La Voleuse De Livres Par Markus Zusak (2008)

Posted on

La

Telecharger Livre Audio Uptobox La Voleuse De Livres PDF EPub IBook -Au cours de la phase de définition, vous rassemblez les informations que vous avez créées et recueillies lors de la phase Empathize. Appuyez sur la touche E p clavier si vous devez modifier des informations de livre électronique pour le fichier, telles que l'éditeur. Vous y trouverez des informations spécialisées pour les avocats, les volontaires de best contact de lois grecques et européennes. Les ressources sont divisées en groupes de droits de l'homme spécifiques à des réfugiés et en des groupes de droits de l'homme généraux, et ordonnées grossièrement (selon ce que je peux comprendre sans les lire toutes en détail) par ordre croissant de complexité et de niveau d'anglais. Une fois le cours terminé, toutes les ressources resteront en ligne, à nouveau gratuitement. Car la meilleure ressource est toujours la vraie personne qui a écrit ce livre. Heureusement, la ressource en ligne est assez puissante et le nombre de fonctions ne sera pas un défi.

Description du La Voleuse De Livres

Telecharger Livre Audio Uptobox La Voleuse De Livres PDF EPub IBook - Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenu. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? Au moins que ce ne soit son secret... <...

Détails sur le La Voleuse De Livres

Titre de livre : 408 pages
Auteur : Markus Zusak
Éditeur : Pocket
Traducteur : Marie-France Girod
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2266175963
Moyenne des commentaires client : 4.25 étoiles sur 5 2505 commentaires client
Nom de fichier : la-voleuse-de-livres.pdf (Vitesse du serveur 26.81 Mbps)
La taille du fichier : 29.17 MB

Commentaire Critique du La Voleuse De Livres

Livresque78 a écrit une critique à 22 juin 2014. Livresque78 donne la cote 2505 pour La Voleuse De Livres. Je viens de terminer la voleuse de livres, je me suis gardée hier soir les dernières pages pour ce matin. Je ne pense pas que ma critique fera beaucoup avancer les choses car le nombre de critiques sur ce roman est impressionnant. Mais il faut tout de même que je vous dise à quel point cette histoire m'a touché. On parle souvent de la guerre 39-45 et d'Hitler vus de l'extérieur, c'est à dire des pays occupés, mais on oublie souvent que les Allemands eux mêmes ont souffert de privations, de tortures, sans parler des Juifs Allemands. Cette histoire parle aussi bien sûr de livres, de l'importance qu'ils ont pour la jeune Liesel, du petit bonheur que la lecture de ces livres apportent à ceux à qui elle les lit, dans des moments de terreur et de souffrance innommables. En résumé et pour conclure, un superbe roman auquel je donne une note de cinq étoiles++. A lire absolument. Lien : http://livresque78.over-blog...
Guardians a écrit une critique à 12 juillet 2018. Guardians donne la cote 2505 pour La Voleuse De Livres. Il me touche, ce gamin. A chaque fois. C'est son seul défaut. Il me fend le coeur. il me fait pleurer.
Lecturejeune a écrit une critique à 01 septembre 2007. Lecturejeune donne la cote 2505 pour La Voleuse De Livres. Lecture jeune, n°123 - Un pavé de 560 pages à propos de la Seconde Guerre mondiale, rien d’attirant au départ. Mais très vite, le choix de la narratrice fait mouche : il s’agit de la mort en personne, non pas la figure galvaudée des récits d’horreur mais un être sensible, compatissant à sa façon, poète à ses heures. Dotée d’un humour particulier et d’un regard décalé, la mort s’exprime avec concision et interpelle le lecteur à l’occasion ! Elle promène ce dernier à travers la « grande Histoire » de 1939 à 1945 (triomphe de la propagande nazie, bataille de Stalingrad, déportation des Juifs, bombardements alliés sur l’Allemagne…). Mais ce qui l’émeut et la hante, c’est le sort des « survivants », des êtres qu’elle a rencontrés et laissés sur terre : Liesel surtout, une fillette allemande « qui sait ce qu’être abandonnée veut dire ». Confiée par sa mère à un couple nourricier, Liesel tisse des liens de grande tendresse avec son père adoptif, des liens forts avec sa nouvelle maman qui pourtant la rudoie, avec Rudy, un petit voisin qui se prend pour Jesse Owens. Le lecteur découvre grâce à elle la survie au quotidien d’une bourgade proche de Munich, ses nazis arrogants et ses résistants de l’ombre. Les vols de livres ponctuent les grands moments de sa vie rue Himmel, leur lecture la sauve du naufrage, les mots sont sa nourriture, sa source d’énergie ; ils la « ramènent à la vie » même quand les coups du sort s’acharnent sur elle. Markus Zusak anime avec justesse et sensibilité une galerie de personnages dont la rencontre avec les déchaînements de l’Histoire bouleverse le lecteur. Au fil d’un récit savamment structuré, plein d’ellipses, de retours en arrière, il braque le projecteur sur les différents protagonistes et joue avec les paradoxes (un Juif sauvé par Mein Kampf !). Ce roman surprenant, très émouvant, variation originale sur le rôle des mots et des livres, sans concession aux modes éditoriales, a trouvé un large public (adolescent et adulte) hors de nos frontières. Gageons qu’il en sera de même en France, ce ne serait que justice ! Marie-Françoise Brihaye.