Niels Par Alexis Ragougneau (2017)

Posted on

Niels

Telecharger Audiobook Niels PDB PDF -Avec un lecteur de livre électronique en bonne santé, vous pouvez transporter un grand nombre de livres à tout instant et accéder à une bibliothèque de countless de and avec un livres plus petit qu'une couverture souple, une longue durée de vie avec une seule charge, et vous donne une practical experience d e lecture supérieure à celle d'une tablette ou d'un phone. Il est tout simplement impossible tous vos livres mais un lecteur d'ebook, avec vous possible! Un livre avec une couverture attrayante aiderait évidemment à augmenter ses ventes. La recherche de livres est également une tâche facile vehicle l'outil de recherche orient très puissant. D'autre component, les livres dans. Un livre non invasive illustré p 1 Mo peut occuper 10 Mo avec des examples.

Description du Niels

Telecharger Audiobook Niels PDB PDF - « - Tes allers-retours entre la vie et la mort tu vas les faire encore longtemps ? - Le temps qu’il faudra. Pourquoi ? Tu te fais du souci pour moi ? - Tu es juive, n’est-ce pas ? C’est insensé, tu sais ce qu’ils te feront s’ils te prennent ? - Je n’ai pas peur. À Copenhague, je suis chez moi. Ce sont eux les envahisseurs. » Danemark 1943, Niels Rasmussen rencontre Sarah à la rousse chevelure. Il rejoint alors la Résistance et dev...

Détails sur le Niels

Titre de livre : 441 pages
Auteur : Alexis Ragougneau
Éditeur : Viviane Hamy
Catégorie : Roman
ISBN-10 : 287858984X
Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 51 commentaires client
Nom de fichier : niels.pdf (Vitesse du serveur 20.55 Mbps)
La taille du fichier : 17.04 MB

Commentaire Critique du Niels

Bazart a écrit une critique à 06 août 2017. Bazart donne la cote 51 pour Niels. Copenhague 1945. Niels Rasmussen, de père danois et de mère française, a passé la guerre dans un réseau de résistance au Danemark. Avant le conflit qui embrasa l'Europe, à Paris, il mettait en scène les pièces de Jean-François Canonnier un jeune homme fou de théâtre comme lui. Resté dans la capitale, le dramaturge n'a apparemment pas vécu l'occupation allemande dans le même camp. Son procès pour collaboration va bientôt avoir lieu. Apprenant la nouvelle, d'abord stupéfait, Niels va traverser l'Europe pour essayer de comprendre le choix de son ami et peut-être lui éviter le peloton d'exécution. A Paris Niels va devoir frayer avec le petit microcosme théâtrale, et lui, vrai résistant, va avaler pas mal de couleuvre servi par des champions de retournement de veste en dernière minute. Alexis Ragougneau se pose une question, peut-on connaitre un ami, un frère, par-coeur ? Peut-on lui pardonner ? Peut-on oublier ? Description astucieuse de Paris sous l'épuration, le romancier est plutôt courageux. Savante construction et envolées théâtrales bienvenues, tout le petit monde, glacé et ironique, des salons où l'on cause prend vie. Qui aurais-je été en 1940 ? Impossible de ne pas penser au film de Truffaut qui faisait dire en son temps à Bernard Pivot : « le dernier métro, c'est le meilleur roman de la rentrée ». Avec « Niels » Ragougneau a peut-être écrit le meilleur film de la rentrée. Lien : http://www.baz-art.org/archi.. + Lire la suite.
Floyd2408 a écrit une critique à 26 juin 2017. Floyd2408 donne la cote 51 pour Niels. Une fois leur peuple aveuglé, les fous avaient formé une armée, invisible en apparence, forte de millions de fous, immense asile vociférant, qui s'était mis en branle, à la manière des fous, au pas de l'oie, attaquant dans tous les sens, détruisant tout sur son passage, hurlant encore, hurlant toujours, et l'Europe entière avait sombré dans la folie..
si-bemol a écrit une critique à 16 mai 2018. si-bemol donne la cote 51 pour Niels. Ils s'étaient affrontés pendant cinq années, par la faute d'une poignée de fous qui avaient joué à allumer des mèches un peu partout, qui avaient su capter et exploiter ce que l'être humain a de plus bas : la haine de l'autre, l'esprit de revanche et de soumission. Une fois leur peuple aveuglé, les fous avaient formé une armée, invincible en apparence, forte de millions de fous, immense asile vociférant, qui s'était mis en branle, à la manière des fous, au pas de l'oie, attaquant dans tous les sens, détruisant tout sur son passage, hurlant encore, hurlant toujours, et l'Europe entière avait sombré dans la folie. + Lire la suite.