Carry On Par Rainbow Rowell (2017)

Posted on

Carry

Telecharger Epub Gratuit Carry On In French PDF EPub IBook -

Description du Carry On

Telecharger Epub Gratuit Carry On In French PDF EPub IBook - Simon Snow est entré en dernière année d'école de magie à Watford. Il aimerait étudier tranquillement mais, dès son arrivée, Agatha rompt avec lui et le mage tente de l'isoler pour le protéger de Humdrum. Baz, son ennemi juré, arrive à l'école avec six semaines de retard et se rapproche de lui pour découvrir qui est responsable de la mort de sa mère.

Détails sur le Carry On

Titre de livre : 497 pages
Auteur : Rainbow Rowell
Éditeur : Pocket Jeunesse
Catégorie : Rivalités
ISBN-10 : 2266271520
Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 139 commentaires client
Nom de fichier : carry-on.pdf (Vitesse du serveur 18 Mbps)
La taille du fichier : 25.68 MB

Commentaire Critique du Carry On

BOOKSANDRAP a écrit une critique à 16 février 2017. BOOKSANDRAP donne la cote 139 pour Carry On. > https://booksandrap.wordpress.com/2017/02/16/carry-on-rainbow-rowell/ Avis : Je louchais sur Carry On depuis sa sortie. Je n'avais jamais lu de Rainbow Rowell, mais j'en avais entendu beaucoup de bien, et pour le coup j'étais vraiment curieuse de voir ce que pouvait donné cette histoire. Je vous rassure, on peut parfaitement le lire sans avoir au préalable découvert Fangirl. Ça ne pose aucun soucis ! Pour être honnête j'avais un peu peur de ce que ça allait donner, j'avais peur de ne pas accrocher ou d'avoir eu trop d'attentes.. Et au final j'ai adoré ! J'ai savouré ce bouquin. J'aurais pu le lire en 2 jours tant c'est addictif et prenant, mais j'avais envie tout particulièrement de prendre mon temps avec cette histoire et de ne pas me précipiter. Et qu'est-ce que j'ai eu raison. L'auteur crée un univers qui m'a complètement subjuguée. C'était véritablement immersif, et ça c'est génial dans le sens où quand on rentre dans un monde fantastique comme celui de Simon avec des créatures et de la sorcellerie on à besoin d'y être plongés à 100%, on a besoin que ce soit visuel et que le lecteur arrive à y croire sinon on peut vite décrocher. L'univers est riche, complexe et merveilleusement magique. Une réussite. Ça à beau être une jolie petite brique de plus de 500 pages, on ne s'ennuie jamais. Et on ne s'ennuie jamais car il y a énormément de rythme. Et ça c'est un bon point. On tourne les pages à une vitesse folle, les chapitres défilent et en un rien de temps et sans s'en rendre compte on à dévoré la moitié du livre. Il se passe toujours quelque chose. On suit plusieurs intrigues à la fois, et ça j'aime bien dans les romans jeunesse car ça apporte vraiment ce petit piquant, et ce coup de fouet quand parfois l'histoire aurait tendance à trop trainer en longueurs. Certains peuvent être dérangé par le côté remake de Harry Potter, moi c'est justement ce que j'ai adoré. Je ne lis que très peu, ou même quasiment jamais de fantasy. Les seuls livres fantastique que j'apprécie vraiment sont les HP et quand je me suis plongée dans Carry On, on ne peut que faire le rapprochement. Un trio haut en couleur, de la romance, du danger, une école magique, un Elu, des créatures. Et pourtant c'est très différent. Si vous avez peur de commencer cette histoire uniquement car vous pensez que c'est une copie de la célèbre saga, vous passez vraiment à côté de quelques chose. Moi aussi j'avais quelques craintes, mais une fois plongée dans l'histoire tout est mit de côté car Simon n'est pas Harry et l'univers à ses propres codes bien à lui. Bien sur que ça ressemble mais il y a également tellement de choses qui diffèrent. Ils n'utilisent pas la magie de la même manière, ils ne la ressentent pas non plus de façon identique. Les créatures sont inventées, le grand danger n'est pas ce qu'on attendait… Même la romance est particulière ! Ne soyez pas freinés, ne vous mettez pas des barrières. le schéma est le même mais tout est radicalement différent alors ne restez pas bloqués sur vos aprioris. Je voudrais rapidement parler de Baz qui à été mon plus gros coup de coeur avec Pénélope. C'est un personnage qui m'a énormément fait penser à Drago Malefoy, qui était mon petit préféré. J'ai trouvé que c'était un parfait mélange d'arrogance et de gentillesse. Je suis totalement tombée sous le charme malgré sa condition (et ouais j'ai peur de rien haha). Je ne vous en dis pas plus vous le découvrirez bien vite dans le roman. Je suis peut-être un poil déçue par le côté trop jeunesse de l'histoire. Je m'attendais peut-être à quelque chose qui envoyait plus du paté. J'ai passé un super moment, ça je ne le retirerais pas, mais j'ai trouvé que c'était peut-être un peu moins poussé que ce que je m'attendais à découvrir. Ca reste un peu trop enfantin dans le déroulement des choses, dans les affrontements… Dans les sorts également ça faisait vraiment trop jeunesse, mais tout se goupille bien, et de manière crédible et ça c'est important de le souligner. L'auteur part dans tout les sens mais suit quand même un fil conducteur, et pour le coup en tant que lecteur on arrive à suivre. Il y a des révélations que je n'avais pas vu venir, j'ai été surprise et vraiment enchanté par certains passages. Je terminerais par vous parler de l'aspect romance du livre. Elle ne prends absolument pas le pas sur l'intrigue et sur l'action. Elle n'apparait déjà que tardivement dans le livre et ça reste relégué en second plan, n'ayez pas peur du côté niais et guimauve, c'est une histoire d'amour hors du commun qui se développe dans Carry On. C'est un couple que je n'avais pas vu venir. Une histoire d'amour lumineuse, volcanique et tellement inattendu ! On se laisse carrément surprendre et ça marche ! C'était un vrai plaisir de les voir s'appréhender et s'aimer. Une grande réussite et une mention spéciale pour l'audace qu'à eu l'auteur. C'était vraiment brillant. « Carry On » est lecture addictive, rythmée, tendre et renversante. Un Young-adult fantastique mêlant à la perfection magie et suspense qui vous fera oublier pendant plus de 500 pages le monde autour.Vous n'aurez pas envie de quitter ces pages, pas envie de quitter Simon, Penny, Baz, le château. Pas envie de le refermer et passer à autre chose. J'ai été terriblement nostalgique en le terminant, j'avais cette joie de l'avoir lu et cette petite pointe au coeur de savoir qu'il n'y a plus rien après. C'est une histoire que je vous recommande chaudement si vous êtes fan d'Harry Potter (ou pas), « Carry On » est un joli clin d'oeil à la saga de renom. Reprenant les mêmes codes tout en créant un univers propre à l'auteur. C'est un bouquin que je suis heureuse d'avoir découvert ! Foncez si vous n'avez pas encore sauté le pas ! Pas un coup de coeur comme pour beaucoup de monde, mais tout de même une lecture formidable, qui m'a, durant quelques jours, laissé la tête dans les nuages et le sourire aux lèvres. Lien : https://booksandrap.wordpres.. + Lire la suite.
Orphan a écrit une critique à 17 février 2017. Orphan donne la cote 139 pour Carry On. Oh, par Crowley... ! Si vous saviez combien j'ai aimé ce livre. Et je le relis sans cesse encore maintenant. Tous les soirs je m'endors en lisant une des citations que j'ai surligné dans le bouquin, pour vous dire combien j'en suis devenue folle. Si vous saviez mon Dieu. Je n'ai même pas les mots, je vais tout de même essayer de formuler une critique constructive, même si je dois bien l'admettre, l'amour que je porte à ce livre va obscurcir mon jugement, et bon nombre d'entre vous ne seront peut-être pas d'accord avec moi. Rares sont les fois où je me plonge autant dans un livre, où je m'immisce totalement dans un monde, magique ou non. Mais dès les premières lignes de Carry On, j'ai plongé, tête baissée, jusqu'à me dire que j'étais un personnage à part entière, moi aussi. Simon Snow n'a rien, mais alors vraiment rien de l'Élu. Tout le monde n'a de cesse de lui répéter qu'il est le magicien le plus puissant du monde, mais il n'a jamais cru personne. Il ne maitrise pas ses pouvoirs, et pour ne rien arranger, sa vie prend une tournure tout à fait inattendue. Après avoir trouvé sa petite amie main dans la main avec son pire ennemi, Baz, au fond de la foret de Wavering, et que le Mage n'est pas vraiment présent pour lui ces derniers temps, Simon a l'impression d'être seul. Mais deux choses lui donne envie de ne pas perdre totalement espoir : Pénélope, et son irrépressible obsession pour Baz. Je ne connaissais même pas Rainbow Rowell avant d'avoir lu Carry On, je n'avais jamais lu Eleanor & Park ou Fangirl, du coup, je ne savais pas que l'univers de Simon Snow était tiré d'un précédent bouquin de l'auteure. Je ne regrette pas, vraiment pas de ne pas avoir connu Rainbow avant. Car Carry On a laissé en moi une marque indélébile que j'aurais sans doute moins apprécié si j'avais lu Fangirl avant. Il est vrai que l'histoire fait énormément pensé à Harry Potter, ça ne m'a absolument pas dérangé en fait, sachant que j'adore les livres de JKR, j'étais au contraire enchantée de pouvoir de nouveau me plonger dans un monde magique et inconnu. de plus, il y a quand même des différences remarquables entre les deux univers, donc pour moi, aucun soucis. Dès les premiers chapitres, je ne savais pas pourquoi mais je VOULAIS que Baz et Simon soient ensemble. Ils le devaient, c'était une évidence, mais seul eux ne le voyaient pas. Je répète que je n'avais pas lu Fangirl avant, ce qui prouve bien que Rainbow Rowell a su parfaitement placé quelques sous-entendus par-ci par-là avant même que Baz parle de ses sentiments pour Simon. Je vais m'attarder davantage sur l'évolution des personnages, que j'ai trouvé magique. Quoi qu'UN POIL cliché quelques fois, mais sans pour autant que ça devienne lourd. Je vais commencer par Baz, l'amour de ma vie de ce putain de livre, excusez moi l'expression. Son cynisme et son arrogance n'ont cessé de me faire rire. Au début, on ne l'aime pas plus que ça, parce que c'est l'ennemi de Simon, et que Simon est la seule personne de confiance à laquelle on se raccroche. Mais dès que j'ai commencé à voir son point de vue, je l'ai a-do-ré. Il donne, certes, l'air de se sentir supérieur et égoïste, en réalité il n'en est rien. Il aime sa famille, plus que tout, et il ferait n'importe quoi pour la protéger. Et on comprend qu'il a un coeur, un vrai, et malgré le fait qu'il soit un vampire, il est bien vivant. (Mais bon, il aime tout de même se sentir supérieur, et il aime aussi le rappeler) Simon. Ah. Simon. Je l'ai aimé quand Baz a touché à lui. Ce que j'ai le plus aimé dans leur relation aussi fusionnel que cassante, c'est qu'ils se transforment de manière positives l'un pour l'autre, chose qu'ils croyaient totalement impossible. Et pourtant... On pourrait penser à une histoire d'amour un peu cucul entre deux ados. Et sur ce point je ne vais pas vous contredire, il est vrai qu'il y a des scènes un peu clichés. Mais l'humour de Baz et l'honnêteté de Simon donne un mélange délicieux au livre et à ces fameux moments de tendresse. Dans les scènes romantiques, on peut se retrouver à rire bêtement avec eux, dans des scènes qui semblent futiles, on peut y trouver des phrases très symbolique au final. Je vous donne un exemple parmi des milliers : A un moment, Baz et Simon se retrouvent en costume pour un diner, et ils se trouvent charmant mutuellement. Mais ce qui rend cette scène adorable, c'est que jamais ils n'oseront se le dire parce qu'ils sont comme ça; bornés. de plus, l'auteure décrit cette scène de façon très subtile, de fait, si on est pas totalement imprégné de l'histoire, on a surement pas pu comprendre la scène et comment l'auteure avait placé le sous-entendu. Quand enfin ils osent se dire qu'ils se trouvent beaux dans leur costumes, cela donne un moment romantique, tendre, frais, sexy. Bref, le contraire d'une scène lourde à la Bisounours. Il y a des personnages que j'ai détesté, comme Agatha. Et d'autres que j'ai adoré, comme Nicodemus. Comme dans tous les bons bouquins au final. Vous êtes tellement ancré dans l'histoire que vous vous retrouvez parfois à crier dans votre lit contre des personnages fictifs. Ridicule, mais merveilleux en même temps. Si il y a une chose, une toute petite chose que je pourrais reproché à Carry On, c'est la rapidité de la fin. Sans doute parce que j'aurais voulu que ce livre ne se termine jamais à dire vrai. J'aurais voulu avoir le point de vue de Nicodemus sur la mort de sa soeur, ou même en savoir un peu plus sur sa relation avec la tante de Baz par exemple... Je pense qu'il y a plein de petits détails assez futiles qui auraient pu être rajouté dans cette fin. Malgré tout, elle n'en reste pas moins riche en sagesse et en leçon de vie. C'est ce que j'aime le plus dans les livres de Rainbow Rowell : sa façon d'écrire, et la morale. Cette façon qu'elle a de nous faire oublier tous les petits défauts du livre en une phrase finale parfaite. Qui vous fait regretter de l'avoir déjà terminé. (C'est pourquoi je le lis une troisième fois en ce moment d'ailleurs...) Le fait qu'on change de point de vue très souvent donne beaucoup de dynamisme, ceci ajouté à la plume de RR, c'est un livre qui se lit très rapidement malgré ses nombreuses pages. Que pourrais-je vous dire d'autres pour vous convaincre d'acheter ce livre ? Je ne sais pas. Je pense qu'avec ce type d'oeuvres, soit ça passe, soit ça casse. Mais si vous aimez la magie et les romances pas comme les autres, alors foncez, n'hésitez pas. Et plongez, tête la première, avec Simon Snow et Tyrannus Basilton Pitch dans le Monde des Mages. Vous n'en sortirez jamais totalement. Simon Snow n'a rien, mais alors vraiment rien de l'Élu. Et pourtant, Baz l'a élu, lui. + Lire la suite.
Mikasa34 a écrit une critique à 14 janvier 2017. Mikasa34 donne la cote 139 pour Carry On. - Ma mère dit que personne ne sait vraiment d'où tu viens et que tu es peut-être dangereux. - Et pourquoi tu ne l'as pas écoutée? - Justement parce que personne ne sait d'où tu viens, et que tu es peut-être dangereux! - Tu as l'instinct de survie le plus catastrophique du monde..