Red Queen, Tome 1 Par Victoria Aveyard (2016)

Posted on

Red

Sites Telechargement Gratuit Red Queen, Tome 1 PDF IBook PDB -Vous devez comprendre que le véritable pouvoir de web site existe bien au-delà p vos pages Net . Website ne doit pas forcément être un KO layout pour vous faire gagner p l'argent. Vous voulez un site agréable pour les yeux, veillez à ce que toutes les polices et les couleurs soient identiques et cohérentes sur l'ensemble p website. Ayez toujours une image claire de ce que vous voulez accomplir avec la conception de votre site et dans cette management. Vousn'avez pas besoin d'un web page parfait. Mon premier website que j'ai conçu à partir de rien alors que jen'avais aucune idée p C E à quoi devrait ressembler U N web site parfait, mais maintenant, mon modeste petit website apparel plus de 50 000 visiteurs par mois et Google l'a mis à jour en PR6. Comme il est rare que visite votre website Web achète that is d'abord auprès p vous gratuit de ce que votre marché cible voudra avoir est un moyen de capturer ses informations de contact et de les insérer dans votre liste de diffusion. Si vous envisagez de vendre vos livres électroniques à partir de votre propre site Web, je recommande fortement d'investir dans un logiciel anti-voleur pour un livre électronique fiable. Les eBook Red Queen, Tome 1s PDF aident les auteurs et les auteurs à atteindre leurs œuvres partout dans le monde avec un minimum d'effort. Tout livre PDF gratuit maintenant être téléchargé à partir de sites populaires tels que freepdf.us. Bien sûr, si vous voulez frapper fort dans la question, vous voudrez faire appel à un professionnel pour concevoir un modèle de livre intérieur et la conception de la couverture du livre.

Description du Red Queen, Tome 1

Sites Telechargement Gratuit Red Queen, Tome 1 PDF IBook PDB - Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon. Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change ...

Détails sur le Red Queen, Tome 1

Titre de livre : 442 pages
Auteur : Victoria Aveyard
Éditeur : Le Livre de Poche
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2253183997
Moyenne des commentaires client : 4.13 étoiles sur 5 453 commentaires client
Nom de fichier : red-queen,-tome-1.pdf (Vitesse du serveur 26.14 Mbps)
La taille du fichier : 38.76 MB

Commentaire Critique du Red Queen, Tome 1

Tatooa a écrit une critique à 14 mai 2015. Tatooa donne la cote 453 pour Red Queen, Tome 1. Tout d'abord, merci aux éditions le Masque et à Babelio pour cette découverte Masse Critique. Un constat : ce livre se lit très facilement et très vite. Je l'ai bien apprécié, mais sans plus, et je vais expliquer pourquoi. J'avais choisi ce livre car le pitch me plaisait, même si assez classique. J'avoue n'avoir pas regardé à quel public il s'adressait, et je le regrette un peu, je serai plus attentive la prochaine fois. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, comme dans pas mal de ces livres pour jeunes écrits en je, je dois être trop vieille... (lol). Très franchement, j'ai trouvé le début long et lent, avec des explications redondantes, et j'ai bien senti que je tenais là un livre pour lecteur jeune et pas tellement habitué à la SF, la fantasy et la dystopie. Jusqu'à la page 216 exactement, je me suis un brin ennuyée. le plus c'est que c'est de la lecture facile, comme je l'ai dit, donc j'ai avancé vite malgré mon ennui. J'ai relevé quelques incongruités de traduction, comme le roi me toisait avec ardeur, qui m'a arraché une grimace, et puis un rire. le verbe toiser contient tout son sens et n'a besoin d'aucun adverbe ni précision, quelle que soit la tournure anglaise traduite... de plus, s'il en avait fallu un, ç'aurait été plutôt avec intensité qu' avec ardeur, qui sonne vraiment très mal ici. Puis, à la page 216, il se passe un truc assez incroyable, qui relève l'intérêt de l'ensemble. du coup, la suite devient plus prenante. Malheureusement, je me suis douté du fond de l'histoire très rapidement, car il se passe des choses trop grosses et trop invraisemblables pour être honnêtes. Les ficelles dans ce livre sont vraiment énormes, et je pense qu'un lecteur aguerri ne peut qu'être déçu que l'ensemble se révèle comme il l'avait prévu. Pas de surprise donc, pas de retournement de situation (à part pour les naïfs/ves), mais de l'attendu, de l'attendu et encore de l'attendu, et même la soit-disant surprise de la fin n'en fut pas une pour moi. Les atermoiements de l'héroïne m'ont par moments agacée, ils sont superficiels et ne sonnent pas vraiment juste, les personnages sont brossés d'une pièce, on sent bien que c'est de la littérature young adult, voire ado, à mon sens. Tout ça manque un peu trop de profondeur à mon goût. La bataille de la fin est assez bien tournée et prenante. C'est pas mal écrit, et ça se laisse lire. Mais, pour moi, c'est un peu léger, et je ne lirai sans doute pas la suite... + Lire la suite.
Saiwhisper a écrit une critique à 19 août 2016. Saiwhisper donne la cote 453 pour Red Queen, Tome 1. Il faut des heures, plusieurs couches de maquillage et de vernis, pour faire de moi la fille que je suis censée être. J'ai l'impression, pourtant, que quelques minutes seulement s'écoulent. Lorsque les femmes de chambre me conduisent devant le miroir, et réclament en silence mon approbation, je ne réussis qu'à hocher la tête face à la fille qui me dévisage dans la glace. Elle est belle mais elle a l'air tétanisée par ce qui l'attend, emprisonnée par des chaînes de soie. Je dois la cacher, cette fille effrayée, je dois sourire et danser, je dois me faire passer pour l'une d'eux. Il m'en coûte beaucoup d'efforts, cependant je réussis à repousser ma peur. La peur n'aboutira qu'à la mort. + Lire la suite.
xLalou a écrit une critique à 30 juillet 2015. xLalou donne la cote 453 pour Red Queen, Tome 1. RED QUEEN est une vraie déception. Ce roman contient tellement de défauts et d'incohérences qu'il a fini par m'agacer sérieusement malgré son côté entraînant et prenant. OK, ce n'est pas de la daube pure et simple mais juste un concentré de clichés et de facilités scénaristiques qui, sans les rebondissements autour vers la fin, m'aurait fait passé un moment plus désagréable encore ! Pourtant, au départ, ça commençait très bien. Prenant, sombre, mystérieux... L'ambiance était bonne et ça promettait beaucoup d’étincelles. Malheureusement bientôt ça part en cacahuètes ! Pour ce roman, je vais faire plus précis que je le fais d'habitude. Je ne vais pas le critiquer dans un avis global en m'attardant peu sur chaque point, mais plutôt faire une liste des défauts et qualités du livre afin que vous voyez à quel point le contraste entre les deux est fort. Pour ceux qui n'ont pas lu ce roman et qui souhaitent le lire, je vous déconseille donc sérieusement de continuer votre lecture ! Bons points (j'ai mis deux étoiles malgré leur nombre - je suis gentille) : ► L'écriture n'est pas mauvaise même si elle ne transcende pas (du tout). Elle reste correcte et l'auteure sait faire durer le suspense et nous tenir en haleine. ► Les quelques rebondissements finals (quoique certains prévisibles et d'autres what the fuck) m'ont fait tourner les pages avec empressement, même si mon enthousiasme a été douché maintes fois. Même si je n'aimais pas ce que je lisais, je continuais sans m'arrêter (et en diagonale, je pense qu'il est important de le préciser tout de même) ! Pendant un instant j'ai pensé à stopper ma lecture mais ma sœur m'a encouragée à continuer et l'effervescence m'a prise - dès le refus de Cal à choisir Mare, en fait. J'étais agacée par la suite, j'ai sauté des descriptions inutiles (cf. le combat final que j'ai survolé tellement son issue m'importait peu - j'étais sûre que Mare ne mourrait pas et qu'elle serait sauvée d'une façon complètement WTF, ça n'avait donc aucune espèce d'importance), j'étais frustrée, énervée, hors de moi, mais j'ai continué jusqu'à la fin (sans cesser d'invectiver Mare et de me moquer d'elle, mais on y revient plus bas) ! Complètement fou, n'est-ce pas ? ► C'est tout. (ça vous étonne ?) Mauvais points (il y en a beaucoup et même des mauvais points inclus dans d'autres mauvais points, c'est dire !) : ► La société divisée en deux complètement vue et revue dont les détails ne sont pas du tout creusés. On ne sait pas d'où elle vient et comment elle a fait pour se maintenir, mais elle est là, plus incompréhensible tu meurs. J'ai cru comprendre que les sociétés d'antan comptaient la nôtre (les Argents en plus apparemment), eh bien j'aimerais bien savoir comment le monde a pu changer autant ! Comment les Argents sont apparu, s'ils ont toujours existé, comment la monarchie a su prendre sa place et se maintenir malgré les pouvoirs surnaturels de son peuple argent.. Attends, y en a qui peuvent carrément faire disparaître les pouvoirs des autres ou encore manipuler leurs faits et gestes sans problème, les poussant même au meurtre (cf. la reine), et personne ne cherche à prendre le trône depuis le temps ?!? Ils sont vachement passifs, en fait ! Si on suivait la logique des choses et surtout la logique humaine, le monde qu'a crée Victoria Aveyard ne serait que sang et lamentation, sans le contrôle de quiconque et sûrement pas d'un gouvernement solide, et où tous chercheraient le pouvoir et la richesse, face à des Rouges désespérés qui n'ont pas leur place dans ce monde de force et de pouvoir. OK, les royaumes s'affrontent les uns contre les autres mais en dehors de ça, il n'y a pas un seul coup d'Etat ! Les Argents de Norta sont des extraterrestres venus sur Terre pour se la couler douce, c'est ça ? Non mais franchement ! Bref, ça ne tient pas la route à la façon dont c'est expliqué (c'est-à-dire pas expliqué lol quelle ironie à m'en faire pleurer) ! L'auteure survole chaque famille, chaque pouvoir, aussi incroyable puisse-t-il être, sans même qu'on sache comment il peut exister. Genre certains peuvent voir le futur, sans blague ? Explications ? Bah non, pas besoin, c'est vrai que c'est commun dans leur monde ! Au passage, DÉTAIL ÉTRANGE : Le pouvoir capable de faire mouvoir la matière par la simple volonté de son détenteur est appelé dans le roman télépathie et non télékinésie, qui sont deux choses différentes. Faute de traduction ? En tout cas, ça m'a gênée. ► L’héroïne égoïste et crédule (pour se faire avoir de la sorte, faut le faire, quand même !), si imbue d'elle-même, qui m'a énervée au-delà du possible. Mare ne m'a pas touchée une seule fois, ne m'a pas fait sourire une seule fois. Cette fille déborde de prétention ! La pauvre se croit intouchable car madame vit au château du roi, sait faire des éclairs et désactiver les caméras ! Youpiiiiii, je suis spéciale donc invincible, aucun de ses maudits Argents - je fricote avec deux d'entre eux mais je vous jure que je les déteste vraiment ! - avec leurs pouvoirs dangereux ne peuvent m'avoir, je peux mener une rébellion depuis ma chambre de princesse (pourquoi RED QUEEN et pas RED PRINCESS ? ON NE LE SAURA JAMAIS.) sans que personne ne le remarque ! C'est vrai que la reine veut ma peau et peut tout savoir de moi en quelques secondes, c'est vrai que le prince qui s'est à priori allié à ma cause - qui consiste à détruire ses semblables pour le bonheur des miens, il faut le préciser - est le fils de cette mégère et ne devrait pas gagner ma confiance aussi facilement, mais et alors ? Je sais faire des éclairs, je vous dis ! Lamentable, pitoyable, sans queue ni tête, affligeant, désespérant, énervant, pas du tout crédible et crotte, il a quand même fait un carton ! Voici deux extraits qui définissent bien Mare selon moi, une fille qui se croit clean mais dont la duperie est si forte qu'elle en devient insupportable : ☼ Mais nous n'échouerons pas. Cal ne me laissera pas mourir, et Maven non plus. Ils seront mes boucliers. ☼ HAHAHAHAHAHAHA, je meurs ! Et dire qu'ils ont fini par te tourner le dos tous les deux, chérie ! Ça t'apprendra à te prendre pour le nombril du monde ! Comme l'a fait intelligemment remarqué une lectrice sur Booknode du pseudo Marshoo : On vous a dit que la terre tournait autour du Soleil ? Oubliez ça, foutaises ! Elle tourne autour de Mare, voyons ! Quelle cruche ! Elle sort d'un milieu médiocre, où elle n'a connu que le vol et la misère, mais Madame pense pouvoir se la jouer manipulatrice d'excellence ! Ah, elle me fait bien rire ! On ne sait pas du tout à quoi elle ressemble, mais apparemment notre chère cruche est bien belle et bien foutue (pas trop non plus hein, c'est une rebelle la meuf ne l'oublions pas) pour que deux princes Argents s'intéressent à elle (enfin, juste un seul, l'autre il fait semblant), pourtant avant personne ne s'en était jamais aperçu ! Deuxième phrase venant de Lucas, seul personnage qui m'a touchée (ne serait-ce qu'un peu) et dont j'ai bien failli pleurer la mort (il s'adresse à Mare, qui l'a mené à sa perte en dépit de leur amitié) : ☼ Je ne suis rien à vos yeux. Un instrument dont on se débarrasse après l'avoir utilisé. (..) Vous êtes comme tous les autres. Sans cœur, égoïste, froide. A notre image. Ils ont fait du beau travail. ☼ Dans tes dents, Mare ! Bon Dieu, il a tellement raison ! Et le pire c'est qu'elle s'excuse lol ! Tu t'excuses pour t'être servie de lui, chérie ? Il va mourir par ta faute, à cause de ton hypocrisie sans nom et de ton égoïsme permanent, et tu penses que t'excuser servira à quelque chose ? Apaisera ta conscience - dont je n'imagine pas l'état à l'heure qu'il est ? Tu crois qu'il va accepter ou croire à tes excuses peut-être, bien que tu lui aies dit effrontément que tu n'hésiterais pas à le trahir une nouvelle fois si tout venait à recommencer ? Mais ma petite, quand feras-tu enfin preuve d'un peu d'intelligence ? Et enfin bref, on va arrêter pour ce point là, je crois, sous peine de devenir vulgaire (ce n'est pas mon intention, sincèrement). Une dernière chose : COMME PAR HASARD, j'ai bien dit COMME PAR HASARD, au début de l'histoire, Mare déambule dans les rues en dérobant le contenu de toutes les poches qu'elle croise, jusqu'à une auberge où elle finit par se faire attraper en flagrant délit par un homme (de son âge, d'une chaleur qui l'attire, bref, le hasard fait bien les choses me direz-vous), le mec l'épargne et lui file même du flouze et du boulot (c'est qu'il est gentil, ce Cal !) et COMME PAR HASARD, il se retrouve être le prince (héritier du royaume, en plus... Maxon, SORS de ce corps. Tout de suite.) !!! Euh, vous la sentiez pas venir à des km, celle-là ? MOI SI. En plus, c'est complètement absurde ! Il lui dit son vrai prénom sans crainte, le gars ! Genre que la pauvre fille des rues ne pouvait pas connaître un prénom aussi important que le tien (ça m'a vraiment perturbée, ce détail), mais non, il se méfie pas.. Et le pire c'est qu'il a raison de pas se méfier ! Elle n'en sait strictement rien, la nunuche ! On veut se débarrasser des Argents mais on ne sait pas comment se nomme leur futur dirigeant, eh bien bravo la logique ! En fait, dans ce livre, la morale (qui est tellement nulle et cramée qu'on nous la répète au moins trois fois, genre qu'on aurait toujours pas compris que n'importe qui peut trahir n'importe qui) aurait du être : Fuck la logique, je suis une princesse. ► Les personnages. Je me suis attachée à personne, strictement personne (même Lucas) ! Horrible mais vrai... Ils sont tous si insipides et sans caractère propre, bref, des clichés sur pattes ! D'abord Cal, lui, n'en parlons pas ! Quelle transparence, quelle inutilité ! Il tombe amoureux en deux temps trois mouvements, c'est à n'y rien comprendre (combien de conversations ils ont tenu tous les deux, déjà ? Ah oui, moins de dix)... Bon encore heureux, il ne perd pas toute sa tête non plus (alléluia !) J'ai même fini par croire qu'il allait laisser son père tuer la Mare, et j'étais bien contente, mais non, il fallait que la reine et Maven entrent en scène. Ah eux deux, franchement c'est du sketch ! Déjà la première, son pouvoir ne sert strictement à rien pendant tout le livre (enfin c'est ce que l'on nous fait penser, on le comprend à la fin mais ça restait chiant) mais d'un coup (à la fin donc) il se révèle complètement génial bah oui ! On se demande pourquoi les chuchoteurs ne se sont pas alliés pour prendre le pouvoir auparavant, mais bon, je vous l'ai dit, fuck la logique ! Ensuite, on a Maven, alors lui, bien que ce soit le seul personnage qui ait su me surprendre (un peu), j'ai cramé sa trahison à des km, donc ça m'a pas aidée à m'attacher à lui. Non mais vraiment, comment Farley a-t-elle pu se faire berner à ce point ??? Franchement, sur le moment, je me suis dit 'non, c'est impossible qu'elle gobe ça, mais non... Si ? Si. Et encore la meneuse de rébellion ne s'arrête pas dans sa stupidité (le ridicule ne tue pas, alors bon), elle en vient même à accepter de reposer toute la révolution sur une idylle merdique entre deux ados de la cour, alors que la concernée n'est même pas amoureuse du concerné (cf. Mare et Cal) ? NON MAIS JE RÊVE. Siouplé, dites moi que je rêve. En outre, faudra m'expliquer comment on peut organiser une rébellion en une journée, hein, j'aimerais bien savoir comment c'est possible... ! Et surtout comment il est possible de détenir de tels pouvoirs mais de ne pas être capables de faire face à quelques Rouges si peu organisés et si peu prêts à affronter leurs supérieurs (si j'en crois le manque de perspicacité de leur chef) ! Il y a des chuchoteurs comme la reine Elara qui existent, non ? A quoi ils servent, sérieux ?! A quoi tous les pouvoirs de ces Argents débiles servent, ne devraient-ils pas être là pour éviter de telles choses ?!? ► La Garde écarlate. On y vient, à ceux-là. Bon Dieu, je les ai trouvés tellement inutiles, leur cause est insensée, je ne peux pas comprendre qu'ils ait pu faire autant de dégâts en étant aussi désœuvrés. La Mare les rejoint en un éclair sans plus tergiverser : c'est vrai ils ont tué mon frère - bon je n'ai pas vérifié hein mais j'ai toujours raison - je dois me venger et pour ça je vais faire confiance à une organisation qui pourrait bien me mener à la mort et cela sans connaître leurs plans, c'est logique ! Je vais côtoyer tous les jours une chuchoteuse qui pourra découvrir ce qui se trame en quelques secondes, mais bon, rappelez-vous, je suis SPÉCIALE, je n'ai peur de rien ! ► Les Rouges Argents. Genre les gars ils ont des pouvoirs extraordinaires, mais ils s'en sont jamais aperçus par eux-mêmes et n'ont jamais cherché à les utiliser auparavant ou à se faire connaître, ils vont gentiment attendre que Madame Mare et sa troupe viennent les retrouver ? Un truc complètement WTF aussi : Comment diable les Argents ont-il pu gober le mensonge de Mare concernant son sang ? Attends mais genre la fille, ça fait dix huit ans qu'elle vit sur Terre (et non quelques jours hein) et ELLE A JAMAIS SAIGNÉ pour découvrir que ce n'est pas une Rouge ?!! Genre elle et ses proches le découvrent que maintenant ? OK. OK d'accord. En parlant de ses proches, on n'en entend plus parler jusqu'à la fin du roman, c'est dire à quel point ils comptent pour elle hein. ► Triangle amoureux (que dis-je, CARRÉ, bah oui deux garçons ne suffisent pas, faut révolutionner le genre) complètement nul, creux, fade. Kilorn, au passage, est le personnage le plus insignifiant que j'ai jamais connu mais pourtant il a sa place dans l'histoire et peut être dans le cœur de l’héroïne. Je rigolerais bien s'ils finissaient ensemble, la romance la plus pourrie de l'Histoire, ce serait épique. Mais bon je n'y crois pas trop, nous savons tous que Mare finira avec son pire ennemi (au début seulement, après c'est son meilleur allié, car oui, ils font bien la paire ces deux-là, question imbécilité finie), qu'ils deviendront roi et reine du royaume un peu à la Maxon/America mais en beaucoup plus moche, et qu'ils vivront heureux jusqu'à la fin du temps... Bien sûr, Maven mourra, parce que oui, si le premier tome se finit par Je le tuerai., on peut pas s'attendre au contraire, ce serait faire preuve de naïveté ! Pas besoin de lire la suite, c'est du tout vu ! ► Les clichés. Je vous en ai déjà cités plein mais j'en ai oublié : Le vieil homme sage qui devient le mentor de l’héroïne et qui finira forcément par crever pour la sauver (clichéééééé), la rivale mesquine qui au début fait bien la belle mais redescend vite quand l’héroïne la remet à sa place de pauvre seconde (clichééééééééééé), l'héroine qui vient du milieu pauvre et se retrouve au milieu riche et a du mal à s'intégrer (je l'avais oublier, celui-là) (clichééééééééééééééé), cette même héroïne tellement courageuse et rebelle qu'elle se servira de sa place avantageuse dans le milieu riche pour sauver les gens du milieu pauvre (clichééééééééééééééééééééééééééé, alors lui, il est puissant), le cadet qui est l'ombre de son aîné et souhaite prendre sa place et sa lumière (clichééééééééééééééééééééééééééé), BREF, je vais m'arrêter là, ça commence à me fatiguer cette histoire. Je dois impérativement l'oublier ! Bon, comme vous pouvez vous en douter, je ne vais pas lire la suite, ou du moins je la lirai juste pour rigoler un bon coup ! Je pourrai ainsi voir comment la relation complètement lamentable qu'entretiennent Mare et Cal se développera en de l'amour pur et dur, ou comment elle tombera dans l'oubli pour le profit de la relation complètement inutile qu'entretiennent Mare et Kilorn ! Je m'en vais donc à présent à la recherche de réconfort (et d'un peu moins de clichés, que diable !), je pense de ce fait relire les deux premiers tomes de la trilogie LES CHEMINS DE POUSSIÈRE afin de pouvoir attaquer le tome 3. Ça va me faire du bien, au moins je suis sûre que ça va pas me décevoir... Ou peut être m'engagerais-je dans une voie encore plus sûre mais un peu mystérieuse, celle qui me lie à Cat Clarke, en choisissant A KISS IN THE DARK... Dans les deux cas, vu le roman que j'ai lu juste avant, je suis sûre d'apprécier ! + Lire la suite.