Au Dessous Du Volcan Par Malcolm Lowry (1973)

Posted on

Au Dessous Du Volcan

Telecharger Gratuit Epub Au Dessous Du Volcan EPub PDF -Une fois que vous avez cliqué sur OK avez converti fichier PDF en fichier Microsoft accessibility. Si le PDF vous invite à entrer un mot de passe pour visualiser, éditer ou apporter des alterations. Gratuit p livres médicaux au format PDF Télécharger Au Dessous Du Volcan le livre 23e version Principes et pratique de la médecine de Davidson pdf gratuitement Télécharger Au Dessous Du Volcan gratuitement les ouvrages médicaux.Vous payez le prix de location p chaque livre et vous payez pour qu'il vous l'envoie. Avec un premium, vous télécharger des de commerce gratuitement. La plupart des livres traitent d'ingénierie, de technologie de d'économie et de finance, l'information. Actuellement, les livres OpenStax, dont certains sont adaptés à partir de textes épuisés, sont financés level la philanthropie. Les manuels peuvent coûter des centaines à des milliers de dollars. En d'autres termes, vous pouvez ouvrir des manuels dans de nouveaux onglets de navigateur, les télécharger sur votre ordinateur ou les ouvrir sous forme de records Microsoft Word. Des manuels ouverts, gratuits pour les étudiants sont en cours, et pour les professeurs de.

Description du Au Dessous Du Volcan

Telecharger Gratuit Epub Au Dessous Du Volcan EPub PDF - Aussi quand tu partis, Yvonne, j'allai à Oaxaca. Pas de plus triste mot. Te dirai-je, Yvonne, le terrible voyage à travers le désert, dans le chemin de fer à voie étroite, sur le chevalet de torture d'une banquette de troisième classe, l'enfant dont nous avons sauvé la vie, sa mère et moi, en lui frottant le ventre de la tequila de ma bouteille, ou comment, m'en allant dans ma chambre en l'hôtel où nous fûmes heureux, le bruit d'égorgement en bas dans la cuisine me ...

Détails sur le Au Dessous Du Volcan

Titre de livre : 238 pages
Auteur : Malcolm Lowry
Éditeur : Gallimard
Traducteur : Clarisse Francillon ,Stephen Spriel
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2070363511
Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 338 commentaires client
Nom de fichier : au-dessous-du-volcan.pdf (Vitesse du serveur 18.72 Mbps)
La taille du fichier : 15.25 MB

Commentaire Critique du Au Dessous Du Volcan

Jdo a écrit une critique à 23 décembre 2011. Jdo donne la cote 338 pour Au Dessous Du Volcan. Aussi quand tu partis, Yvonne, j'allai à Oaxaca. Pas de plus triste mot. Te dirai-je, Yvonne, le terrible voyage à travers le désert, dans le chemin de fer à voie étroite, sur le chevalet de torture d'une banquette de troisième classe, l'enfant dont nous avons sauvé la vie, sa mère et moi, en lui frottant le ventre de la tequila de ma bouteille, ou comment, m'en allant dans ma chambre en l'hôtel où nous fûmes heureux, le bruit d'égorgement en bas dans la cuisine me chassa dans l'éblouissement de la rue, et plus tard, cette nuit-là, le vautour accroupi dans la cuvette du lavabo ? + Lire la suite.
ibon a écrit une critique à 08 février 2013. ibon donne la cote 338 pour Au Dessous Du Volcan. Un décor grandiose, volcanique et irréel: le Popocateptl est à distance, comme un témoin du drame. Le roman commence par la fin, deux personnages se rappellent du dernier jour du Consul, un notable déchu, charismatique et en souffrance. C'est un roman de plus de 600 pages sur cette fameuse journée qui aurait dû bien commencer puisque la jolie femme du Consul, tant aimée, est revenue mais, durant une promenade, en proie au démon de l'alcool, le temps d'appréhender le premier mezcal , ce dernier fuit... Quel bonheur que de suivre les déambulations du Consul, torturé par son passé. Ce personnage imposant, alcoolique et en quête de solitude tient le lecteur en haleine car peu à peu un portrait se dessine dans les vapeurs d'alcool. Mais il faut parfois subir des descriptions ou des retranscriptions de la radio mexicaine fort longues car elles semblent sans intérêt et parasitent, à mon avis, l'histoire. Si bien que j'ai parfois évité ces "déserts" en sautant ces pages. S'il n'a pas abandonné, le lecteur est ainsi récompensé de sa patience par les 100 dernières pages qui accélèrent furieusement le rythme. Et c'est en lisant la fin que j'ai compris... le début. Pourquoi relire un roman si âpre? Parce qu'il est si dense qu'il garde une part de mystère très attirante, parce qu'il subsiste une émotion intense de cette oeuvre si dérangeante, si poétique sur la déchéance, bien construite, finalement. + Lire la suite.
Kickou a écrit une critique à 11 mai 2018. Kickou donne la cote 338 pour Au Dessous Du Volcan. Il y a quelques années, j'avais essayé, sans succès, de lire ce roman culte. Et cette fois encore, le premier tiers m'a semblé très alambiqué - et pour cause - Il s'agit du récit du long et lent suicide de Geoffrey Firmin, ex-Consul britannique à Quauhnahuac. Suicide à la téquila et au mezcal, puisque nous sommes au Mexique au pied du volcan Popocatepetl. L'action se déroule en un seul jour de 1939, le « Jour des morts » qui est une fête. Ici tous les détails sont importants, ils sont nombreux et symboliques ; Références bibliques (le jardin d'Eden entre autres), kabbalistiques (j'ai dû passer à côté de certaines), littéraires (Dante, Don Quichotte ...), mais aussi historiques ; Hernán Cortés, la guerre d'Espagne, la montée du fascisme ... La fin du monde, la fin d'un monde, de celui du Consul en tous les cas. C'est une histoire d'amour qui tourne au fiasco, au désastre, à la déchéance totale. le texte est émaillé de flashbacks qui expliquent le parcours des protagonistes de l'histoire, outre le Consul alcoolique ; Yvonne son ex-femme revenue par amour, Hugh son demi-frère idéaliste, et Mr Laruelle son ami cinéaste. le désespoir de cette passion qui sombre dans l'éthylisme autodestructeur suinte à toutes les pages. le style possède un rythme hypnotique, une poésie étrange, parfois chaotique comme les pensées du Consul soûl du matin au soir, puis il peut être très précis et détaillé lorsque Firmin redevient lucide malgré son ivresse. Les dialogues sont entrecoupés par les pensées d'autres personnages, parfois en espagnol, ce qui les rend plus embrouillés et confus mais aussi plus vrais (quelquefois il faut relire certains passages). le Consul sait, et le lecteur avec lui, que sa fin sera tragique dans cette descente aux enfers. Alors, un grand roman certes, mais d'une désespérance absolue, d'une infinie noirceur, une lecture qui se mérite et qui ne laisse pas indemne. 4.5*, sombres les étoiles. Allez adios. P.S. : John Huston a fait un film de ce roman, je suis curieux de savoir ce qu'il vaut car le style, l'essence du roman me semble impossible à traduire en 24 images/seconde. + Lire la suite.