Mr Mercedes Par Stephen King (2015)

Posted on

Mr Mercedes

Telecharger Livres Gratuit Android Mr Mercedes In French PDF FB2 IBook - Il est très bien classé par thèmes, avec 12 catégories de haut niveau et plus de 150 sous-catégories. Il continue à faire face à des problèmes juridiques en raison de l'accès piraté complet avec des livres et aux articles. En outre, la collection de livres est tellement enrichie que les gens aiment s'y rendre plutôt que de ne pas déplacer entre différents sites. Le site propose une longue liste de catégories comprenant la santé, l’humour, la fiction, le drame, des romans, des affaires, etc. Vous souhaitez créer un site Web, le blog et la capacité pour que les gens téléchargent des MP3.Étant donné que de nombreuses personnes peuvent vous gagnerez plus d'argent en publiant votre livre numérique sur Lulu. Les ebooks (livres électroniques) font fureur et éclipseront bientôt les ventes de livres imprimés, selon les statistiques d'Amazon. En outre, ils sont écologiques puisque vous n'utilisez pas de papier. Il existe de nombreuses façons d'obtenir des ebooks gratuits p qualité, il suffit simplement de trouver les bons endroits.

Description du Mr Mercedes

Telecharger Livres Gratuit Android Mr Mercedes In French PDF FB2 IBook - « Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j’ai fait... La seule différence, c’est que moi, je l’ai vraiment fait ! » Midwest 2009. Un salon de l'emploi. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces. Un an plus tar...

Détails sur le Mr Mercedes

Titre de livre : 294 pages
Auteur : Stephen King
Éditeur : Albin Michel
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2226314687
Moyenne des commentaires client : 3.91 étoiles sur 5 821 commentaires client
Nom de fichier : mr-mercedes.pdf (Vitesse du serveur 21.02 Mbps)
La taille du fichier : 17.1 MB

Commentaire Critique du Mr Mercedes

Hugo a écrit une critique à 07 février 2018. Hugo donne la cote 821 pour Mr Mercedes. Mercedes ? et le luxe à la Française alors ? dessinez-moi un losange argenté, je suis Scénic certes mais devenu chauvin par la force du capitalisme qui fera de moi une banalité ordinaire, d'une classe moyenne pompeuse et pompée, insatisfaite du peu, fantasmant du tout, je rêve d'une Mégane et non d'une classe A… de toute façon je roule en Nissan… King frise le classique du genre, vu et revu, et j'en passe, alors inutile de s'attarder… Un petit retour timide parmi vous, pour vous saluer, ou vous souhaiter la bonne année, bien que je m'en branlouille un peu beaucoup de cette politesse, en plus je n'ai pas arrêté de fumer, je n'ai pas arrêté de picoler, bref les jours et les années s'accommodent bien de mon manque de considération quant à l'éternelle retour de toute chose… Une longue absence justifiée par une maison « Molière », meuhhhhhh je l'écris bien quand je le veux, c'est plus bobo, et un peu de travaux, enfin un peu, pas mal de taf qui m'ont couté quelques semaines et soirées bien remplies pour un résultat ma foi de bon gout, en toute objectivité hein, et qui s'avère pour ma part…. Bahhhhhhh de bon gout… Me voilà donc près de ma cheminée, fraichement ramonée, les pieds sur la table basse, mon canapé ne permettant pas cette fantaisie égoïste de m'étaler de tout mon long sur le cul de ma voisine. Bref une maison de vieux, d'adulte, de papa : un jardin, une balançoire, une cave à vins, du parquet, des moulures, je perds de plus en plus mes cheveux… non sans déconner, récemment une photo fut prise non pas à mon insu, puisque j'avais pleinement conscience de la chose, mais la pose était fort peu flatteuse, prise de haut et de dos… Putain de merde, ou est le surfeur de mes 20 ans… Bon sinon ça va, je lis moins c'est certain, mais je profite plus, c'est encore mieux, je reviens de temps à autre sur babelio, mais je suis devenu un inconnu, un inconnu dont le ton se durcit, c'est plus sérieux n'est-ce pas ? moins vulgaire, moins fantasque, pffff je suis deg, j'aimais bien jouer les trouducs… C'est marrant comme le temps qui te calvisise le crâne, te ramollit la bite enfin de ce côté-là ça va, imaginez l'horreur à 36 piges, et bien ce temps qui passe te fait murir : « Allez Rhabille-toi salope, j'ai plus envie » Bon bon vocabulaire sensiblement inapproprié, expression sexiste à en avaler cul sec sa… Sa quoi ? là n'est pas le sujet… Bon il s'est passé plein de truc avec les meufs, bon dieu si tu nous regarde, le droit de vote c'est déjà limite, mais bon pour calmer les esprits toussa toussa je peux comprendre, mais maintenant le droit de se révolter contre l'homme beau, fort et grandiose de par sa maman qui de son sein engendrera sa faiblesse… Mouais bon j'ai suivi ça de loin entre deux lames de parquet, mais quelle tragédie, ce déluge de témoignages, de non-dits, de tabou, comme c'est étrange ce silence qui d'un coup fait trop de bruit, nous ne sommes pas invincibles, pourtant si prétentieux, mesdames visez juste entre les jambes, il chantera comme une petite fille… Je suis née homme, pourtant je ne me reconnais pas, j'ai toujours considéré les deux sexes comme égaux, pourtant on ne m'a pas sensibilisé au respect, je me suis sensibilisé tout seul, sans vraiment me poser de question de qui « doigt » régner dans qui… Pff mauvaise blague mais jeu de mot assez cocasse compte tenu de la situation délicate qui nous unies… Sinon le bouquin, bah c'est comme tout le monde, King change de registre, travaille ses persos, mais c'est pas super bandant… Voilà je repassais par là sans rien à raconter de tripant, juste pour faire un coucou aux anciens, aux nouveaux, aux nouvelles, parce que j'avais envie d'écrire un peu n'importe quoi, parce que la lecture me manque, la culture me manque, mais je reviendrais c'est certain… A plus les copains + Lire la suite.
Culturebox a écrit une critique à 08 avril 2015. Culturebox donne la cote 821 pour Mr Mercedes. Un formidable thriller, généreux en rebondissements et en suspense..
SMadJ a écrit une critique à 27 février 2015. SMadJ donne la cote 821 pour Mr Mercedes. Alors quoi Stephen King se lancerait dans le polar ?!?! Quelle drôle d'idée, quelle riche idée ! Étant une groupie de l'auteur, c'est plein d'enthousiasme que je voulais le voir parcourir les sentiers verdoyants du thriller, les allées sombres du roman noir, les avenues délabrées du roman policier. J'étais prêt à tous les sacrifices, tous les rites pour lui porter bonheur et demander aux Dieux de l'écriture de lui envoyer un peu de souffle magique de bonne inspiration. Pas besoin d'imagination leur ai-je précisé, le King en déborde. Ah mais pourquoi ai-je si peu demandé ? Tant qu'à faire des prières, autant demander le maximum ! Hé bien, à prière minimum, service minimum... En effet, l'enquête proposée ici est d'un classicisme inattendu et l'intrigue ne créera pas l'addiction. Un sentiment de déjà-lu et de trop peu animera le lecteur exalté mais aguerri. L'intérêt d'un polar vu par le King aurait forcément du être le traitement. Une vision différente, une approche originale. Bref, un point de vue ! Ah bah, non ! Y a pas ça ici. Comme dirait une vieille pub Eram des années 80 "ben ils se sont pas foulés ce coup-ci". Alors, certes je n'y connais rien en chaussures mais il va falloir admettre que le bouquin a été écrit en mode pantoufles. Et même si la critique sociale est évidente, incisive, salvatrice et juste, elle ne suffit pas à masquer le manque de rythme et d'idées neuves. Après il faut reconnaître que le bouquin en lui-même n'est pas mauvais. Loin de là. Mais il n'a rien d'extraordinaire. Et le problème est là. Il serait même aisé de se dire que si le livre n'était pas signé Stephen King, il rencontrerait beaucoup moins d'échos, surtout aussi positifs. Qui en parlerait ? Franchement ? Et surtout, on regrettera l'absence de magie, de souffle merveilleux dans ses mots. L'écriture est moins riche qu'à l'accoutumée, plus plaquée. Pas ou peu d'envolées lyriques comme dans "Docteur Sleep", pas de pitch grandiose ni d'atmosphère merveilleuse à la 22/11/1963. Ce n'est pas impossible, Ellory le fait très bien. En revanche, et parce que ce bouquin n'est évidemment pas mauvais, il y a aussi du tout bon ! Ben oui quand même c'est le King les amis. Bon, ami lecteur, tu peux aller te servir un verre et trinquer à ça. Prends du bon, prends du cher et paie ton coup au King. La vraie force du King et ce n'est pas différent ici, c'est de créer des personnages crédibles, réalistes, attachants, avec une épaisseur incroyable, tellement bien écrits que le moindre de leur cheveu qui tombe provoque aussitôt une crise de larme inextinguible chez le lecteur, que le souffle sur le cou d'une amante se transforme en feu de la passion dans le ventre. Que les rires sont contagieux. Qu'une lumière venue d'on ne sait où transforme vos chrysalides internes en armée de papillons. Les personnages ont une âme, une vie propre, on peut les toucher du doigt. C'est donc avec un plaisir jouissif que l'on va assister, ici, à la guerre psychologique que vont se livrer Bill Hodges et Mr Mercedes. Un remake virtuel de "Duel dans le Pacifique". L'exploration introspective de leurs psychés est jubilatoire. On les entend réfléchir, peser, penser, mesurer, se rendre coup pour cous, faire volte-face, pester, s'insulter comme lors une partie d'échecs viscérale, jouée à distance, aux pions meurtriers. De plus, le livre est empli de petites merveilles et autres Easter Eggs. King se faisant de plus en plus de clins d'oeil appuyés dans ses derniers bouquins. On n'y coupe pas ici "Christine", "Ça", "Joyland" pour ne citer que ceux-là. Forcément c'est très agréable pour le lecteur et on ne va pas bouder son plaisir mais ça ne sera pas suffisant pour rehausser l'ensemble. Du plaisir oui, pour l'orgasme, il faudra repasser. ps : les amis, je viens de lancer un site internet http://cestcontagieux.com avec plein de critiques et de news. N'hésitez pas à y jeter un oeil et de me dire ce que vous en pensez ;-) + Lire la suite.