Au Nom De Tous Les Miens Par Martin Gray (2002)

Posted on

Au

Telecharger Ebook Gratuit Pour Android Au Nom De Tous Les Miens In French RTF PDF -

Description du Au Nom De Tous Les Miens

Telecharger Ebook Gratuit Pour Android Au Nom De Tous Les Miens In French RTF PDF - De la guerre, le petit Martin connaîtra tout : les privations, les humiliations, la peur durant le temps passé au ghetto de Varsovie, l'horreur absolue des camps nazis à Treblinka, la fureur de vivre quand il s'en échappera caché sous un camion, l'abattement et aussi le suprême courage quand il apprendra qu'il a perdu tous les siens... Et puisqu'il faut bien vivre, il s'engagera ensuite dans l'Armée rouge, puis partira aux Etats-Unis... Enfin la paix reviendr...

Détails sur le Au Nom De Tous Les Miens

Titre de livre : 301 pages
Auteur : Martin Gray
Éditeur : Pocket
Catégorie : Récits
ISBN-10 : 2266122215
Moyenne des commentaires client : 4.11 étoiles sur 5 1082 commentaires client
Nom de fichier : au-nom-de-tous-les-miens.pdf (Vitesse du serveur 29.63 Mbps)
La taille du fichier : 38.63 MB

Commentaire Critique du Au Nom De Tous Les Miens

thedoc a écrit une critique à 16 juillet 2015. thedoc donne la cote 1082 pour Au Nom De Tous Les Miens. « Au nom de tous les miens » appartient à ces livres qui, une fois refermés, laissent une trace indélébile en vous. Véritable hymne à la vie, le récit autobiographique de Martin Gray « Au nom de tous les miens » m’a totalement bouleversée à sa lecture il y a de nombreuses années. Il s’agissait alors pour moi du premier livre que je lisais sur la Shoah et ce témoignage exceptionnel m’a à ce point marquée que je n’ai cessé depuis de lire toujours plus sur ce sujet. Sans doute pour tenter de comprendre comment des hommes ont pu tomber dans la négation de l'humanité, comment une civilisation éclairée par les arts, la culture et les sciences a pu basculer dans cette barbarie sans fin. Et enfin comment des hommes après avoir vécu l’enfer ont pu continuer à vivre, à avoir « envie » de poursuivre leur chemin. Dans ce récit où l’émotion est omniprésente, une leçon d’histoire se déroule sous nos yeux. A 17 ans, Martin Gray, juif polonais, est jeté dans le feu de l’histoire : description du ghetto de Varsovie avec la peur, la faim, les privations …, des camps de concentration lorsque la mère de Martin et ses frères sont déportés avec lui-même à Treblinka, l’insurrection du ghetto de Varsovie durant laquelle Martin retrouve son père, son enrôlement dans l’Armée rouge après la mort de ce dernier… La vie de Martin Gray est exceptionnelle : mille fois il aurait pu mourir et mille fois il en a réchappé. La mort de ses proches aurait pu surtout le plonger lui-même dans un abîme de souffrance. Pourtant, comme de nombreux rescapés de l’horreur de la Shoah, il a su trouver un souffle d’humanité qui l’a toujours conduit à aller plus loin. C’est en côtoyant la mort au plus près que l’on accorde enfin toute sa vraie valeur à l’existence. Sa vie aux Etats-Unis illustre parfaitement cette renaissance. Sa femme et ses enfants symbolisent toute la vie qui continue, malgré tout. Et pourtant, encore une fois, le malheur vient le frapper en 1970. Et encore une fois Martin se relève. Alors certes, quelques controverses se sont élevées face à ce récit auquel Max Gallo aurait rajouté des épisodes de son cru. Peu importe car comme le dit Martin Gray, les camps ont bel et bien existé, toute cette ignominie s’est bien produite. Et lui, à 17 ans, y a été confronté en perdant tous les siens. Le pire est sans doute de se relever de cette épreuve pour s’en voir infliger une nouvelle, de nombreuses années plus tard. On pense avoir vécu le pire et pourtant… Martin Gray montre combien l’homme peut résister au pire tant que la vie coule en lui. Son histoire est inoubliable, bouleversante d'humanité, et un bel exemple de la « fureur de vivre ». + Lire la suite.
zugzugette a écrit une critique à 13 août 2012. zugzugette donne la cote 1082 pour Au Nom De Tous Les Miens. Il est de ces livres qui restent comme tatoués à vie dans une vie. Le jour de mes 11 ans, mon oncle m'offre mon premier gros livre d'adulte. Il s'agit d'au nom de tous les miens. A l'époque, j'étais insouciante, centrée sur ma vie de collégienne avec ses soucis futiles et sans importance. Je ne connaissais absolument rien, ni de la guerre, ni de la Shoah. J'étais vierge du malheur et de l'histoire. Je l'ai dévoré ce livre. Et quand je l'ai refermé, j'ai pleuré. Pour la première fois, j'ai pleuré sur un livre. Je n'arrivais pas à croire que tout cela ait VRAIMENT existé. Je ne pouvais même le concevoir et l'imaginer. Après cela, ma vie a pris une dimension bien plus étendue et universelle. Je me suis intéressée au passé, de ma famille puis de mon pays, puis du monde. A l'époque, mon contexte familial n'étais pas facile. Je lisais dans le lit de mes parents car c'était un lieu rassurant et le seul lieu disponible. En lisant, je relativisais mes malheurs, et je me souviens avoir pensé que comparé à Martin, rien n'avait d'importance et que cela m'a aidé à traverser les épreuves familiales. Je ne pourrais donc pas vous parler ni du style, ni du livre, juste vous dire qu'il y eu pour moi un avant et un après au nom de tous les miens. Et que je ne serais pas celle que je suis, sans ce livre. + Lire la suite.
TheBee a écrit une critique à 12 juin 2010. TheBee donne la cote 1082 pour Au Nom De Tous Les Miens. C'est vrai, je suis devenu égoïste, c'est vrai je peux voir un mourant et passer près de lui sans m'arrêter. Parce que j'ai compris que pour le venger il me faut vivre, à tout prix. Et pour vivre, il faut que j'apprenne à ne pas m'arrêter, que je sache le regarder mourir. Mon égoïsme c'est ce qu'ils m'ont laissé comme arme, je m'en suis saisi, contre eux. Au nom de tous les miens..