Chicken Street Par Amanda Sthers (2006)

Posted on

Chicken Street

Telechargement Livre Gratuit Epub Chicken Street En Français PDF EPub MOBI -Vous pouvez des livres à partir. Vous publiez votre premier livre gratuitement sur toutes les plateformes. Vous pouvez également relancer vos livres et cours originaux avec les variations de post-grad. Si vous ne voulez pas prêter un livre électronique, vous pouvez payer pour en emprunter un. Si vous souhaitez savoir quand de nouveaux livres électroniques seront disponibles dans vos domaines d'intérêt, vous pouvez vous inscrire pour recevoir des alertes par e-mail gratuites. Vous pouvez vous présenter et de promouvoir leurs propres livres électroniques, ajouter des commentaires sur les livres déjà envoyés ou simplement afficher le catalogue ci-dessous et télécharger tout ce dont vous avez besoin.

Description du Chicken Street

Telechargement Livre Gratuit Epub Chicken Street En Français PDF EPub MOBI - 'Chicken Street', c'est la rue prinicpale de Kaboul où vivent les deux seuls juifs d'Afghanistan : Simon, le cordonnier amateur de santiags et d'une forme d'humour qui ne séduit pas toujours son ami Alfred, l'écrivain public qui détient les clés de la Synagogue et adore le tango... Un jour, Naema, si belle sons son voile, supplie Alfred d'écrire une lettre en son nom à un journaliste américain qu'elle a aimé, une nuit, sous les bombes, et dont elle attend un ...

Détails sur le Chicken Street

Titre de livre : 470 pages
Auteur : Amanda Sthers
Éditeur : Points
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 2020850230
Moyenne des commentaires client : 3.42 étoiles sur 5 45 commentaires client
Nom de fichier : chicken-street.pdf (Vitesse du serveur 29.21 Mbps)
La taille du fichier : 30.49 MB

Commentaire Critique du Chicken Street

AliceW a écrit une critique à 22 avril 2013. AliceW donne la cote 45 pour Chicken Street. Chicken street, à Kaboul. Alfred et Simon sont les deux seuls juifs de la ville. Une relation mi-figue mi-raisin entre cet écrivain public et ce cordonnier, ces deux hommes si différents et qui pourtant auraient tant à partager, au delà de leurs visites hebdomadaire dans une synagogue de fortune. Simon nous raconte leur histoire, et l'événement tragique qui a fait basculer leur vie. L'Afghanistan se remet à peine de la dictature des Talibans. La liberté n'est qu'un balbutiement. Une vie tranquille faite d'habitudes qui s'écroule le jour où Naema rend visite à Alfred. La jeune afghane veut à tout prix contacter un journaliste américain, qu'elle a rencontré, et aimé, trop même. Aujourd'hui elle est enceinte, elle camoufle tant bien que mal ses rondeurs et son désespoir, le tchador a cet avantage, mais elle a bien conscience que la lapidation l'attend au tournant. Je ne vous en dit pas plus. Ce roman sait être touchant par sa tournure sans détours, une histoire d'amour et d'amitié sans fioritures. Et pourtant, je ne sais trop quoi penser de ce roman. Il manque quelque chose à mon sens qui lui donnerait plus de corps. Cette histoire est épouvantable, poignante, et touchante, je suis bien d'accord. C'est absolument tragique et révoltant. Oui, mais ne sait-on pas déjà ce qui se passe là-bas ? J'attends de ce type de roman plus qu'une simple histoire triste et révoltante. Un peu plus de réflexion, de profondeur, ce que Yasmina Khadra fait très bien par exemple. Lien : http://casentlebook.fr/chick.. + Lire la suite.
sumoloo a écrit une critique à 16 juin 2011. sumoloo donne la cote 45 pour Chicken Street. La 4ème de couverture était alléchante : les deux juifs de Kaboul, l'américain bien propre, et la belle Naéma, musulmane voilée..... Un bon thème et de bons personnages laissaient présager un livre dense et fort.... Au final, je l'ai lu avec plaisir mais sans plus, rien ne m'a touchée dans cette histoire.... L'inéluctable est arrivé, sans suspens, sans émotion particulière à la lecture de ce livre qui aurait pu être un très bon livre. Mais on pense un bon moment tout de même..
carre a écrit une critique à 07 juillet 2012. carre donne la cote 45 pour Chicken Street. Alfred, d'ailleurs, n'avait pas l'air d'un homme qui va mourir du tout. Il était là, comme le sable, comme la pierre et le soleil de plomb. Il faisait partie de cet Afghanistan maudit, de cette ville, sans âge elle aussi, Kaboul, entre épuisement et naissance à laquelle il ressemblait tant..