Le Jardin Des Finzi Contini Par Giorgio Bassani (1975)

Posted on

Le

Site Pour Telecharger Bd Gratuit Le Jardin Des Finzi Contini In French PDF MOBI -Plus votre livre électronique reçoit des étoiles et de votes, plus il sera populaire. Chaque ebook téléchargeable a une courte présentation à la description. Ainsi, tous les livres électroniques téléchargeables gratuitement sont légitimes et les droits d’eBook sont réservés au propriétaire initial du livre qui l’a rendu accessible sous forme numérique gratuitement au téléchargement et à la lecture en ligne. Si vous téléchargez correctement un fichier Le Jardin Des Finzi Contini PDF sur votre appareil, il peut localiser. Par exemple, si un Le Jardin Des Finzi Contini PDF orient entièrement constitué d'images numérisées, il peut apparaître sous forme de fichier sur le Kindle, mais son contenu ne pas apparaître. U N moyen un fichier Le Jardin Des Finzi Contini PDF sur un Mac consiste à imprimer le document sur l'imprimante virtuelle Adobe.

Description du Le Jardin Des Finzi Contini

Site Pour Telecharger Bd Gratuit Le Jardin Des Finzi Contini In French PDF MOBI - Comme dans Les lunettes d'or et autres histoires de Ferrare, c'est encore de la société provinciale italienne que Giorgio Bassani nous donne, autour d'une énigmatique figure de jeune fille, un tableau minutieux et concret, mais en même temps voilé de brume. Quand le livre s'achève, tout a été dit. Cependant, pour le lecteur comme pour le narrateur, se posent des questions sans réponse, et l'on se rend compte que c'est une visite au royaume des morts que l'on vient ...

Détails sur le Le Jardin Des Finzi Contini

Titre de livre : 326 pages
Auteur : Giorgio Bassani
Éditeur : Gallimard
Traducteur : Michel Arnaud
Catégorie : Récits
ISBN-10 : 2070366340
Moyenne des commentaires client : 3.96 étoiles sur 5 148 commentaires client
Nom de fichier : le-jardin-des-finzi-contini.pdf (Vitesse du serveur 18.8 Mbps)
La taille du fichier : 11.07 MB

Commentaire Critique du Le Jardin Des Finzi Contini

michfred a écrit une critique à 26 avril 2016. michfred donne la cote 148 pour Le Jardin Des Finzi Contini. Restammo per un po' sulla soglia, addossatti al portone. Pioveva a dirotto, a strisce d'acqua oblique e lunghissime, sui prati, sulle grandi masse nere degli alberi, su tutto. Faceva freddo. Battendi i denti, guardavamo entrambi dinanzi a noi. L'incantesimo a cui fino allora era stata sospesa la stagione si era rotto irréparabilmente. Traduction: Nous restâmes encore un peu sur le seuil, adossés au portail. Il pleuvait à verse, des traînées d'eau obliques et très longues, sur les prés, sur les grandes masses noires des arbres, sur tout. Il faisait froid. Claquant des dents, nous regardions tous deux devant nous. L'enchantement à la fin duquel était alors suspendue la saison s'était brisé , irréparablement. + Lire la suite.
Cath36 a écrit une critique à 05 octobre 2012. Cath36 donne la cote 148 pour Le Jardin Des Finzi Contini. Formidable texte que ce roman de Bassani, écrit dans les années soixante et qui revient sur le sort des juifs italiens avant et pendant la seconde guerre mondiale, à travers la vie d'une famille juive de la grande bourgoisie, les Finzi-Contini, vue par le regard d'un jeune juif de milieu modeste amoureux de leur fille Micol, la soeur de son ami Alberto. Amour maudit et non partagé, qui donne au contexte une force particulièrement tragique, lorsque le destin se met en route et entraîne avec lui tous les protagonistes de l'histoire. Ce qui est analysé ici en filigrane mais en même temps avec une rare puissance d'évocation, c'est la lente et implacable montée des événements, la mise en place des éléments qui vont se terminer par le drame, comme dans le Rivage des Syrtes de Julien Gracq. L'histoire d'amour du narrateur, rejoint L Histoire en évoquant un passé révolu que va dissoudre le nazisme et l'alliance germano-italienne. Lieu clos et sublime, le jardin des Finzi-Contini croit pouvoir s'isoler du reste du monde, en vain. Par les brèches de ses murs s'infiltreront le narrateur en quête d'un amour désespéré et le vent de l'Histoire. L'argent ne les protègera de rien, et leur destin sera à la mesure de leurs illusions. le fils mourra de maladie à l'intérieur même du domaine (par manque de pouvoir respirer, ce qui n'est pas anodin) alors que leur mère, obsédée par les microbes, tentait d'empêcher ses enfants de sortir de chez eux. Tous les autres mourront en camp de concentration. Proche aussi du Guépard de Lampedusa par ce côté fin de civilisation qui caractérise ce roman, ce texte est servi par une écriture irréprochable, à la fois brutale et sèche, presque violente en dépit de phrases qui s'enroulent sur elles-même dans une spirale qui noue peu à peu le drame et le conduit à son dénouement. On est tenu en haleine d'un bout à l'autre : des tensions se créent, les personnages sont comme paralysés par leur vie et par leurs habitudes face à l'inévitable et semblent se mouvoir dans une gangue d'inertie impuissante qui les conduit à leur perte en toute conscience et en toute lucidité. Est-ce inconscience, résignation , force de l'habitude, le destin se met en place avec une impitoyable capacité de fonctionnement. L'écriture invite à la rapidité comme si tout retour en arrière, la possibilité de bloquer les choses étaient impossibles. Un seul bémol : la fin, abrupte et trop courte par rapport au reste du livre termine le texte une peu en pétard mouillé. Tout se termine au moment où l'histoire d'amour du narrateur s'achève, et l'épilogue conclut sèchement l'histoire de la famille en deux pages à peine. Je suis restée un peu sur ma faim. + Lire la suite.
Alzie a écrit une critique à 20 mars 2015. Alzie donne la cote 148 pour Le Jardin Des Finzi Contini. Il est certain que, comme présageant sa mort prochaine et celle de ses parents, Micol répétait continuellement également à Malnate que son avenir démocratique et social la laissait totalement indifférente, qu'elle abhorrait l'avenir en soi, lui préférant de beaucoup le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui et plus encore le passé, le cher, le doux, le charitable passé. Et comme ce n'était là, je le sais, que des mots, les habituels mots trompeurs et désespérés que seul un véritable baiser eût empêcher de proférer, que justement de ces mots et non d'autres soit scellé ici le peu de chose que le coeur a été capable de se rappeler. + Lire la suite.