Le Capital Au XXIe Siècle Par Thomas Piketty (2013)

Posted on

Le

Telecharger Des Ebook Gratuit Le Capital Au XXIe Siècle En Français PDF RTF DJVU -N'oubliez pas de donner votre avis sur les livres que vous avez lus. Donc, si vous êtes à la recherche de à harmonious instant de la journée ou de la nuit, vous savez où venir! Certains livres peuvent être inclus dans la bibliothèque gratuite, mais leur statut peut avoir modify pour. Avant p le télécharger Le Capital Au XXIe Siècle. Les livres au structure e-pub. Sur le projet Gutenberg, les livres du domaine people sont gratuits. Actuellement, le catalogue compte près de 43 000 livres du domaine community.

Description du Le Capital Au XXIe Siècle

Telecharger Des Ebook Gratuit Le Capital Au XXIe Siècle En Français PDF RTF DJVU - La répartition des richesses est l’une des questions les plus débattues aujourd’hui. Pour les uns, les inégalités n’en finiraient pas de se creuser dans un monde toujours plus injuste. Pour les autres, on assisterait à une réduction naturelle des écarts et toute intervention risquerait de perturber cette tendance harmonieuse. Mais que sait-on vraiment de l’évolution des inégalités sur le long terme ? En réalité, les analyses économiques supposées nous éclairer se fo...

Détails sur le Le Capital Au XXIe Siècle

Titre de livre : 273 pages
Auteur : Thomas Piketty
Éditeur : Seuil
Catégorie : Non-fiction
ISBN-10 : 2021082288
Moyenne des commentaires client : 4.27 étoiles sur 5 74 commentaires client
Nom de fichier : le-capital-au-xxie-siècle.pdf (Vitesse du serveur 29.61 Mbps)
La taille du fichier : 24.07 MB

Commentaire Critique du Le Capital Au XXIe Siècle

pbazile a écrit une critique à 26 décembre 2013. pbazile donne la cote 74 pour Le Capital Au XXIe Siècle. Or, nos données démontrent que la concentration des patrimoines était à cette époque presque aussi extrême en France qu'au Royaume-Uni, ce qui illustre assez clairement que l'égalité des droits face au marché ne suffit pas à conduire à l'égalité des droits tout court. Là encore, cette expérience est tout à fait pertinente pour l'analyse du monde d'aujourd'hui, où de nombreux observateurs continuent de s'imaginer, à l'image de Leroy-Beaulieu il y a un peu plus d'un siècle, qu'il suffit de mettre en place des droits de propriété toujours mieux garantis, des marchés toujours plus libres, et une concurrence toujours plus pure et parfaite, pour aboutir à une société juste, prospère et harmonieuse. la tâche est malheureusement plus complexe. + Lire la suite.
clemleroy a écrit une critique à 02 mai 2014. clemleroy donne la cote 74 pour Le Capital Au XXIe Siècle. La compression des inégalités de revenus au siècle dernier se concentre, finalement, sur une période très particulière : 1914-1945. Au XXe siècle, ce sont bien les deux conflits mondiaux qui ont fait table rase du passé, et non la paisible rationalité démocratique ou économique..
jperceval a écrit une critique à 19 mars 2016. jperceval donne la cote 74 pour Le Capital Au XXIe Siècle. Dans toutes les civilisations, le fait que le détenteur du capital obtienne sans travailler une part substantielle du revenu national et que le taux de rendement du capital soit généralement d'au moins 4 %-5 % par an a suscité des réactions violentes, souvent indignées, et des réponses politiques de diverses natures. L'une des plus répandues est l'interdiction de l'usure, que l'on retrouve sous différentes formes dans la plupart des religions, en particulier dans le christianisme et l'islam. Les philosophes grecs étaient également très partagés sur l'intérêt, qui conduit à un enrichissement potentiellement infini, puisque le temps ne cesse jamais de s'écouler. C'est ce risque d'illimitation que pointe avec insistance Aristote lorsqu'il souligne que le mot «intérêt» en grec (tocos) veut dire «enfant». Pour le philosophe, l'argent ne doit pas engendrer l'argent. Dans un monde de croissance faible, voire infinitésimale, où la population comme la production sont quasiment les mêmes d'une génération sur l'autre, ce risque d'illimitation semble particulièrement destructeur. + Lire la suite.