Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5 Par Shinobu Ohtaka (2012)

Posted on

Magi

Telechargement Livre Epub Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5 In French PDF EPub IBook -

Description du Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5

Telechargement Livre Epub Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5 In French PDF EPub IBook - Aladin parviendra-t-il à sauver Balbad ? Aladin décide de passer à l'action pour protéger la ville où son ami Ali Baba a grandi !! Mais un autre Magi répondant au nom de Judal, fait son apparition, et il est bien décidé à en découdre avec Aladin. Une bataille à l'issue incertaine va opposer les deux Magis ...

Détails sur le Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5

Titre de livre : 379 pages
Auteur : Shinobu Ohtaka
Éditeur : Kurokawa
Catégorie : Magique
ISBN-10 : 2351426789
Moyenne des commentaires client : 4.44 étoiles sur 5 9 commentaires client
Nom de fichier : magi-the-labyrinth-of-magic,-tome-5.pdf (Vitesse du serveur 23.89 Mbps)
La taille du fichier : 27.46 MB

Commentaire Critique du Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5

Mariloup a écrit une critique à 12 août 2017. Mariloup donne la cote 9 pour Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5. Aladin: Mais pourquoi...? Pourquoi t'en prends-tu à nous?! Judal: Hein? Tu me demandes pourquoi? C'est vrai ça, pourquoi on se bat? Je ne m'en rappelle plus! De toute façon, je m'en fiche! Si tu es un Magi, tu dois me comprendre. J'ai rarement l'occasion de déployer tous mes pouvoirs. La vie quotidienne est d'un ennui. Mais aujourd'hui, c'est différent. Alors je te le demande, amusons-nous encore un peu, mon petit Magi! + Lire la suite.
Alfaric a écrit une critique à 30 août 2015. Alfaric donne la cote 9 pour Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5. Ce tome 5 l’Arc de Baldad continue et on commence par un long flashback sur fonds noirs consacré au passé d’Ali Baba. Dans les taudis de Baldad, Ali Baba était le fils d’une prostituée, douce et aimante, et Qasim était le fils d’un alcoolique dur et violent. Quand le père de Qasim décéda, c’est la mère d’Ali Baba qui recueilli Qasim et sa petite sœur… Et quand la mère d’Ali Baba décéda à son tour, c’est le jeune Qasim qui prit la tête de la petite tribu jusqu’au jour ou le père d’Ali Baba refit surface pour l’emmener avec lui : Salujah, le roi de Baldad ! (avec un joli procédé, qui consiste à ne dévoiler son visage qu’au moment de déclarer ses sentiments à son fils). Le destin sépara les amis de toujours, et des années plus tard ils se retrouvèrent pour mieux se séparer, Ali Baba finissant responsable de la mort de son propre père Si Ali Baba a pris la tête des robin des bois de Qasim, c’est pour tenter de renouer avec un passé désormais révolu… Retour au présent où la team Sinbad triomphe du gang de l’ombre… pour ensuite leur proposer leurs services ! Ben oui, il y a vraiment quelque chose de pourri à Baldad où on explique qu’il faut être rentable, qu’il faut être compétitif, que si les pauvres sont pauvres ils n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux-mêmes (après tout ils n’avaient qu’à faire des économies pour faire de l’usure, du trading et l’optimisation fiscale et ainsi devenir rentiers !). Pour le bien de tous, le gang de l’ombre accepte de négocier avec le gouvernement mais Ali Baba traité comme un sans-dent par son demi-frère, est tellement honteux qu’il n’ose reparaître devant ses milliers de partisans auquel il a redonné l’espoir d’un monde meilleur… C’est alors qu’apparaît Judal le Magi d’Orient, l’Oracle de l’Empire Kô, le soleil noir d’Al-Thamen ! (un bon vieux psychopathe de manga !!!) Le djinn Ugo prend l’initiative en se jetant brutalement dans la bataille… Les lecteurs ne le savent pas encore, mais c’est ainsi que débute la nouvelle guerre entre les forces progressistes de Salomon et les forces régressistes de David. Un shonen fantasy consacré à la lutte des classes ? Qui l’eût cru ??? + Lire la suite.
Mariloup a écrit une critique à 12 août 2017. Mariloup donne la cote 9 pour Magi The Labyrinth Of Magic, Tome 5. Il n'y a aucune différence entre eux et moi! Ils sont tous mes frères et sœurs! Ne te moque pas du lien qui nous unit! # Ali Baba.