L'homme Qui Voulait être Heureux Par Laurent Gounelle (2008)

Posted on

L'homme

Telecharger Livre Ebook L'homme Qui Voulait être Heureux In French MOBI PDF -La mise à jour tentera de restaurer les fichiers de la méthode d e licence principale qui ont été falsifiés, désactivés, supprimés ou modifiés illégalement, ce qui a pour effet p désactiver le piratage d'activation. Comme la mise à jour rely p la mise à jour Net pour la nouvelle signature, qui ne semble ni animée ni résidente, de la mise à journ'est pas encore connu. En fait, les mises à jour KB971033 pour les technology d'activation Windows ont été divulguées sur web depuis le début du mois de février, et un fil de discussion sur les boards My Digital residing Continue p débattre du coût de la mise à jour pour invalider et désactiver diverses fissures et hacks pour Windows sept tels que les chargeurs (softmod) et BIOS-mod (hardmod).

Description du L'homme Qui Voulait être Heureux

Telecharger Livre Ebook L'homme Qui Voulait être Heureux In French MOBI PDF - Imaginez... Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où... Son diagnostic est formel: vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas heureux. Porteur d'une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L'éclairage très particulier qu'il apporte à votre...

Détails sur le L'homme Qui Voulait être Heureux

Titre de livre : 393 pages
Auteur : Laurent Gounelle
Éditeur : Anne Carrière
Catégorie : Roman Initiatique
ISBN-10 : 2843374707
Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 2751 commentaires client
Nom de fichier : l-homme-qui-voulait-être-heureux.pdf (Vitesse du serveur 23.66 Mbps)
La taille du fichier : 16.16 MB

Commentaire Critique du L'homme Qui Voulait être Heureux

cicou45 a écrit une critique à 28 août 2013. cicou45 donne la cote 2751 pour L'homme Qui Voulait être Heureux. Je sais que cela fait un peu cliché d'apprécier (pour ne pas dire même adorer) un livre qui a rencontré un tel succès au point d'en devenir un best-seller mais tans pis, j'assume mes choix ! Oui, j'ai adoré cet ouvrage (j'avais déjà adoré Les dieux voyagent toujours incognito, et là, c'est le même sentiment de béatitude qui m'a emporté). Un livre simple, facile à lire, accessible à tous et qui pourtant nous fait réfléchir sur des questions existentielles, comme par exemple (et non pas des moindres) : Qu'est-ce que je veux vraiment faire de ma vie ? Et suis-je capable de réussir ? ou encore Dois-je me fondre dans le moule et faire ce que les autres attendent de moi ou faire ce dont, moi, j(ai réellement envie ? Le narrateur va être amené à se poser toutes ses questions lors de son séjour à Bali avec sa rencontre avec guérisseur, ou pour être exacte, un maître spirituel du nom de Samtyang. Ce dernier va apprendre au narrateur à progresser en lui donnant quelques petites tâches à accomplir pour l'aider à découvrir qui il est réellement et à progresser afin de se sentir mieux dans sa vie et dans sa tête. Car oui, le narrateur exerce une profession (il est enseignant), il gagne donc bien sa vie (même s'il a de temps en temps des prises de tête avec son banquier à cause de ses découverts) mais il n'a cependant personne dans sa vie et plus que tout, il n'est pas heureux. Maître Samtyang va donc l'aider à découvrir ce qu'il lui faudrait faire pour que cela change ! Un roman agréable à lire, très vite lu et que je vous recommande, même si j'ai constaté que les avis sur le sujet étaient mitigés ! + Lire la suite.
Altervorace a écrit une critique à 03 février 2012. Altervorace donne la cote 2751 pour L'homme Qui Voulait être Heureux. Tout commence avec un voyage à Bali, notre héros décide d'y rencontrer un guérisseur très réputé qui aurait même soigné de hauts dirigeants. Ensuite ? Ben c'est presque tout. Nous assistons à plusieurs dialogues entre le sage et le touriste. Entre chaque entretien, le maître lui donne un ou deux exercices à effectuer. Notre disciple repartira le coeur changé et plein d'espoir. Dés la première page, j'ai compris que je mettais les pieds dans un univers qui ne me plairait sans doute pas : une citation de Bouddha. Ok. Avant qu'une horde d'européens persuadés d'être bouddhistes ne débarque couteau entre les dents -cherchez l'erreur- je tiens à préciser que je n'ai rien contre cette religion. Je trouve seulement un peu agaçant qu'on accommode le bouddhisme à toutes les sauces. C'est comme les macarons, on nous a tellement saoulé avec ça que je ne supporte plus cette friandise pourtant excellente au départ. Bref, entre le titre et la citation, j'avais bien compris ce qu'on voulait m'expliquer : tu vois AlterVorace, ce roman n'est pas un simple roman, nan, il va t'apporter les Réponses. Ensuite j'ai plongé dans l'histoire et j'ai bien cru me noyer. Ou étouffer. Sous une tonne de clichés, de bons sentiments et de pensée positive. C'est gluant, c'est sucré, c'est écoeurant. Et mal écrit. Non seulement la philosophie du guérisseur frôle l'enfantin tellement elle est simpliste mais ses propos frisent souvent le ridicule : « - Ils ont raison ! Quand on se voit moche, les autres nous voient moches. Je suis certain que les femmes vous trouvent trop maigre. - Hou là... - Les autres vous voient comme nous nous voyons nous-même. » Oui ami lecteur. Puis la guerre c'est mal, puis quand on est méchant les autres le sont en retour... Tu veux enfoncer d'autres portes ouvertes grâce à monsieur Gounelle ? Pas de problème : « En Occident, vous avez l'habitude de séparer le corps et l'esprit. Ici, nous pensons que les deux sont intimement liés et forment un tout cohérent. » Nous avons droit à tout un fatras de ce genre d'idées aussi profondes que l'impact de Barbara Cartland sur le monde de la littérature. L'amour est la solution, il faut savoir s'ouvrir aux autres, la chance n'existe pas mais on doit savoir reconnaître les opportunités qui se présentent... J'arrête là de peur de devoir utiliser un sac à vomi. Tout au long du récit monsieur Gounelle prend la main du lecteur et lui parle comme à un demeuré pour lui pointer du doigt des idées toutes faites. Après avoir refermer l'ouvrage, je me suis un peu renseignée sur l'auteur de ce pseudo-roman initiatique. Et j'ai mieux compris. Ce monsieur est formateur en PNL (Programmation Neuro-linguistique) et son roman simplifie à l'extrême les principes de cette pseudo-science. Son but est de transmettre son savoir, pas d'écrire quelque chose d'intelligent. Pour conclure, Laurent Gounelle c'est un peu comme si Paulo Coelho avait mangé Oui-Oui et un Bisounours. Franchement, tant de pensées positives enrobées dans du sucre, ça me donne envie de hurler. Ou de tuer des bébés chats. Lien : http://altervorace.canalblog.. + Lire la suite.
le_Bison a écrit une critique à 03 mars 2015. le_Bison donne la cote 2751 pour L'homme Qui Voulait être Heureux. Je devrais revoir certaines priorités. Il m'arrive de boire quelques bières, de fréquenter les plaisirs suaves et charnels des brunes, des blondes, des rousses, et le temps qui file sous mes yeux sans que je n'arrive à le rattraper. Il faudrait que je me pose cinq minutes, pour vivre. En attendant la serveuse à demi déshabillée, je te laisse deviner quelle moitié et je profite même de cet instant d'ardente attente pour te raconter mes dernières vacances à Bali, ses plages de sable fin, ses cocotiers, sa drogue ses putes ses massages. Bref, un petit coin de paradis sur terre, un endroit pour reposer son âme après une année harassée aux abords de la capitale. Parce que Bali est l'endroit idéal pour les rencontres et la recherche du bonheur. Je voulais être heureux, billet d'avion en poche. Je voulais croiser le regard de Nicole Kidman sur une plage admirant le coucher de soleil. Et bien tu ne vas peut-être pas me croire, mais j'ai vu mieux… Quoi ? Mieux que le regard de Nicole Kidman ?? Instant dubitatif qui te guette, que peut-il y avoir de mieux ? Son cul, l'ami ! Sa chute de rein. Souviens-toi… « – Hou là… - Les autres nous voient comme nous nous voyons nous-mêmes. Quelle est votre actrice préférée ? - Nicole Kidman. - Vous la trouvez comment ? - Excellente actrice, l'une des meilleurs de sa génération. Je l'adore. - Non, je veux dire physiquement. - Superbe, magnifique, c'est une bombe. - Vous avez dû voir Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick ? - Vous regardez les films américains ? Vous avez un récepteur satellite dans votre campan ? - Si ma mémoire est bonne, il y a une scène où l'on voit Nicole Kidman entièrement nue, en compagnie de Tom Cruise. - Votre mémoire est bonne. - Allez au vidéoclub de Kuta, et faites-vous projeter Eyes Wide Shut. Ils ont des cabines pour les gens qui ne possèdent pas de magnétoscope. Quand vous en arriverez à cette scène, faites un arrêt sur l'image et observez attentivement. - Cela ne me demandera pas trop d'effort. - Oubliez pendant quelques instants qu'il s'agit de Nicole Kidman, imaginez que c'est une inconnue, et regardez objectivement son corps. - Oui… - Vous constaterez vous-même qu'elle est bien, elle a un beau corps, mais pas parfait pour autant. Ses fesses sont jolies, mais elles pourraient être plus rebondies, un peu plus dessinées. Ses seins sont pas mal, mais ils auraient pu être plus volumineux, avoir un plus joli galbe, et être un peu plus hauts, plus dressés. Vous verrez aussi que les traits de son visage sont réguliers, fins, mais ne recèlent pas non plus une beauté exceptionnelle. - Où voulez-vous en venir ? - Il y a des dizaines de milliers de femmes aussi belles que Nicole Kidman. Vous en croisez tous les jours dans la rue et vous ne les remarquez même pas. Sa vraie force est ailleurs. - Oui ? - Nicole Kidman est vraisemblablement convaincue d'être superbe. Elle doit être persuadée que tous les hommes la désirent, et que toutes les femmes l'admirent ou la jalousent. Elle se voit probablement comme l'une des plus belles femmes du monde. Elle le croit si fort que les autres la voient ainsi. » C'est ainsi à l'autre bout de la planète pendant que je suis en train de boire un cocktail dans une noix de coco qu'un vieux sage – parait-il – me parle des fesses de Nicole Kidman qu'il ne juge pas assez rebondies. Mon regard alors se perd sur la plage, à la recherche d'autres paires de fesses. Mmmh, belles celles-là. Ah oui, là effectivement elles ont l'air plus rebondies… Mmm, pas mal ; faudrait toucher pour m'assurer de leur fermeté mais, j'en conviens, ce cul-là dans le bikini bleu turquoise a l'air tout aussi bon que celui de Nicole. Un cul à rendre heureux un homme, un cul à faire réfléchir. J'aime bien cette spiritualité là, merci vieux sage ! Est-ce que ton concept s'adapte aussi à la poitrine des femmes ? Mais là, trouvons un autre modèle que Nicole Kidman pour philosopher le sujet… Est-ce qu'il y a d'autres livres qui déblatèrent sur les fesses de Nicole ? Non, parce que cela pourrait m'intéresser. Moi aussi, comme chaque homme, j'aspire à être un homme heureux. Et puis ce genre de bouquin serait à lire plusieurs fois, pour rentrer plus en profondeur dans les messages spirituels d'une telle entrée en matière lors des lectures suivantes et des moments différents de sa vie intérieure. Peut-être le genre de bouquin à servir pour avoir une autre image de soi, surtout quand je nage nu dans l'eau tiède d'une baie balinaise. Cela s'appelle du développement personnel, et avec l'image des fesses de Nicole Kidman une partie de ma personne se développe effectivement. J'en conclus donc que l'auteur, Laurent Gounelle, a réussi sa mission. Il a de quoi en tirer une certaine satisfaction et fierté ! « Je repensais à ma rencontre avec le guérisseur, et je me sentais encore envoûté par notre échange. Cet homme avait une aura particulière, une énergie qui émanait naturellement de sa personne. J'étais assez excité par ce qu'il m'avait fait découvrir, même si ses propos m'avaient parfois décontenancé. Et je n'avais jamais imaginé que je me retrouverais un jour à l'autre bout du monde, écoutant un vieux sage balinais me commenter les seins et les fesses de Nicole Kidman. » « L'homme qui voulait être heureux » et revoir le cul de Nicole Kidman. Lien : http://leranchsansnom.free.f.. + Lire la suite.