Nuit Sans Fin Par Douglas Preston (2018)

Posted on

Nuit

Site De Telechargement Download Nuit Sans Fin PDF EPub B002JTW9JU -Vous pouvez ouvrir et afficher des fichiers PDF (Portable Document Format) dans Adobe Reader. Les PDF peuvent être que soit le type de système de traitement de texte utilisé. Cliquez sur Parcourir pour trouver le PDF que vous souhaitez utiliser. Ensuite, sélectionnez Convertir en PDF et recherchez le programme que vous souhaitez utiliser pour convertir le PDF (inclut in-design et d'autres possibilities logicielles courantes). Le PDF orient automatiquement enregistré dans votre application de visualisation PDF. Transformation d'un fichier PDF en MP3 est tout à fait et facile à faire avec les bons outils. Il peutetre souhaitable de convertir un fichier PDF en MP3 pour créer une variation fichier PDF en un livre sound.

Description du Nuit Sans Fin

Site De Telechargement Download Nuit Sans Fin PDF EPub B002JTW9JU - À FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TÊTE... Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe... ? Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin. Tous ont été décapités et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide... ... PENDERGAST POURRAIT BIEN Y PERDRE LA SIENNE ! Selon quels ...

Détails sur le Nuit Sans Fin

Titre de livre : 220 pages
Auteur : Douglas Preston
Éditeur : L'Archipel
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2809824061
Moyenne des commentaires client : 3.76 étoiles sur 5 25 commentaires client
Nom de fichier : nuit-sans-fin.pdf (Vitesse du serveur 21.74 Mbps)
La taille du fichier : 39.46 MB

Commentaire Critique du Nuit Sans Fin

Kirzy a écrit une critique à 20 mai 2018. Kirzy donne la cote 25 pour Nuit Sans Fin. 17 ème opus des enquêtes d'Aloysius Pendergast … mais une première pour moi ! Le duo Preston & Child sait y faire, c'est évident tant l'intrigue coule avec fluidité, sans temps mort, avec de multiples fausses pistes de qualité. Là où ce polar se distingue des autres, c'est par la présence de son enquêteur vedette : l'agent spécial du FBI, ledit Aloysius Pendergats. Très spécial en effet, quasi anachronique entre Sherlock Holmes et Rouletabille. Charismatique, cérébral, érudit, faisant montre d'une culture du discernement par déduction et fulgurance. Excentrique à l'anglaise par dessus cela puisqu'il circule dans une Rolls conduite par son mystérieux acolyte Proctor. Cette personnalité atypique fonctionne parfaitement avec son ami D'Agosta, archétype du lieutenant du NYPD, homme d'action pragmatique très terre-à-terre. J'ai tellement apprécié Aloysius que j'ai regretté de le voir survoler la première partie de l'enquête, comme si elle ne l'intéressait pas … alors que tout de même, des cadavres de riches New-Yorkais sont retrouvés décapités après une mise à mort et une traque des proies à chaque fois fort spectaculaires ! Mais ouf, on le retrouve pleinement dans le final haletant en mode course-poursuite, au prise avec un serial-killer à l'intelligence aiguisée et à la personnalité complexe, un adversaire à sa hauteur. J'avoue m'être faite bien balader quant à la révélation de son identité. Un autre petit plus du roman est son décor new-yorkais, comme un huis-clos dans une ambiance pré-apocalyptique sur fonds de lutte des classes, une façon de dénoncer les inégalités qui se creusent dans Big Apple. Autant de crimes horribles en si peu de temps mettent la ville en effervescence. Et si ces riches et pourris tués exterminés sonnés le glas de notre société non moins corrompue ? Comme un signal. Comme Si New-Yok devenait la Florence de 1498, le personnage du néo Savonarole , prêchant pour la purification par le feu expiatoire de tous les objets qui nous aliènent dans notre société moderne, est réussi mais aurait pu être plus exploré et exploité pour encore plus de saveur. Bref, un polar de facture conventionnelle, très efficace, difficile à lâcher avec un enquêteur qui sort du lot. Livre offert par la maison d'éditions Archipel suspense + Lire la suite.
rkhettaoui a écrit une critique à 05 avril 2018. rkhettaoui donne la cote 25 pour Nuit Sans Fin. Pour qu’il décapite sa victime, l’assassin était un malade qu’il ne serait pas difficile d’identifier. Et s’il s’avérait que la victime était une fille de bonne famille, les gars du labo mettraient les bouchées doubles, ce qui n’était pas un luxe, connaissant la lenteur des services de police scientifique du NYPD..
eprot33 a écrit une critique à 02 mai 2018. eprot33 donne la cote 25 pour Nuit Sans Fin. Lecture sans Fin ! Et oui quand on commence à lire un roman de Preston & Child on ne veut jamais que ça s'arrête ! Les éditions L'Archipel suspense viennent donc de sortir les nouvelles aventures du très célèbre inspecteur du FBI, Aloysius Pendergast, le Sherlock Holmes contemporain au prénom étrange, dont je ne rate aucune aventure livresque. Je l'ai lu en une journée en ce jour du travail ! Mais revenons à ce nouvel opus « Nuit sans Fin » des auteurs américains Douglas Preston & Lincoln Child, le 17ème tome de cette série culte. On suit pendant les 374 pages une nouvelle enquête de Vincent d'Agosta, du NYPD, et de l'agent du FBI Pendergast dans la jungle urbaine de New York à bord notamment de la superbe Rolls-Royce de l'inspecteur. le duo va se trouver face à un tueur très habile qui laisse derrière lui des corps…mais pas les têtes ! Une enquête moins dans le paranormal que d'habitude mais avec un suspens au cordeau et surtout un Pendergast plus humain que d'habitude. Cette figure fantomatique de la série intrigue et passionne toujours autant. Certes il y a des flashbacks sur les romans précédents mais ils sont toujours judicieux et permettent au nouveau lecteur de suivre l'intrigue sans encombre. Ainsi la venue d'un journaliste qui ne saura égaler le sympathique Smithback des intrigues précédentes permet aux auteurs de mettre un coup de griffes aux pseudos journalistes du web qui déforment l'information… Une belle intrigue, des meurtres à rebondissements… Une écriture toujours efficace avec des phrases courtes, des crimes passés au peigne fin avec des éléments documentaires toujours aussi subtiles qui donnent en plus à en savoir plus sur les bas-fonds de l'âme humaine. Un bon cru Pendergastien... Alors bonne lecture sans fin ! + Lire la suite.