Un Coeur Simple Par Gustave Flaubert (2017)

Posted on

Un Coeur Simple

Telechargement Livres Gratuit Un Coeur Simple En Français PDF -Tout le monden'aime pas le format. Le format de Un Coeur Simple PDF est probablement le meilleur que vous puissiez choisir. Le format de document portable ou Un Coeur Simple PDF offre une alternate séduisante compte tenu de sa compatibilité quasi universelle avec les lecteurs de livres électroniques.

Description du Un Coeur Simple

Telechargement Livres Gratuit Un Coeur Simple En Français PDF - L'Histoire d'un cœur simple est tout bonnement le récit d'une vie obscure, celle d'une pauvre fille de campagne, dévote mais mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme du pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu'elle soigne, puis son perroquet ; quand le perroquet est mort, elle le fait empailler et, en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit. ...

Détails sur le Un Coeur Simple

Titre de livre : 208 pages
Auteur : Gustave Flaubert
Éditeur : J'ai Lu
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2290151432
Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5 157 commentaires client
Nom de fichier : un-coeur-simple.pdf (Vitesse du serveur 23.2 Mbps)
La taille du fichier : 31.89 MB

Commentaire Critique du Un Coeur Simple

Renod a écrit une critique à 03 octobre 2016. Renod donne la cote 157 pour Un Coeur Simple. Félicité est entrée au service de Mme Aubain à la suite d'une déception amoureuse. Elle se dévoue pour cette veuve qui s'est retirée à Pont-l'Évêque. Flaubert ne s'attarde pas sur la description physique de Félicité. Son objectif est d'analyser ce coeur pur qui n'a pu s'épanouir dans l'amour conjugal et la maternité. L'affection de Félicité va se reporter successivement sur les deux enfants de sa patronne, une famille de pêcheurs, un indigent et enfin un perroquet. Cette âme pieuse va s'éloigner du dogme catholique pour s'enflammer dans une religiosité mystique. Le style de Flaubert est magistral… J'ai conscience de ne rien dire de nouveau mais je suis impressionné par sa faculté à décrire un milieu social en peu de mots. En deux lignes, l'auteur vous fait comprendre qu'un intérieur bourgeois est décati ou il vous livre une description magnifique d'un débarquement de bateaux de pêche. Alors oui, il n'y a pas d'aventures rocambolesques dans ce conte. Mais le texte est remarquable en ce qu'il associe l'étude d'un caractère « simple » au portrait social de la paysannerie et de la petite bourgeoisie normandes. Et que dire de cette dernière scène qui mêle l'agonie de Félicité à une procession religieuse, si ce n'est que c'est un formidable moment de littérature. Merci à Marie-Hélène Lafon qui m'a donné l'envie de redécouvrir ce petit bijou. + Lire la suite.
Maxime12 a écrit une critique à 29 septembre 2015. Maxime12 donne la cote 157 pour Un Coeur Simple. Le principal divertissement était le retour des barques. Dès qu'elles avaient dépassé les balises, elles commençaient à louvoyer. Leurs voiles descendaient aux deux tiers des mâts; et, la misaine gonflée comme un ballon, elles avançaient, glissaient dans le clapotement des vagues, jusqu'au milieu du port, où l'ancre tout à coup tombait. Ensuite le bateau se plaçait contre le quai. Les matelots jetaient par−dessus le bordage des poissons palpitants; une file de charrettes les attendait, et des femmes en bonnet de coton s'élançaient pour prendre les corbeilles et embrasser leurs hommes. + Lire la suite.
AllTimeReadings a écrit une critique à 05 juin 2016. AllTimeReadings donne la cote 157 pour Un Coeur Simple. Les jours de soleil, elle se tourmentait de la soif ; quand il faisait de l’orage, craignait pour lui la foudre. En écoutant le vent qui grondait dans la cheminée et emportait les ardoises, elle le voyait battu par cette même tempête, au sommet d’un mât fracassé, tout le corps en arrière, sous une nappe d’écume ; ou bien, – souvenirs de la géographie en estampes, – il était mangé par des sauvages, pris dans un bois par des singes, se mourait le long d’une plage déserte. Et jamais elle ne parlait de ses inquiétudes. + Lire la suite.