Mademoiselle De Maupin Par Théophile Gautier (1973)

Posted on

Mademoiselle

Site Legaux De Telechargement Mademoiselle De Maupin En Français PDF FB2 IBook -Pour visualiser hors ligne la trailer sur une page ou pour l'imprimer, vous pouvez télécharger la variation PDF gratuite en utilisant le lien situé sous la partition. Bien qu'elle soit devenue propriétaire, une version gratuite est disponible pour Linux. En fait, à l'exception p Freedom Edition, toutes les models, vous les déclarations that are facturent d'état level voie électronique. Des livres gratuits trouvés en ligne pour que vous puissiez profiter de votre lecture sans beaucoup pour les livres que vous préférez. Vous pouvez obtenir les livres gratuitement. Que ce soit celui que j'ai acheté ou qu'il soit disponible sous forme de gratuit, peu importe. Livres d'images pour enfants gratuits certains des meilleurs livres numériques classiques gratuits disponibles à partir du projet Gutenburg.

Description du Mademoiselle De Maupin

Site Legaux De Telechargement Mademoiselle De Maupin En Français PDF FB2 IBook - Je me suis épris d'une beauté en pourpoint et en bottes, d'une fière Bradamante qui dédaigne les habits de son sexe, et qui vous laisse par moments flotter dans les plus inquiétantes perplexités ; - ses traits et son corps sont bien des traits et un corps de femme, mais son esprit est incontestablement celui d'un homme. Ma maîtresse est de première force à l'épée et en remontrerait au prévôt de salles le plus expérimenté ; elle a eu je ne sais combien de duel...

Détails sur le Mademoiselle De Maupin

Titre de livre : 468 pages
Auteur : Théophile Gautier
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2070363961
Moyenne des commentaires client : 3.67 étoiles sur 5 109 commentaires client
Nom de fichier : mademoiselle-de-maupin.pdf (Vitesse du serveur 21.83 Mbps)
La taille du fichier : 19.67 MB

Commentaire Critique du Mademoiselle De Maupin

hema6 a écrit une critique à 13 février 2011. hema6 donne la cote 109 pour Mademoiselle De Maupin. Un roman a deux utilités : - l'une matérielle, l'autre spirituelle, si l'on peut se servir d'une pareille expression à l'endroit d'un roman. - L'utilité matérielle, ce sont d'abord les quelques mille francs qui entrent dans la poche de l'auteur, et le lestent de façon que le diable ou le vent ne l'emportent ; pour le libraire, c'est un beau cheval de race qui piaffe et saute avec son cabriolet d'ébène et d'acier, comme dit Figaro ; pour le marchand de papier, une usine de plus sur un ruisseau quelconque et souvent le moyen de gâter un beau site ; pour les imprimeurs, quelques tonnes de bois de campêche pour se mettre hebdomadairement le gosier en couleur ; pour le cabinet de lecture, des tas de gros sous très prolètairement vert-de-grisés, et une quantité de graisse qui, si elle était convenablement recueillie et utilisée, rendrait superflue la pêche de la baleine. - L'utilité spirituelle est que, pendant qu'on lit des romans, on dort, et on ne lit pas de journaux utiles, vertueux et progressifs, ou telles autres drogues indigestes et abrutissantes. + Lire la suite.
PhilippeCastellain a écrit une critique à 31 janvier 2017. PhilippeCastellain donne la cote 109 pour Mademoiselle De Maupin. Il nous est tous arrivé un jour de tomber sur un classique et de se dire « non sérieux c'est X qui a écrit cette daube ? S'il n'y avait pas son nom sur la couverture il y a longtemps qu'elle aurait sombré dans l'oubli ! » J'ai trouvé le mien avec ‘Mademoiselle de Maupin'. Un jeune noble un peu trop esthète, d'Albert, prend pour maîtresse une comtesse surnommée Rosette. Il ne l'aime pas vraiment mais pense qu'elle l'aime. Ils reçoivent la visite d'un jeune chevalier, Théodore, dont la beauté correspond exactement à l'idéal de d'Albert. Il réalise vite que c'est de Théodore que Rosette est réellement amoureuse, et commence à soupçonner qu'il s'agit d'une femme déguisée en homme... le roman adopte trois points de vue suivant les moments : celui de d'Albert via les lettres qu'il envoie à un ami, de Théodore via également des lettres, et celui du narrateur dans les intervalles. Il est normal que, de notre point de vue moderne, un classique du XIXème présente des longueurs. Normalement elles ne me dérangent pas. Mais là ! C'est bien simple, les lettres d'Albert sont interminables. Il y décrit sa vie, ses états d'esprit, ses sentiments, ses conceptions de l'art et ses idéaux de beauté avec un luxe et une profusion de détails à faire passer les ‘Mémoires d'Outre-Tombe' pour débordantes d'action ! Et quant à l'action d'ailleurs, quel ennui ! Théophile Gautier nous fait pénétrer dans la vie d'un petit maître du XVIIIème avec tout ce qu'elle peut avoir d'égoïste, de superficiel, d'hypocrite et surtout d'inintéressant. le héros est tout simplement insupportable. Il présente ses hautes conceptions artistiques et son idéal de beauté qui, paraît-il l'empêchent de jouir de cette vie où tout n'est pas beau et bien arrangé – mais où il vit dans le luxe et la plus complète oisiveté. Et son entourage approuve. On a juste envie de lui coller deux baffes, et de lui crier de se secouer un peu et d'arrêter les enfantillages. Rosette est la pire des cruches, et Théodore n'a pris l'habit d'homme que pour adopter avec enthousiasme tout ce qu'il y a de plus détestable dans leur vie. Et c'est dommage, car il y a une vraie réflexion sur les rapports hommes – femmes au XVIII-XIXème, assez creusée et assez dure ; beaucoup d'ironie et de qualités dans l'écriture qu'on retrouvera par la suite dans ses grands romans. Mais rien à faire, l'histoire m'a horripilé, et c'est la curiosité seule qui m'a mené jusqu'à la dernière page. Spoiler : ça finit en eau de boudin. En revanche, ce livre apportera une réponse à ceux qui parlent de la pudibonderie des siècles précédents : qu'ils se rassurent, interdits de l'Église ou pas les gens de l'époque avaient une vie sexuelle largement aussi active que la nôtre, voir plus, et le grand sujet de conversation, aujourd'hui comme hier, était de savoir qui couche avec qui. Mais en cherchant bien, on arrivait toujours à trouver une personne ou deux avec qui discuter de poésie. Simplement il fallait se débrouiller sans Babelio. + Lire la suite.
Analire a écrit une critique à 12 décembre 2016. Analire donne la cote 109 pour Mademoiselle De Maupin. Ma lecture de Mademoiselle de Maupin signe ma première rencontre littéraire avec le célébrissime Théophile Gautier. Bien qu'étant connu essentiellement pour ses contes et nouvelles fantastiques, il s'affiche ici dans une thématique originale, présentée sous forme d'interrogation qui cherche à comprendre les frontières créée entre hommes et femmes. D'Albert recherche éperdument la femme idéale, celle qui saura le satisfaire au mieux. Par le fruit du hasard, il va rencontrer Théodore, un jeune homme très séduisant, qui entre en tous points dans les critères esthétiques qu'il affectionne. Malheureusement pour lui, Théodore n'est pas une femme... ou peut-être bien que si. Car derrière ce visage de jeune homme, se cache Madeleine, une jolie jeune femme, qui a décidé de se glisser dans les costumes d'un homme, pour mieux les connaître avant d'en épouser un. En interrogeant les frontières du genre, Théophile Gautier invoque les normes morales de son temps, à savoir un monde hiérarchisé, dans lequel les femmes, privées de liberté et cantonnées à des tâches subalternes, sont à la merci des hommes, détenteurs de tous les pouvoirs. Une conception genrée clivée, qui malheureusement est encore bien présent dans notre société actuelle. Néanmoins, dans ce roman Théodore/Madeleine participe à la transgression de ces frontières genrées prédéfinies. En se déguisant en homme, elle floute les limites qui existent entre les deux sexes. Dès son époque, Théophile Gautier invoque un sujet qui fera débat au XIXème siècle, et encore aujourd'hui : la question de l'androgynie. Plus que jamais au coeur de notre actualité, ce phénomène d'androgynie qui relie les deux sexes dans un même corps, amène des débats : confusion des deux sexes ou fusion harmonieuse ? Les avis sont partagés. Il n'en est pas moins vrai que cette oeuvre ne sera que les prémices de l'ouverture d'une voie dédiée à la question du genre. Un joli roman épistolaire, dans lequel la moralité est fustigée au profit d'une vision des genres plus moderniste. J'ai beaucoup apprécié ce récit. Lien : http://addictbooks.skyrock.c.. + Lire la suite.