Les Sauvages Par Sabri Louatah (2012)

Posted on

Les Sauvages

Livres Pdf Gratuit A Telecharger Les Sauvages PDF -Le téléchargement sur un PC est aussi que le sur un Mac. Les téléchargements au format RTF, TXT, e pub, PDF et MOBI to p Les Sauvages livres gratuits. Vous pouvez recherchern'importe quel type de pdf ici. Comme la majorité d'entre eux le savent déjà, il est possible au format PDF avec des visualiseurs gratuits, ainsi que des mises à jour et un programme logiciel.

Description du Les Sauvages

Livres Pdf Gratuit A Telecharger Les Sauvages PDF - Un samedi de mai, à Paris. Sur les affiches et les écrans, un visage souriant promet à la France que « l’avenir, c’est maintenant ». Pour la première fois, le favori de la présidentielle est un candidat d’origine algérienne. Le même jour à Saint-Étienne. Dans la turbulente famille Nerrouche, c’est la fièvre des préparatifs de mariage. On court, on s’engueule, on s’embrasse… Mais le jeune Krim, témoin du marié, ne cesse d’aller et venir, en proie à une...

Détails sur le Les Sauvages

Titre de livre : 336 pages
Auteur : Sabri Louatah
Éditeur : Flammarion
Catégorie : Premier Roman
ISBN-10 : 2081274485
Moyenne des commentaires client : 3.56 étoiles sur 5 71 commentaires client
Nom de fichier : les-sauvages.pdf (Vitesse du serveur 19.03 Mbps)
La taille du fichier : 14.05 MB

Commentaire Critique du Les Sauvages

Fortuna a écrit une critique à 20 avril 2017. Fortuna donne la cote 71 pour Les Sauvages. Le père de la mariée, en nage après une danse effrénée de dix minutes avec sa fille, vint s'asseoir à côté de Raouf et Fouad qui s'affrontaient sur le rapport du candidat socialiste à l'identité nationale. Raouf approuvait Chaouch pour son "républicanisme forcené sans pour autant être brandi comme un étendard". Il admirait aussi son intransigeance en matière de laïcité mais par-dessus tout ce qu'il appelait son pragmatisme, mot sur lequel il retombait fatalement, comme un chat sur ses pattes, dès qu'il perdait le fil de son argumentation. + Lire la suite.
ChezLo a écrit une critique à 12 janvier 2013. ChezLo donne la cote 71 pour Les Sauvages. Salle des jetés, 15 h 30 Il allait bientôt falloir décider : qui resterait «tranquille» à la salle des fêtes et qui partirait pour la mairie. La famille de la mariée était trop nombreuse et tout le monde ne pourrait pas tenir dans l'hôtel de ville, surtout que monsieur le maire n'était pas réputé pour sa patience dans ce genre de situations. Son prédécesseur (divers gauche) avait tout bonnement interdit les mariages le samedi pour épargner aux paisibles habitants du centre-ville les klaxons, le raï et les bolides flanqués de drapeaux vert et blanc. Le maire Fayolle, quoique UMP, avait levé l'interdiction, mais il n'hésitait pas à en brandir la menace à chaque fois qu'une smala survoltée semait le boxon dans la maison de la République. Parmi ceux qui ne comptaient plus bouger figurait en bonne place, assise sur sa couscoussière, la tante Zoulikha qui s'éventait avec le 20 minutes du jour, celui auquel Ferhat avait arraché la première page qui titrait : «L'ÉLECTION DU SIÈCLE». Le vieux Ferhat portait une invraisemblable ouchanka vert-de-gris qui le faisait suer des oreilles. Son petit-neveu Toufïk avait essayé de le ramener à la raison mais dès qu'on abordait le sujet, Ferhat esquivait d'un plissement de menton avant de baragouiner des analyses sur les derniers sondages, d'une voix douce et presque professorale qu'on ne lui connaissait pas. Tout le monde était un peu bizarre cet après-midi-là : la rumeur courait que les invités de la famille de la mariée se comptaient par centaines, et puis il faisait trop chaud pour un 5 mai. Les résultats du premier tour avaient transformé le pays en cocotte-minute, et il semblait que le cousin Raouf était la seule vis qui empêchait son couvercle d'exploser. Il s'aspergeait au brumisateur en pianotant sur son iPhone. La mémé le regardait sans comprendre, sans comprendre cette nouvelle race d'hommes qui vivaient par écrans interposés. Branché sur le twitter d'une obsédée des sondages et sur le fil continu d'un site politique, Raouf allumait cigarette sur cigarette en commentant les pronostics électoraux qu'un collègue, gérant comme lui d'un restaurant halal à Londres, postait sur son Facebook. + Lire la suite.
Bibliobs a écrit une critique à 30 janvier 2012. Bibliobs donne la cote 71 pour Les Sauvages. Dans ce roman choral, construit sur le principe speedé des séries télé, truffé de SMS et de «wollah», le couscous le dispute à l'ecstasy, le R'n'B à Matoub Lounès et M6 à Facebook. C'est à la fois très violent et très tendre, plein de détresse et d'espoir, explosif et festif..