Le Voile Noir Par Anny Duperey (1992)

Posted on

Le Voile Noir

Telecharger Bd Gratuit Le Voile Noir En Français PDF DJVU FB2 -Vous ne pouvez pas acheter d'ebooks, avec un Kindle auprès p fournisseurs autres qu'Amazon et Smashwords. Vous pouvez acheter des fichiers MOBI directement auprès d'éditeurs et les charger sur votre Kindle. Notre sélection p 8 quotations gratuits livrera à coup sûr des connaissances de base en SEO mais également des connaissances and avancées. Les gens peuvent alors acheter plus d'ebooks de plusieurs auteurs. Téléchargez Amazon Kindle pour Mac pour lire des. Si vous un ebook, vous obtenez un livre audio et une série de podcasts. Les responsables du GRQ vous conseillent de créer des livres numériques en vous basant sur les données disponibles sur Kindle.

Description du Le Voile Noir

Telecharger Bd Gratuit Le Voile Noir En Français PDF DJVU FB2 - Anny Duperey a huit ans lorsque ses parents disparaissent dans un tragique accident domestique. Des années durant, elle tire 'un voile noir' sur son passé et abandonne dans un coin sombre, sans même les regarder, les photos laissées par son père, le photographe Lucien Legras. Ce n'est que trente-cinq ans plus tard qu'elle les exhume enfin de leur 'tiroir-sarcophage', et pose sur ce drame intime des mots d'une justesse bouleversante.

Détails sur le Le Voile Noir

Titre de livre : 375 pages
Auteur : Anny Duperey
Éditeur : Seuil
Catégorie : Récits
ISBN-10 : 2020147467
Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 455 commentaires client
Nom de fichier : le-voile-noir.pdf (Vitesse du serveur 19.9 Mbps)
La taille du fichier : 30.26 MB

Commentaire Critique du Le Voile Noir

madameduberry a écrit une critique à 24 octobre 2013. madameduberry donne la cote 455 pour Le Voile Noir. Un traumatisme de l'enfance, une perte irréparable, l'effacement des souvenirs pour ne pas mourir à son tour de chagrin… le voile noir est l'histoire d'une vie coupée en deux par la mort accidentelle et simultanée de M. et Mme Legras, les jeunes parents d'une fillette de huit ans et de son bébé soeur, toutes deux survivantes de cette catastrophe familiale, mais qui seront du coup séparées et coupées de leurs racines communes. On ne savait pas, en ce temps là, qu'il fallait beaucoup parler aux enfants de leur malheur, et surtout laisser couler leurs larmes.Le droit à la souffrance, le droit aux larmes, ce n'est pas une barbarie, mais le comble de l'humanité. La fillette, Anny Duperey, ne pourra revenir sur ce terrible événement que des décennies plus tard, à la suite de plusieurs autres événements déclencheurs. le travail du deuil, impossible jusqu'alors, va se mettre en route à travers le travail d'écriture. Cependant le voile noir reste en place, et Anny Duperey ne pourra pas plus se souvenir de sa vie avant… Dans le second volume de ce travail de douleur, elle répond aux lecteurs du Voile Noir, et "Je vous écris" devient notamment un travail de reconstruction des circonstances de la tragédie. A travers les commentaires de plusieurs lecteurs,Anny Duperey saisit qu'elle a été elle-même empoisonnée au gaz carbonique, ainsi que le bébé, et qu'une circonstance peut-être fortuite, peut -être instinctivement déclenchée par leur mère, leur aura sauvé la vie à toutes deux. Ce drame absurde peut alors prendre un autre sens, moins insupportable, car il contient la dimension de l'amour maternel, voire du sacrifice, qui allège la culpabilité de l'enfant . C'est alors qu'a lieu le sommet du livre: la rencontre, la vision parfaite, en rêve, du visage adoré de la mère, la rencontre de son regard, et l'expression d'un amour si immense que la lectrice en larmes que je fus plusieurs fois a été en totale communion avec cette rencontre onirique. Je ne sais que dire de plus de cette rencontre littéraire et humaine ce serait soulever mon propre voile et je ne suis qu'une parmi tant d'autres à avoir trouvé sous la plume d'Anny Duperey des mots qui m'ont fait souffrir puis finalement soulagée.. Deux livres exceptionnels, qui sont devenus des compagnons de vie. + Lire la suite.
LisonsDesLivres a écrit une critique à 17 janvier 2018. LisonsDesLivres donne la cote 455 pour Le Voile Noir. Je crois qu’il y a des morts qui commotionnent une famille entière, les morts brutales d’êtres jeunes et heureux fauchés en plein élan de vie. De celles-là on ne se remet pas, on ne les accepte pas, donc on se garde de les évoquer. Trop sensible… Non pas qu’il soit des morts plus justes que d’autres, mais celles d’hommes ou de femmes qui ont vécu tous leurs âges, ou qui souffrent, ne laissent pas ce sentiment d’inachevé, de révoltante rupture, d’injuste caprice du sort. + Lire la suite.
jeunejane a écrit une critique à 01 juin 2017. jeunejane donne la cote 455 pour Le Voile Noir. Anny a huit ans et demi quand elle perd ses parents asphyxiés au monoxyde de carbone dans leur salle de bains. A partir de ce moment, pour la petite fille, elle va continuer le chemin et un voile noir se posera sur la vie qu'elle a vécue avec ses parents. Elle n'en aura aucun souvenir. Grâce aux photos réalisées par son père, Lucien Legras, un photographe professionnel, elle reconstituera peu à peu son passé et soulèvera le voile. Elle sera alors capable de faire sortir un chagrin qui n'avait encore révélé que des blessures non palpables. C'est un très beau travail sur elle-même que l'auteure effectue, nous livrant des messages que je n'avais pas perçus lors de ma première lecture qui remonte à une vingtaine d'années ( le livre est sorti en 1992). Je pense notamment à un passage très fort où elle nous déclare qu'il faut faire pleurer un enfant qui a subi une perte, un deuil... C'est tellement vrai. Encore faut-il y arriver ! Dans ce bel ouvrage illustré de photos, Anny Duperey tient à rendre hommage au talent de photographe de son père. Elle dédie le livre à sa soeur qui, en voyant la photo de mariage de ses parents croit voir un enterrement. Il est vrai que fin des années 50, la mariée était souvent vêtue d'un tailleur noir. J'ai fait la même réflexion en voyant la photo du mariage de mes parents. Ce n'était pas très joyeux comme photographie... Une autobiographie bien émouvante et pleine de bon sens. + Lire la suite.