La Nuit De L'iguane Par Tennessee Williams (2003)

Posted on

La

Ebooks Telechargement Gratuit La Nuit De L'iguane En France PDF EPub IBook -Vos lecteurs peuvent consulter les produits que vous recommandez et très probablement gagner une commission d'affiliation s'ils un achat by way of votre ebook. Vous pouvez également aider l'œil du lecteur à trouver facilement le début d'une nouvelle ligne en limitant la longueur de la ligne à environ 45-75 caractères et en modifiant la hauteur de la ligne afin d'éviter toute confusion et de lire la me-me ligne deux fois. Essentiellement lecteur peut feuilleter les pages du journal numérique comme s'il s'vrai livre. Certains lecteurs finir le livre avec une boule dans la finir. Vos lecteurs voudront alors transmettre le livre électronique à d'autres personnes si vous le permettez dans les termes de votre livre électronique. Votre lecteur et avez maintenant la possibilité de gagner des commissions d'affiliation à partir de cet e viral viral. Adobe eBook eBook Reader, book Reader, eBooks de poche Mob, Hie guides, eBooks HTML, eBooks instantanés sont quelques-uns des logiciels de d'eBooks couramment utilisés aujourd'hui.Livres électroniques sont en fait maltraités en quelques heures. Les ebooks sont des livres numériques, parfois également appelés livres électroniques. La plupart des livres électroniques en ligne étaient censés être écrits rapidement, avec très peu ou pas en dehors de la supply.

Description du La Nuit De L'iguane

Ebooks Telechargement Gratuit La Nuit De L'iguane En France PDF EPub IBook - 'Combien de temps onze punaises d'un collège baptiste peuvent-elles tenir dans un car arrêté en plein soleil par 40° à l'ombre ? ' Telle est la question que se pose Shannon, lorsque le rideau s'ouvre sur le décor d'un hôtel miteux, le Costa Verde, frappé par la canicule mexicaine. Révérend défroqué, Larry Shannon s'est reconverti dans l'animation de voyages touristiques. Mais il se trouve que son groupe n'est pas prêt à accepter ses pratiques plus que douteus...

Détails sur le La Nuit De L'iguane

Titre de livre : 374 pages
Auteur : Tennessee Williams
Éditeur : 10-18
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2264036680
Moyenne des commentaires client : 3.56 étoiles sur 5 62 commentaires client
Nom de fichier : la-nuit-de-l-iguane.pdf (Vitesse du serveur 22.04 Mbps)
La taille du fichier : 13.61 MB

Commentaire Critique du La Nuit De L'iguane

Nadouch a écrit une critique à 08 mars 2017. Nadouch donne la cote 62 pour La Nuit De L'iguane. Un hôtel un peu miteux au Mexique. Une galerie de personnages au caractère bien trempé, un peu paumés. Pas vraiment d'intrigue, si ce n'est autour de Shannon, guide touristique, pasteur défroqué, séducteur de ces dames... Lire cette pièce de théâtre a été un véritable pensum pour moi, je n'ai apprécié ni le style, ni les personnages. J'ai dû passer à côté de quelque chose....
bgbg a écrit une critique à 11 novembre 2014. bgbg donne la cote 62 pour La Nuit De L'iguane. La nuit de l'Iguane, par Tennessee Williams. Il s'agit d'une pièce de théâtre qui se déroule en 1940 sur la côte occidentale du Mexique, alors encore sauvage. le décor est celui de la véranda d'un hôtel un peu délabré, au sommet d'une colline surplombant une plage. L'hôtel est tenu par Maxine, une femme maîtresse en volupté, devenue récemment veuve et qui est une amie du révérend Shannon, un pasteur défroqué reconverti dans le tourisme, un homme nerveux, fragile qui a fauté dans la paroisse qu'il administrait. Maxine, qui troquerait bien ses amants occasionnels pour Shanon, ne se déclare franchement qu'à la fin de la pièce. Imaginons dans les rôles de ces deux personnages, Ava Gardner et Richard Burton qui les ont interprétés dans le film de John Huston tiré de la pièce. Dans une ambiance caniculaire et conflictuelle, les personnages s'animent. L'excitation est vite à son comble. Shannon, contesté par le groupe de touristes – des jeunes filles d'un collège baptiste – dont il a « séduit » la plus jeune, Charlotte, un canari chantant, un vrai « prodige vocal » – trouve refuge dans l'hôtel où il veut faire une halte. Ce n'est pas au programme, et la responsable du collège, Miss Fellowes, s'oppose vivement à Shannon. Surgissent alors deux saltimbanques, une jeune femme peintre, Hannah, et son grand-père Nonno, centenaire et poète, sourd et en fauteuil roulant. Maxine leur trouve « l'air un peu timbré » et rechigne à les héberger d'autant qu'ils sont complètement fauchés. Shannon s'apprête à séduire Hannah, qui est en fait un être équilibré malgré quelques fêlures intimes. Cependant, une famille allemande chante des chants nazis, l'oreille collée à un transistor qui commente la Bataille d'Angleterre. Comédie ou tragédie ? Les effets comiques de cette pièce n'effacent pas le cheminement inéluctable de chacun – et chacun de son côté, avec une personnalité unique – vers une destinée dominée selon les cas par la culpabilité, la solitude, des petites satisfactions, de grandes justifications. Et malgré tout quelques espérances, comme l'iguane « qui tire sur la corde qui le tient attaché. Il essaie d'aller plus loin que le bout de sa corde. Comme vous. Comme moi. Comme votre grand-père. » dit Shannon à Hannah. Délires et réflexions, dans cette pièce, existentialiste façon Oncle Sam. + Lire la suite.
Musardise a écrit une critique à 11 mai 2018. Musardise donne la cote 62 pour La Nuit De L'iguane. Je ne sais pas exactement pourquoi j'ai été si peu emballée par La nuit de l'iguane, sans toutefois m'être franchement ennuyée. Quoique, par moments... Je crois qu'il m'a manqué ce que j'avais auparavant trouvé dans le théâtre de Tennessee Williams, à savoir cette brutalité qui prend si souvent aux tripes, chez les personnages comme dans les situations dramatiques qu'ils vivent. Maxine, récemment veuve de Fred Faulk, tient au Mexique un hôtel de seconde zone tant bien que mal. Shannon, ami du couple, mais surtout du défunt, pasteur suspendu de ses fonctions par les autorités religieuses et reconverti comme guide touristique pour une agence de voyage bas de gamme, débarque avec un groupe de touristes féminines et puritaines, bien décidé à les forcer à passer la nuit dans l'hôtel de Maxine, ce qui est tout sauf convenu dans le programme - c'est qu'elles ont payé pour un voyage, sinon luxueux, du moins confortable, et que Shannon s'évertue à les contrarier constamment et à faire de leurs vacances un enfer. Jusqu'à coucher avec avec la plus jeune de ses clientes, mineure, avec ça. Ce que ni va évidemment pas sans drames, la jeune fille le harcelant avec force larmes et cris, Shannon essayant de lui échapper, ainsi qu'au reste du groupe, forcément fort mécontent de lui. En même temps que Shannon, se présentent à l'hôtel deux personnages qui contrastent assez fort avec ce petit monde : Hannah, qui essaie de vivre en vendant ses peintures aux touristes, et qui voyage avec son grand-père Nonno, nonagénaire tout proche de la mort et qui cherche à terminer depuis très longtemps son tout dernier poème. Maxine, pragmatique, préfère encore supporter ses clients allemands chantant gaiement des chants nazis - c'est la seconde guerre mondiale - plutôt que Hannah et Nonno qui sont sans le sou. D'autant qu'elle se verrait bien tenir la pension avec Shannon (dont l'avenir dans le tourisme professionnel est d'évidence complètement fichu, bien qu'il le nie avec une ridicule véhémence), et qu'elle détecte vite une affinité évidente entre Shannon et Hannah. Hannah et Nonno s'installeront tout de même chez Maxine. Provisoirement ? Il faut reconnaître que Tennessee Williams sait jouer avec les situations à la fois dramatiques et grotesques que Shannon ne cesse d'engendrer - et qui ne sont visiblement que les conséquences d'autres situations et d'autres actes tout aussi grandiloquents. Et pourtant, ce jeu de la déchéance dans lequel s'est enfermé Shannon, ses atermoiements et ses déchirements - en partie religieux - ne m'ont pas particulièrement intéressée, de même que le sort de Hannah m'a laissée plus ou moins de marbre, malgré sa souffrance évidente, et même si elle a relégué cette souffrance au passé et qu'elle l'a acceptée, comme elle l'affirme. Je dois dire que le long dialogue entre Shannon et Hannah sur leurs épreuves respectives à l'acte III n'ont pas aidé... Certes, on est toujours à ce moment crucial où les personnages doivent se décider pour un choix définitif. Et pourtant, je me suis un peu désintéressée de ces choix et de ces souffrances. Et autant le symbolisme de la licorne miniature fonctionnait de manière poétique dans La ménagerie de verre, autant j'ai trouvé le symbolisme de l'iguane attrapé, attaché, incapable de s'échapper en attendant d'être torturé, tué et mangé, un tantinet exagéré comme métaphore des souffrances de Shannon et Hannah. Ce qui a finalement sauvé la pièce pour moi, c'est le personnage de Nonno, qui m'a, lui, réellement touchée, dans son obsession ultime pour sa poésie - encore que j'aime bien Maxine aussi. Et s'il existe un théâtre qui réclame que ses personnages nous touchent profondément, c'est bien celui de Tennessee Williams. Challenge Théâtre 2017-2018 + Lire la suite.