Les Descendants Par Kaui Hart Hemmings (2012)

Posted on

Les Descendants

Site Telechargementz Les Descendants PDF EPub MOBI -Vous. Si vous voulez lire des livres et que vousn'avez pas suffisamment de temps pour le lire vous pouvez télécharger Les Descendants des sound et les écouter à tout instant en harbor, en faisant du running ou en faisant. La plupart des livres ont l'air exceptionnellement attrayants en PDF Le format et même les tableaux montrés pour vous donner le temps le plus charmant en parcourant les livres. Vous pouvez lire votre deuxième livre gratuitement via manhattan project bibliothèque p prêt Kindle.

Description du Les Descendants

Site Telechargementz Les Descendants PDF EPub MOBI - Matthew King est un homme riche. Il est l’un des héritiers de la famille royale hawaïenne - une royauté purement honorifique - et se trouve à la tête de nombreuses terres sur l’île. Sa vie personnelle, elle, est sur le point d’être bouleversée. Ses deux filles sont hors de contrôle : Scottie, dix ans, est insolente et exige une attention constante ; Alex, dix-sept ans et ancien mannequin, est déjà droguée. Joanie, l’épouse de Matt, était une femme magnifique, charis...

Détails sur le Les Descendants

Titre de livre : 439 pages
Auteur : Kaui Hart Hemmings
Éditeur : Actes Sud
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 233000236X
Moyenne des commentaires client : 3.53 étoiles sur 5 32 commentaires client
Nom de fichier : les-descendants.pdf (Vitesse du serveur 29.55 Mbps)
La taille du fichier : 15.81 MB

Commentaire Critique du Les Descendants

missmolko1 a écrit une critique à 08 mars 2012. missmolko1 donne la cote 32 pour Les Descendants. The tropics make it difficult to mope. I bet in big cities you can walk down the street scowling and no one will ask you what's wrong or encourage you to smile, but everyone here has the attitude that we're lucky to live in Hawaii; paradise reigns supreme. I think paradise can go fuck itself..
Gwordia a écrit une critique à 05 juin 2012. Gwordia donne la cote 32 pour Les Descendants. Je me demande si nos rejetons n'ont pas tous décidé de baisser les bras. Ils ne seront jamais sénateurs ni propriétaires de clubs de football. Jamais ils ne deviendront présidents de la NBC Côté Ouest, ni fondateurs de Weight Watchers, pas plus qu'ils n'inventeront le caddie pour faire les courses, ou ne se retrouveront prisonniers de guerre, ou les plus gros fournisseurs du monde de noix de macadamia. Non, ils prendront de la coke, fumeront des joints, suivront des cours d'écriture créative et se ficheront de nous. Ils se souviendront peut-être de nos dynamisme, mais ils ne prendront jamais la relève. + Lire la suite.
BrooklynNoA a écrit une critique à 16 février 2012. BrooklynNoA donne la cote 32 pour Les Descendants. J'ai donc vu le film avant de lire le livre et quel bonheur ! Vraiment quel bonheur ! Je me suis REGALEE ! le film est une superbe adaptation et l'on retrouve avec beaucoup de tendresse chacun des personnages. le livre nous permettant bien sûr dans d'en découvrir un peu plus et comprendre encore mieux les réactions de chacun. J'ai terminé le livre depuis quelques jours, mais tout comme le film, il faut prendre un peu de recul pour pour voir un peu plus loin que les mots... Mais surtout un peu de temps aussi pour faire le point et assimiler ce récit. Première réaction, qui ne m'a d'ailleurs presque pas lâchée tout au long du livre : "Quel casting judicieux idéal !" Les acteurs du film incarnent divinement chaque personnage. Il est vraiment très agréable de voir que chaque héros est vraiment très bien incarné à l'écran ! L'imaginaire n'a plus trop de place mais cela rend la lecture encore plus réaliste. Comme l'impression de poursuivre une histoire, de retrouver ses personnages qui nous ont tant touché au cinéma. Mais revenons au livre... une histoire simple et sincère basée finalement sur les liens du coeur et l'amour sous toute ses formes. Un livre sur la descendance, sur l'héritage... Un livre aussi drôle qu'émotif. Kaui Hart Hemmings, l'auteure nous met de suite dans la peau de Matt King, ce père et mari qui d'un seul coup doit faire face à la vie, à ses filles, sa famille et ses amis. Matt qui doit du jour au lendemain assumer un rôle qu'il avait laissé de côté, celui de père, mais aussi de mari... On partage ses mots, ses émotions, ses pensées... A coup de mots simples et touchants, dans un rythme lent et délicat, Kaui Hart Hemmings nous démontre que le bonheur se travaille, que l'amour s'entretient, que les liens se construisent... Que même si l'amour est là, parce que oui Matt King aime profondément sa famille, il faut le montrer et l'exprimer avant qu'il ne soit trop tard. A la fois franc et délicat, lucide et drôle, ce roman passe en revue les sentiments d'un homme, à la fois, père, mari, homme, ami, cousin, mari trompé... Tout au long de la lecture, je me suis, à plusieurs reprises, surprise à sourire, à rire, à soupirer, à avoir les larmes aux bords des yeux. Sans jamais en faire trop, mais avec beaucoup de réalisme, l'auteure nous met devant des sentiments et des émotions que l'on voudrait toujours garder loin de soit... Perdre un proche... Comment lui dire aurevoir?... Dès le début , on se trouve face à un père perdu, un mari trompé, qui ne sait pas trop quoi faire face à sa fille de 10 ans. Dès les toutes premières pages, on sait que Matt King ne sait pas trop comment gérer la situation car c'est sa pétillante femme Joanie qui s'occupait de tout. Jusqu'à même choisir comment mourir ou choisir le prénom de leur fille Scottie (invention de Joanie pour reprendre le prénom de son père Scott). On apprend également qu'il a des soupçons sur la fidélité de sa femme, qu'il aime profondément et avec qui il avait pourtant une complicité de plus de 20 ans... Quel plaisir ici donc d'en savoir un peu plus sur les filles, sur Matt, sur la vie qu'il a partagé avec Joanie... (parce que oui dans le livre elle s'appelle Joanie et plus Elisabeth... Faudra vraiment qu'on m'explique un jour pourquoi changé les prénoms des personnages, sans déconner?) On découvre de pages en pages, de plus en plus la personnalité attachante de Matt et de ses filles. Pour ceux qui on vu le film, on retrouve des passages complets du film. Des scènes, des dialogues et une atmosphère fidèle au livre qui est très bien reprise à l'écran... Comme le "Ne refait jamais ça" que lance Matt à Sid, lorsque ce dernier le prend dans ses bras pour le saluer ^^. Quelques scènes manquent au cinéma évidement, mais même si elles amènent un petit plus, elles sont rares et vraiment peu importantes pour le récit en général. Seule, une scène manquerait vraiment dans l'adaptation au cinéma que j'ai découvert donc dans le livre. Une scène qui aurait finalement été insoutenable, celle de Scottie, sa mère et Matt à l'hôpital... Rien qu'à la lecture, les larmes montent et le souffle se coupe... (oui j'ai un petit coeur sensible), au cinéma elle aurait été déchirante au possible et au final pour le coup aurait peut-être eu un goût de "too much", car tellement implicite... On peut remarquer également que même si le film reprend extrêmement bien le livre, quelques petits changements sont à noter ici et là. Des personnages supplémentaires prennent place, comme Esther la nounou mexicaine qui connait tout des filles, qui a beaucoup de repartie et qui amène un peu d'humour et allège un peu le récit ou le meilleur ami de Matt avec qui il partage une relation pleine de pudeur. Quelques scènes sont également un peu différentes mais fonctionnent tout aussi bien dans l'un comme dans l'autre. Aucun regret ! Je retiens surtout que la relation de Matt et de sa fille Alex est vraiment très, très bien reprise dans le film, je retrouve dans le livre certaines scènes fortes et des non-dits, des regards exprimés dans le films qui trouvent ici plein de sens. Leurs dialogues, leurs complicités qui s'installe peu à peu est un bonheur de lecture, tout comme dans le film, avec ce paramètre en plus d'avoir les pensées de Matt. D'ailleurs, une pensée de Matt nous permet, à mon sens de comprendre encore mieux son attitude : "Je me demande si une part de moi-même ne se satisfait pas qu'elle s'en soit occupée, ça me permettait de me concentrer sur mon travail, de créer mon propre héritage, plutôt que d'emprunter celui de mes ancêtres". Tout semble là... de sa volonté de faire au mieux et de justifier son nom et son héritage il en a perdu le sien... sa famille, sa descendance... Tout comme le film, l'histoire secondaire des terres hawaïennes est secondaire dans le livre. Elle renforce juste le côté liens, patrimoine, succession et hérédité. Comme le dit Matt King "Tout le monde descend de quelqu'un qui descend de quelqu'un d'autre, et je trouve ça merveilleux. Nous ne connaissons pas les personnes qui sont en nous." Tout est dit dans cette petite phrase... Enfin je voulais vous faire partager quelques belles surprises de lecture : Coup de coeur page 53 : "Scottie et mois arpentons le couloir. Sur son t-shirt on lit : Mme Clooney, et elle porte des sabots qui claquent à chaque pas". Enorme non? alors dans quel sens est ce arrivée? hasard, volonté de l'auteur dès le départ de voir George Clooney dans le rôle, clin d'oeil du réalisateur Alexander Payne? "J'ai envie de dire enquête en cours !" (A priori l'auteure à toujours pensé à G. Clooney dans le rôle source ici et ici ) Petits sourires également pour les allusions au cinéma et à ce Matt qui ne comprends pas et n'aime pas les acteurs, pour cette cérémonie des oscars regardée à la TV "Sur l'écran, une sublime célébrité reçoit une récompense pour avoir joué une femme laide" (Charlize Theron of course !) Un vrai bonheur de lecteur donc, chaque moment fort est là avec l'esprit de Matt en plus ! Chaque détail, chaque pensée de Matt sont là, on sait ce qu'il pense et on se rend compte à quel point il aime les femmes de sa vie... Et à quel point George Clooney est MAGISTRAL dans le rôle... Un livre qui nous montre comment un homme fait face, pas à pas à son rôle d'homme, de mari et de père lorsqu'il perd sa femme et ses repères. Une histoire d'amour, de descendance et d'héritage. Lien : http://noaetsonmonde.blogspo.. + Lire la suite.