Le Monde De Charlie Par Stephen Chbosky (2012)

Posted on

Le Monde De Charlie

Blog Telechargement Ebook Gratuit Le Monde De Charlie In French PDF EPub MOBI -Les fichiers peuvent être utilisés sur des pièces d'argile sèches en métal pour former des gouges, des dépressions et d'autres trousers de surface intéressantes. Vous ne devez jamais distribuer en masse un fichier dans un arrangement non protégé. Le fichier sera la d'enregistrement car vous ne fournirez pas la deuxième clé pour réactiver le fichier. La première étape consiste à télécharger un fichier PDF à partir du site Internet IDFPR.

Description du Le Monde De Charlie

Blog Telechargement Ebook Gratuit Le Monde De Charlie In French PDF EPub MOBI - Au lycée où il vient de rentrer on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas 'raccord'. Pour son prof de lettres, c'est un prodige ; pour les autres, juste un freak. En attendant, il reste en marge - jusqu'au jour où deux étudiants, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, les filles, la fête: c'est tout un mode que Charlie découvre...

Détails sur le Le Monde De Charlie

Titre de livre : 378 pages
Auteur : Stephen Chbosky
Éditeur : Sarbacane
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2848655798
Moyenne des commentaires client : 4.02 étoiles sur 5 1005 commentaires client
Nom de fichier : le-monde-de-charlie.pdf (Vitesse du serveur 18.87 Mbps)
La taille du fichier : 14.6 MB

Commentaire Critique du Le Monde De Charlie

dream-of-winter a écrit une critique à 23 novembre 2013. dream-of-winter donne la cote 1005 pour Le Monde De Charlie. Un jour, sur une feuille de papier jaune aux lignes vertes Il a écrit un poème Et il l'a appelé "Chops" Parce que c'était le nom de son chien Et que c'était de ça que ça parlait Et son professeur lui a mis A Et l'a félicité Et sa mère l'a accroché sur la porte de la cuisine Et l'a lu à ses tantes Cette année là, le Père Tracy a emmené tous les enfants au zoo Et il les a laissés chanter dans le bus Et sa petite soeur est née Chauve, avec de minuscules ongles aux orteils Et son père et sa mère s'embrassaient beaucoup Et la fille qui habitait à côté lui a envoyé Une carte de la Saint-Valentin avec une rangée de coeurs Et il a du demander à son père ce que les coeurs voulaient dire Et son père le bordait tous les soirs dans son lit Il était toujours là pour le faire Un jour, sur une feuille de papier blanc aux lignes bleues Il a écrit un poème Et il l'a appelé "Automne" Parce que c'était le nom de la saison Et que c'était de ça que ça parlait Et son professeur lui a mis A Et lui a demandé d'écrire plus lisiblement Et sa mère ne l'a pas accroché sur la porte de la cuisine A cause de la nouvelle peinture Et les gamins lui ont dit Que le Père Tracy fumait des cigares Et laissait les mégots sur les bancs de l'église Et que parfois ils brûlaient et laissaient des marques Cette année-là, sa soeur a eu des lunettes Avec des verres épais et une monture noire Et la fille qui habitait à côté a ri Quand il l'a invitée à aller voir le Père Noël Et les autres gamins lui ont expliqué pourquoi Son père et sa mère s'embrassaient beaucoup Et son père ne le bordait jamais le soir dans son lit Et quand il pleurait pour qu'il le fasse Son père se mettait en colère Un jour, sur une feuille arrachée à son cahier Il a écrit un poème Et il l'a appelé "Innocence: une question" Parce que c'était la question qu'il se posait sur sa copine Et que c'était de ça que ça parlait Et son professeur lui a mis A Et l'a regardé fixement, d'un drôle d'air Et sa mère ne l'a jamais accroché sur la porte de la cuisine Parce qu'il ne lui a jamais montré Cette année-là, le Père Tracy est mortEt lui, il a oublié comment se terminait Le Credo des Apôtres Et il a surpris sa soeur En train de se faire un type sur la véranda Et son père et sa mère ne s'embrassaient jamais Et ne se parlaient plus Et la fille qui habitait à côté Se maquillait trop Ca le faisait tousser quand il l'embrassait Mais il l'embrassait quand même Parce que c'est ce qui se fait Et à trois heures du matin il se bordait lui-même dans son lit Pendant que son père ronflait fort C'est pour ça qu'au verso d'un sac en papier kraft Il a essayé un autre poème Et il l'a appelé "Absolument rien" Parce que c'était vraiment de ça que ça parlait Et il s'est mis un A Et il a tracé une putain d'entaille sur chaque poignet Et il l'a accroché à la porte de la salle de bains Parce que cette fois il n'était pas sûr De pouvoir atteindre la cuisine" + Lire la suite.
Alexein a écrit une critique à 21 janvier 2017. Alexein donne la cote 1005 pour Le Monde De Charlie. Wow ! C'est prodigieux ce genre de livre ! Écrit par un adolescent (après qu'il a un peu grandi) d'une extrême réserve autant qu'il est d'une extrême sensibilité. Une histoire sur l'authenticité des sentiments à une époque où tout n'est que célébration artificielle des apparences. Cette histoire produit sur moi une résonance comme peu l'ont fait jusqu'à présent. Dans ce roman raconté sous forme de lettres, le héros (Charlie) décrit sa vie avec le vocabulaire d'un adolescent, avec un humour espiègle et une acuité dans la suggestion tels que l'on ne peut que se sentir réchauffé par l'atmosphère très réaliste de ce livre où la tendresse côtoie l'effroi, les grands élans du coeur, le sentiment d'infini, les angoisses existentielles inhérentes à l'adolescence, le grand bouillonnement des sensations et des émotions. J'ai été totalement happé par cette magnifique histoire plus encore que par le film qui m'a fait découvrir le livre. Stephen Chbosky l'a écrit à partir d'éléments de sa propre vie et ça se sent. Tout y est cohérent et respire la vérité. Seuls les pleurs m'ont semblé un peu trop abondants mais ça n'était pas suffisant pour gâter le récit. Toutes les angoisses et les comportements de l'adolescence y sont dépeints : solitude ; humeur totalement versatile ; délaissement des amitiés antérieures ; création de nouveaux liens ; perte des êtres chers ; tragédies familiales ; les ados qui gambergent jusqu'à en avoir le vertige ; quête de l'identité ; appartenance à un groupe ; naissance d'élans intérieurs aussi puissants qu'angoissants ; sincérité et mensonge ; sentiment d'être inadapté et complètement paumé ; volonté d'être en phase avec le monde mais en même temps ne rien comprendre au pourquoi des actes des autres ; les drogues, etc. Tout ce qui tiraille, aiguillonne et déchire l'âme durant cette période de profonds bouleversements. Ce livre m'a rappelé tout ça, comme une clef ouvre une serrure restée longtemps scellée. C'est le genre de livre dont j'ai tout autant envie de connaître la fin que je veux prolonger l'état dans lequel sa lecture me plonge : il me fait me sentir hors du temps et cela doit sûrement faire que je me sens infini. Combien de fois cela arrive-t-il dans une vie de se sentir autant en osmose, de rayonner ainsi d'ondes aussi puissantes et si tendrement contagieuses ? My goodness ! Et cette histoire, véritable choeur polyphonique, est si bien équilibrée que je trouve qu'il en ressort une harmonie universelle. Avancer dans un univers flou et engourdissant, en avoir peur et pourtant trouver ça doux comme de l'ouate, grisant, et de jouir ensemble de cet état intermédiaire où les fous rires sont si faciles, les peines abyssales, les joies extatiques, où tous les sentiments et les sensations sont à fleur de peau et où l'on se sent littéralement infini. Pour Charlie, ce n'est plus un problème de se sentir gauche quand il sent que les autres autour de lui le sont aussi et qu'ils en rient tous ensemble et sombrent dans un engourdissement collectif doux et chaud, une dimension planante dont on pense qu'elle peut durer éternellement parce qu'on se sent infini. Un ouvrage à mettre entre les mains de ceux qui inclinent à la misanthropie. Et pour finir, je veux moi aussi proclamer : « I feel infinite ! » Mille mercis Stephen Chbosky ! + Lire la suite.
rabanne a écrit une critique à 14 juin 2017. rabanne donne la cote 1005 pour Le Monde De Charlie. Un roman qui mérite de la persévérance, parce que ce n'était pas gagné d'avance pour moi, mais j'ai bien fait de prendre mon mal en patience. Et, après ces 258 précédentes critiques, je vous ferai grâce d'un billet à rallonge (guère dans mes habitudes de toutes façons). L'on plonge dans "le monde de Charlie" par le biais de lettres qu'il rédige tout au long de sa première année de lycée, et qu'il destine à un camarade anonyme. Difficile de croire d'emblée que c'est un adolescent de 15 ans qui s'exprime, on l'imagine soit beaucoup plus jeune, soit un peu immature. Rapidement, l'on sent un décalage, l'on ressent la frustration et le malaise. Puis, cela devient captivant, surtout dans la troisième et dernière partie du livre, lorsque tout prend du sens, révolte, interroge, émeut... Un roman d'apprentissage prégnant, fondé sur une intrigue d'apparence légère, d'où ressurgissent de terribles drames passés, des traumatismes refoulés, tout ce qui nous éclaire sur l'extrême fragilité et la tension palpable du héros (souffrant du trouble comportemental dit "passif-agressif"). J'ai tout de même dû m'accrocher à cette plume, en langage parlé plutôt prosaïque, mais qui donne en fin de comptes toute la force au roman. Je comprends désormais pourquoi Charlie a touché tant de lycéens, et d'autres lecteurs ! (dès la 2nde) NB : une adaptation cinématographique est sortie en 2012, un film réalisé par l'auteur même du roman. (avec Emma Watson dans le rôle de Sam). + Lire la suite.