Le Choeur Des Femmes Par Martin Winckler (2011)

Posted on

Le Choeur Des Femmes

Ebook Gratuit Pdf Telecharger Le Choeur Des Femmes In French PDF DJVU FB2 -Les autres sont des formats de téléchargement, Free e. Des livres pour la vie! 20 juin FORMAT DU QUESTIONNAIRE du greffier IBPS et la nature des. Vous obtiendrez des fichiers d'une seule webpage à la fois pour la couverture et la quatrième de couverture. Nos modèles de livre peuvent vous faire économiser temps et argent en automatisant certaines tâches de arrangement et de formatage. Les modèles de couverture de livre pour couverture seront assez simples. Les modèles de couverture de livre pour seront toutefois légèrement différents.Vous avez probablement déjà rencontré l'acronyme"PDF" lorsque vous naviguez sur Internet ou que vous téléchargez des documents au format"PDF". Le format PDF est ce que beaucoup de gens utilisent pour obtenir leurs files dans un format mobile et sûr. Avec l'introduction d e Opinion pirater le marché boursier PDF, un manuel mis à la disposition de tous par John Bell sur Internet serait un investisseur boursier.

Description du Le Choeur Des Femmes

Ebook Gratuit Pdf Telecharger Le Choeur Des Femmes In French PDF DJVU FB2 - Jean Atwood, interne des hôpitaux et quatre fois major de promotion, vise un poste de chef de clinique en chirurgie gynécologique. Mais au lieu de lui attribuer le poste convoité, on l'envoie passer son dernier semestre d'internat dans un service de médecine consacré à la médecine des femmes - avortement, contraception, violences conjugales, maternité des adolescentes, accompagnement des cancers gynécologiques en phase terminale. Le Docteur Atwood veut faire...

Détails sur le Le Choeur Des Femmes

Titre de livre : 492 pages
Auteur : Martin Winckler
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Roman Adulte
ISBN-10 : 2070440397
Moyenne des commentaires client : 4.14 étoiles sur 5 1113 commentaires client
Nom de fichier : le-choeur-des-femmes.pdf (Vitesse du serveur 24.7 Mbps)
La taille du fichier : 24.28 MB

Commentaire Critique du Le Choeur Des Femmes

canel a écrit une critique à 02 janvier 2013. canel donne la cote 1113 pour Le Choeur Des Femmes. Superbe portrait du métier de médecin, magnifique roman-témoignage de Winckler, généraliste ayant beaucoup travaillé en gynécologie. Pour obtenir le poste de chirurgienne dont elle rêve, une jeune interne doit d'abord faire un stage de six mois en gynécologie, dans une petite unité de "Médecine de la femme". Agressive, suffisante, pleine de morgue et de certitudes, elle suit à contrecoeur la pratique quotidienne du Dr Karma. Elle tombe de haut, désapprouve son comportement, observe cyniquement, peste intérieurement, "pense comme un mec" (sic)... Où sont son expérience personnelle de la féminité et son empathie envers les patientes ? Et puis elle (re)découvre, au fil des consultations et grâce à un tuteur exceptionnel, ce qu'est le corps féminin. Seins, règles, maux de ventre, migraines, nausées, contraception, désir, rapport sexuel, couple, plaisir, grossesse, avortement, fausse couche, accouchement, maternité, viol, inceste, ménopause... Et elle apprend à écouter, surtout, ce choeur de femmes, leurs paroles pour se livrer (les questions, les peurs, la douleur, les maux, les bonheurs... ) sur tous ces sujets, et bien d'autres. Le style peut rebuter : logorrhée des patientes, elles se lancent à parler d'un souffle, d'une traite, le texte est donc parfois chiche de ponctuation. Pas de suspense (ou si peu), et on tourne néanmoins les pages de cet admirable ouvrage frénétiquement, sans vouloir le lâcher. Pour apprendre, pour se retrouver, pour comprendre, car on se rend compte que finalement, on ne sait pas grand chose. N'ayez crainte : très peu de détails sanguinolents, chirurgicaux, qui vous donnent mal au ventre et la nausée. Éloge d'une pratique médicale respectueuse, humaine, comme on aimerait en rencontrer plus souvent. C'est peut-être un peu trop beau pour être crédible ? Considérons qu'il s'agit d'un concentré du meilleur des mondes médicaux. La jeune femme frise un peu la superwomanie aussi, ne dort guère, a une capacité de mémorisation et de travail phénoménale, et sa métamorphose de sorcière en fée est bien rapide... mais qu'importe. Si la forme peut agacer de loin en loin, rien à jeter sur le contenu, sauf peut-être la fin rocambolesque, mais tellement poignante que... Sourire, rire, émotion, larmes, révolte, dégoût, admiration, etc. se succèdent/s'entremêlent à la lecture. Hommes, femmes, jeunes (à partir de 15 ans), "vieux", "vieilles", lisez ce livre : une pépite, une bible ! + Lire la suite.
LiliGalipette a écrit une critique à 23 mars 2014. LiliGalipette donne la cote 1113 pour Le Choeur Des Femmes. Jean Atwood est une jeune interne en médecine talentueuse. Major de sa promotion, elle se destine à la chirurgie gynécologique. Mais pour valider le dernier semestre de sa cinquième année, elle doit rejoindre le service de la médecine des femmes. Ce centre de médecine générale est dirigé par le Dr Franz Karma qui jouit d'une excellente réputation. Pourtant, le courant ne passe pas entre Atwood et Karma. Et la jeune femme ne supporte pas d'assister aux consultations, estimant perdre son temps avec des femmes qui ne connaissent rien à la gynécologie. « Comme si j'y connaissais quelque chose, moi qui ne sait pas ce qui se passe dans le mien, à ce qui se passe dans leur corps. » (p. 49) Karma lui propose un marché : elle sera à l'essai pendant une semaine. « Ne jugez pas les femmes. Écoutez-les. » (p. 69) Une semaine durant laquelle elle pourra émettre toutes les critiques qu'elle souhaite, sans obligation de prolonger son séjour à la médecine des femmes, mais avec la certitude que son semestre sera validé. Commence alors une série de jours décisifs pour Jean qui, outre la capacité à écouter ses patientes, va apprendre à s'écouter elle-même. « Si tu n'aimes pas soigner, tu te feras chier… » (p. 230) Je n'ai pas aimé ce roman. Inutile d'y aller par quatre chemins pour le dire. L'ambitieuse et arrogante Jean Atwood m'a été immédiatement antipathique et le processus très artificiel utilisé par l'auteur pour la rendre touchante n'a pas fonctionné avec moi. Sortir un passé douloureux, une vie amoureuse houleuse et un corps difficile à assumer sont des ficelles trop énormes et font basculer sans élégance le personnage de garce sans coeur à victime pitoyable. Ça ne prend pas avec moi, d'autant plus qu'il est couru d'avance que la grande gueule va se révéler sensible et dévoiler un coeur d'or. Bla bla bla… Et comment supporter les longues introspections du personnage qui ne sont que des récriminations furibondes égrenées en chapelets haineux et vindicatifs ? Un cri du coeur ? Mouais… Je passe à la forme du récit. Outre l'expérience de Jean Atwood et ses pensées, on lit le récit des femmes qui entrent dans le bureau du Dr Karma. C'est tout à fait indigeste et n'est qu'une compilation de stéréotypes féminins. On croise la camionneuse sexy, la cougar amoureuse, l'adolescente qui veut prendre la pilule en cachette, la nymphomane, la femme battue, la mère pondeuse, etc. Aucune subtilité dans ces portraits qui figent des images de femmes telles que l'auteur les voit, sans finesse, ni profondeur. Quant à parler de choeur, j'évoquerai plutôt une assemblée tonitruante et vociférante. Aucune harmonie ne se dégage des différents témoignages de femmes, rien ne tend vers une féminité universelle, encore moins vers une féminité apaisée. Je passe sur la fin qui est l'exemple ultime du grand n'importe quoi. Entre secrets familiaux et recherches scientifiques, les coïncidences pleuvent et noient le lecteur dans un grand bol de clichés et de pathos aromatisé à l'eau de rose. Pas émue pour deux sous, j'avais envie d'éclater de rire à chaque nouvelle révélation, pour une fois impatiente de savoir quelle autre bêtise (je reste polie) l'auteur allait ajouter à l'équilibre déjà précaire de ce roman bien indigeste. Finalement, qu'essaie de dire ce texte ? Peut-être qu'il y a autant de médecines qu'il y a de femmes et que le médecin doit comprendre sa patiente au lieu de débiter ses connaissances. Voilà une évidence qui enfonce bien des portes et qui ne méritait pas un tel pavé. + Lire la suite.
canel a écrit une critique à 01 janvier 2013. canel donne la cote 1113 pour Le Choeur Des Femmes. Aujourd'hui, pourtant, lorsqu'elles sont enceintes ou ne désirent pas l'être, lorsqu'elle veulent pratiquer un dépistage du cancer du col ou faire soigner un symptôme gynécologique, les femmes sont encore systématiquement contraintes de s'allonger sur le dos, cuisses écartées, sexe exposé, dans une position humiliante imposée par les médecins sans aucune nécessité médicale. La posture dite "à l'anglaise" (sur le côté, ou "en décubitus latéral") permet tous les gestes gynécologiques courants ; elle permet également de procéder à des accouchements en toute sécurité, si la femme le désire ; dans de nombreux pays du monde, c'est dans cette position que les femmes sont examinées, soignées ou accouchées. Et dans cette même position, elles peuvent choisir de voir, ou non, ce que les médecins leur font. Nous exigeons que les médecins français proposent à toutes leurs patientes d'adopter, si elles le désirent, le décubitus latéral, en lieu et place de la position gynécologique machiste et archaïque qui leur est encore imposée en ce début de XXIe siècle. (p. 458-459) + Lire la suite.