Et Après... Par Guillaume Musso (2005)

Posted on

Et

Telechargement De Livre Gratuit En Pdf Et Après... En Français IBook PDF -Étant donné que de nombreuses personnes peuvent vous gagnerez plus d'argent en publiant votre livre numérique sur Lulu. Les ebooks (livres électroniques) font fureur et éclipseront bientôt les ventes de livres imprimés, selon les statistiques d'Amazon. En outre, ils sont écologiques puisque vous n'utilisez pas de papier. Il existe de nombreuses façons d'obtenir des ebooks gratuits de qualité, il suffit simplement de trouver les bons endroits.

Description du Et Après...

Telechargement De Livre Gratuit En Pdf Et Après... En Français IBook PDF - A huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la 'mort imminente.' Plongeant dans un lac pour aider une fillette, l’enfant s’est noyé. Arrêt cardiaque, mort clinique. Et puis, de nouveau, la vie. Vingt ans après, Nathan est devenu l’un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de l’épisode. Il a même fini par épouser la petite fille du lac, Mallory, sa femme tant aimée. Mallory qui l’a quitté, mais qui lui manque comme au premi...

Détails sur le Et Après...

Titre de livre : 393 pages
Auteur : Guillaume Musso
Éditeur : Pocket
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2266145975
Moyenne des commentaires client : 3.51 étoiles sur 5 3373 commentaires client
Nom de fichier : et-après-.pdf (Vitesse du serveur 25.73 Mbps)
La taille du fichier : 20.24 MB

Commentaire Critique du Et Après...

Hugo a écrit une critique à 20 juillet 2016. Hugo donne la cote 3373 pour Et Après.... C'est vrai qu'avec un peu de recul, on peut affirmer sans trop se mouiller la boite à conneries que je vais quand même super loin dans ce que j'écris, et hormis une modération récente, personne n'est venu sonner à ma messagerie pour me tirer les oreilles, genre tu dis encore une fois enculé et on te crève ta liberté d'écrire... En 7 ans, une fois ou deux des membres bien intentionnés sont venus me raisonner mes délires, dont une femme absolument charmante dont je tairais le pseudo pour le bien de son anonymat… … … - Atchoum-CANEL CANEL CANEL - A tes souhaits - Merci Parce que j'avais ce jour là pousser mon délire un peu trop loin, mais après quelques échanges amicaux, nous voilà copains comme cochons virtuels… Pourtant on aurait pu imaginer que des membres soient outrés au point de me trainer dans le droit chemin d'une bienséance dont je me fou comme de ma couille gauche… Parfois même il y une sorte d'attraction/répulsion qui les pousse à se décoincer la nouille en admettant que bon hein, une petite vulgarité ou deux n'a jamais fait de mal à maman entre le plat de résistance et le missionnaire que papa s'emploie à négocier une fois par mois … Alors au fil des années, j'ai osé encore plus, cherchant le point de rupture des plus téméraires, toujours avec un profond respect, dans la joie et le second degré qui me caractérise, avec cette ironie et cette auto dérision qui me colle les pieds sur terre et la tête sur les épaules, mais dans quel but ? Dans le but de me faire plaisir, et surtout dans le but de déloger Nastasia amoureuse de moi en secret, et me positionner au dessus de cette élite talentueuse dont je jalouse les tournures colorées au phrases fleuries et à la répartie bandante , à tous ces membres qui plafonnent au dessus de la communauté, Lehane, cet escroc de la langue bien tournée et moi qui végète à la 46 ème place comme un forcené… et plus tu veux grimper plus le talent est rude, chaque jour que dieu m'accorde sur cet terre de folie, je l'emploie à me branler la connerie du mieux que je pisse un matin comme les autres, j'ai pas la tournure des intellectuels… avec ma bite et mon clavier j'essaie dans la mesure du politiquement incorrect, de m'inventer un style, avec sincérité, sans tabou, Que Homer m'en protège, cet anonymat qui légitime un certain relâchement, que Babelio m'accorde encore et pour longtemps cette liberté délicate dont les dénonciations anonymes d'un outrage à langue française et à la vulgarité mal baisée leur donnerait toute légitimité pour virer mon petit cul sans sommation …. Et bah non quéquette les coinçouilles, les biens éduqués du cul serré, Je vais continuer comme ça tant que ce sera possible, sans arrondir les fins de phrases… Après dans la vie de tous les jours et pour éviter tout quiproquo, je poli un peu les angles : « putain et enculé » sont héréditaires certes, pour le reste j'essaie de m'adapter à mes contemporains qui m'accableraient de leurs de regards de hibou dans cette incompréhension la plus totale face à ce petit blond à lunette à la verve mal attentionnée qui vous glisserait un fils de pute au coin d'une négociation costard/cravate, alors que des fois t'aurais bien envie d'y étaler un peu de vaseline à provoc pour que ça glisse , les sourires à l'air dans la joie et l'euphorie d'un peu de fun dans cette morosité qui gangrène notre pays de quelques connards aux idées un peu chelou, imaginant une unanimité aryenne ou encore ceux qui imaginent rejoindre un autre monde ou quelques vierges les attendraient pour fêter leurs idées à la con qui polluent notre actualité… Moi je suis un rêveur, un enfant, je ne veux pas crever sur un trottoir, ou à la terrasse d'un café, je veux profiter du soleil, des nichons de ma prochaine, une main dans la culotte à tripoter notre joie de vivre main dans la main…. « Et après » on verra A plus les copains PS : Musso c'est comme du COBEN, plus de surprise, on aime ou on déteste...Et moi j'aime bien. + Lire la suite.
Daniella13 a écrit une critique à 09 septembre 2017. Daniella13 donne la cote 3373 pour Et Après.... Une chose dite peut être interprétée de façon complètement différente. Ce livre est basé sur ce genre de quiproquo qui peut tout changer... On commence l'histoire avec Nathan qui a huit ans et veut sauver une fillette de la noyade mais il se trouve pris au piège et se noie. Il aperçoit la fameuse lumière blanche annonciatrice de la mort mais il revient à la vie. Puis on se retrouve vingt plus tard. Nathan a réussi sa vie professionnelle en étant le meilleur avocat avec une très bonne renommée mais a échoué dans sa vie amoureuse. Un jour, un mystérieux médecin vient interrompre le cours de son existence en lui dévoilant une chose qui va bouleverser le cours de sa vie. Mais a-t'il bien écouté ce que ce médecin, Garrett Goodrich, lui a annoncé ? Son interprétation n'est-elle pas trop rapide ? Nous voilà au coeur d'une histoire qui ne va pas nous laisser indemne... Déjà j'aime beaucoup le style et l'écriture de Guillaume Musso. Il arrive à nous entraîner dans ses histoires et finir en beauté sur quelque chose d'absolument inattendu. Ici, ses personnages sont vraiment touchants, on se sent proche d'eux et on s'attache à leur devenir. Nathan tout d'abord qui est au départ juste le fils de la femme de ménage d'un brillant avocat va évoluer au fil de l'histoire. Il va gravir les échelons d'une société qui en demande toujours plus et qui n'est basée que sur le m'as tu vu. Il va aussi vouloir devenir un homme important pour la femme qu'il aime, Mallory, qui a tout dans la vie. Mais sa réussite interfère sur sa vie de couple car à vouloir aller trop haut on passe à côté de l'essentiel... Mallory, qui est une fille bien née, a le coeur sur la main et aide son prochain car pour elle l'argent et la notoriété n'a pas d'importance. C'est une personne philanthrope et très simple qui a des valeurs qui se perdent de nos jours. Puis nous avons ce fameux médecin, Garrett, qui sorti de nulle part, va apporter une grande valeur à l'histoire notamment en nous faisant réfléchir sur notre existence et ce qui compte le plus pour mener une vie agréable et heureuse. Dans cette histoire on a beaucoup d'amour Sans une main pour l'accompagner, il ne voulait plus aller nulle part ; sans une voix pour lui répondre, il n'était que silence ; sans un visage en face du sien, il n'existait plus, une réflexion sur la vie et une remise en cause de son existence l'homme n'est qu'un amas de cellules. Son corps se décompose dans la terre ou brûle dans le four d'un crématorium et c'est fini. Basta. Tout le reste n'est qu'une vaste fumisterie. Car que feriez-vous si demain on vous apprenez que vous allez mourir ? Y a-t-il un endroit où nous allons tous ? On se le demande. À chacun son interprétation et son point de vue sur la question. En tout cas je vous laisse découvrir ce beau livre qui m'a beaucoup touché et merci à notre auteur pour cette belle histoire. + Lire la suite.
Paola93130 a écrit une critique à 06 juin 2016. Paola93130 donne la cote 3373 pour Et Après.... Comme souvent, j'ai trouvé mon exemplaire de ce roman dans la boite marquée FRANCESES du bouquiniste du Leclerc de ma petite ville du Portugal. Pour moi, tous les romans français que je peux trouver chez ce bouquiniste sont des perles: en français, pas chers, usés...bref, tout ce qu'il me faut. J'avoue que j'ai trouvé étrange qu'un livre, sommes toutes, récent se trouve lá. Je lui ai sauté dessus, payé et suis partie en courant. le livre était assez abîmé mais tant pis: un livre usé raconte toujours deux histoires (l'écrite et la marquée sur les pages, la tranche, la couverture par les lecteurs qui ont possédé le bouquin en question). Au fil de la lecture, je me suis apperçue qu'il manquait une page...mais, bon...ça ne m'a pas empêchée de comprendre et de continuer ... J'ai apprécié le roman, simple, un peu cliché. J'ai trouvé que les personnages manquaient un peu de profondeur...Les décors aussi: j'aurais voulu sentir New York plus fort. Ce que j'ai trouvé le mieux réussi, c'est le personnage de la fille de Nathan, Bonnie. Bref, c'est mon deuxième Musso et malgrès l'énorme succès (auprès des Babeliens et Babéliennes et du public en général), je n'ai pas trouvé le roman feux d'artifices-coup de coeur-et tout le tralala mais ça se laisse lire. J'ai été scsiée à la fin et je vous en prie, otez-moi un doute, sinon je devrais rejoindre l'avis de Sly, lecteur Babélien qui écrit, le 18 juin 2011: On peut dire que pour le coup, le titre est vraiment bien choisi. J'aurais pas fait mieux (sic). Mon doute, donc: le roman ce termine vraiment sur cette phrase: Au niveau de Trinity Church, il pressa le pas : la femme qu'il aimait l'attendait à la maison. Et elle avait besoin de lui (sic)......Ben...et après...je me demande s'il ne manque pas encore quelques pages á mon exemplaire. Si oui, je vais de ce pas faire une réclamation en bonne et dûe forme à mon bouquiniste! P.S.: Ceci n'est pas une critique. Simplement mon humble avis. Je n'oserai ni ne saurai jamais écrire un livre....Mais alors, pourquoi tant de tapage...Pardonnez-moi, fans de Mr. Musso. + Lire la suite.