Bestiaire Fantastique Des Voyageurs Par Dominique Lanni (2014)

Posted on

Bestiaire

Site De Telechargement Canadien Bestiaire Fantastique Des Voyageurs FB2 PDF -Vous êtes autorisé à emprunter un livre gratuitement tous les mois. Si vous voulez lire des livres et que vousn'avez pas suffisamment de temps pour le lire vous pouvez télécharger Bestiaire Fantastique Des Voyageurs des audio et les écouter à tout moment en faisant du running ou en faisant de l'exercice. La plupart des livres ont l'air exceptionnellement attrayants en PDF Le arrangement et me-me les tableaux montrés pour vous donner le temps le plus charmant en parcourant les livres que vous avez choisis. Vous pouvez lire votre livre gratuitement through manhunter bibliothèque de prêt Kindle.

Description du Bestiaire Fantastique Des Voyageurs

Site De Telechargement Canadien Bestiaire Fantastique Des Voyageurs FB2 PDF - Créatures mythiques, monstres légendaires, animaux improbables... Depuis la nuit des temps, les voyageurs ont peuplé les mondes lointains d'êtres aussi fascinants qu'effrayants. Basilic ou invunche au corps hideux, Niam Niam ou Lestrygon aux moeurs étrangers, Fiura ou sirène aux pouvoirs envoûtants, satyre ou homme-singe entre humanité et bestialité, nasique, orang-outang, baleine, éléphant et autres animaux exotiques élevés par les récits au rang de légendes... Ce ...

Détails sur le Bestiaire Fantastique Des Voyageurs

Titre de livre : 443 pages
Auteur : Dominique Lanni
Éditeur : Editions Arthaud
Catégorie : Récits
ISBN-10 : 2081290553
Moyenne des commentaires client : 3.12 étoiles sur 5 8 commentaires client
Nom de fichier : bestiaire-fantastique-des-voyageurs.pdf (Vitesse du serveur 21.62 Mbps)
La taille du fichier : 24.07 MB

Commentaire Critique du Bestiaire Fantastique Des Voyageurs

Alcapone a écrit une critique à 23 mars 2015. Alcapone donne la cote 8 pour Bestiaire Fantastique Des Voyageurs. En littérature, un bestiaire désigne un manuscrit du Moyen Âge regroupant des fables et des moralités sur les « bêtes », animaux réels ou imaginaires. Par extension, on appelle bestiaire une oeuvre consacrée aux bêtes. Si l'on se réfère à cette définition proposée par Wikipédia, cet ouvrage se classe en effet dans la catégorie des bestiaires. Mais plus que cela, il se revendique comme un ouvrage de référence, sorte d'encyclopédie ou de glossaire des créatures rares et fantastiques qui peuplent les légendes ou les récits de voyageurs. Organisé sous forme de fiches rédigées par différents universitaires, ce bestiaire proposé par Dominique Lanni recense créatures légendaires et animaux rares ou disparus. Qu'ils soient issus de la Mythologie, de récits de voyage, de la littérature fantastique, de l'Antiquité ou de la culture populaire, les créatures ici répertoriées renvoient à des univers fantasques qui ont peuplés nos voyages, nos rêves, nos cauchemars ou nos fantasmes. Ainsi, le Haffstramb côtoie t-il l'Onoskelis ou le Rokh et le Tarasque. Mais on y trouvera aussi le Cynocéphale, le Boitata ou autres Cthulhus. A la fois ludique et instructif, ce beau dictionnaire illustré et agrémenté d'un riche appareil bibliographique, saura titiller l'imagination et la curiosité des plus passionnés... Dans son texte d'introduction, Dominique Lanni, qui s'intéresse particulièrement aux modes de représentations de l'altérité dans les cultures littéraires et scientifiques de l'âge classique, interroge sur l'emploi du terme créature au lieu de celui de monstre : Parce que si tous les monstres sont des créatures, toutes les créatures ne sont pas des monstres. Aussi, ce bestiaire est-il moins une petite encyclopédie des monstres qu'un petit dictionnaire de créatures, au double sens étymologique et biblique du terme. Et les deux sont viscéralement liés. Car c'est précisément parce que les voyageurs, savants et lettrés tenaient que, dans son plan et sa grande sagesse, Dieu avait tout créé, y compris les créatures les plus monstrueuses et les plus improbables, qu'ils ont cherché à comprendre la raison d'être de leurs peurs, fantasmes, ou qu'ils leur ont donné forme, afin de pouvoir continuer à vivre dans un monde parfaitement raisonnable et intelligible. (p.15-16). Partant de ce postulat, Dominique Lanni pose clairement l'objet de son livre qui montre à quel point l'imaginaire tient une place importante dans nos inconcients. Mi-bête, mi-homme, réels ou imaginaires, effrayants ou non, toutes les créatures de cette encyclopédie nous rappellent à nos bons souvenirs d'enfants où nous nous plaisions à inventer des histoires peuplées d'êtres étranges et fantasques. Évidemment, comme rien n'est plus ennuyeux que de lire une encyclopédie de façon linéaire, j'ai pris le parti de piocher une fiche ou deux dans l'index pour les lire au gré de mes envies... Pour ce qui concerne le choix éditorial, bien que je concède à Dominique Lanni que : Si la littérature a donné forme et crédit à nombre des créatures qui figurent dans ce bestiaire, via l'humour, l'ironie et la satire, elle est aussi venue corriger de manière salutaire les erreurs et égarements des voyageurs et des savants en rappelant notamment qu'il y eut des hommes comme les Cafres, les Hottentots, les Lapons, les Niams-niams ou les Patagons, qui n'eurent le droit d'exister qu'en tant qu'animaux ou monstres et au prix d'un agrégat d'anamorphoses (p.24), je trouve justement que le choix d'intégrer les Cafres, Hottentots, Lapons, etc. au bestiaire est malvenu. Par ailleurs, je regrette que certaines fiches restent trop succinctes et peu contextualisées mais quoiqu'il en soit, Dominique Lanni a gagné son pari car ce bestiaire est une véritable mine d'informations (notamment les sources bibliographiques) et j'aurai moultes raisons de m'y référer à l'avenir... C'est donc avec enthousiasme que je vous recommande la consultation de ce bestiaire qui vous fera pénétrer un des plus fantastiques cabinets de curiosités du monde... Encore une fois, je tiens à remercier Babelio pour ce beau partenariat qui a comblé mes attentes et je tiens à présenter mes excuses pour cette chronique rendue en retard. Mes remerciements vont également aux éditions Arthaud (Flammarion) qui m'ont offert la possibilité de faire cette belle découverte. Lien : http://embuscades-alcapone.b.. + Lire la suite.
angelina-crouail a écrit une critique à 18 juillet 2014. angelina-crouail donne la cote 8 pour Bestiaire Fantastique Des Voyageurs. Un très bon livre sur les êtres fantastiques qui peuplent le monde, les légendes, et les cultures de tous les horizons. Un peu compliqué à comprendre pour certaines créatures, pas toujours très claires. Mais dans l'ensemble, plutôt facile à lire, très intéressant. J'en connaissais déjà beaucoup mais quel plaisir de découvrir de nouveaux êtres ! Pour ceux qui sont intéressé par les légendes, ce bestiaires est fait pour vous ! Bonne lecture !.
photonoxx a écrit une critique à 09 août 2014. photonoxx donne la cote 8 pour Bestiaire Fantastique Des Voyageurs. Cet ouvrage nous propose de découvrir un grand nombre des « créatures » fantastiques et légendaires qui peuplent ou ont peuplé nos imaginaires au cours du temps, et dont les histoires nous ont souvent été rapportées par les récits des voyageurs et explorateurs. La qualité des textes est très riche et ceux-ci semblent très bien documentés, mais pour autant, ils restent plutôt abordables. Un des points que j'ai trouvé particulièrement intéressant pour certaines entrées, est de découvrir l'évolution des légendes au cours du temps, présentant donc, non seulement des informations sur ces « créatures », mais également une vision des changements de « nos » mentalités et de « notre » vision du monde. Malgré cela, ce livre étant vraiment bien fait et très intéressant, un seul point m'a quelque peu déçu : s'agissant d'un bestiaire, je m'attendais peut-être à plus d'illustrations. Ici, toutes les entrées ne possèdent pas de « visuel », ce qui d'un autre côté peut aussi favoriser l'imagination, mais par ailleurs, toutes semblent faites par la même personne, ce qui ne reflète pas toujours la diversité des visions d'une créature au cours du temps… Je trouve que de présenter certaines représentations historiques aurait pu être intéressant, mais le format actuel du livre (type roman grand format) n'est, dans ce cas, pas forcément le plus adapté. Reste qu'au final, ce livre est une très bonne réalisation, offrant également sommaire, bibliographie générale, bibliographie et sources pour chaque entrée, index et listes des (nombreux) contributeurs, et pourrait être la base d'un ouvrage encore plus riche en format « beau livre » et plus d'illustrations. + Lire la suite.