L'éducation Sentimentale. Par Gustave Flaubert (2005)

Posted on

L'éducation

Ou Telecharger Ebook L'éducation Sentimentale. In French PDF DJVU FB2 -Si vous souhaitez livre, cliquez sur le lien sous la description. Avec un compte premium, vous pouvez également télécharger des livres d e commerce gratuitement. La plupart des livres sont des fichiers L'éducation Sentimentale. PDF que d'autres ne sont disponibles qu'en ligne. La plupart des livres conviennent à des fins éducatives. Non seulement le livre est dans that is encyclopédique sa couverture plus précisément, un ensemble imbriquées sur le développement p la musique.

Description du L'éducation Sentimentale.

Ou Telecharger Ebook L'éducation Sentimentale. In French PDF DJVU FB2 - De 1840 à 1867, la vie fait L'Éducation sentimentale de Frédéric Moreau et de toute une jeunesse idéaliste qui a préparé dans la fièvre la révolution de 1848. Le roman s'ouvre sur des rêves exaltés et s'achève sur la médiocrité des uns et des autres. Entre temps, la vie s'est écoulée autour de Frédéric, qui semble n'avoir pas plus participé aux mutations de son temps qu'à l'édifice de sa propre destinée potentielle. Au cours de cette existence, Madame Arnoux, dont l...

Détails sur le L'éducation Sentimentale.

Titre de livre : 270 pages
Auteur : Gustave Flaubert
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Roman D'apprentissage
ISBN-10 : 2070308790
Moyenne des commentaires client : 3.69 étoiles sur 5 2110 commentaires client
Nom de fichier : l-éducation-sentimentale-.pdf (Vitesse du serveur 26.36 Mbps)
La taille du fichier : 24.94 MB

Commentaire Critique du L'éducation Sentimentale.

Nastasia-B a écrit une critique à 16 avril 2013. Nastasia-B donne la cote 2110 pour L'éducation Sentimentale.. Ce fut comme une apparition : Elle était assise, au milieu du banc, toute seule ; ou du moins il ne distingua personne, dans l’éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. En même temps qu’il passait, elle leva la tête ; il fléchit involontairement les épaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la regarda. Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui palpitaient au vent, derrière elle. Ses bandeaux noirs, contournant la pointe de ses grands sourcils, descendaient très bas et semblaient presser amoureusement l’ovale de sa figure. Sa robe de mousseline claire, tachetée de petits pois, se répandait à plis nombreux. Elle était en train de broder quelque chose ; et son nez droit, son menton, toute sa personne se découpait sur le fond de l’air bleu. Comme elle gardait la même attitude, il fit plusieurs tours de droite et de gauche pour dissimuler sa manœuvre ; puis il se planta tout près de son ombrelle, posée contre le banc, et il affectait d’observer une chaloupe sur la rivière. Jamais il n’avait vu cette splendeur de sa peau brune, la séduction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumière traversait. Il considérait son panier à ouvrage avec ébahissement, comme une chose extraordinaire. Quels étaient son nom, sa demeure, sa vie, son passé ? Il souhaitait connaître les meubles de sa chambre, toutes les robes qu’elle avait portées, les gens qu’elle fréquentait ; et le désir de la possession physique même disparaissait sous une envie plus profonde, dans une curiosité douloureuse qui n’avait pas de limites. + Lire la suite.
LydiaB a écrit une critique à 26 avril 2014. LydiaB donne la cote 2110 pour L'éducation Sentimentale.. Autant le dire de suite, je trouve qu'il s'agit - mais cela n'engage que moi - du moins bon roman de Flaubert. Dans Madame Bovary, cette dernière avait une certaine profondeur, prenait le devant de la scène. Ici, Frédéric Moreau est un bien piètre personnage, un anti-héros dans toute sa splendeur. Que raconte ce livre ? Rien... ou, du moins, pas grand chose, et c'est bien ce que voulait Flaubert d'ailleurs. Frédéric, jeune bachelier, nourrit le projet de faire son droit à Paris. Mais il doit retourner chez lui, à Nogent-sur-Seine, pendant deux mois. Il prend donc le bateau, le Ville-de-Montereau, le 15 juillet 1840. Là, il fait la connaissance d'un amateur d'art, éditeur de l'Art industriel, Jacques Arnoux, et de son épouse, que le jeune diplômé remarque, faisant naître des sentiments inconnus de lui jusque là. de retour à Paris, il erre lamentablement. Ses études capotent. Il fait la connaissance de Rosanette, dite La Maréchale, femme entretenue qui, disons, va le divertir... Mais un heureux hasard lui fait revoir Jacques et, bien sûr, la délicieuse Marie... L'auteur s'était fortement inspiré d'une histoire personnelle. Marie Arnoux n'est autre qu'Élisa Foucault, qui deviendra la femme de l'éditeur de musique Maurice Schlesinger. Muse de Flaubert, elle hantera son esprit. Ainsi, l'Éducation sentimentale serait presque - j'ai bien dit presque - une autobiographie romancée. le roman n'a pas obtenu de succès à l'époque de sa parution, en 1869. Il est vrai que l'on est quand même loin de Salammbô... Lien : http://www.lydiabonnaventure.. + Lire la suite.
peloignon a écrit une critique à 19 janvier 2013. peloignon donne la cote 2110 pour L'éducation Sentimentale.. Elle mordait dans une grenade, le coude posé sur la table; les bougies du candélabre devant elle tremblaient au vent; cette lumière blanche pénétrait sa peau de tons nacrés, mettait du rose à ses paupières, faisait briller les globes de ses yeux; la rougeur du fruit se confondait avec le pourpre de ses lèvres, ses narines minces battaient; et toute sa personne avait quelque chose d’insolent, d’ivre et de noyé qui exaspérait Frédéric, et pourtant lui jetait au cœur des désirs fous. + Lire la suite.