Am Stram Gram... Par M. J. Arlidge (2016)

Posted on

Am

Site Telechargement Bd Gratuit Am Stram Gram... En Français PDF RTF DJVU -Avec Selz, vous devez simplement télécharger votre eBook avec une image de la couverture. Sélectionnez n'importe quel format de fichier pris en charge pour les livres électroniques, tels que EPUB'' dans le menu déroulant. Vous n'êtes pas obligé de mentionner directement l'eBook, mais le sujet de l'article doit être en rapport avec le livre. Tous les livres numériques sur le site sont légales de téléchargement. C'est un des ebooks gratuits téléchargeables légalement. Avant de finaliser votre sujet, faites des recherches sur votre marché en recherchant des concurrents potentiels qui vendent peut-être déjà des livres électroniques sur Amazon ou sur leur propre site. Une fois que les fichiers sont créés, il est difficile de les modifier, et une version comprehensive d'Adobe Acrobat modifiée. Les fichiers PDF sont très résistants aux virus de terre et aux chevaux de Troie. Ce sont des fichiers Adobe Acrobat. Ils sont extrêmement résistants aux infections de terre et aux chevaux de Troie. Ils, ils peuvent donc être ouverts sur différents systèmes d'exploitation. Ils peuvent être visualisés sous presque tous les systèmes d'exploitation et programmes, y compris Mac osx et les software fonctionnant sous le système d'exploitation. Simple à créer et à ouvrir, les fichiers PDF sont la norme reconnue dans le secteur pour un échange de fichiers fiable.

Description du Am Stram Gram...

Site Telechargement Bd Gratuit Am Stram Gram... En Français PDF RTF DJVU - Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message: 'Vous devez tuer pour vivre.' Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le c...

Détails sur le Am Stram Gram...

Titre de livre : 394 pages
Auteur : M. J. Arlidge
Éditeur : 10-18
Catégorie : Roman Noir
ISBN-10 : 2264063696
Moyenne des commentaires client : 3.79 étoiles sur 5 595 commentaires client
Nom de fichier : am-stram-gram-.pdf (Vitesse du serveur 19.01 Mbps)
La taille du fichier : 11.69 MB

Commentaire Critique du Am Stram Gram...

LePoint a écrit une critique à 03 avril 2017. LePoint donne la cote 595 pour Am Stram Gram.... Arlidge, avec cette intrigue nourrissante, confirme qu'il est le maître du thriller pervers !.
Rose81 a écrit une critique à 08 octobre 2015. Rose81 donne la cote 595 pour Am Stram Gram.... Elle n'avait que le goût du vomi. Du vomi et du sang caillé. Sa bouche était desséchée, sa gorge en feu et une sourde douleur lancinante lui martelait la tête. N'ayant pas mangé depuis des jours, elle sentait des ulcères se former dans son estomac..
Yassleo a écrit une critique à 21 mai 2016. Yassleo donne la cote 595 pour Am Stram Gram.... Plouf plouf, ce-se-ra-toi-qui-sur-vi-vra. Mais-comme-le-roi-et-la-reine-ne-le-veulent.. Stop. Y a pas de roi, y a pas de reine. Hey! Soyez pas naïfs les z'amis. On parle d'un thriller là, pas de l'après-midi dînette des cinq ans de la petite dernière. Donc on couche les gosses, on ouvre Am stram gram, et go, on cherche tous ensemble le nouveau tueur en série, pas gentil-gentil qui fait des misères à la police. Elle (oui le tueur est une tueuse, no spoil, rassurez-vous on l'apprend dès le début) kidnappe des couples : amants, potes, collègues, pas trop regardante, du moment qu'ils sont deux, ça fera l'affaire. Pour les enfermer ensuite dans un lieu isolé d'où il est impossible de s'évader, et attendre tranquillou que ça pète les plombs là-dedans. Pour les victimes, option 1 : mourir à deux, lentement, de faim et/ou de folie. Option 2 : sauver sa petite peau en tuant l'autre grâce au revolver généreusement laissé par madame la tordue. L'enquête menée par Hélène, la fliquette solide sans peur ni états d'âme, évidemment piétine. Sinon on n'en fait pas un roman de 350 pages. Les rapts s'enchaînent donc, les survivants traumatisés défilent, les scènes de crime se succèdent, et pas moyen de mettre la main sur la tordue. Intrigue classique mais la mise en scène diabolique des séquestrations et les longs moments de dilemme des victimes sont assez originaux. Malgré le côté répétitif des kidnappings, Arlidge maîtrise plutôt bien l'art du suspense et la rythmique trépidante orchestrée par des chapitres courts fonctionne à merveille.   Alors pourquoi tu ronchonnes Yass? Juste parce que cette équipe d'enquêteurs, ben elle ne me plaît pô trop. Comme souvent dans les thrillers, le besoin de créer des enquêteurs blessés, en proie à toutes sortes de maux sous leurs airs de dur, a titillé M. J. Arlidge. Car flics ok, téméraires et intrépides ok, mais avec leurs faiblesses, sensibles et fragiles. Et on le serait à moins avec ce qu'ils subissent (toute ressemblance avec des faits réels existant ou ayant existé, ou avec une actualité aussi brûlante qu'une voiture un jour de manif ne serait que pure et fortuite coïncidence indépendante de ma volonté). Oui mais pourquoi M. J. sombres-tu donc dans une telle caricature du flic instable et vulnérable ici? Des failles why not, mais un minimum de crédibilité ne serait peut-être pas du luxe non? Car perso je n'ai rien contre le sado-masochisme ou l'alcoolisme par exemple, mais à petite dose, surtout dans un thriller. Sinon j'aurai lu machin Grey et ses nuances de fouet, ou un bon vieux Buko avec une bière dans chaque main. Allez pas grave M. J., en faisant abstraction du manque de réalisme de certains protagonistes (au passage, la psy et la journaliste valent aussi leur pesant de clichés) et en gardant juste l'enquête, ça ne m'a pas tant déplu. Avec notamment l'aspect psychologique des survivants plutôt bien travaillé : culpabilité, remords, honte, colère, dépit, ou comment surmonter ce cauchemar et assumer d'avoir tué un proche pour sauver sa petite personne. Plouf plouf, ce-se-ra-toi-qui-li-ra-quand-même-le-pro-chain-Ar-lidge. Sauf si le roi et la reine s'en mêlent... + Lire la suite.