Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus Par Brandon Mull (2014)

Posted on

Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus

Livres Epub Telecharger Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus PDF PDB -Vous pouvez ouvrir et afficher des fichiers PDF (Portable Document Format) dans Adobe Reader. Les PDF peuvent être que soit le sort de système de traitement de texte utilisé. Cliquez sur Parcourir " pour trouver le PDF que vous souhaitez utiliser. Ensuite, sélectionnez Convertir en PDF" et recherchez le programme que vous souhaitez utiliser pour convertir le PDF (inclut in-design et d'autres alternatives logicielles courantes). Le PDF orient automatiquement enregistré dans votre application de visualisation PDF. Transformation d'un fichier PDF en MP3 est tout à fait et faire avec les bons outils. Il peut être souhaitable de convertir un fichier PDF en MP3 pour créer une variation fichier PDF livre électronique, en un livre sound.

Description du Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus

Livres Epub Telecharger Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus PDF PDB - Dans le monde d’Erdas, lors d’une cérémonie célébrée pour leur onzième anniversaire, quatre enfants font apparaître leur animal totem, réincarnation de l’animal mythique de leur pays. Conor, fils de berger, invoque Briggan, le loup aux yeux violets ; Abeke, fille d’un chef africain, la panthère Urazza ; Meilin, fille du grand général Chin, le panda Jhi ; enfin, Rollan, orphelin et vagabond, invoque Essix le faucon femelle. Les voilà uni...

Détails sur le Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus

Titre de livre : 393 pages
Auteur : Brandon Mull
Éditeur : Bayard Jeunesse
Catégorie : Roman D'aventure
ISBN-10 : 2747051161
Moyenne des commentaires client : 3.83 étoiles sur 5 109 commentaires client
Nom de fichier : animal-tatoo,-tome-1-les-quatre-elus.pdf (Vitesse du serveur 29.32 Mbps)
La taille du fichier : 17.89 MB

Commentaire Critique du Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus

Titipanzani a écrit une critique à 19 novembre 2014. Titipanzani donne la cote 109 pour Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus. Je tiens à remercier Babelio et l'édition Bayard Jeunesse pour m'avoir envoyé ce merveilleux roman, reçu dans le cadre de la masse critique d'octobre 2014. Tout d'abord, parlons de l'objet livre en lui même ; je ne m'attendais pas à recevoir un roman aussi épais! C'est un vrai petit pavé et il pèse franchement son poids. La couverture, comme vous pouvez le constater est sublime avec une superbe illustration pleine de couleurs chatoyantes, de doux reliefs - notamment présents sur le dos du livre et sur l'écriture "Animal Tatoo" sur la première de couverture - et avec une fine précision dans le graphisme. Si je devais reprocher quelque chose à la couverture, ce serait le manque de cohérence "illustration/récit". En effet, les descriptions des animaux dans le livre ne correspondent pas exactement à l'illustration, par exemple pour les yeux : Jhi a les yeux violets sur la couverture alors que dans le l'histoire il est décrit avec des yeux bleus et inversement pour Briggan qui a les yeux bleus sur la couverture et violets dans l'histoire. Mais bon, ce n'est pas très important, ce n'est qu'un simple détail! Ce qui compte, c'est que c'est vraiment un très beau livre et que rien qu'en le voyant, ça nous donne très envie de s'y plonger et de découvrir l'univers qu'il nous offre ; c'est d'ailleurs pour cela que je l'ai sélectionné. A l'intérieur du livre se trouve une carte du monde d'Erdas, nous mettant directement dans le bain et nous permettant également de mieux visualiser où se trouve tel pays lors de notre lecture ; j'ai trouvé cette petite carte bien sympathique car elle nous rappelle le contexte même du roman et ainsi m'a permis de bien rentrer dans l'histoire dès le départ. Justement à propos de l'histoire, elle se déroule dans le monde d'Erdas, monde dans lequel lors de leur onzième anniversaire, chaque enfant doit assister à une cérémonie et boire le nectar de Ninani qui pourra leur faire apparaître un animal totem, ou pas. Et dans ces enfants, 4 d'entre eux ont fait apparaître un animal, et pas des moindres! Un animal légendaire! Jhi le Panda, Uraza la panthère, Essix le faucon et Briggan le loup - anciens animaux connus pour avoir combattu auprès des Capes-Vertes et contre le Dévoreur et ses alliés des siècles plus tôt ; ils sont alors de retour mais ce n'est pas sans raisons qu'ils reviennent. C'est parce-que le dévoreur est également de retour. Comme vous l'aurez compris, nos quatre élus apprendront à développer leurs pouvoirs et leur capacités de communication avec leur animal afin de combattre tout ceux qui comptent détruire le monde d'Erdas. Petite précision pour ceux qui n'ont jamais débuté cette saga et se demandent pourquoi "Animal Tatoo", c'est parce-que les animaux peuvent retourner à leur état passif en se tatouant sur leur maître (généralement sur leurs bras mais pas obligatoirement) une fois leur confiance acquise. Ce premier tome est un tome d'introduction car rien que les cent premières pages sont consacrées à la présentation des personnages et à la façon dont leur animal totem est apparu après la prise du nectar de Ninani. J'ai beaucoup aimé le personnage de Conor que j'ai trouvé particulièrement intelligent et réceptif avec son loup Briggan : j'ai vraiment aimé le lien qui s'est formé entre eux au fil des chapitres. Abéké et Rollan aussi m'ont plu. Le personnage que j'ai moins aimé est peut-être Meilin, que j'ai trouvé un peu peste, prétentieuse et trop sûre d'elle, bien qu'à certains moments il m'est arrivé d'éprouver de l'empathie pour elle. C'est un premier tome réussi et qui donne envie de lire la suite rien que pour le dernier chapitre qui commence vraiment à nous donner le ton de l'histoire. L'écriture de Brandon Mull est fluide et agréable. Seul bémol, j'ai trouvé que ce livre regorgeait de descriptions. Il en faut, c'est sûr et certain, surtout pour rentrer dans un univers fantasy fantastique. Mais l'auteur aurait du mieux doser et enlever les descriptions qui pour moi me paraissaient un peu inutiles. Je n'ai pas d'exemple précis quand je dis ça, mais je me souviens qu'à certains moments, c'était tellement trop décrit que je me demandais où était l'action dans tout ça. D'ailleurs c'est aussi un autre point faible du roman, je lui ai trouvé un certain manque de peps! Il a une bonne intrigue mais un manque d'action évident et ça contraste avec le résumé qui nous laissait supposer beaucoup d'actions et de combats. Avoir des descriptions sur des descriptions sur des descriptions (etc) m'a parfois lassée. Mais ce n'est qu'un détail car j'ai vraiment passé un super et agréable moment avec ce roman, que je conseille à tous ceux qui adorent la mythologie, les animaux et forcément le fantastique! Ou pas! Car même moi qui ne suit pas forcément fan de tout ça, j'ai apprécié ce roman, ce qui est pour moi un très bon point étant donné que ce n'est pas ce que j'aime et ai l'habitude de lire en temps normal. En tout cas, c'est un livre hors du commun qui pour son histoire comme pour sa couverture, peut - je n'en doute pas - avoir un vif succès, et c'est ce que je lui souhaite car c'est vraiment un début d'épopée bien sympathique qui nous est présenté ici. Pour conclure, c'est un bon petit roman qui plaira aux enfants, aux ados comme aux adultes! Parce qu'il n'y a pas d'âge pour rêver et s'évader! Lien : https://unparfumdelivre.word.. + Lire la suite.
Alfaric a écrit une critique à 14 novembre 2014. Alfaric donne la cote 109 pour Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus. Je tiens à remercier Babelio, Masse critique et Bayard Jeunesse pour cette très sympathique incursion dans la littérature jeunesse. Ne faisant pas partie du public cible, et étant en effet trop vieux pour ces « conneries », je n'en attendais pas grand-chose… et au final j'ai passé un bon moment fantasy qui m'a rappelé à la fois au bon souvenir d'"Harry Potter", et à celui de tous ces animes progressistes des années 1980 / 1990. On est dans la fantasy classique certes, mais d'inspiration potterienne (encore que la carte du monde d'Erdas m'a semblé un mix entre celle de jeu vidéo "Diablo III" et celle du manga "Fly", avatar papier de la saga vidéoludique "Dragon Quest"). Dans un univers médiéval-fantastique, à l'âge de 11 ans chaque habitant doit subir une épreuve initiatique qui va distinguer normaux et « magiques », eux-mêmes divisés entre l'ordre des Capes Vertes et les rebelles du Dévoreur. Vu le titre de ce dernier, on se doute que ce ce n'est pas un gentil tout plein… L'auteur américain Brandon Mull brouille les pistes : quel camp ment aux élus ? qui est manipulé par qui ? Mais le suspens fait long feu dans l'opposition entre Tarik et son otarie rigolote et Gar et son sinitre crocodile. Mais c'était bien vu de mettre le doute dans l'esprit du jeune (ou moins jeune) lecteur ! ^^ Le monde d'Erdas et ses animaux totems m'a furieusement fait penser à l'univers des "Royaumes du Nord" de Philip Pullman. Parmi les animaux totems, une poignée créatures mythologiques aux pouvoirs fabuleux, renforcées par des talismans aux pouvoirs non moins fabuleux (tiens ça me dit quelque chose… ^^). Ces Bêtes Suprêmes sont également divisées puisque que si Kovo le singe et Gerathon le serpent ont rejoint les rangs du Dévoreur, Briggan, Essix, Jhi et Uraza ont rejoint le camp des Capes Vertes. Les autres Bêtes Suprêmes sont restées dans la neutralité : Cabaro le lion, Mulop la pieuvre, Arax le bélier, Tellun l'orignal, Ninani le cygne, Halawir l'aigle, Dinesh l'éléphant, Rumfuss le sanglier, Suka l'ours polaire. Les Quatre Perdues ayant perdues leurs pouvoirs et leurs talismans dans la dernière grande guerre, nous allons assister à une quête pour convaincre les Bêtes Suprêmes de rejoindre un camp ou l'autre, ou à défaut de s'emparer de leurs talismans, pour faire pencher la balance en faveur d'un camp ou de l'autre… On est dans le roman d'apprentissage puisque chacun des quatre élus va devoir apprendre à connaître son animal totem et à se connaître soi-même pour mieux maîtriser leurs pouvoirs, notamment celui de faire passer à l'état passif leur animal totem devenu tatouage personnel. C'est là qu'interviennent les sympathiques idées de binômes humain / animal : - au timide Conor, on associe Briggan le loup têtu - à la réservée Abeke, on associe Uraza la panthère dynamique - à la guerrière Meilin, on associe Jhi la panda pacifique - à l'hésitant et fanfaron Rollan, on associe Essix la fière fauconne On retrouve toutes les valeurs positives des vieux animes car ici une fois encore, et c'est tant mieux (marre des comics où des super héros milliardaires affrontent des super vilains milliardaires), on associe des personnages de caractères différents, de classes sociales différentes et d'origines géographiques / ethniques différentes. Trop souvent les auteurs de fantasy mainstream évacuent la question familiale pour faire du fanservice en direction du public censément adolescent (donc devant censément passer à autres choses en grandissant, donc moult auteurs / éditeurs se permettent de ressasser encore et encore les même formules sans qu'un lectorat censé renouvellé en permanence par un turn-over générationnel ne s'en aperçoive… sauf que cela ne marche pas vraiment comme cela ! ^^). Brandon Mull lui ne cède pas à cette facilité, du moins en grande partie : - on retrouve l'adolescent orphelin typique avec Rollan le voleur sdf issu d'une colonie occidentale - Connor le jeune berger occidental est en froid avec son père qui l'a placé comme serviteur pour payer ses dettes - Akebe issue d'une tribu villageoise africaine souhaite faire la fierté de ses parents qui lui préfère sa soeur - Meilin, enfant unique d'une famille aristocratique orientale, éprouve admiration et affection pour son père général Sinon quelques répétitions stylistiques un peu beaucoup naïves et des personnages secondaires plutôt sympa : Barlow et son grizzly, Monty et son raton-laveur, Shane et son Carcajou… Le livre-objet est vraiment de qualité à tous les niveaux. C'est dommage que la couleur des yeux des Quatre Perdues ne soit pas raccord avec ce qui est décrit dans le livre… Mais ce n'est pas la faute de l'éditeur qui n'a fait que reprendre la couverture VO (assez pour ne pas dire très réussie par ailleurs). Par contre je n'ai trouvé très bien choisi d'avoir traduit « Spirit Animals » par « Animal Tatoo », et d'avoir gardé le mot anglais tatoo pour faire style au lieur de traduite par tatouage dans le texte… Même chose pour « Great Beast » qui est devenu « Bêtes Suprêmes »… Le projet final est très ambitieux : chaque tome est confié à une figure différente du genre pour constituer une seule saga de 7 tomes. Si on m'avait un jour que je serais curieux de connaître la suite d'un cycle jeunesse… PS : Encore une fois, j'ai retrouvé une oeuvre SFFF contemporaine américaine qui dédaigne capitalisme et du libéralisme pour balancer des piques contre les bourgeois égoïstes et les gouvernants que ne servent strictement à rien… Il y a vraiment un avant et un après crise des subprimes dans la culture populaire américaine. Je ne dis rien, mais je n'en pense pas moins. + Lire la suite.
lilu60 a écrit une critique à 23 octobre 2014. lilu60 donne la cote 109 pour Animal Tatoo, Tome 1 : Les Quatre Elus. L'année de leur 11 ans, tous les enfants doivent boire le Nectar afin de découvrir si un animal totem leur est lié ou non. Cette année, 4 enfants révèlent chacun une bête suprême disparue depuis longtemps: Jhi le Panda, Uraza la panthère, Essix le faucon et Briggan le loup. Ces enfants d'origine très différente vont se retrouver sans le vouloir au coeur d'une guerre. Mais ils sont encore jeunes et ils doivent apprendre à gérer leur animal, tout en comprenant ce qui se joue autour d'eux. Vont ils réussir à s'entraider? Comment vont-ils se lier avec leur animal tatoo? Pour le savoir, il faudra le lire! Deux raisons m'ont fait choisir ce roman: d'une part j'ai toujours aimé les histoires où les personnages sont liés à un animal (c'est un rêve de petite fille qui ne s'est jamais réalisé évidemment) et d'autre part j'ai trouvé la couverture superbe. du coup, même s'il s'agit d'un roman jeunesse, j'ai eu envie de tenter l'aventure! Vous pouvez le voir succinctement sur la photo, mais je peux vous assurer que ce roman est superbement présenté. L'illustration de la première de couverture fait le tour du livre et continue également sur les rabats présents à l'intérieur du livre et elle est encore plus jolie en vraie, avec des reliefs et des dorures sur le titre. Typiquement le genre de couverture qui m'attire en magasin! Et même l'intérieur du livre est travaillé puisque les pages sont décorés et qu'on a un papier de très belle qualité, épais et très agréable à toucher avec une police d'écriture assez grande pour une lecture confortable. Je connaissais Brandon Mull pour avoir lu Beyonders et je n'avais pas trop de doutes concernant cette saga de fantasy. Mais alors que je cherchais quelques informations au sujet de cette saga pour vous en parler, j'ai découvert qu'il y a un projet plus grand derrière Animal Tatoo, car ce n'est pas Brandon Mull qui va écrire toute la saga. Chaque tome sera écrit par un auteur différent: le tome 2 est l'oeuvre de Maggie Stiefvater ( saga Frissons), le 3ème de Garth Nix ( saga Les 7 clés du pouvoir) et Sean Williams ( Orphelins de la Terre) etc... Pour le moment 6 tomes sont déjà parus en VO et le 7ème est prévu pour avril 2015. Si vous voulez en savoir plus sur tous ces tomes, voir les couvertures ( Bayard a conservé les originales) et tout l'univers autour de cette saga, suivez ce lien: http://spiritanimals.scholastic.com/ On est immédiatement plongé au coeur de l'histoire en découvrant le déroulement de la cérémonie des totems pour chaque enfant. Ces chapitres nous permettent d'en apprendre plus sur chaque personnage, leurs origines et leur provenance géographique qui, bien qu'imaginaire, peut facilement se transposer dans notre monde actuel. On retrouve une trame relativement simple et largement utilisée à savoir des héros qui sont là pour sauver le monde d'un "méchant", appelé ici le Dévoreur, sans savoir ce que l'avenir leur réserve. Rien de bien original de ce côté là, mais malgré cela on prend plaisir à suivre ces 4 adolescents que l'on va apprendre à connaître en même temps qu'eux, et que l'on va (enfin j'imagine) voir grandir et évoluer au fil des tomes, ce qui ne pourra que nous les rendre plus proches et plus attachants. On découvre donc 4 personnages: Conor, d'origine modeste et qui a toujours été dans l'ombre des autres, va se retrouver lier à Briggan le loup, Abeke, issue d'une tribu africaine où elle n'a jamais trouvé sa place, est associée à Urazza la panthère, Mheilin, prodige des arts martiaux et d'une classe plutôt aisée va faire apparaître Jhi le panda et enfin Rollan, un orphelin un peu plus âgé que les autres, va avoir Essix la fauconne comme animal tatoo. Ils sont tous d'origine géographique et d'une classe sociale différente et ils ont évidemment eu une enfance très différente les uns des autres. Pourtant, ce sont à eux que les "bêtes suprêmes" ont choisi d'apparaître, il y a donc forcément quelque chose qui les lie mais ce n'est pas encore dans ce tome que nous le sauront. Ils sont tous matures pour leur âge et j'avoue avoir eu du mal à me les imaginer comme des enfants de 11 ans quand on voit dans quelles situations ils se retrouvent et surtout comment ils arrivent à y faire face. Enfin, j'ai apprécié de les voir créer, plus ou moins selon les personnages, des liens avec leur animal tatoo mais j'aurais aimé que cela soit plus détaillé et plus présent. Et pour ceux qui se demandent pourquoi on les appelle des animaux tatoo, c'est tout simplement parce qu'ils peuvent se mettre en mode passif sous forme de tatouage sur l'humain auquel ils sont liés! Un premier tome qui présage une belle saga jeunesse, avec l'originalité de changer d'auteur à chaque tome. A suivre! + Lire la suite.