Trop Vite Par Nabilla Benattia (2016)

Posted on

Trop Vite

Telecharger Livre Gratuit Ipad Trop Vite PDF PDB CHM -Les fichiers PDF sont extrêmement résistants aux infections de terre et aux chevaux de Troie. Le fichier PDF peut facilement transféré through Internet. Il est par Adobe company et il est nécessaire p télécharger Acrobat Adobe Reader sur le système pour ouvrir le fichier PDF. Une fois le fichier PDF corrompu, il devient inaccessible et les risques de corruption des données augmentent. Par conséquent, les fichiers PDF intègrent une fonctionnalité permettant de chiffrer des données telles que des images, des tableaux, des textes, etc. en chiffrant le fichier PDF avant de l'envoyer. La première consiste à empêcher le fichier PDF de s'ouvrir sans le mot de passe ou à empêcher toute personne de modifier, imprimer ou copier les données d'un document PDF. Comme dans Google Docs des lecteurs PDF Vous pouvez créer et partager de nouveaux fichiers PDF.

Description du Trop Vite

Telecharger Livre Gratuit Ipad Trop Vite PDF PDB CHM - Je ne me plains pas, j’explique. Je réfléchis – un petit peu. J’ai vingt-quatre ans, quand je me regarde dans une glace, je vois une fille jeune, mais derrière mon image j’ai l’impression d’être beaucoup plus vieille. Ce que j’ai vécu, je veux le raconter. Dire enfin ma pensée, mon ressenti. Reprendre le contrôle de ma vie. Ces trois dernières années ressemblent à un petit roman d’aventures où on rit, où on pleure, où on aime et n’aime pas. J’ai fait tout ça à fond....

Détails sur le Trop Vite

Titre de livre : 246 pages
Auteur : Nabilla Benattia
Éditeur : Robert Laffont
Catégorie : Roman D'aventure
ISBN-10 : 2221191935
Moyenne des commentaires client : 3.52 étoiles sur 5 21 commentaires client
Nom de fichier : trop-vite.pdf (Vitesse du serveur 29.35 Mbps)
La taille du fichier : 15.56 MB

Commentaire Critique du Trop Vite

ildibad a écrit une critique à 19 avril 2016. ildibad donne la cote 21 pour Trop Vite. Un soir comme un autre, à table. J’avale ma soupe avec la grosse cuillère, sloupp, sloupp, sans faire gaffe au bruit. — Nabilla, tu peux manger proprement, s’il te plaît. Normal qu’il me le dise, OK. Mais sa réflexion m’a vexée (une ado est très très très très très susceptible ). Par provocation, j’ai continué de plus belle. — Sloupp, sloupp…— Arrête, je te dis ! Exprès, pour l’énerver : sloouuuupppeuuu. Je comprends, le pauvre, qu’il ait pu craquer en voyant sa fille devenir si tête à claques. La guerre était déclarée entre nous. Après un temps de silence, brusquement, il a empoigné à deux mains la soupière à moitié pleine pour se la renverser sur la tête. Au bout de la table, avec la soupe et les petites nouilles qui dégoulinaient sur sa figure, ses cheveux, nous le regardions, Tarek, maman et moi, complètement sidérés. Depuis, à chaque fois que j’avale de la soupe, cette image de mon père me revient et je mange discrètement, comme s’il pouvait encore m’entendre. Sa méthode d’éducation pouvait s’avérer efficace, finalement. + Lire la suite.
ildibad a écrit une critique à 19 avril 2016. ildibad donne la cote 21 pour Trop Vite. Thomas n’était pas parano . Plus tard, lorsque les enquêteurs le convoqueront, excédés par toutes ces coupures de presse et les échos innombrables sur la Toile dénonçant nos retrouvailles, et qu’il leur assurera que ces images étaient des montages bidon ou antérieures à mon arrestation , les inspecteurs lui mettront sous le nez un rapport indiquant que le 31 décembre 2014, à l’heure où Thomas Vergara se déplaçait à la vitesse d’un TGV de Aix vers Genève , pendant que Nabilla Benattia restait stationnaire à Annemasse, les deux puces des téléphones par lesquels ils étaient tracés malgré leurs précautions, ces deux puces se sont éteintes ensemble presque à la même seconde. Comme deux petites étoiles disparaissant d’un coup de la carte des télécommunications. Leurs services jouaient à la chasse avec nous, eux aussi constituaient un public dangereux. Quand Thomas me l’a raconté, j’ai souri en me mordant la lèvre. J’ai imaginé deux minuscules bop – bop, bop qui s’éteignaient, enfin anonymes pour pouvoir converger l’un vers l’autre. + Lire la suite.
Javableue a écrit une critique à 03 septembre 2016. Javableue donne la cote 21 pour Trop Vite. C'est (presque) sans a priori que j'ai ouvert Trop vite ; après tout, elle a droit à sa chance, comme tout le monde. Dans cette autobiographie, elle retrace les moments-clés de sa vie, depuis son enfance en Suisse aux premiers jours de l'année 2015. La star du petit écran nous raconte tout d'abord les premières années de sa vie, avec toute l'émotion qu'on peut ressentir à évoquer un bonheur perdu. Son père, sa mère, elle et son petit frère formaient une famille à l'aise dans leur environnement genevois... jusqu'au divorce des parents. Dès lors, tout part en vrille, et Nabilla ne tardera pas à mettre sur le dos de ses "égoïstes" géniteurs les raisons de sa descente aux enfers. Si son père avait été moins intransigeant, si sa mère avait su lui accorder toute l'attention qu'elle méritait au lieu d'aller chasser le mec aux quatre coins de la ville, si les deux avaient sur penser à elle avant de penser à eux, elle n'aurait pas connu tant de misères ! Au fond, tout ça, c'est un peu leur faute... Alors qu'on s'apprêtait à trouver la narratrice attachante, elle nous donne soudain envie de lui rabattre le caquet : on peut être enfant de divorcés et ne pas se victimiser à ce point. En même temps, comment lui en vouloir ? Quand on décide de publier un livre sur sa vie à l'âge de 24 ans, on manque inévitablement de recul : n'importe qui tomberait dans les mêmes travers. Je n'ai pas forcément accroché à Trop vite, mais objectivement, on aurait pu s'attendre à bien pire ! Lien : http://pulco-suivezlepapillo.. + Lire la suite.