Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents Par Chloe Neill (2011)

Posted on

Les

Ou Telecharger Des Epub Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents En Français PDF FB2 -Des livres gratuits trouvés en ligne pour que vous puissiez profiter de votre lecture sans beaucoup pour les livres que vous préférez. Vous pouvez obtenir les livres gratuitement. Que ce soit celui que j'ai acheté ou qu'il soit disponible sous forme de gratuit. Livres d'images pour enfants gratuits certains disponibles à partir du projet Gutenburg. Le livre présente tous les principaux paradigmes de programmation dans un cadre uniforme qui montre leurs connections profondes et remark et où les utiliser ensemble. Choisissez parmi différentes étapes p développement et chapitres individuels, puis le comme vous l'avez demandé. Sur le site Net Amazon où vous téléchargiez le livre. Lorsque vous décidez p lire un inspirant, vous mis au défi et commencez à penser Au dela p votre zone de confort. Vous obtenez de télécharger des Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents livres complets gratuitement. De nouveaux Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents livres sont ajoutés régulièrement, et les Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents livres et les informations sur les auteurs faciles à trouver et à lire. Open Library vous permet d'effectuer une recherche level sujet, titre et auteur.

Description du Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents

Ou Telecharger Des Epub Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents En Français PDF FB2 - Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée. Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait. Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique...

Détails sur le Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents

Titre de livre : 326 pages
Auteur : Chloe Neill
Éditeur : Milady
Traducteur : Aurélie Tronchet
Catégorie : Saga
ISBN-10 : 281120539X
Moyenne des commentaires client : 4.09 étoiles sur 5 329 commentaires client
Nom de fichier : les-vampires-de-chicago,-tome-1-certaines-mettent-les-dents.pdf (Vitesse du serveur 29.03 Mbps)
La taille du fichier : 29.68 MB

Commentaire Critique du Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents

paupo91 a écrit une critique à 22 juillet 2012. paupo91 donne la cote 329 pour Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents. _Morgan avec une vampire de Cadogan, ce serait énorme _ je ne savais pas qu'ils se connaissaient. Et le pompon : _Je croyais qu'Ethan avait le beguin pour elle! Les yeux toujours posés sur Morgan, la main toujours serrée sur la poignée de mon katana, je m'adressai de nouveau mentalement à Ethan _Si j'accepte sa requête, qu'est ce que ça veut dire? _Que tu accepte sa demande. tu reconnais et moi aussi,que tu es ouverte au fait qu'il te courtise Je m'obligeai à poser la question qui s'imposait, désagréablement surprise que la réponse m'importe à ce point. _Et toi, tu es ouvert à cette idée? Silence. Rien. Ethan ne répondit pas + Lire la suite.
Luna05 a écrit une critique à 27 juillet 2014. Luna05 donne la cote 329 pour Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents. Que d'héroïnes peuplant divers univers émergeant de l'Urban Fantasy, tant de personnalités que j'ai cessé de les compter. Avec autant de choix possible comment trouver « les sagas » sortant d'un certain classicisme clairement installé depuis ces dernières années ? Pour moi, les valeurs sures restent mes toutes premières séries découvertes qui, à l'époque, et encore aujourd'hui, divertissaient autant qu'elles marquaient au travers d'univers riches et complexes, par le biais de plumes délicieusement envoutantes et percutantes, et enfin, grâce à des héroïnes aussi attachantes qu'humaines. Mes sagas coups de coeur ayant dû subir une fin plus qu'intolérable en France, je tente de retrouver ce qui m'avait fait aimer ce genre avec de nouvelles romancières. Voici un premier tome que je m'étais empressée d'acheter dès sa sortie, et ce, pour plusieurs raisons. La première concerna son synopsis fort alléchant et intrigant, la seconde fut à imputer à sa forte popularité Outre Atlantique, et enfin, le dernier point qui me décida finalement fut l'excellente réputation de son auteur Chloe Neill. C'est donc non sans crainte mêlée de curiosité que je me décidais à tenter l'aventure avec son tout premier tome « Les vampires de Chicago » tout en gardant à l'esprit, et bien malgré moi, une certaine Kate, Rachel et Danny... Chloe Neill donne un grand coup dès le premier chapitre en nous plongeant au coeur même de l'action. Tout commence lors de la furtive mais violente agression de Merit par un vampire. Sauvée in extremis, c'est en état de choc que la jeune femme sera prise en charge par le Maître de la Maison Cadogan, Ethan Sullivan. Transformée contre son gré, Merit devra très vite s'adapter à sa nouvelle condition et faire le choix de servir La Maison Cadogan à laquelle elle est censée appartenir désormais ou devenir une vampire solitaire et renoncer à toute affiliation. Un lourd programme pour cette jeune novice qui n'aura pas vraiment le temps de souffler car, quelqu'un en veut à sa vie, mais qui et pourquoi ? Avec ce genre de résumé, si on apprécie L'Urban Fantasy, notre curiosité ne peut qu'être piqué, néanmoins, à force d'entendre que des éloges sur ce titre j'ai peut-être placé la barre trop haute d'où ma semi-déception lors de ma lecture. Je vais donc commencer par exposer les points m'ayant quelque peu chagriné dans ce premier opus. Tout d'abord, le rythme. Chloe Neill a peiné à trouver réellement ses marques ici, nous offrant un tempo totalement déséquilibré flirtant entre moments d'une lenteur exaspérante et d'autres d'une rapidité fulgurante nous déversant un flot précieux d'information sur cet univers se devant d'être très vite assimilé au risque de s'y perdre. Je citerai également un souci de profondeur car l'auteur a survolé de temps à autre des passages importants qui auraient mérité d'être traités avec plus d'intérêt. Ces dites scènes devenant pour le coup bien trop superficielles et sous exploitées. Autre facette m'ayant fait grincer des dents au vu d'autres sagas complexes et passionnantes, son traitement linéaire. Je dois dire que malgré une écriture rendant ma lecture agréable et fluide, j'ai trouvé ce récit bien trop plat et tombant dans la facilité. Pour exemple, la conclusion qui a été pour moi une véritable déception car tout se dénoue bien trop aisément. Après nous avoir tenus en haleine de bout en bout, j'ai trouvé cette fin plate et manichéenne. Un déliement trop convenu au vu de l'ambition à laquelle cette enquête et les diverses pistes nous menaient. de plus, j'avais également deviné quels étaient les ennemis, et ce dès la moitié du récit. Même si ce premier tome n'est pas exempt de défauts, il est heureusement aussi pourvu de qualités non-négligeables que je vais énumérer sans plus tarder. Comme je l'ai déjà cité précédemment, Chloe Neill est pourvue d'une plume addictive, agréable et non dénuée d'humour nous emportant, sans aucune difficulté, dans son monde. C'est par le biais d'une narration à la première personne portée par la voix de son héroïne Merit que nous plongerons dans cette aventure. J'ai particulièrement apprécié la manière dont l'auteur est parvenue à restituer les changements de l'héroïne de son état de simple humain à une prédatrice de la nuit. Des passages tout bonnement grisants décrivant sa soif nouvelle, ses désirs conflictuels et sa force phénoménale la dépassant tout en l'impressionnant. Une dualité entre sa partie humaine et sa partie vampire fort bien décrite. Ce récit nous présentera le monde des Vampires avec sa mythologie pour le moins très intéressante nous poussant à poursuivre pour obtenir toujours plus d'informations distillées bien évidemment au compte-gouttes. Plusieurs Maisons feront leurs apparitions nous rappelant que ce tome n'est qu'une simple introduction et que le gros des révélations viendra par la suite laissant planer de grosses zones d'ombre, plus particulièrement sur celle de Cadogan. L'auteur nous apportera certes des réponses ici tout en répandant d'autres questionnements nous laissant dans l'attente des prochains tomes. Un suspense rondement mené et fort bien calculé par l'auteur. Concernant les personnalités de cette oeuvre, Chloe Neill a légèrement esquissé des portraits, un procédé à double tranchant car si le lecteur n'adhère que moyennement à ce que l'auteur veut bien laisser filtrer de ses personnages, il y a une chance sur deux pour que nous ne poursuivions pas cette aventure comportant un nombre de tomes assez conséquent. Commençons par Merit qui est pour moi l'excellente surprise de ce tome. Garçon manqué pourvu d'une langue acérée et d'un certain humour, Merit nous dévoilera très tôt des facettes vulnérables derrière une apparente cuirasse. Mouton noire de sa famille, la jeune femme a très vite été indépendante pour ne plus rien devoir à personne et vivre sa vie comme elle entend malgré le poison distillé ponctuellement par son paternel. Passionnée et romantique dans l'âme, Merit tentera de cacher ce trait de personnalité qui se verra chamboulé après sa transition. Une héroïne chaleureuse, timide touchante et surtout très attachante rendant notre lecture très agréable. On comprend d'ailleurs très bien le comportement de la jeune femme et on ne peut qu'être en accord avec cette dernière concernant cette nouvelle vie lui ayant été imposée de manière irréversible. Qui pourrait accepter que quelqu'un choisisse une autre destinée pour nous ? Ses réactions, actions de rejet deviennent alors tout à fait légitimes et plus que crédibles. Parlons à présent du maître de la Maison Cadogan, Ethan Sullivan. Ah Ethan, que n'ai-je entendu sur ce lord, des choses positives certes mais les goûts, les couleurs et les attirances ne se commandent pas. Je dois dire que Mister Sullivan m'a laissé malheureusement de glace. Maître pour le moins très fier, arrogant, sure de lui et buté, Ethan se voudra aussi exaspérant qu'amusant au vu de son côté très aristocrate. J'ai encore en tête le passage des hot-dogs ô combien risible au vu de son absurdité. Il m'a néanmoins manqué l'étincelle pour que je puisse réellement craquer sur ce personnage. Une présence manquant singulièrement de charisme à mes yeux, le comble pour un maître vampire. Concernant sa relation avec Merit, un lien conflictuel saupoudré d'une attirance réciproque et tension sexuelle qui a toutefois manqué de piment comparé à d'autres couples que j'affectionne dans d'autres sagas d'Urban Fantasy. J'ai trouvé que l'auteur s'est un peu mieux débrouillée quant à croquer ses personnalités secondaire, j'ai donc eu plus d'attrait pour ces dernières se révélant plus intéressantes et drôle qu'Ethan. Que cela soit Mallory la meilleure amie de Merit aussi déjantée que drôle en passant par le macho et énigmatique Catcher, nous aurons de quoi nous régaler. J'ai également beaucoup apprécié un certain Morgan ne manquant pas de verve et d'humour. Un séducteur certes dévoué à sa Maison Navarre mais qui jettera également son dévolue sur une novice d'une maison rivale.... Je parlerai également de Luc et Lindsey qui j'en suis sure vont vraiment promettre pour la suite. Entre enquêtes concernant des attaques de femmes par des vampires, guerre imminente, menaces de mort à l'encontre de Merit, choix quant à prêter allégeance à un homme qu'elle déteste tout en étant attirée par lui, sorcellerie et découverte du monde de la nuit, Merit et nous lecteurs auront de quoi nous mettre sous la dent. « Certaines mettent les dents » s'est révélé être un premier tome introductif intriguant sans être véritablement exaltant. Un univers plaisant sans toutefois être originale et des personnalités attachantes sans être réellement inoubliables. Malgré cela, je poursuivrai cette aventure au vu du potentiel latent émanant de cette oeuvre. + Lire la suite.
Crunches a écrit une critique à 15 janvier 2012. Crunches donne la cote 329 pour Les Vampires De Chicago, Tome 1 : Certaines Mettent Les Dents. - J'ai rencontré ton père. - Je suis désolée de l'apprendre. Il crispa les mains autour du verre. - Tu n'es pas proche de ta famille ? - Mon père et moi ne nous entendons pas. Nous avons des priorités différentes. Il se préoccupe uniquement de bâtir son royaume financier. - Alors que ce n'est pas le cas de Merit, intervint Mallory. Elle se contente très bien de rêver de Lancelot et Tristan. - Lancelot et Tristan ? - Je... je travaillais sur monmémoire de thèse bégayai-je, gênée par l'allusion de Mallory à mon côté fleur bleue. Avant. Ethan posa son verre sur le bar puis s'appuya contre le comptoir, les bras croisés. - Je vois. - Franchement, j'en doute fort. Mais si vous espériez que le fait de me transformer vous permettrait d'accédes à l'argent des Merit, vous n'avez pas de chance. Je n'ai aucun des deux, ni l'argent, ni l'accès. L'air momentanément surpris, il évita mon regard en revenant vers son bureau. Quand il fut à nouveau assis, il fronça les sourcils à mon adresse. Ce n'était pas de la colère ; il paraissait intrigué. - Et si je t'énonçais tout ce que je peux te donner ? Est-ce que cela t'aiderait à mieux vivre la transition ? Mallory grogna. - Je ne suis pas comme mes parents, répondis-je. Il m'adressa un long regard, empreint d'une lueur de respect, cette fois. - C'est ce que je commence à comprendre. + Lire la suite.