Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre Par Markus Heitz (2018)

Posted on

Les

Site Telecharger Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre En Français PDF RTF DJVU -PDF restera la norme pour le partage documents pour les documents MS Word et Excel, par exemple. Après la sélection d'e-books, cliquez sur le bouton Synchroniser. Vous passez maintenant le PDF sur votre iPhone ou iPod Touch. Ensuite, vous pouvez lire des PDF sur iPhone ou iPod Touch avec iBooks gratuite. Notre des éditions uniques de livres Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre pdf dans de nombreuses catégories, y compris la amusing, la non-fiction et les genres pour enfants. C'est une ressource de haute qualité pour les livres Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre PDF gratuits, qui sont une version numérisée des livres Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre qui ont atteint le statut de domaine public. Open Library est une bibliothèque de livres Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre électroniques tirée d'Internet Archive.

Description du Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre

Site Telecharger Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre En Français PDF RTF DJVU - Le passage de pierre tenu par la tribu naine des Cinquième est tombé onze cents ans plus tôt, laissant le Pays Sûr aux mains des créatures maudites de Tion. Pourtant, la résistance s'est organisée et un statu quo opère depuis plusieurs siècles. Mais voici que les créatures se remettent à bouger et que les choses s'accélèrent. Le Pays Mort reprend son avance et tous ceux qui meurent dans ses limites se voient ressusciter et leur volonté aliénée pour en faire de fidèl...

Détails sur le Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre

Titre de livre : 283 pages
Auteur : Markus Heitz
Éditeur : Bragelonne
Catégorie : Récit Initiatique
ISBN-10 : 1028104561
Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 47 commentaires client
Nom de fichier : les-nains,-tome-1-le-passage-de-pierre.pdf (Vitesse du serveur 25.96 Mbps)
La taille du fichier : 17.6 MB

Commentaire Critique du Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre

beugzbee a écrit une critique à 19 avril 2016. beugzbee donne la cote 47 pour Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre. En commençant le livre, je remarque une liste de personnage, classés selon leurs maison et clans, et là je me dis ça va encore être de ces bouquins avec tant de personnages que je vais me perdre, ça va être chiant. Surtout que le prologue commence fort, avec moult noms compliqués. Un mauvais à priori vite dépassé. En vrai, à par les deux jumeaux nains qui pour moi s'appellent et s'appelleront toujours pareil, le personnages sont amenés tout en douceur, et on s'en souvient bien, tout va bien. Là où j'ai un peu plus de mal, c'est pour les noms de lieux, mais rien d'important (pas au point que je ne me donne la peine de regarder la carte plusieurs fois en tout cas). Passons dans le vif du sujet. Evidemment l'originalité c'est que les nains sont les héros. A part ça, fantasy classique: racisme (au sens propre, entre les différentes races), clanisme, magie, monstres, invasion venue du pays du mal. N'empêche que même si c'est classique c'est efficace et entraînant, surtout grâce a Tungdil, notre héros. Un nain qui découvre le mode de vie des nains en même temps que nous, un type cultivé et plein d'humour et de courage et dépourvu d'à priori. Dans ce premier tome, il se balade un peu partout, le but n'est pas clairement lié à la sauvegarde du Pays Sûr. Mais on découvre le monde, c'est à la fois agréable et violent, ça nous met en route pour la vraie guerre. S'il est central, Tungdil n'est pas le seul point de vue. On voit aussi celui de Lot-Ionnan, son père Mage adoptif, un vieux grincheux fort aimable et drôle, et celui du Grand-Roi nain et son conseiller, des gens à la grande bonté. Ce tome me semble être une grosse introduction à l'univers, mais c'est tellement bien fait, avec tout de même de l'action, que le tout est vraiment très agréable. + Lire la suite.
Pavlik a écrit une critique à 30 octobre 2015. Pavlik donne la cote 47 pour Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre. Il était difficile de croire que leurs beuglements, leurs grognements et leurs hurlements constituaient en fait un système permettant de tenir de véritables conversations. Les érudits étaient parvenus, grâce aux révélations d'Orcs prisonniers, à percer les secrets d'une langue qui recelait des quantités énormes de menaces et d'injures..
Pavlik a écrit une critique à 14 novembre 2015. Pavlik donne la cote 47 pour Les Nains, Tome 1 : Le Passage De Pierre. Un sympathique roman de fantasy, plutôt facile à lire. Tungdil est un Nain tout ce qu'il y a de plus heureux, en la demeure de Lot-Ionan, son père adoptif, un puissant Mage, membre des Six. Pourtant, les Nains sont rares dans le Pays Sûr, aussi rares que les pièces d'or au bord d'un chemin. Il n'a donc jamais rencontré d'autres Nains et tout ce qu'il sait d'eux vient de ses lectures. Une tristesse languissante, de ne rien savoir de ses origines, émaille ainsi sa vie tranquille de forgeron. Mais voilà que Lot-Ionan lui annonce qu'il a écrit au roi de la Maison des Quatrièmes, une des quatre qui subsistent depuis l'anéantissement des Cinquièmes au Passage de Pierre, un des accès entre le Pays Sûr et le Pays Mort, peuplé par les redoutables créatures du dieu Tion (Orcs, Ogres, Albes...). Il se pourrait bien qu'il fasse partie d'un des clans de cette Maison. Peu de temps après, irrité par les accrochages à répétition entre Jolosin (un de ses disciples) et Tungdil, il confie à ce dernier la tâche de retrouver un de ses anciens élèves, afin de lui remettre des artefacts... Un roman facile à lire donc. le style est sommaire et la traduction pas toujours très heureuse. Mais les pages se tournent facilement. J'ai eu du mal à m'attacher au personnage de Tungdil, à cause de son côté naïf, un peu trop gentil. En plus, on ne peut pas dire, qu'à l'instar de ses compatriotes, il soit un redoutable guerrier. C'est plutôt un érudit-artisan mais qui, au gré de ses aventures va apprendre, en compagnie de Boendal et Boindil, ses gardes du corps, chargés de la ramener sain et sauf à Ogremort, la grande forteresse des Seconds (vous découvrirez pourquoi en lisant le livre), la culture naine. Il conservera néanmoins son caractère nekketsu (le héros de shonen valeureux et bon qui ira jusqu'au bout de ses forces pour faire triompher le bien). Et c'est bien ça qui me dérouta au début. Car la route, de nos jours, est plutôt encombrée de low fantasy cynique et réaliste, tendance Game of Throne. En un sens, les Nains, c'est de la fantasy à l'ancienne... Si ce n'est la petite touche d'horreur offerte en prime, notamment via les sévices (bien détaillés) que peuvent faire subir les Albes (en gros des elfes noirs) à leur victimes, ainsi que les Orcs. Un des gros point fort du bouquin c'est les scènes de baston, très bien rendues, d'autant qu'il n'y a pas d'ambiguïté : les Nains sont là pour poutrer du chaotique mauvais. Sinon l'univers est plutôt classique, si ce n'est les Elfes qui sont en voie de disparition, grignotés par le Pays Mort et l'aspect mort-vivant de ce dernier qui ne serait, sinon, qu'un avatar du Mordor... Au final, grâce à des personnages attachants, une intrigue simple mais efficace et des scènes d'action accrocheuses, les Nains s'avère être un roman plutôt plaisant. de la easy fantasy en somme... + Lire la suite.