Une Année Folle Par Sylvie Yvert (2019)

Posted on

Une Année Folle

Telecharger Ibooks Une Année Folle PDF DJVU - Notre bibliothèque contient un certain nombre de publications de livres pdf dans de nombreuses catégories, y compris la fiction, la non-fiction et de genres pour les enfants. La plupart de ses la bibliothèque est composée de titres du domaine public, mais elle contient également d'autres éléments si vous êtes prêt à regarder. Vous pouvez parcourir la bibliothèque par catégorie (parmi lesquelles il y en a des centaines), par les plus populaires ce qui signifie le nombre total de téléchargements les plus récentes (ce qui correspond à la date de téléchargement) ou au hasard (ce qui est un excellent moyen de rechercher lis). La bibliothèque obooko garantit une bonne lecture quels que soient vos goûts. Il contient un large éventail de livres électroniques gratuits en ligne dans tous les genres, y compris les romans et les romans écrits spécialement pour les femmes.

Description du Une Année Folle

Telecharger Ibooks Une Année Folle PDF DJVU - Entrez dans la danse : une des plus sidérantes années de l'histoire de France commence. Fraîchement débarqué de l'île d'Elbe, Napoléon déloge Louis XVIII pour remonter sur son trône. ' Son ' trône ? Après Waterloo, le voilà à son tour bouté hors des Tuileries. Le roi et l'Empereur se disputent un fauteuil pour deux, chacun jurant incarner la liberté, la paix et la légitimité. Sur la scène de ce théâtre méconnu des Cent-Jours, deux fidèles de ...

Détails sur le Une Année Folle

Titre de livre : 342 pages
Auteur : Sylvie Yvert
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2350874907
Moyenne des commentaires client : 3.17 étoiles sur 5 6 commentaires client
Nom de fichier : une-année-folle.pdf (Vitesse du serveur 25.3 Mbps)
La taille du fichier : 20.46 MB

Commentaire Critique du Une Année Folle

hcdahlem a écrit une critique à 26 février 2019. hcdahlem donne la cote 6 pour Une Année Folle. INCIPIT La parole est à l’accusé. « Messieurs », commence Charles avec résolution. Son regard droit et ardent s’adresse, tout comme sa voix, aux jurés qui l’écoutent avec sévérité, visages fermés, sourcils froncés. « Si dans cette journée importante ma vie seule était en cause, j’espère avec raison que celui qui, quelquefois, a su conduire de braves gens à la mort saura s’y conduire lui-même en brave homme. Je ne vous retiendrai pas longtemps… Mais ce n’est point devant vous, messieurs, que je dois appuyer sur le sentiment. Elle passera dans vos cœurs, messieurs, cette conviction intérieure que j’ai, que je proclame hautement, dans ma pensée, dans mon action : l’honneur est intact. » Ses yeux clairs et francs se perdent maintenant vers les murs de cette salle comble, dont le grain se floute. Puis fixent de nouveau avec gravité ceux qui lui font face, assis sur une estrade semi-circulaire : « Je n’ai ni l’intention, ni la possibilité de nier des faits publics et notoires ; mais je proteste que je n’ai trempé dans aucun complot qui ait précédé le retour de Bonaparte ; je suis même convaincu qu’il n’a point existé de conspiration pour ramener Bonaparte de l’île d’Elbe. » L’infortuné jeune homme de vingt-neuf ans, à la tournure élégante, est doté d’une physionomie fine et agréable. À peine plus pâle qu’à l’accoutumée, il est vêtu d’une longue redingote verte, conforme à sa haute taille, celle qu’il portait le jour de son arrestation. Belle allure, cheveux blonds implantés à la Chateaubriand, favoris, front haut, petite bouche finement ourlée, nez long et fin, yeux bleus, teint clair, il apparaît dépouillé de ses décorations puisqu’on vient de lui retirer sa Légion d’honneur. Celui qui déclamait naguère sur scène des vers avec fougue veut cette fois donner avec le calme de l’honnêteté les raisons qui ont déterminé sa conduite. Mais à peine a-t-il commencé son plaidoyer qu’il se voit déjà interrompu par un juré redoutant, à juste titre, une défense propre – qui sait ? – à prétendre le sauver. Voici donc ce colonel (ou bien est-il général ?) traduit au conseil de guerre. Il s’est rendu coupable, dit-on, de rébellion et de trahison, après avoir succombé à des sentiments mal éteints. Comprenant qu’il est condamné par avance, Charles ignore les feuillets volants qu’il tient à la main pour passer aux dernières lignes de son exposé, sans se départir de son attitude mêlant douceur et fermeté : « Une grande erreur que je reconnais, que j’avoue avec douleur, a été commise par l’ignorance des intentions du roi ; aujourd’hui les promesses royales sont exécutées, un peuple, se pressant à l’envi autour de son souverain, reconnaît que lui seul est digne de régner et peut faire son bonheur… Peut-être ne suis-je pas appelé à jouir de ce spectacle, ajoute-t-il avec noblesse, mais j’ai versé mon sang pour la patrie, et j’aime à me persuader que ma mort, précédée de l’abjuration de mes erreurs, sera de quelque utilité. » + Lire la suite.
Emma7874 a écrit une critique à 26 mars 2019. Emma7874 donne la cote 6 pour Une Année Folle. A nouveau la magie opère avec Sylvie Yvert ! Après le magnifique Mousseline la sérieuse qui nous racontait l'histoire au combien tragique et romanesque de la file de Louis XVI et Marie Antoinette , seule rescapée de la révolution au sein de la famille royale, nous voici maintenant attaché aux destins héroïques de deux hommes, deux proches de Napoléon lors de sa chute et de son retour de l'ile d'Elbe. Avec une énergie absolument incroyable et une érudition jamais prise en défaut Sylvie Yvert nous passionne pour cette très courte période de l'histoire de France mais pourtant si bouleversée, agitée. Au milieu des revirements politiques et des louvoiement des grands de cette époques prêt à tout pour sauver leurs têtes et leurs situations, deux hommes restent d'un fidélité absolue à leur pays et à leurs idéaux et paieront pour tous. Un récit que l'on achève essoufflé tellement il nous tient en haleine du début à la fin. Un grand Bravo à l'auteur !.
MatthiasBahone a écrit une critique à 17 avril 2019. MatthiasBahone donne la cote 6 pour Une Année Folle. Voyage détaillé dans cette année très mouvementée de l'histoire française. On y suit le destin de deux personnages pas si connus mais qui ont eu un rôle important. Une découverte intéressante qui donne envie de se documenter..