que les deux modes de fonctionnement continuent de se côtoyer par vagues successives, sans avertissement ! Les objets, la vie est tenue à cet échange permanent... lorsque la magie s'installe, les objet électriques ne fonctionnement plus. Et lorsqu'elle s'enfuit, les fae et autres objet magiques retournent dans l'ombre... Cet alternance créait un monde instable, la magie se nourrie de la technologie (tech) et détruit l'univers, la ville : les gratte-ciel ne sont plus que des amas de ferraille. Et surtout, des monstres rôdent dans les rues sombres. J'avoue que la création de ce monde, est le point fort de ce bouquin. J'ai bien aimé l'idée d'une alternance imprévisible entre magie et technologie. Cela aurait put donner beaucoup de poids à ce bouquin, sauf que cela reste très extérieur à l'histoire et que cela ne gêne en rien la progression de Kate. du coup, elle a deux véhicules. du coup, elle a toujours le bon objet, fonctionnant au bon moment... dommage. L'autre point intéressant, ce sont les êtres qui peuplent ce nouvel univers : Les changeformes (sortes de loups-garous et autres garous) et les Vampires. Ici, les deux clans sont opposés mais si les changeformes sont maitres de leurs destins, même s'ils accordent allégeance à un Seigneur des bêtes (hum, un lion.... comme c'est prévisible !) les Vampires sont des pauvres choses vides et téléguidés par des maitres des morts, ou par leurs compagnons. C'est là aussi une partie intéressante du bouquin, et j'aurais aimé en apprendre plus sur le mode de fonctionnement de ce contrôle sur les morts. Sauf que les deux auteurs nous délivrent l'information, et passent à autre chose. Nous apprenons juste que créer un Vampire coute très cher et que le maitre incontesté se nomme (ou se nommait) Roland. S'en suit une partie de l'intrigue avec une méchante pas gentille qui serait une des maitresses de ce dernier. C'est fouillis, tiré par les cheveux et surtout cela apparait au milieu du livre sans tenant ni aboutissant. Aucun lien réel avec l'intrigue véritable, même si ce passage nous démontre la puissance de Kate (liée à son sang mystérieux) et celle de Curran, le lion. Mais bon, le livre est déjà court, si on ôte ce passage, il serait vraiment maigrelet, sans compter que l'on apprend un peu sur Kate... Tout au long de l'histoire, donc, nous suivons Kate dans ce monde sombre qu'elle connait assez bien, puisqu'elle y officie comme mercenaire. Élève douée, elle aurait pu devenir un membre honorable de l'ordre, mais elle a choisi de vivre libre. Elle préfère la poussière, la misère et ses amis changeformes au confort d'un palace doré. Chacun son choix ! du coup, elle est aussi connue de ses ennemis, qui pour le coup, vont l'aider dans cette drôle de mission. Je ne vais pas vous raconter l'intrigue, elle est assez bien montée, même si elle perd en crédibilité assez rapidement. Enfin, la romance est peut-être ce qui m'a le plus amusé. L'histoire entre Kate et le bellâtre aurait pu être une vrai et belle amourette. Pas le bon moment, dirons nous... En tout cas, c'est dommage, c'était assez crédible, dans le grand fatras de cette histoire. Bon, j'ai eu du mal à imaginer la miss en robe du soir, mais c'est normal, à force de nous rabâcher qu'elle était bien mieux en jean usé et tâché... Le style La narration est à la première personne, et nous suivons l'histoire au travers des yeux de Kate. le langage utilisé est cru. Les auteurs ne se cachent pas pour user de mots vulgaires, peut-être pour donner à leur héroïne plus de charme ? En tout cas, je n'ai pas du tout apprécié. Elle peut être rebelle sans jurer toutes les trois pages. Les descriptions sont assez convaincante, et sombres. L'héroïne est dans une phase assez noire, et ce qu'elle voit s'en ressent. Sur ce point, les auteurs ont su nous montrer le monde tel que le verrait une personne au bord de l'épuisement moral. Noir, miteux... Les personnages sont vraiment caricaturés. le grand lion, fort et puissant, seigneur des bêtes... le grand maitres des morts ressemblant un peu au personnage du Mérovingien dans Matrix : Fou mais maitre de son univers, richissime et en jouant... Nataraja est une sorte de dieu de l'argent, vivant dans un lit en or. et mène la danse... J'ai sourit à sa description. D'ailleurs, j'ai trouvé amusant toute cette partie sur le Tajmahal et les dieux hindous. Mais pour en revenir aux personnages, celui qui m'a le plus énervé lors de cette lecture est Kate elle-même. Elle est apparemment très intelligente, capable de battre ses adversaires assez promptement, et nous rabâche tout au long du bouquin, sa nullité, son inutilité presque. C'est épuisant. Autant j'aime les anti-héros, autant là, j'ai saturé. On aurait plutôt dit une crise d'adolescence ! Je sais que les auteurs voulaient lui coller un fichu caractère, sauf que pour le coup, elle n'en a pas. Elle peste, râle du début à la fin, agresse les autres personnages... Qui lui donnera la fessé ? Le temps est assez court, l'histoire se déroule en quelques jours. Les auteurs nous donnent régulièrement des repères mais l'ensemble coule et il n'y a pas de perte de temps. Des passages inutiles, certes, mais le livre se lit rapidement. Au final, assez déçue par ce bouquin... + Lire la suite.
letteratura a écrit une critique à 02 février 2012. letteratura donne la cote 223 pour Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique. Je remercie tout d'abord La librairie Dialogues et Milady pour ce livre qui a été mon premier Milady, je n'avais jamais lu de Milady et c'est mon premier, j'en suis très fière ! Effectivement, j'ai longtemps hésité à prendre des Milady par le manque de courage, surtout parce que j'aime bien la science-fiction YA mais à ce que j'en sache, Milady fournit généralement de la SF pour adultes, donc je redoutais que cela soit trop difficiles à comprendre dans un monde tout nouveau, et pour vous dire, je n'avais pas complètement tord ni complètement raison ! Parlons de l'histoire dont je redoutais le plus, une intrigue qui se passe à Atlanta, aux Etats-Unis dans un monde dystopique (je crois !) où la magie et la technologie se combattent par vague, ainsi quand la vague magique (la plus dominante) arrive, aucun élément technologique n'est censé marché et c'est la même chose pour le contraire. Ainsi, on se trouve des siècles après aujourd'hui, où la magie est existante, il y a d'autres espèces surnaturelles comme les Changesformes (Métamorphes) regroupés dans la Meute et les Vampires qui se retrouvent dans le Peuple, et ces deux groupes ne s'entendent pas très bien. Les autorités ont crées trois organismes pour contrôler la magie, dont il y a l'Ordre où notre personnage évoluera à son insu pour retrouver le meurtrier d'un de ses amis. Dans ce monde, Kate, la mercenaire (enquêteuse) recherchera le meurtrier de Greg qui a été tué très différemment. Qui peut faire cela ? et comment ? Voilà le pitch de l'histoire, vous avez compris qu'elle était difficile, c'est donc la raison pour laquelle j'ai décidé de mettre un pitch, le monde dans lequel évolue Kate Daniels est compliqué mais très riche et c'est un des aspects que j'ai adoré, ce monde est très riche, très précis, très détaillé, j'ai beaucoup aimé les précisions que l'auteur nous donnait sur ce monde qui parait très réaliste et accessible, ainsi on arrive à comprendre. Comme vous avez pu voir sur le pitch, dans ce roman, il n'y a pas seulement des vampires, mais il y a des Métamorphes et des Magiciens qui vivent dans un même monde. Cela est super, parce qu'avec les vampires seuls, j'en aurais eu un peu marre, mais l'auteur a choisi d'inclure différentes espèces de créatures pour donnés davantage d'actions avec les oppositions entre eux ! Parlons de l'écriture de ce livre qui est d'autant plus abouti que la science-fiction de jeunes adultes, j'ai même été parfois contraint de pas tout comprendre, mais tout de même, j'ai beaucoup aimé les descriptions très précises mais pas pour autant très longues qui m'ont permises de bien m'imaginer les créatures nouvelles. Sinon, pour l'écriture, je peut ajouter les effets du dialogue sur ce roman, en effets, les dialogues quand Kate parlent sont percutants et très cassants et j'ai adoré cela ! L'écriture de l'auteur était assez complexe et abouti comme dit au-dessus, mais aussi, j'ai rencontré des fautes d'orthographes horribles, j''aimerais que Milady fasse plus attention à l'orthographe qui peut déstabiliser le lecteur ! Sinon, il y a eu certaines phrases, certaines actions que Kate faisaient qui m'ont complètement échappé, je n'avais même pas compris à quoi faisait allusion l'auteur, mais don't panic, ce n'est que deux ou trois fois dans le livre mais ça m'a tout de même dérangé ! Le monde de notre auteur ne vous est pas donné en un bloc, ce qui aurait déjà paru très irréel puisque Kate y vit déjà et vous ne vous mettez pas à décrire votre quotidien, ce qui serait absurde, donc dans une logique pareil, l'auteur commence à décrire le monde à travers Kate quand elle rencontre un truc insolite pour le lecteur, Kate commence à le décrire d'un naturel étonnant. J'ai trouvé cette méthode de description d'un monde autant dérangeante parce qu'on n'apprend presque rien, l'auteur fait comme si l'on savait tout et aussi très original, on apprend à connaitre le monde petit à petit par étapes et désormais, je n'arrive plus à oublier ce monde extraordinaire ! Parlons du personnage, Kate Daniels, une mercenaire qui cherche et tue pour le compte de ses clients, est d'un caractère très autoritaire et très dure, elle ne se laisse pas faire comme les autres filles, elle veut travailler seule et ne pas avoir de collaborateurs, c'est pourquoi elle ne travaille pas dans l'Ordre. Elle a aussi des faiblesses, elle travaille seule pour pouvoir gagner de l'argent, elle n'arrive pas avoir une relation stable avec un homme sans pouvoir casser toute la relation. Mais tout de même, malgré son caractère fort et sa violence, on commence à découvrir ce personnage très proche, très joueur et on s'attache à elle sans s'en rendre compte. Après Kate, il y a Curran qui est un personnage très important, qui est-il ? Eh bien, Curran est le chef de la Meute (donc des métamorphes), il est considéré comme le plus fort, il se transforme en quelque chose qui se trouvait dans l'ancienne couverture, un lion, mais pas un simple, un gros lion de je ne sais combien de mètres, donc un “monstre très grand capable d'engloutir un humain ! A part se transformer, ce lion cache une vrai caractère très fort, qui aime se taquiner avec Kate Daniels au point où on ne sait pas vraiment leur relations. Voilà tout pour ce lion ! Parlons de l'intrigue général qui est un peu une enquête de meurtre de Greg, mais bien sur, l'auteur y ajoute un monde dystopique et surnaturelles qui font de cette enquête, un but complètement essentiel, parce que ce meurtre signifie une des actions d'une “organisation” qui essaye de prendre le pouvoir en main, et tout et tout, mais je suis désolé, malgré que j'ai lu le livre il y a 3 jours, je ne me rappelle plus du but, mais c'était pour prendre le pouvoir, ainsi l'intrigue se divisera en deux parties dont je ne vous préciserai pas le contenu mais vous vous en rendrez vite compte. L'intrigue aussi est très complexe, et ça peut vous mélanger la tête, essayez toujours de vous faire un bilan à chaque chapitre, c'est ce que je fait pour vous si j'ai tout compris, parce que toute l'action est divisé en deux pour créer grâce à Kate qui découvrira une autre affaire alors qu'elle cherchait celle de Greg ! C'est très intéressant, mais attention à l'oubli, mais en fait ça me revient mais je ne vous dirais rien ! Voilà tout pour cette chronique dithyrambique, c'est la première fois que j'écris une si longue chronique, j'espère que vous l'a lirez en entier, sinon vous pouvez lire par partie, selon que vous voulez savoir l'intrigue, les personnages, le pitch et autres ! Je ne sais pas comment j'ai fait pour écrire autant, mais j'en suis fière de moi :) Lien : http://litteraire-en-herbe.b.. + Lire la suite.
pititecali a écrit une critique à 11 novembre 2014. pititecali donne la cote 223 pour Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique. Une chouette surprise car malgré mes à prioris, j'ai passé un bon moment ! J'avais acheté ce livre, ainsi que les 3 tomes suivants, un peu dans l'urgence, juste avant qu'il disparaisse des étagères de nos libraires. En effet, Milady a arrêté de l'éditer, et n'a pas sorti le tome 5 (ce qui a causé un tolé général et une mission de sauvetage menée par la blogosphère qui n'aura pas abouti, Milady s'en est foutu comme de sa première culotte). Tout le monde me disait grand bien de cette saga, et je ne voulais pas me retrouver par la force des choses interdite de le découvrir. Je me suis donc précipitée, histoire de pouvoir l'avoir dans ma PAL, quitte ensuite à ne le lire que bien plus tard. Il faut dire que comme toujours, je ne suis que moyennement convaincue que je vais apprécier ce genre de livre. Je dis ce genre, ça ne vous parle pas, mais j'ai du mal à le définir. Vous savez, le style bit-lit produite au kilomètre, noyée dans une foultitude d'auteurs qui sortent une foultitude de tomes, dans une foultitude de sagas, qui ont toutes l'air de raconter la même chose, et de mettre en avant le même type d'héroïne ? Faut avouer que les couvertures Milady n'aident pas, en général, en plus, dans cette gamme de produit... Bref. J'ai pratiquement regretté mon achat à l'instant même où je leur ai trouvé une place sur mes étagères, mais bon, c'est comme ça, je n'aime pas qu'on choisisse à ma place, et le fait que Milady arrête une série qui semblait tant plaire m'avait décidée à m'engouffrer dans la brêche juste avant qu'elle se referme, lol. (appelez-moi Indiana Jones ^^) (merde, mon chapeau !) Bref ! La semaine dernière, les fans de la page du Calidoscope m'ont aidée à constituer ma PAL urgente, à lire sur novembre et décembre. Kate Daniels est ressorti plusieurs fois, et l'enthousiasme général m'a poussée à mettre ce livre tout au dessus, il fut donc le premier à passer. Qu'en est-il alors ? Eh bien, j'en suis la première surprise, mais j'ai passé un très très bon moment. Il y a eu quelques couacs, mais je me suis laissé dire que c'était parce que le premier tome n'était pas le meilleur. En tout cas, il a été assez prenant pour me donner envie de poursuivre la saga (ce qui est déjà très très bien !) Kate Daniels sort un peu des sentiers battus et de ce qui existe déjà dans les autres sagas d'urban fantasy (me semble que ça fait partie de cette catégorie en tout cas). Il faut avouer que l'univers est riche, et même plutôt complexe (ou bien flou, peut-être, dans ce premier tome ?) On découvre beaucoup de choses, dont bon nombre que je rencontrais pour la première fois, et l'auteure ne prend pas toujours la peine de tout expliquer, même si majoritairement, on arrive à suivre, il y a des moments où on se sent un poil perdu. Les changeformes, l'Ordre, les règles de la meute de Curran, les vagues tech/magiques, l'Upir, les tenants et les aboutissants des combats et enquêtes menés par Kate. Tout n'est pas forcément limpide, mais grosso modo on comprend à peu près de quoi il retourne. Cet univers original, mélangeant plusieurs créatures surnaturelles, la magie, et le monde moderne, est plutôt attractif et prenant.D'autant qu'il se passe tout le temps quelque chose, et qu'on a à peine le temps de souffler, je dois avouer qu'on ne s'ennuie pas du tout dans l'univers imaginé par Ilona Andrews. Les personnages sont également un point très positif. Kate Daniels est une héroïne comme je les aime. Pleine de caractère (pas forcément bon, d'ailleurs, lol) de répartie et d'humour cinglant, elle tient la barre fièrement dans un monde majoritairement masculin et plein de testostérone (et même animal d'ailleurs.) Elle est jolie sans être vraiment belle, elle préfère le confort de ses baskets aux talons hauts, ce qui me paraît vachement plus crédible compte tenu qu'elle est toujours en train de se battre dans des endroits tout crados. Sa maison est en bordel, et son panier de linge regorge de jeans troués et délavés et de vieux t-shirts. J'ai aimé sa façon de tenir tête aux personnages les plus impressionnants, et de leur balancer de bonnes vannes juste avant de leur fracasser la gueule. Kate est à la fois très forte, et en même temps pleine de faiblesses, humaine, mortelle, se mettant souvent en danger, courageuse, solitaire, et pourtant facilement attachée aux autres personnages, malgré ses efforts pour paraître indifférente. Une héroïne attachante pleine de contradictions. Une vraie femme quoi :) Un personnage crédible alors même qu'elle fait des trucs de malade de ouf, moi, ça me plaît. Quelques gros mots de-ci de-là, sans exagération toutefois (comme dans la vie finalement, que celui qui ne dit jamais putain ou merde me jette la première pierre !). Pas de sexe, dans ce premier tome. Ca en fait déjà une originalité assez extraordinaire. Kate ne cherche pas l'amour, voire même tache de l'éviter dans la mesure du possible, mais on sent bien qu'un peu de tendresse ne lui ferait pas de mal. Elle rencontre de beaux mâles, et s'il ne se passe pas grand chose amoureusement parlant, on sent que ça pourrait bien venir avec le temps. Cependant, n'allez pas mettre ce livre dans les mains des plus jeunes pour autant, car si c'est soft sexuellement parlant, Ilona Andrews ne se censure pas dans les combats et les explosions de sang, ce qui m'a plu aussi, un max de détails sanguinolents pour bien visualiser ce qui se passe, ne font qu'ajouter en intensité pendant les récits des combats. Curran, le seigneur des bêtes, un changeforme lion, m'a été vanté, revanté, et rerevanté depuis que ce roman a fait son apparition sur la blogo. Apparemment, toutes les jeunes blogueuses qui l'ont rencontré en sont tombées raides ! Pour le moment, je trouve que c'est un perso agréable (et sûrement très séduisant), mais sans plus toutefois. Il se pourrait que son pouvoir de séduction me tombe dessus plus tard, dans les suites. Cette histoire est racontée sans chichi (mais pas toujours super bien traduite). On n'y rencontrera aucune tournure littéraire de fou, mais la plume glisse toute seule, c'est très très fluide. Un récit au passé (ça, ça fait plaisir) bien raconté, et dans un style efficace. de nombreuses touches d'humour parsèment le récit, ce qui rend la lecture très légère et agréable, j'ai souri à de nombreuses reprises, quasiment à chaque fois grâce aux répliques de Kate, d'ailleurs. En résumé, j'ai passé un bon moment, ça m'a bien détendue, et suffisamment convaincue pour ne pas me faire regretter mon achat impulsif, et me donner envie de poursuivre bientôt avec le tome 2. Moi je dis, mission accomplie pour un premier tome ! Cali Lien : http://calidoscope.canalblog.. + Lire la suite.