Le Coma Des Mortels Par Maxime Chattam (2017)

Posted on

Le

Zone Telechargement Epub Le Coma Des Mortels In French PDF DJVU -La plupart des gens sont les livres électroniques gratuits qui leur permettent d'acquérir différents types de connaissances. Manhunter quantité téléchargeable couvre gratuits, l'amélioration personnelle le commerce, les publications, les enfants et plus encore. Il existe 4485 livres électroniques gratuits dans 96 catégories dont la capacité p stockage est inférieure à 71, 9-7 Go.Les eBooks Le Coma Des Mortels PDF peuvent être lus sur votre téléphone mobile ou tablette Android. Ils peuvent être lus sur votre iPad, iPhone ou iPod Touch. Ils s’affichent mieux sur les grands, écrans, comme l’écran de votre ordinateur ou une tablette, comme un iPad. Bien que vous pouvez montrer à nos livres dans les navigateurs Web, vous pouvez télécharger le Le Coma Des Mortels PDF reader Adobe.Com pour une meilleure expérience de lecture.

Description du Le Coma Des Mortels

Zone Telechargement Epub Le Coma Des Mortels In French PDF DJVU - Qui est Pierre ? Et d’ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre ? Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ? Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui. Et rarement de mort naturelle. Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse. Un roman noir virtuose dont l’univers singulier n’est pas sans év...

Détails sur le Le Coma Des Mortels

Titre de livre : 481 pages
Auteur : Maxime Chattam
Éditeur : Pocket
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2266269089
Moyenne des commentaires client : 3.07 étoiles sur 5 391 commentaires client
Nom de fichier : le-coma-des-mortels.pdf (Vitesse du serveur 18.4 Mbps)
La taille du fichier : 19.29 MB

Commentaire Critique du Le Coma Des Mortels

marina53 a écrit une critique à 18 août 2016. marina53 donne la cote 391 pour Le Coma Des Mortels. À tout juste 30 ans, Pierre est un homme neuf. Un nouveau-né. Bien décidé à être un autre, il a tout laissé derrière lui. Travail, famille, amis, Paris. C'était il y a de cela un an lorsqu'il a découvert, en rentrant chez lui, son amour, joliment prénommée Constance, répandu sur les murs. Une explosion artistique plutôt de mauvais goût. Les flics, aussitôt sur place, l'accusent du meurtre, les voisins ayant entendu des cris renforçant cette idée. L'un des flics, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Olivier Marchal, s'acharne quelque peu sur le jeune homme, lui mettant en tête toutes sortes d'images, lui faisant ainsi douter de sa propre innocence. Après tout, Constance n'est pas le premier cadavre autour de lui... Dans ce roman compte à rebours, on écoute Pierre nous raconter les derniers mois de sa vie. Face aux policiers qui l'accusent ouvertement du meurtre de son amie, il n'a d'autre choix que de se justifier. Évidemment, les cadavres qui tombent comme des mouches autour de lui, ça fait louche! Dans ce roman profondément sombre, une touche de policier en plus, l'auteur décortique l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus noire et questionne sur le sens de la vie et notre rapport aux autres. Une galerie de personnages originale et saisissante, notamment Pierre, son amie, Ophélie, qui aime dîner dans les cimetières, ou encore son psy (chiatre/chopathe). L'auteur, de son écriture enlevée, drôle et pimentée, joue avec les mots pour notre plus grand plaisir. Un roman incisif, percutant, un brin décalé et philosophique. Merci Cécile... + Lire la suite.
marina53 a écrit une critique à 20 août 2016. marina53 donne la cote 391 pour Le Coma Des Mortels. - Julia, tu es en train de me proposer quoi au juste ? - Fais-moi l'amour cette nuit. Un film. Je suis dans un film. Ça n'arrive que dans les films ce genre de situation. Jamais une femme ne dit ça à un homme dans la vraie vie. Sauf les hystériques, les maniaco-dépressives, les nymphomanes, les femmes blessées à mort désireuses de vengeance, les … mecs..
lyoko a écrit une critique à 11 juin 2016. lyoko donne la cote 391 pour Le Coma Des Mortels. Déjà, j'ai eu beaucoup de mal à me procurer ce livre. le jour de sa sortie il n'était nulle part.. il m'a fallu une semaine pour l'avoir entre les mains.. cela devait être un signe ! J'ai donc commencé ce roman en me disant : Hugo sort du corps de Maxime Chattam !!. Et puis en y réfléchissant bien, notre copain Hugo s'était absenté quelques mois de babélio... Et bhen oui c'était sûr ou alors Hugo avait servi de nègre (*) à Chattam ou bien il avait été son assistant pendant tous ces mois d'écriture. Ceux qui connaissent Hugo et qui auront lu ce livre comprendront vite de quoi je parle... alors pour les autres j'explicite légèrement Le sujet est en majorité sexuel, on parle essentiellement de masturbation, de godmiché, de sodomie, de baise, de couilles, etc... pas besoin de faire le grand tour détaillé.. mais ce sont les sujets préférés de notre ami Hugo. Et plus j'avancais dans ce roman et plus cette idée prenait forme... Quelle ne fut pas ma surprise , quand page 142, un nouveau personnage fait son apparition : un Hugo psycopathe et sanguinaire. Je crois que Maxime Chattam n'aurait pu rendre un plus grand hommage à notre ami babélionaute. Certes il a sans doute voulu noyer le poisson en changeant les qualités intrinsèques du personnage : Hugo, le vrai, a comme qualité première d'être poète et obsédé... mais beaucoup d'autres sont à mettre à son palmarès. Bon revenon à nos moutons : Ce roman de Maxime Chattam est complètement différents des précédents. J'avoue ne pas avoir tellement adhéré. J'ai continué ma lecture avec l'espoir d'avoir une belle et énorme surprise sur le final mais que nenni... Bref ce roman, n'est certainement pas le meilleurs de l'auteur. Néanmoins j'aime toujours autant sa plume et j'ai particulièrement apprécié le cynisme du personnage principal ( cynisme dont je suis très friande) parce qu'il m'a fait rire plus d'une fois. Je ressors mitigée de ma lecture et avec l'espoir de retrouver Maxime Chattam a son plus haut niveau dans son prochain roman. Je ne peux finir mon billet autrement que par : A plus les copains ! (*) Bien évidemment c'est de l'humour : en aucun cas je n'ai dit que Maxime Chattam utilisait un nègre. Autres hypothèses : - Maxime Chattam est Hugo (en inversement) - Maxime Chattam lit les chroniques de Hugo sur babélio et s'en inspire pour ses romans + Lire la suite.