Degas Danse Dessin Par Paul Valéry (1998)

Posted on

Degas Danse Dessin

Telechargement Epub Francais Degas Danse Dessin PDF RTF DJVU -Vous pouvez décider de vendre des livres Degas Danse Dessin sur Amazon ou pour commencer, ou vous pouvez créer votre propre page Internet et fonctionner de. Trouvez des Entre Prises p livraison directe qui enverront des livres Degas Danse Dessin à vos customers. Bien que vous puissiez acheter des livres Degas Danse Dessin p l'iBookstore Apple sur un ordinateur, l'application I Books est uniquement disponible sur les appareils portables Apple et ne dispose pas d'une version de agency. Vous devez avoir au moins cinq livres Degas Danse Dessin qui répondent aux critères d'Advantage specialist, et le prix p détail de chaque exemplaire doit être d'au moins 3-5 $. La plupart des livres Degas Danse Dessin sont très attrayants au format PDF et même les tableaux sont clairement affichés pour vous. Une fois votre candidature acceptée et acceptée vos nouveaux livres Degas Danse Dessin et gérera le traitement, le traitement et le traitement du paiement.Tout orient technologiqueles livres. Vous pouvez sans doute trouver des livres par sujets. Vous pouvez télécharger Degas Danse Dessin des livres dans différents formats, y compris pdf. Uniquement des livres au format pdf plutôt que de vous débattre avec d'autres formats, pdf PDFBooksWorld orient le web page best à visiter.

Description du Degas Danse Dessin

Telechargement Epub Francais Degas Danse Dessin PDF RTF DJVU - Comme il arrive qu'un lecteur à demi distrait crayonne aux marges d'un ouvrage et produise, au gré de l'absence de la pointe, de petits êtres ou de vagues ramures, en regard des masses lisibles, ainsi ferai-je, selon le caprice de l'esprit, aux environs de ces quelques études d'Edgar Degas. Ceci ne sera donc qu'une manière de monologue, où reviendront comme ils voudront mes souvenirs et les diverses idées que je me suis faites d'un personnage singulier... Cep...

Détails sur le Degas Danse Dessin

Titre de livre : 314 pages
Auteur : Paul Valéry
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2070404897
Moyenne des commentaires client : 3.62 étoiles sur 5 8 commentaires client
Nom de fichier : degas-danse-dessin.pdf (Vitesse du serveur 18.86 Mbps)
La taille du fichier : 19.4 MB

Commentaire Critique du Degas Danse Dessin

Moan a écrit une critique à 25 avril 2012. Moan donne la cote 8 pour Degas Danse Dessin. Monologue de Paul Valéry qui nous raconte ses souvenirs et les diverses idées qu'il s'est faites sur un grand et sévère artiste: Degas. Très illustré par des photos en noir et blanc. Heureusement!.
nathalie_MarketMarcel a écrit une critique à 27 octobre 2013. nathalie_MarketMarcel donne la cote 8 pour Degas Danse Dessin. Il y a une immense différence entre voir une chose sans le crayon dans la main et la voir en la dessinant. Ou plutôt, ce sont deux choses bien différentes que l’on voit. Même l’objet le plus familier à nos yeux devient tout autre si l’on s’applique à le dessiner : on s’aperçoit qu’on l’ignorait, qu’on ne l’avait jamais véritablement vu. (…) Je ne puis préciser ma perception d’une chose sans la dessiner virtuellement, et je ne puis dessiner cette chose sans une attention volontaire qui transforme remarquablement ce que d’abord j’avais cru percevoir et bien connaître. Je m’avise que je ne connaissais pas ce que je connaissais : le nez de ma meilleure amie… + Lire la suite.
NMTB a écrit une critique à 20 décembre 2014. NMTB donne la cote 8 pour Degas Danse Dessin. Ni une biographie, ni un ouvrage théorique, ce court texte richement illustré est une flânerie dans les souvenirs de Paul Valéry. L'auteur relate des anecdotes, des bons mots, des sentiments laissés par la fréquentation d'Edgar Degas qui fut son intime autant que son caractère absolu le permît. En effet, d'après Valéry, Degas était un artiste, une individualité, rare, complètement voué à la peinture ; rien n'avait plus d'importance que son travail, ce qui impliquait non seulement une certaine solitude mais aussi un tempérament proche de l'irascibilité. Beaucoup de souvenirs de Valéry se rapportent à des querelles ou des emportements du peintre, notamment quand on le contredisait sur la peinture. Il ne supportait d'ailleurs pas que les littérateurs s'occupent d'art (bienheureusement, du temps de leur fréquentation, Valéry avait abandonné l'écriture). L'irascibilité est le principal trait de caractère qui ressort de ce portrait, avec une pointe de naïveté. On apprendra également, peut-être, certaines choses : que Degas fut un antidreyfusard, qu'il a écrit une vingtaine de sonnets « remarquables », selon le mot même de Valéry, très élogieux (d'ailleurs j'ai personnellement appris que Valéry a lui-même dessiné, peint et sculpté ; quelques oeuvres sont reproduites dans ce livre). Tous ces souvenirs permettent aussi à Paul Valéry d'effectuer quantité de digressions sur l'art et son évolution au cours du dix-neuvième siècle et au début du vingtième siècle. le chapitre consacré au nu m'a paru très intéressant. Celui sur la danse est original, elle y est étudiée d'une manière qu'on pourrait presque qualifier de physique (au sens scientifique du terme) : le mouvement bien sûr, mais aussi l'espace et le temps, la probabilité et le hasard. La description d'une méduse comme allégorie de la parfaite danseuse est magnifique. L'auteur évoque également l'apport de la photographie, le romantisme, le cubisme, mais surtout l'impressionnisme, qui fut, véritablement, le mouvement de rupture qui a fait basculer l'Art dans la modernité. Valéry est plutôt circonspect quant à l'Art moderne et l'impressionnisme. Il insiste beaucoup, à propos de Degas et du dessin, sur ce mystère qui existe entre le regard qui perçoit et le mouvement de la main qui reproduit, sur ce processus intellectuel qui a connu des modifications au cours du dix-neuvième siècle. Enfin, voici ce qu'il écrit sur la modernité, et qui aujourd'hui n'est plus qu'un constat banal : « Qu'il s'agisse de politique, d'économie, de manières de vivre, de divertissements, de mouvement, j'observe que l'allure de la modernité est toute celle d'une intoxication. Il nous faut augmenter la dose, ou changer de poison. Telle est la loi. » Au bout du compte, le chapitre qui concerne le plus l'art de Degas est celui où Valéry ne fait que reproduire les souvenirs d'Ernest Rouart. Mais ce livre est une jolie promenade au temps où l'on pouvait encore, en France, côtoyer de grandes individualités comme Degas, Mallarmé, ou… Valéry. Un texte très court donc, auquel l'éditeur a postérieurement ajouté un grand nombre de photographies pour donner un peu de substance au livre, ce qui a l'avantage de renforcer ce sentiment de flânerie dans un temps révolu. + Lire la suite.