L'Héritage, Tome 1 : Eragon Par Christopher Paolini (2004)

Posted on

L'Héritage,

Site De Telechargement Bittorrent L'Héritage, Tome 1 : Eragon PDF EPub IBook -

Description du L'Héritage, Tome 1 : Eragon

Site De Telechargement Bittorrent L'Héritage, Tome 1 : Eragon PDF EPub IBook - Eragon mène une vie simple, jusqu'au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue. Le garçon découvre qu'il s'agit d'un œuf et assiste bientôt à la naissance... d'un dragon ! En décidant de l'élever, il devient Dragonnier, héritier d'une caste d'élite que le terrible roi Galbatorix veut éliminer. Eragon n'a que seize ans, mais le destin du royaume de l'Alagaesia est entre ses mains.

Détails sur le L'Héritage, Tome 1 : Eragon

Titre de livre : 274 pages
Auteur : Christopher Paolini
Éditeur : Bayard Jeunesse
Traducteur : Bertrand Ferrier
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 2747014401
Moyenne des commentaires client : 3.86 étoiles sur 5 3106 commentaires client
Nom de fichier : l-héritage,-tome-1-eragon.pdf (Vitesse du serveur 20.72 Mbps)
La taille du fichier : 38.31 MB

Commentaire Critique du L'Héritage, Tome 1 : Eragon

Patience82 a écrit une critique à 25 décembre 2016. Patience82 donne la cote 3106 pour L'Héritage, Tome 1 : Eragon. Ca faisait un petit moment que je voulais lire cette série et je l'ai enfin trouvée disponible à la bibliothèque. Je m'attendais à être un peu déçue, car c'est souvent le cas avec des livres qui ont beaucoup fait parler d'eux et que l'on attend depuis un moment. Mais j'ai été agréablement surprise, d'autant plus en prenant en compte le jeune âge de l'auteur au moment de l'écriture de ce tome 1. Le style laisse apparaître quelques maladresses et des tournures un peu simplistes, mais ça reste très adapté pour un public adolescent. C'est linéaire et ça ne se perd pas dan des détails inutiles, malgré la complexité de cet univers et de la multitude de peuples existants. Les personnages sont vraiment très attachants et le suspens est bien entretenu par des chapitres courts. Je vais découvrir la suite avec grand plaisir..
claudia_tros_cool a écrit une critique à 08 septembre 2012. claudia_tros_cool donne la cote 3106 pour L'Héritage, Tome 1 : Eragon. Je viens tout juste de terminer ma lecture d'où j'en sors avec un point de vue mitigé.  Tout d'abord je me suis dit il y a peu de temps que je devrais un peu me lancer dans le Fantasy j'avoue que Tolkien m'en a donné l'envie. Ce livre avait trouvé refuge dans la bibliothèque de mon frère alors entre deux lectures en été ( un peu à cours ) je me suis dit : pourquoi pas ?  J'étais assez emballé je pensais que j'allais plus aimer que ça, vu comment on en parle et comment le quatrième de couverture en fait son éloge en comparant à l'oeuvre de Tolkien je dois dire que j'ai été déçu.  L'histoire est assez bien faite elle est prenante, on se retrouve dans un monde imaginaire propre à la Fantasy, et assez sombre dirigé par un roi assoifé de pouvoir du nom de Galbatorix ( ex dragonnier ). le monde dans lequel Eragon vit est un monde ou l'aire des dragonniers, des elfes, des nains, battaient leurs pleins. Petit à petit on en apprends un peu plus sur l'histoire de L'alagaesia une histoire d'ailleurs assez plaisante. À la découverte de l'oeuf par Eragon je dois dire que j'aimais bien malgré les phrases trop courtes et trop simple, cette écriture assez mal maîtrisé malheureuse au début ignoré dans la suite de l'histoire ça pose un gros problème. Certains passages emballent alors que d'autres ennuient par leur longueur, de plus il y avait trop de discours qu'à d Brom et Eragon voyagent ensemble par exemple j'adore les discours ça donne de la vie mais trop c'est trop, on oublie même la narration et les descriptions après.  Le voyage d'Eragon long et dur est le coeur de l'histoire c'est la ou il y à temps de suspens pourtant j'ai trouvé que Christopher Paolini utilisait parfois trop les mêmes chose : Eragon s'évanouit plusieurs fois et en plus toujours quand les événements se corsent . Pour ma part je trouve aussi que Paolini nous n'ont d'informations et de paroles et de petits détails ce qui n'empêchent que les personnages sont assez fades, mal travaillé. Je n'ai rien ressenti quand Brom est mort ni même Garrow, Eragon est un garçon dragonnier on n'en sait pas plus, je ne me souviens pas non plus avoir ri.  J'ai beaucoup aimé la place du dragon dans ce livre qui est le vrai ami du garçon, un immense et fort lient se crée entre eux, assez beau d'ailleurs.  Le périple d'Eragon, Murthagh et Brom soutenaient le rythme du récit avec un peu d'action et un peu de suspens alors je dois dire qu'à leur arrivé chez les Vardens tout ralentit et la je décroche...je n'ai pas aimé ce passage. Quant à la bataille final rien d'extraordinaire ....on aura retenu qu'Eragon est un tueur d'Ombres.  Peut-être suis-je passé à côté d'un livre, peut être que la période à laquelle je l'ai lu n'était pas propice à la Fantasy, retour des vacances, rentrée scolaire...je n'en sait rien.  En somme je conclus sur cette lecture : Un vaste monde génialement inventé, une histoire bien ficelé assez attirante mais malheureusement l'écriture et les maladresse de Christopher Paolini font défauts et rendent la lecture tantôt ennuyante, tantôt  lourde. Je ne décourage pas écrire c'est dur et la Fantasy je pense que c'est les romans les plus complexes à écrire, je pense que les autres romans sont mieux écrit avec l'âge et l'expérience et on est loin de tous les rudiments qu'il faut mettre dans les débuts d'une sage pour planter le décor comme on dit. Je lirai donc le second tome de cette saga un de ces quatre pour me forger un avis plus sûre.  + Lire la suite.
mathilde08 a écrit une critique à 13 juillet 2012. mathilde08 donne la cote 3106 pour L'Héritage, Tome 1 : Eragon. Lorsqu'il atteignit le sommet, Saphira était déjà là. Ils restèrent devant la tombe de Brom, pour lui rendre un dernier hommage. Je n'arrive pas à croire qu'il s'en est allé pour toujours ! Alors qu'Eragon s'apprêtait à partir, il vit Saphira étendre son long coup et toucher la tombe du bout du nez. Ses flancs palpitèrent tandis qu'un fredonnement presque inaudible s'élevait dans l'air. Au contact de ses naseaux, le grès chatoya comme une rosée dorée. Des éclats de lumière argentée dansèrent sur la pierre. Ébahi, Eragon regarda des corolles de diamants étincelants s'épanouir sur la surface de la tombe. Des reflets scintillants se dessinaient tout autour, tels des éclairs de couleurs vives, tandis que le grès se métamorphosait. Satisfaite, Saphira souffla et se recula pour examiner son oeuvre. Ce qui n'était auparavant qu'une sépulture en grès sculpté s'était transformé en un mausolée éblouissant, constellé de pierres précieuses. Cependant, le visage de Brom, intact, restait parfaitement visible. Eragon, les yeux écarquillés, contemplait le vieil homme qui semblait endormi. Qu'as-tu fait ? demanda-t-il à Saphira avec une crainte respectueuse. C'est le seul cadeau que je pouvais lui offrir. A présent, le temps n'aura plus de prise sur lui. Il peut reposer en paix pour l'éternité. Merci, souffla le jeune Dragonnier. Il posa une main sur le flanc de sa compagne ; puis, côte à côte, ils s'en allèrent. + Lire la suite.