Entrez Dans La Danse Par Jean Teulé (2018)

Posted on

Entrez

Meilleur Site Telechargement Ddl Entrez Dans La Danse PDF FB2 IBook -Au cours de ce processus, le livre Entrez Dans La Danse montre comment les peuvent être durs ou mous ou minces. Il remark et pourquoi manhunter matière change l'autre. Il existe de nombreux livre Entrez Dans La Danses yoga sur tous les elements du yoga.Les livres électroniques sont une excellente façon de profiter de la littérature. Ils sont moins chers que les livres imprimés en raison de l'absence de coûts d’impression et de distribution (et totalement gratuit si le travail est du domaine public) et vous commencez à lire quelques secondes après l’achat. L'importation de vos propres livres électroniques est également un jeu d'enfant, avec le soutien de tous les formats les plus populaires. Rewrite Sentence

Description du Entrez Dans La Danse

Meilleur Site Telechargement Ddl Entrez Dans La Danse PDF FB2 IBook - Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement Et s'est répandue dans Strasbourg De telle sorte que, dans leur folie, Beaucoup se mirent à danser Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois Sans interruption, Jusqu'à tomber inconscients. Beaucoup sont morts.

Détails sur le Entrez Dans La Danse

Titre de livre : 390 pages
Auteur : Jean Teulé
Éditeur : Editions Julliard
Catégorie : Prose
ISBN-10 : 2260030114
Moyenne des commentaires client : 3.04 étoiles sur 5 205 commentaires client
Nom de fichier : entrez-dans-la-danse.pdf (Vitesse du serveur 23.52 Mbps)
La taille du fichier : 38.71 MB

Commentaire Critique du Entrez Dans La Danse

Lexpress a écrit une critique à 12 février 2018. Lexpress donne la cote 205 pour Entrez Dans La Danse. Le nouveau livre de Jean Teulé, Entrez dans la danse, a divisé la rédaction. Satire enflammée ou roman mal écrit? Le débat est ouvert..
Tostaky61 a écrit une critique à 19 février 2018. Tostaky61 donne la cote 205 pour Entrez Dans La Danse. Voilà,  c'est fait, je suis dépucelé... oui, je sais, le mot va surprendre, choquer peut-être. C'est volontaire.  En référence au langage utilisé par l'auteur que je viens de découvrir. Des années que Jean Teulé me faisait de l'oeil sur les rayons de mes libraires préférés. Des années qu'il m'attirait. Pourtant, je n'avais jamais franchi le pas. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais fichtre rien. Et pourquoi maintenant ? Idem, aucune idée. Enfin, si, une petite idée,  je suis tombé il y a quelques jours sur une émission littéraire que j'apprécie particulièrement et Monsieur Teulé s'y trouvait invité. Par ses mots il a titillé ma curiosité de lecteur éclectique. Je décide donc d' ..Entrez dans la danse. Bien sûr j'ai entendu, ses fans de la première heure, ou ces libraires avertis. Ce n'est peut-être pas le bon pour commencer... Mais le lecteur est têtu (enfin, moi c'est sûr ). Et puis, mon oeil neuf allait peut-être voir et apprécier ce que les habitués de la prose de l'auteur avaient ignoré ou critiqué. Juillet 1518, le 12 précisément ( tient, décidément c'est une date qui marque ça...) Strasbourg  voit les turcs à sa porte, mais le problème n'est pas là. Strasbourg a faim. Cette faim et cette misère qui conduit à l'impensable, on tue pour manger, mais point d'animaux pour nourrir la population, les berceaux se transforment en garde-manger. La folie s'empare du peuple qui se met à danser, partout, tout le temps, l'un entraînant l'autre. le politique crie à la folie, le médecin à la maladie, le religieux au diable... Je ne dirais pas que je me suis régalé, la misère,  la crasse, la cruauté alliées à la crudité du langage de Teulé ne m'y invitait pas. (Et en matière de crudités, pas de salade ni de tomates dans les auges, ici). Non, c'est violent. Comme l'époque. Sanglant. Pas de gentil. Pas de méchant. Pas de sentiment.  Que de l'indifférence. Politiques, médecins et religieux unis, non pour comprendre, mais pour accuser, éradiquer,  sauver sa peau surtout (toute ressemblance avec des personnages contemporains...etc....). Bon, à part ça,  je n'ai pas tout aimé dans le style de l'écrivain, mais c'était une première, soyez indulgent. Certains mots ou certaines phrases m'ont enquiquiné la lecture, mais je m'en suis sorti quand même. Jean Teulé,  l'auteur qui a introduit la techno-parade dans le 16ème siècle... fallait oser. Sur ce, je vous laisse et m'en vais tenter quelques pas de danse, j'ai la gambette qui me démange.... + Lire la suite.
tynn a écrit une critique à 20 février 2018. tynn donne la cote 205 pour Entrez Dans La Danse. « Il faut qu'un livre fasse rire, peur, bander »* Jean Teulé refait encore une fois l'histoire, à sa manière décalée, délirante, débridée. Il n'y a que lui pour imaginer une danse macabre dans des temps d'épidémies et de famine qui induisent infanticides et cannibalisme. Folie et sorcellerie virevoltent en sarabande contagieuse, mettant les édiles de la ville sous pression, et l'évêque en état d'Inquisition, agrippé à ses richesses. Le décor du Strasbourg de 1518 est planté, guère éloigné de la réalité du temps (difficultés climatiques, disettes, émergence de la doctrine de Luther, peur de l'invasion turque) et cette fameuse farandole a bien été documentée par l'Histoire. On plonge en plein Teulé: ça pue, ça grivoise, ça perd fluides et humeurs corporelles. C'est scatologiquement repoussant! L'auteur s'est lâché comme jamais dans le sordide tout en produisant une charge satirique décomplexée envers l'Eglise et le pouvoir civil. Mieux vaut se boucher le nez et prendre cette gaudriole comme elle vient. On retrouve la plume inimitable de l'auteur, alliant vieux langage populaire et humour/sarcasme d'argot contemporain, un anachronisme amusant et vivifiant qu'il maîtrise parfaitement. Se nichent même parfois au sein de la prose des pieds d'alexandrins. Si on sait à quoi s'attendre avec la bibliographie du plus irrévérencieux des auteurs, cette dernière fantaisie jubilatoire de « l'historien » Teulé est donc de bonne facture, déjantée et lyrique. Un plaisant moment littéraire qu'il ne faut pas prendre au sérieux mais que j'hésite pourtant à recommander car « ça passe ou ça casse »... * Propos de Jean Teulé / Journal le Soir du 19 février 2018 + Lire la suite.