La Possibilité D'une île Par Michel Houellebecq (2007)

Posted on

La

Telechargement Epub Francais Gratuit La Possibilité D'une île En Français PDF RTF DJVU -Le livre sera disponible aux etats unis, au Royaume Uni, au Canada, en Allemagne, en France, en Australie, en Catalogne, au Portugal, en Hongrie, en Turquie, en Grèce, à Taiwan, en Pologne, au Japon, en Roumanie, en Suède, en Lettonie, en Norvège, en Finlande, en Corée et manhunter République tchèque, le Brésil, l'Espagne. Nos livres La Possibilité D'une île PDF sont conçus avec une table des naviguer qui permet aux lecteurs de naviguer facilement entre les chapitres des livres. Nos étagères complètes, on peut littéralement trouver des livres La Possibilité D'une île pdf gratuits sur tous les sujets, pour les lecteurs de tous les âges.Certains livres électroniques sont en fait maltraités en quelques heures. Les ebooks sont des livres numériques appelés livres électroniques. Dans la fourchette de prix moyenne, vous pouvez trouver des livres électroniques comme le lecteur p livre électronique Bookeen CYBPE10W Cybook Opus. Comme les autres software, vous ne possédez pas de lecteur Sony.

Description du La Possibilité D'une île

Telechargement Epub Francais Gratuit La Possibilité D'une île En Français PDF RTF DJVU - Qui, parmi vous, mérite la vie éternelle? 'Roman d'anticipation autant que de mise en garde. La possibilité d'une île est aussi une réflexion sur la puissance de l'amour. Vite vient l'envie de comparer sa propre lecture à celle des autres. S'il est des livres que l'on a envie de garder pour soi, il n'en est décidément rien avec ceux de Houellebecq, comme s'ils offraient, à chaque fois, la possibilité d'une confrontation', Franck Nouchi - Le Monde. 'Ce...

Détails sur le La Possibilité D'une île

Titre de livre : 362 pages
Auteur : Michel Houellebecq
Éditeur : Le Livre de Poche
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2253115525
Moyenne des commentaires client : 3.51 étoiles sur 5 991 commentaires client
Nom de fichier : la-possibilité-d-une-île.pdf (Vitesse du serveur 26.71 Mbps)
La taille du fichier : 35.84 MB

Commentaire Critique du La Possibilité D'une île

aleatoire a écrit une critique à 12 mai 2011. aleatoire donne la cote 991 pour La Possibilité D'une île. La solitude à deux est l'enfer consenti. Dans la vie du couple, le plus souvent, il existe dès le début certains détails, certaines discordances sur lesquelles on décide de se taire, dans l'enthousiaste certitude que l'amour finira par régler tous les problèmes. Ces problèmes grandissent peu à peu dans le silence, avant d'exploser quelques années plus tard et de détruire toute possibilité de vie commune. Depuis le début, Isabelle avait préféré que je la prenne par derrière. + Lire la suite.
Corboland78 a écrit une critique à 28 novembre 2012. Corboland78 donne la cote 991 pour La Possibilité D'une île. Michel Houellebecq, né Michel Thomas à la Réunion, en 1956 selon son acte de naissance ou en 1958 selon lui ! Son nom de plume est le nom de jeune fille de sa grand-mère paternelle qui l'éleva. Michel Houellebecq est poète, essayiste, romancier et réalisateur de cinéma. Depuis la fin des années 1990, il est l'un des auteurs contemporains de langue française les plus connus et traduits dans le monde. En 2010 il reçoit le prix Goncourt pour La Carte et le Territoire. La Possibilité d'une île, son quatrième roman, a été publié en 2005 et il reçut le prix Interallié. Trois ans plus tard l'écrivain en fera un film qu'il réalisera lui-même avec Benoît Magimel dans le rôle principal. Sa sortie sur les écrans en 2008 se soldera par un échec commercial autant que critique. La possibilité d'une île est un roman d'anticipation. Daniel est artiste de scène, humoriste, provocateur et cynique, estimant que le plus grand bénéfice de son métier « c'est de pouvoir se comporter comme un salaud en toute impunité ». Un premier mariage raté, sa femme l'a plaqué et son fils s'est suicidé. Quand le roman débute, Daniel écrit le récit de sa vie, mais c'est là aussi que le bouquin entre dans la catégorie « anticipation » car il ne s'agira pas uniquement de sa vie. Ce seront les vies successives de tous les Daniel qui les uns après les autres viendront remplacer le précédent au cours des siècles futurs, s'enrichissant chacun du vécu des autres. Michel Houellebecq faisant du clonage et de la création artificielle aboutissant à la vie éternelle, le thème central de son roman, une vaste fresque courant de l'Homme d'aujourd'hui au néo-humain du Futur. Les chapitres du livre sont autant de point de vue, principalement de Daniel 1 (celui d'aujourd'hui) que de ses successeurs, Daniel 23 ou 25 (plusieurs siècles plus tard). A travers cet épais roman recouvrant un temps non moins grand, l'écrivain a tout loisir pour développer sa réflexion sur notre société et ça fuse de toutes parts. Critiques sur la presse et le cinéma, considérations sur l'art moderne et les idéologies politiques ou bien du rire comme représentation de la cruauté. Sachant que ce sont les relations entre hommes et femmes qui restent son sujet de prédilection et donc le sexe. Les scènes sexuelles très détaillées ne manquent pas, balançant entre but éducatif et argumentation sur sa manière de voir la vie. de façon plus générale, pour l'auteur, nos corps expliquent nos actes, « l'état de nos corps constitue la véritable explication de la plupart de nos conceptions intellectuelles et morales ». C'est évidemment aussi l'occasion de placer une analyse sur l'amour de nos jours, « Esther n'aimait pas l'amour, elle ne voulait pas être amoureuse, elle refusait ce sentiment d'exclusivité, de dépendance, et c'est toute sa génération qui le refusait avec elle ». Michel Houellebecq aborde aussi les thèmes, du bonheur, de la religion, de la morale, de la mort et de la résurrection donc de la vie éternelle par le biais d'une secte qui ressemble fort au mouvement Raélien. L'euthanasie des vieillards ou l'inceste sont aussi évoqués mais sans trop insister heureusement car parfois son manque d'empathie et ses analyses froides laissent un goût amer dans la bouche du lecteur. L'écrivain est un maître dans la dissection de l'âme/nature humaine, ce qui le rend particulièrement éprouvant à suivre quand il met à nu nos pensées les plus intimes et les moins reluisantes. Un roman qui se lit très bien, écrit avec virtuosité par un écrivain qui n'hésite pas à mettre beaucoup de lui-même dans son texte tout en nous embarquant personnellement dans son sillage, parfois contre notre volonté, et qui nous force à réfléchir tout au long de ces cinq cents pages denses et riches en thèmes abordés. Philosophe ou moraliste provocateur, Michel Houellebecq ne peut laisser indifférent et en cela son livre est grand. + Lire la suite.
aaahhh a écrit une critique à 23 décembre 2012. aaahhh donne la cote 991 pour La Possibilité D'une île. A-t'on le droit de chroniquer un livre qu'on n'a pas réussi à lire jusqu'au bout? Surement pas à vrai dire, mais après m'être plongée pendant quelques semaines dans les 300 premières pages de La possibilité d'une île et même si je n'ai réussi qu'à en survoler la fin, j'ai quand-même envie d'en dire un mot, pour en garder une trace peut-être, même si bien entendu mon avis ne vaut que moitié d'avis, car je conçois bien que pour critiquer une oeuvre, la moindre des politesses est de la connaitre de bout en bout... J'ai bien essayé, je vous jure, mais après quelques semaines laborieuses, c'est de plus en plus déprimée, amère et ennuyée que je retournais à ma lecture, et j'ai fini par me dire que non, décidément, la vie était trop courte pour lutter à ce point avec la littérature et si une lecture n'est pas toujours une rencontre magique, elle ne doit cependant pas se transformer en pur calvaire... Entonnant que ce soit ce qu'ait représenté pour moi ce quatrième roman de Michel Houellebecq, un calvaire, car il n'est pourtant pas exempt d'intelligence, de profondeur ni d'imagination. Autant dans la satire sociale qu'il dresse que dans la fiction d'anticipation qu'il propose, ce roman recèle une grande force et le cynisme noir et le nihilisme qui s'en dégagent ne sont pas pour me déplaire, mais c'était trop je crois... Trop de noir, trop de violence, trop de sexe, trop d'ennui, trop de dégout et de vie insipide... Trop de longueur surtout, car oui M. Houellebecq, vous aviez sans aucun doute un message fort à faire passer, mais 500 pages étaient-elles vraiment nécessaires pour le développer? Je ne crois pas, et je suis sure quant à moi que j'aurais réellement pu apprécier La possibilité d'une île si vous aviez pu le condenser un peu! Mon avis ne vaut que peu de choses puisqu'il est incomplet, mais en tant que demie-lectrice, je me permettrai quand même ce commentaire: Aux lecteurs désabusés par l'humanité, aux amateurs de science fiction nihiliste et aux cyniques du monde moderne, courrez chez le libraire car La possibilité d'une île cache un génie qui saura à coup sûr titiller vos âmes, mais attention tenez-vous bien car sa prose bien qu'intéressante, malheureusement n'en finit pas... Aux autres, à ceux qui ne tiennent pas à tout voir en noir et qui ne choisissent pas un livre pour son pouvoir de dépression, passez votre chemin, cette oeuvre n'est pas pour vous... En effet, il faut s'accrocher pour finir ce Houellebecq, et il faut avoir le coeur bien accroché, pour le faire sans y laisser des plumes... + Lire la suite.