Christine Par Stephen King (2001)

Posted on

Christine

Telecharger Gratuit Pdf Christine PDF -Vous pouvez maintenant télécharger Christine des livres à partir. Plusieurs personnes m'ont demandé comment j'avais eu le livre sur Amazon. Si vous rencontrez un livre sur Amazon et que vous ne pouvez pas l'acheter pour une raison quelconque, vous pouvez le télécharger Christine gratuitement au format PDF ou EBook. Vos livres seront désormais synchronisés sur tous vos appareils, y compris votre ordinateur, et vous pourrez des livres dans l'application. Le style de traitement de tous les livres est similaire, ce qui permet de rappeler et de reprendre les concepts étudiés à tout moment, sans confusion. Ils sont libres de quel sujet disponible, et iln'est pas nécessaire p se connecter ou de s'inscrire. Les livres disponibles dans NCERT vous feront étudier de manière très différente de celle des apprenants ordinaires.Belle façon d'obtenir votre propre librairie pour héberger vos Christine livres que vous pouvez personnaliser. Par conséquent, vous pouvez vous connecter àn'importe lequel plusieurs, pour explorer les Christine livres de votre choix et de vos besoins. Le livre est attrayant, facile à lire sur ordinateur et lisible p manière raisonnable sur mon Kindle paper-white. Votre livre Smashword dupliquera d'autres endroits si vous ne regardez pas attentivement. Par conséquent vérifiez tout d'abord Amazon et le fournisseur natif de auto cet ebook existe probablement également. Le téléchargement d'ebooks sur deux software est beaucoup plus simple que le suivi de applications. Vous pouvez lire des Christine livres Nook dans le navigateur Web de votre Mac avec Nook for Internet.

Description du Christine

Telecharger Gratuit Pdf Christine PDF - Traducteur(s) : Marie Milpois Libertyville (Pennsylvanie), un patelin tranquille qui cesse de l'être - tranquille...le jour où Arnie, lycéen dans le bel âge ingrat, tombe amoureux de Christine. Pas une jolie brune, pas une rousse fatale, non : une vieille Plymouth Fury 58 qui n'est plus qu'une ruine rouillée à mort. Grâce à Arnie - bricoleur-né -, elle reprend vie et bientôt elle roule ! Mais à sa guise : elle cale sans motif puis rebondit com...

Détails sur le Christine

Titre de livre : 286 pages
Auteur : Stephen King
Éditeur : Le Livre de Poche
Traducteur : Marie Milpois
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2253147699
Moyenne des commentaires client : 3.79 étoiles sur 5 1237 commentaires client
Nom de fichier : christine.pdf (Vitesse du serveur 25.11 Mbps)
La taille du fichier : 34.24 MB

Commentaire Critique du Christine

goodgarn a écrit une critique à 06 août 2012. goodgarn donne la cote 1237 pour Christine. -Quand j'ai vu cette voiture,j'ai ressenti une incroyable attirance vers elle...Je ne me l'explique même pas bien moi-même.Mais...(ses yeux gris se perdirent au loin pendant quelques instants)...mais j'ai compris que je pouvais l'améliorer. -La retaper,veux-tu dire? -Ouais...enfin,non;c'est trop impersonnel.On retape les voitures ordinaires;on répare une table,une chaise ou la tondeuse à gazon;des trucs comme ça.(Sans doute vit-il mes sourcils se lever d'étonnement.Il poussa un rire ,un petit rire défensif.).Oui,je sais que cela a l'air bizarre de dire ça.Cela me déplait,même,de dire une chose pareille.Mais t'es un vrai ami,Dennis,ce qui autorise un minimum de conneries,pas vrai?Eh bien je suis persuadé que ce n'est pas une voiture comme les autres.J'ignore pourquoi je pense cela...mais c'est ce que je pense. + Lire la suite.
kuroineko a écrit une critique à 09 juillet 2017. kuroineko donne la cote 1237 pour Christine. Stephen King aime jouer avec les véhicules infernaux. Que ce soit dans des romans tels Roadmaster, Plein gaz (à quatre mains avec son fiston, Joe Hill) et, ici, Christine; ou encore dans des nouvelles comme Poids lourds dans le recueil Danse macabre  (Stephen King l'a adapté au cinéma sous le titre Maximum overdrive; un bide complet ou presque) ou Mile 81 dans le bazar des mauvais rêves. Christine est une Plymouth Fury 1958 qu'Arnie Cunningham achète à l'état d'épave et retape(même si la diva rouge et blanche se débrouille très bien toute seule). Arnie est un lycéen qui sert fréquemment de souffre-douleur aux autres, excepté pour son ami Dennis et Leigh une belle jeune fille bien sous tous rapports. La voiture tourne à l'obsession (voire à la possession) et le caractère du jeune homme se modifie grandement à son contact (son acné aussi d'ailleurs... mieux que Biactol). Et ce n'est qu'un début. Ladite Christine se montre d'un caractère jaloux et légèrement rancunier... voire beaucoup. Elle porte à merveille son qualificatif de Fury! Ce roman est très abouti et offre un intéressant panel de jeunes adolescents américains de 1978. Les personnages sont bien campés. le harcèlement envers Arnie rappelle évidemment le sort de Carrie White, persécutée par ses camarades de classe. King montre aussi des rapports pas toujours simples entre parents et enfants. La mère d'Arnie est particulièrement dominatrice, manipulatrice et castratrice. Ce n'est d'ailleurs pas le seul exemple dans l'oeuvre du King. Celui-ci maintient un suspense incroyable tout le long du roman, réservant à ses lecteurs quelques descriptions particulièrement horrifiques dont il a l'art. Le final et l'épilogue sont, enfin, de toute beauté et atteste de la maestria kingienne jusqu'au bout. Nota bene: une des premières choses que croise le narrateur de 22/11/63 quand il arrive dans le passé est... une Plymouth Fury 1958 rouge vif! Stephen King aime beaucoup les clins d'oeil à la Hitchcock. Et nous on se régale! + Lire la suite.
LiliGalipette a écrit une critique à 17 mai 2016. LiliGalipette donne la cote 1237 pour Christine. Quand Arnie Cunningham voit Christine pour la première fois, il sait qu'elle sera à lui. Christine, c'est une Plymouth Fury de 1958 dans un état désastreux, à peine bonne pour être vendue en pièces détachées. « Cette voiture, c'était un gag, un mauvais gag, et je ne comprendrai jamais ce qu'Arnie put lui trouver, ce jour-là. » (p. 15) Mais Arnie tient tête à ses parents et retape la voiture qui retrouve peu à peu son éclat d'antan. Et le jeune homme gagne en assurance, perd ses vilains boutons d'acné et trouve une petite amie en la personne de la jolie Leigh. Mais il y a quelque chose qui ne va pas. Dennis, le meilleur et unique ami d'Arnie le sent bien : cette voiture a une mauvaise influence sur son copain. « Acheter une vieille bagnole et quoi ? Elle vous changera la tête, votre façon de penser, et changera ainsi votre métabolisme ? Libérera votre vrai moi ? » (p. 113) Arnie change, mais pas en bien : il devient plus brusque, comme s'il était constamment en colère, exactement comme l'ancien propriétaire de Christine, Rollie LeBay qui, bien que mort, semble traîner dans les parages. Comment expliquer que les jeunes brutes qui ont démoli la voiture meurent dans des accidents étranges et atroces ? Comment expliquer l'infecte odeur qui émane de la voiture pourtant retapée à neuf ? Comment expliquer, justement, que Christine semble aussi neuve qu'au jour de sa fabrication alors qu'Arnie n'a pas vraiment les moyens d'acheter toutes les pièces de rechange ? Dennis est bien décidé à sauver son vieux copain et la petite amie de celui-ci, mais il sait bien que Christine ne se laissera pas envoyer à la casse sans se défendre. Voilà un très bon roman de Stephen King. Dans le style bagnole maléfique, j'avais déjà beaucoup apprécié Roadmaster, voiture qui ouvrait un portail sur une dimension pas franchement rassurante. Ici, Christine est un véhicule possédé par l'esprit de son vieux propriétaire et animé par une soif de mort et de sang tout à fait glaçante. Attention, ne vous mettez pas entre elle et Arnie ! Christine est pire qu'une femme jalouse et exclusive. « Une voiture ordinaire pouvait-elle devenir le lieu de résidence d'un démon dangereux et puant ? Une maison hantée roulant sur Goodyear ? » (p. 318) La réponse est évidemment affirmative quand il s'agit d'un roman de Stephen King, et c'est délicieusement terrifiant ! + Lire la suite.