Le Vide De Nos Coeurs Par Jasmine Warga (2015)

Posted on

Le

Site De Telechargement Vuze Le Vide De Nos Coeurs PDF IBook PDB -Vous publiez votre initial livre gratuitement sur toutes les plateformes. De même, vous pouvez télécharger d'autres Le Vide De Nos Coeurs livres à l'aide de l'extension Genesis Chrome assez facilement. Juste pour que vous puissiez continuer à trouver plus de Le Vide De Nos Coeurs livres pour aider les gens avec leurs problèmes.

Description du Le Vide De Nos Coeurs

Site De Telechargement Vuze Le Vide De Nos Coeurs PDF IBook PDB - Aysel a pris sa décision: elle doit disparaître. Depuis que son père a provoqué l'accident fatal qui a marqué sa petit ville à jamais, la vie est devenue trop difficile à supporter. Cependant, elle n'est pas sûre d'avoir le courage d'y arriver seule. C'est alors qu'elle découvre Smooth Passages, un site qui lui permettra de trouver un compagnon pour oser sauter le pas. Elle choisit FrozenRobot, alias Roman, lui aussi victime d'une tragédie familiale.<...

Détails sur le Le Vide De Nos Coeurs

Titre de livre : 308 pages
Auteur : Jasmine Warga
Éditeur : Hugo roman new way
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2755618531
Moyenne des commentaires client : 4.05 étoiles sur 5 111 commentaires client
Nom de fichier : le-vide-de-nos-coeurs.pdf (Vitesse du serveur 22.24 Mbps)
La taille du fichier : 33.21 MB

Commentaire Critique du Le Vide De Nos Coeurs

Loryane a écrit une critique à 20 juin 2015. Loryane donne la cote 111 pour Le Vide De Nos Coeurs. Au fond cette histoire est très audacieuse, elle aborde un sujet assez tabou : le suicide. Je n'ai pas spécialement eu un coup de coeur pour ce roman, mais j'ai beaucoup aimé le découvrir. Il y a de la culpabilité, de la honte et de l'espoir à travers ce récit ; c'est rempli de douceur mais aussi de colère. Il y a quelques longueurs, c'est pour cette raison que je n'ai pas eu cette étincelle ; néanmoins j'en ai eu des fragments avec les émotions et les moments que partage Aysel et Roman. Aysel est une jeune fille de 16 ans ; elle n'est ni invisible ni populaire aux yeux des gens. Elle est juste la fille d'un père qui a détruit la petite ville de Langston ; les messes basses et le regard angoissé des personnes qui l'entoure ne l'aide pas à aller mieux après cet accident ; au contraire. Elle se pose des questions sur qui elle est, deviendra-t-elle comme son père ? Est-elle un monstre dans son subconscient. le dégoût d'elle-même et la peur lui font prendre la pire décision, celle de vouloir mourir. C'est quelqu'un de touchant, parfois elle m'a exaspéré avec ses pensées « physiques » et « philosophiques » ; mais dans tout les cas c'est un personnage qui ne manque pas de caractère même si elle le cache derrière le passé et l'ombre de son paternel. Et puis j'ai vu en elle un fragment d'espoir, c'est ce qui m'a permis de l'aimer : pour sa force et son courage qu'elle croit avoir perdu, elle pense avoir baissé les bras mais pourtant elle va tout faire pour gagner du temps et retrouver cette partie d'elle qui a envie de vivre. Roman est un de ses jeunes qui a presque tout pour lui, enfin ça s'était avant le drame familial. Il était passionné de basket au point de devenir l'un des meilleurs, sauf qu'une tragédie s'abat sur ses parents et lui. La culpabilité ne le quitte plus, il se répète que c'est de sa faute. Il choisit de se tuer pour le 7 Avril ; mais il souhaite avoir quelqu'un auprès de lui pour ne pas faire échouer son projet. Ce protagoniste est très émouvant, il est mal dans sa peau et dans son esprit ; il a perdu quelqu'un de sa famille et il croit que c'est à cause de lui. Et il veut vraiment partir de ce monde parce qu'il pense qu'il ne mérite plus de vivre. Il est plutôt sérieux et prêt à tout pour atteindre son but. Par contre même si Roman est quelqu'un de bouleversant, c'est aussi quelqu'un de têtu pourtant il est gentil et très ouvert, il ne juge personne et il voit les choses autour de lui avec une clarté frappante grâce à sa seconde passion. Leur relation est assez forte puisque ils décident de disparaître ensemble. Pendant 25 jours ils vont apprendre à se connaître et un lien indescriptible va se créer entre eux. Pendant une grande partie de l'histoire, ils se chamaillent sans pour autant être méchant l'un envers l'autre, c'est plutôt des taquineries et des blagues bizarres. Mais petit à petit Aysel va avoir des sentiments pour Roman, ils sont réciproquent mais pour lui rien ne changera. Je me suis pris d'affection pour ceux binôme qui n'est pas commun, en plus de ça au fil des pages ils évoluent sans vraiment en avoir conscience, ça m'a beaucoup charmé. C'est un récit assez développé surtout que c'est Aysel la narratrice et elle n'arrête jamais d'avoir des idées, des pensées, des réflexions ; et elles sont pour la plupart saugrenu mais elles ne manquent pas de philosophie pour certaines, c'est pour cette raison aussi que j'ai apprécié ce roman. Ça m'a un peu rappelé « Nos étoiles contraires » même si ces deux oeuvres ne sont pas comparables. C'est une belle histoire, triste et lugubre ; toutefois il y a toujours cette petite lumière qui transperce l'obscurité. Le mystère se maintient ; surtout sur le déroulement du crime du père de Aysel. Et bien évidemment la fin où je ne me suis presque pas doutée de ce qu'il allait se passer. Peut-on parler d'originalité alors que c'est un thème qui n'est pratiquement jamais évoqué ? Tout ce que je peux dire c'est que c'est authentique, cette synopsis peut-être réelle. La plume de l'auteur m'a plu dans l'ensemble ; même si j'ai trouvé qu'il y avait trop de détail et que par contre les sentiments n'étaient pas assez exposés pour que je puisse les ressentir complètement. Jasmine Warga a une écriture prenante, cependant des fois elle n'est pas agréable. Le sujet peut être traumatisant et sinistre, néanmoins Aysel et Roman sont des personnages très intéressants et j'ai passé un bon moment avec leur histoire. C'est émouvant et différent, avec du suspense par-ci et par-là ainsi qu'une philosophie engagée. Un magnifique ouvrage malgré quelques défauts. Lien : http://lesfaceslitteraires.b.. + Lire la suite.
Meyna a écrit une critique à 30 juillet 2018. Meyna donne la cote 111 pour Le Vide De Nos Coeurs. Je sais pertinemment qu’il y a quelque chose qui cloche chez moi. Quelque chose de cassé..
Amiti57 a écrit une critique à 29 juillet 2015. Amiti57 donne la cote 111 pour Le Vide De Nos Coeurs. La musique, surtout la musique classique, et en particulier le Requiem en ré mineur de Mozart, possède une énergie cinétique. Si on écoute bien, dès le début on entend l'archet du violon trembler sur les cordes, prêt à mettre le feu aux notes, à les faire naître. Et une fois qu'elles retentissent, ces notes se téléscopent, jettent des étincelles, volent en éclats. Je passe beaucoup de temps à me demander si la mort produit le même effet, la même résonnance, si comme ces notes de musique, j'exploserai moi aussi en vol en poussant un dernier cri de douleur avant de me taire pour toujours. Ou si, à l'inverse, je me transformerai en parasite presque inaudible et pourtant incessant, si on tend bien l'oreille. + Lire la suite.