Eleanor Oliphant Va Très Bien Par Gail Honeyman (2017)

Posted on

Eleanor

Livre Numerique Gratuit Telecharger Eleanor Oliphant Va Très Bien In French PDF FB2 -La plupart des gens sont intéressés par les livres électroniques gratuits qui leur permettent d'acquérir différents type s de connaissances. La quantité téléchargeable couvre gratuits, l'amélioration personnelle le commerce, les publications, les enfants et plus encore. Le livre électronique à l'aide de FreeBookSpot est très basic inscriptionn'est requise pour télécharger des livres gratuits. Il existe 4485 livres électroniques gratuits dans 9-6 catégories don t manhunter capacité de stockage est inférieure à 71, 9-7 Go.Cliquez sur Télécharger une fois que vous avez trouvé le livre que vous souhaitez. Le livre est un compagnon excellent pour un cours d'introduction à la psychologie qui est rempli d'idées fournies à un lecteur non averti d'une manière facilement accessible. Les livres sont peutetre gratuits, mais cela ne signifie pas que vous devriez être coincé avec un livre ennuyeux simplement parce que c'est gratuit. Le livre, écrit en 1910 par Wallace D. Wattles, est maintenant dans le domaine public.

Description du Eleanor Oliphant Va Très Bien

Livre Numerique Gratuit Telecharger Eleanor Oliphant Va Très Bien In French PDF FB2 - Eleanor Oliphant est un peu spéciale. Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages. Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par s...

Détails sur le Eleanor Oliphant Va Très Bien

Titre de livre : 341 pages
Auteur : Gail Honeyman
Éditeur : Fleuve Editions
Traducteur : Aline Pacvon Azoulay
Catégorie : Premier Roman
ISBN-10 : 2265116513
Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 82 commentaires client
Nom de fichier : eleanor-oliphant-va-très-bien.pdf (Vitesse du serveur 29.26 Mbps)
La taille du fichier : 11.03 MB

Commentaire Critique du Eleanor Oliphant Va Très Bien

marina53 a écrit une critique à 02 avril 2018. marina53 donne la cote 82 pour Eleanor Oliphant Va Très Bien. À en juger par son apparence et le contenu de ses sacs de provision, je le soupçonnais d'être plus Daily Star que Daily Telegraph. J'ai opté pour quelques tabloïds et un magazine. Plus difficile à sélectionner celui-là. Il y en avait tellement. National Geographic, Yachts et Yachting, Voici – lequel prendre ? Je n'avais aucune idée de ses centres d'intérêt. J'ai tenté de déduire la bonne réponse du raisonnement le plus rationnel possible. Tout ce que je savais de lui était que c'était un adulte de sexe masculin ; le reste n'était que pure spéculation. J'ai tablé sur la loi du plus grand nombre, me suis hissée sur la pointe des pieds et ai attrapé un Playboy. Et voilà. + Lire la suite.
Saiwhisper a écrit une critique à 06 juillet 2018. Saiwhisper donne la cote 82 pour Eleanor Oliphant Va Très Bien. C'est grâce aux avis unanimes que j'ai vu défiler sur la toile et dans la presse et plus particulièrement grâce aux critiques des babelionautes comme Iris29, Lily81, LillyMaya, Marina53, que j'ai décidé de lire ce titre. Ce fut une très belle découverte à la fois drôle, loufoque, légère, dramatique, triste et poignante. J'ai ressenti un panel d'émotions… Eleanor Oliphant est une femme en marge de la société avec une logique bien à elle. Son tempérament m'a fortement fait songer au personnage de Britt-Marie de Fredrik Backman. Les deux femmes sont quasiment les mêmes : maniaques, solitaires, ayant peu confiance en elles, ne comprenant rien aux futilités des gens, ont une vie réglée comme du papier à musique et jugeant facilement les autres. C'est pourtant grâce à des rencontres qu'elles vont apprendre à s'ouvrir, à se faire connaître et à se faire aimer pour ce qu'elles sont – qu'importe si elles sont spéciales… Ayant accroché à Britt-Marie, Eleanor ne fit pas exception ! Celle-ci est vraiment très touchante et dissimule un lourd passé. On comprend aisément pourquoi elle est renfermée, peu sociable, stricte, dans sa bulle et peu habituée à prendre soin d'elle. Ce qui m'a beaucoup plu, c'est qu'elle ne va pas changer à la manière d'Ugly Betty. Elle va plutôt s'épanouir, prendre confiance en elle, comprendre qu'elle a des relations nocives, pour enfin s'accepter telle qu'elle. En aucun cas, elle va devenir une autre femme. À mon sens, c'est très crédible ainsi. Les réactions décalées d'Eleanor m'ont souvent provoqué des gloussements ou des fous-rire. Franche, elle n'utilise pas de pincettes lorsqu'elle dit ce qu'elle pense d'une situation ou d'une personne. J'ai beaucoup aimé la suivre dans ses mésaventures : épilation du maillot, manucure, ordinateur, portable, boisson au pub, enterrement, fêtes dansantes, etc. C'est une pluie de premières fois pour elle ! En effet, notre anti-héroïne va décider de changer à partir du moment où elle va assister à un concert. le déclic ! Sous le charme d'un musicien, elle va essayer de tout faire pour convenir à ce bel Apollon (qui ne sait même pas qu'elle existe…). C'est également à ce moment-là qu'elle va rencontrer Raymond, un informaticien adorable ! J'ai été conquise par cet homme bienveillant, formidable, gentil, ouvert, protecteur et plein d'imperfections, lui aussi. La relation qu'il va tisser avec Eleanor est pleine de douceur. Les choses prennent du temps, il y a des petites habitudes comme des pause-repas à deux et des événements plus importants… D'autres personnages comme Sammy (un vieil homme que le tandem va sauver), la mère de Raymond, la belle Laura et bien d'autres sont également intéressants. On s'attache réellement à tout ce petit monde… Il n'y a pas que des personnages sympathiques dans ce roman. de prime abord, les collègues de notre anti-héroïne vont se montrer cassants, insultants, fourbes et cruels. Ils n'hésitent pas à se moquer d'elle ouvertement ou à lui donner des surnoms méchants… Mais finalement, ce n'était rien à côté de la mère d'Eleanor qui lui téléphone toutes les semaines. Étant donné le franc-parler de la jeune femme, on s'étonne qu'elle se fasse traiter de la sorte. Comment une mère peut-elle être aussi tyrannique, violente, mauvaise et affreuse avec son enfant ? Elle est sans cesse en train de dénigrer sa fille et cette dernière ne se défend pas. le côté passif d'Eleanor m'a d'abord agacée, car cela me faisait de la peine pour elle… Puis, lorsque le scénario a pris de l'ampleur, j'ai fini par comprendre certaines choses. Panser des blessures sans les nettoyer n'est pas toujours une solution : cela ne cicatrise jamais bien… Le récit est un peu long toutefois, j'ai trouvé l'ensemble sympathique et plein d'émotions. On n'est pas uniquement dans du feel-good : certains passages sont vraiment douloureux, terribles, sensibles et désarmants. Quand on arrive à la fin du roman, on apprécie la construction du scénario et on saisit enfin où voulait en venir l'auteure… Mais outre les messages que Gail Honeyman veut faire passer, c'est avant tout une oeuvre remplie de petites choses qui arrachent des rires et des larmes au lecteur. Une anti-héroïne aussi bizarre qu'attachante, des liens affectifs que l'on prend plaisir à voir se tisser, des moments hilarants comme poignants, des rebondissements imprévisibles et un nuage d'espoir… C'est le savoureux mélange qui vous attend derrière ces pages ! Je n'ai qu'une chose à vous conseiller : foncez ! Lien : https://lespagesquitournent... + Lire la suite.
marina53 a écrit une critique à 02 avril 2018. marina53 donne la cote 82 pour Eleanor Oliphant Va Très Bien. À 30 ans, Eleonor Oliphant va bien. Quoique. N'étaient son asociabilité, son franc-parler, sa vie routinière ennuyeuse, son penchant pour la vodka, sa vie sentimentale et sexuelle au plus bas, elle irait bien, Eleonor... Embauchée par Bob directement après son diplôme, au service comptabilité d'une agence de design, ses journées sont réglées comme du papier à musique. Elle travaille, elle mange (seule, évidemment), elle rentre chez elle. Et le week-end, elle picole. Sa vie sociale s'arrête à Maman, qu'elle contacte une fois par semaine, le mercredi, et sa plante verte. Une routine bientôt brisée par l'irruption inattendue d'un chanteur admiré sur scène. le coup de foudre pour la jeune femme qui, dès lors, n'a plus qu'une seule obsession : le conquérir ! Une rencontre qui va bouleverser sa vie mais pas dans le sens où elle l'espérait... Eleonor Oliphant... Personne n'en voudrait vraiment comme amie. Solitaire, décalée, autosuffisante, cash, inadaptée aussi bien socialement qu'émotionnellement, Eleonor mène sa petite vie pépère, seule dans son coin. Et si tout ceci n'était qu'une forme de protectionnisme ? Si tout ceci ne cachait pas quelques blessures ? Car le passé de la jeune femme, dévoilé peu à peu, permet de comprendre ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Plus profond qu'il n'y paraît, ce roman, tout aussi drôle qu'émouvant, léger que grave, lumineux que sombre, dresse le portrait d'une jeune femme très touchante, complexe, blessée dans sa chair et son coeur. Gail Honeyman alterne les situations, tantôt tragiques, tantôt allègres, et nous offre un récit imprévisible, bouleversant et saisissant. Des dialogues enlevés et une plume à la fois sensible et drôle. + Lire la suite.