La Couleur Pourpre Par Alice Walker (1999)

Posted on

La

Site De Telechargement Uptobox La Couleur Pourpre In French PDF EPub MOBI -Les livre La Couleur Pourpres sont les meilleurs amis p quiconqueles auto ilsn'ont pas de demande et bénéficient d'un soutien complete. Les livre La Couleur Pourpres sont en grande partie sur le marché, sous forme de backups épuisantes, uniquement dans des bibliothèques bien établies et, en outre, ils peuvent être utilisés comme ouvrages p sans numéro. S'il adhère aux meilleures pratiques du BDSM, nous demandons aux auteurs et aux ne pas le classer dans la catégorie de l'esclavage sexuel non consensuel. Lorsque vous trouvez le livre La Couleur Pourpre intéressant, vous verrez dans le panneau de gauche la liste des formats disponibles. Vous pouvez facilement télécharger facilement des livre La Couleur Pourpres non pédagogiques aux formats book au format PDF ou Kindle. Vous pouvez simplement transférer des livre La Couleur Pourpres non éducatifs sous forme de livre La Couleur Pourpres électroniques au format PDF ou Kindle.Si vous obtenez le livre et ne voyez pas les résultats qu'il réclame, vous pouvez le retourner et. Le livre Fibroids Miracle orient un livre électronique 256 pages à l'élimination des fibromes. Bien entendu, le livre traite du taux alarmant d'obésité dans notre pays et de la contribution du sucre, de la farine raffinée et de la malbouffe la malbouffe. De nouveaux livres et titres numériques sont ajoutés en permanence par de nouveaux auteurs espagnols pour votre plaisir et votre divertissement en story.

Description du La Couleur Pourpre

Site De Telechargement Uptobox La Couleur Pourpre In French PDF EPub MOBI - Depuis leur séparation, depuis des années, Nettie et Celie, deux jeunes Noires, soeurs tendrement unies, n'ont cessé de s'écrire. Mais aucune missive, jamais, n'est parvenue ni à l'une ni à l'autre. C'est que Celie, restée là-bas, près de Memphis, subit la loi d'un mari cruel qui déchire toutes les lettres venues d'Afrique - où Nettie est missionnaire. Alors Celie, la femme-enfant, écrira via le bon dieu, qui, lui, sait tout... Pourquoi, entre elles, cette co...

Détails sur le La Couleur Pourpre

Titre de livre : 341 pages
Auteur : Alice Walker
Éditeur : Editions 84
Catégorie : Prix Pulitzer
ISBN-10 : 2290021237
Moyenne des commentaires client : 4.04 étoiles sur 5 391 commentaires client
Nom de fichier : la-couleur-pourpre.pdf (Vitesse du serveur 23.71 Mbps)
La taille du fichier : 18.99 MB

Commentaire Critique du La Couleur Pourpre

sabine59 a écrit une critique à 21 décembre 2017. sabine59 donne la cote 391 pour La Couleur Pourpre. Un roman déchirant, bouleversant. Des lettre ardentes, aimantes. Des lettres perdues, jamais reçues. Celie, Nettie, des soeurs aux blessures nues. Une séparation pesante, suffocante. Des vies tourmentées, maltraitées. Mais deux âmes innocentes, deux beautés. Une fin consolante, apaisée... Partez à la rencontre de ces personnages restés purs et pleins d'espoir, malgré l'horreur de leurs destinées, bafouées, frappées, méprisées. Deux soeurs noires que la vie a brutalement séparées et qui, au-delà de leurs forces, continuent à croire en leurs retrouvailles... Les lettres de Celie, dans leur maladresse , car elle n'a reçu aucune instruction, sont si touchantes...C'est magnifique d'émotion et de tendresse! A lire!.
Ellane92 a écrit une critique à 28 novembre 2013. Ellane92 donne la cote 391 pour La Couleur Pourpre. Cher bon dieu. Qui d'autre pourrait bien recevoir les confidences de Célie ? Sa mère est morte. Son père, après lui avoir enlevé à la naissance les deux enfants qu'il lui a fait, l'a mariée à Monsieur, un veuf qui a plus besoin d'une bonne que d'une épouse avec ses 4 enfants en bas âge. Quant à sa soeur Nettie, après avoir fui les avances de leur père et de Monsieur chez qui elle avait trouvé refuge, ne donne plus de ses nouvelles. Pourtant, avant de taper à la porte d'une missionnaire noire qu'avait rencontrée Célie par hasard et qui portait dans ses bras une petite fille qui lui ressemblait, avait promis de lui écrire : Il n'y a que la mort qui m'en empêchera. Mais Célie ne reçoit pas de lettre. Bientôt Shug, chanteuse et femme de mauvaise vie dont est amoureux Monsieur, avec son coeur sur la main et son corps brulant, apparait. Sans compter Sofia, la prétendante d'Harpo, le fils ainé de Monsieur, qui ne s'en laissera pas compter, ni par un homme, ni par un blanc. Et c'est toute la vie de Célie qui s'apprête à changer. Quel roman magnifique, émouvant, sublime. Il faut dire que les personnages sont de ceux que l'on n'oublie pas, que l'on porte en nous bien après avoir refermé le livre. C'est à la fois une sorte de photographie de la vie des femmes noires dans les années 1900 en Georgie, mais aussi un hommage à celles qui, noires et femmes, n'avaient que des handicaps pour mener leur vie. Battue, humiliée, maltraitée, Célie supporte tout en silence, avec dans son coeur ses lettres au bon dieu, et l'espoir insensé de revoir un jour sa soeur Nettie. Nettie, qui plutôt que de plier s'enfuit et prend son destin en main. Sofia, la belle Sofia, si dure, si aimante, si sure de son droit à exister et à être respectée, et qui pourtant sera brisée. Et Shug bien sûr, qui, par sa beauté, son talent, sa façon d'être, mène les hommes par le bout du nez. Il faut quand même dire de ces hommes que côtoie Célie qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Les blancs non plus d'ailleurs n'ont pas le beau rôle. Ecrit sous forme de lettres avec un seul expéditeur au départ (le bon dieu ne répond pas directement à Célie), La couleur pourpre nous parle de la place des femmes dans une société qui peine à évoluer, évoque leur transformation, nous parle de la religion, de l'espoir, du pardon, et de la rédemption. Il nous montre comment l'écriture peut sauver des femmes du désespoir. Et si le propos est souvent grave, l'auteur ne tombe jamais dans le misérabilisme, et l'écriture n'est pas dénuée d'humour : Et alors ? S'il (le bon Dieu) ouvrait ses oreilles toutes grandes pour écouter les femmes noires, le monde ça serait quand même autre chose, c'est moi que j'te l' dis ! Un vrai coup de coeur. + Lire la suite.
sylvaine a écrit une critique à 31 janvier 2016. sylvaine donne la cote 391 pour La Couleur Pourpre. Le sud des Etats Unis,près de Memphis,, première partie du 20 ème siècle, même si l'esclavage a été aboli, les blancs et les noirs vivent à part ... Celie et Nettie sont deux soeurs très proches, leur beau -père les approche de très près, leur mère après avoir encore mis au monde trois enfants s'éteint . Celie l'aînée , pas très jolie, devient la proie du beau-père, les enfants qu'elle met au monde lui sont retirés, elle trime du matin au soir sans jamais se rebeller . Elle est marié à Mr. , une brute qui la bat et la considère comme la bonne à tout faire .A nouveau, elle bosse, lave, repasse, s'occupe des enfants de Mr , son seul rayon de soleil Nettie , mais Mr tourne autour de Nettie , Celie l'aide à s'enfuir, elles se promettent de s'écrire régulièrement mais silence absolu...Alors Celie écrit souvent au bon Dieu. Il faudra l'arrivée de Shug Avery la pulpeuse, l'amour de Mr , pour que son horizon s'éclaircisse , ce sera grâce à Shug qu'elle mettra la main sur toutes les lettres que Nettie lui a envoyé depuis la terre d'Afrique où elle est partie comme missionnaire.... Roman épistolaire , d'abord les lettres de Celie, puis celles de Nettie, cela aurait pu me sembler pesant , même pas . Chant d'amour d'Alice Walker pour toutes ces femmes noires qui souffrent de leur impuissance à trouver leur juste place dans une société masculine machiste violente souvent dépravée. Shug Avery et Sonia sont les porte paroles de la rébellion féminine . Quant à Nettie , c'est le regard de l'Amérique noire sur l'Afrique. Comment se comprendre, comment se reconnaître dans le regard de l'autre ? Comment tolérer l'intervention des colons blancs qui détruit tout sans aucun respect pour les civilisations déjà existantes . Je n'ai pas vu à l'époque le film de Spielberg mais je n'ai qu'une hâte c'est de me le procurer et d'entendre chanter Miss Celie'blues ....... Je ne suis pas prête d'oublier ces lettres, certaines m'ont fait sourire, d'autres m'ont bouleversées , une très , très belle lecture et un prix Pulitzer ô combien justifié ! + Lire la suite.